Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 1 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Groupe B
  3. // Montpellier/Arsenal (1-2)
  4. // Notes

La résurrection de Gervinho

Du côté des Héraultais, seuls Cabella et Bocaly se sont montrés à la hauteur de la compétition. Chez les Gunners, on se satisfera aisément de la grosse performance d'Arteta et du nouveau but de Gervinho.

Modififié
Arteta (8) : En sentinelle, il a récupéré un nombre incalculable de ballons. Tout en mettant les coups qu’il fallait mettre. Et Alex Song sur le banc de Barcelone, ça se passe bien ?

Gervinho (8) : Le retour du diable, le vrai, celui qui, à Lille, était plus fort qu’Eden Hazard. Et en plus, défensivement, il a fait plein d'efforts.

Cabella (7) : Petit, rapide, percutant. Il a réussi son match. Pour preuve, c’est Cazorla qui est venu lui demander son maillot à la fin.

Podolski (7) : Une occase, un but. Le fameux label Made in Germany.

Bocaly (7) : Plus le match allait, plus le latéral pesait sur la rencontre, avec de bons centres, mais aussi une participation intéressante dans le jeu court. Guy Stéphan a dû se demander si c’était le même petit jeune qu’il avait dans son effectif de l’OM en 2009-10 avec Deschamps.

Jenckinson (7) : Sagna n’est peut-être pas sûr de retrouver sa place tranquillement à son retour de blessure. Sans déconner.

Mertesacker (6) : Les médias franchouillards vont devoir s’y faire, Koscielny va peut-être chauffer le banc un moment.

Diaby (6) : Il termine un match sans l’unanimité de la presse, et sans blessure. Peut-être pour la première fois de sa vie.

Cazorla (6) : Il n’a joué que 15 minutes dans le match. Le reste, c’était décrassage. À ce rythme, il n’y a pas besoin de le remplacer.

Vermaelen (6) : Il a pris acte de la décision de l’arbitre de siffler péno contre lui au début du match. Derrière, toutes ses saloperies sont passées à l’aise.

Saihi (6) : Plutôt pas mal dans la distribution du ballon, pas le dernier quand il faut mettre un tampon bien senti, le milieu était pas mal. Sauf qu’Arsenal l’a laissé faire, ne sentant pas le danger.

Gibbs (6) : Sa plus grande qualité, c’est quand même d’avoir André Santos en guise de concurrent.

Belhanda (5) : Ok, il a mis une Panenka. Mais il a perdu à peu près douze mille ballons dans le match. Bon, au moins, il ne s’est pas caché.

Yanga-Mbiwa (5) : Il a voulu trop en faire sur la fin. C’est gentil, hein, surtout que ceux de devant avaient besoin d’aide. Mais bon, ce n’est pas trop son rôle, et ça se voit.

Giroud (5) : Drogba, lors de sa première saison à Chelsea, était juste là pour gagner des duels de la tête, et distribuer autour de lui. Mais il n'était pas aussi maladroit.


Hilton (5) : Il a fait une intervention pleine de classe sur Gervinho, provoquant les applaudissements de tout le stade. Mais sur les deux buts, il était où ?

Jourdren (5) : Jourdren savait que c’était écrit. Alors quand Podolski s’est présenté face à lui, il l’a gentiment laissé marquer.

Mannone (5) : Un mec qui respecte les artistes. Il aurait pu stopper la Panenka de Belhanda, mais il a préféré se contenter de regarder le ballon franchir la ligne tranquillou.

S. Camara (5) : Premier ballon, un 1 contre 1 face à Vermelaen. Là, le Sénégalais s’est rendu compte que la Ligue des champions, c’était peut-être trop haut pour lui. Alors il s’est économisé, pensant à la prochaine journée de L1.

Bedimo (5) : Pas facile d'exister quand on se coltine un Gervinho en flammes toute la soirée...

Estrada (4) : Et ben voilà, le côté « Je fais tout comme Tino Costa, mais en moins cher » , ça devait bien s'estomper un jour. Il y a une justice.

Mounier (3) : Sans doute recruté pour faire souffler les titulaires en championnat, pas pour la Champions League. #transparent

Par Mario Durante
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Podcast Football Recall Épisode 47 : Mbappé va rouler sur les Croates, des enfants racontent le Mondial et la revanche belge
Partenaires
Podcast Football Recall Un autre t-shirt de foot est possible Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
il y a 6 heures Rooney inspire DC United 3 Podcast Football Recall Épisode 46 : Français ou Belges, le match des râleurs, les adieux des Bleus et la battle Angleterre-Belgique vendredi 13 juillet Le Mondial 2022 aura bien lieu en hiver 73
À lire ensuite
Losc, les disparus ?