1. //
  2. //
  3. // RB Leipzig-Hertha Berlin

La renaissance du foot est-allemand, vraiment ?

Ce samedi à 15h30, la BuLi s’offre une affiche qui sent bon le neuf entre le nouveau riche Leipzig, deuxième, et l’institution dépoussiérée du Hertha Berlin, troisième. Un match qui devrait enflammer l’Est de l’Allemagne, en manque de sensations fortes depuis la chute du mur. Mais peut-on vraiment coller à ce duel l’étiquette de « derby de l’ex-RDA » ?

Modififié
À bien y réfléchir, le haut de tableau de la Bundesliga ressemble ces dernières saisons à ces fêtes de village, auxquelles tu te rends immanquablement autant par plaisir que par tradition. On y croise toujours les mêmes têtes autour de la tireuse à bière, toutes issues du même quartier : il y a la star locale du Bayern, les colocs de la Ruhr (Dortmund, Schalke 04, Mönchengladbach), le fidèle Leverkusen, le sympathique Wolfsburg, etc. Mais quand des gars du bled d’à côté débarquent en terre inconnue, tu es aussi méfiant que content de rencontrer de nouvelles personnes. C’est ainsi que pour cette Fête de la saucisse 2016, tu te coltines le RB Leipzig et le Hertha Berlin. Pour eux, le bled en question se trouve à l’est de l’ancien mur qui séparait République démocratique allemande et République fédérale allemande en pleine guerre froide (1945-1991).

Une belle bâtisse


Et ce n’est rien de dire que l’on assiste à un réel événement : trouver deux clubs est-allemands sur un podium est inédit en Bundesliga. Les joueurs de la Saxe affichent le même nombre de points que le Bayern, étant seulement devancés par les Bavarois à la différence de buts. Ceux de la capitale fédérale pointent à la troisième place. Forcément, la rencontre qui les attend ce samedi après-midi, leur première en compétition officielle, prend immédiatement une saveur toute particulière. D’autant plus que ces deux équipes reviennent de loin, si ce n’est de nulle part. Le Hertha Berlin a commencé sa résurrection l’an dernier avec une encourageante septième place, porté par Salomon Kalou, Vedad Ibišević et son local-hero d’entraîneur Pál Dárdai. « Die Älte Dame » , l'un des doyens du foot allemand créé en 1892, voit enfin le bout d’une décennie de galères financières et donc sportives, alternant relégations (2010 et 2012) et remontées avec titre de 2. Bundesliga en prime (2011 et 2013).


190 kilomètres plus au sud, les habitants de Leipzig peuvent à nouveau s’enorgueillir d’avoir le nom de leur ville en tête des charts nationaux. Qu’importe le fait que leur Rasen Ballsport Leipzig soit une création montée de toutes pièces arrivée à maturation cette année, à coups de gros chèques signés par le PDG de Red Bull Dietrich Mateschitz. Car en 2009, la marque de boisson énergisante a décidé de retaper de fond en comble le petit club du SSV Markranstädt pour en faire une belle bâtisse qui a rapidement pris de la plus-value, en passant de la D5 à la D1 en à peine sept saisons, et a désormais pignon sur les plus belles rues de l’élite.

Goodbye Lokomotiv et Dynamo


S’il peut satisfaire certains amateurs de ballon les plus opportunistes de la région, ce « derby de l’Est » semble attendu, vu l’affluence que drainent les matchs à la Red Bull Arena. Mais ce duel fraîchement sorti de l’usine sonne le glas du football est-allemand. Alors oui, le RB Leipzig et le Hertha Berlin sont bien ancrés dans ces territoires orientaux, mais ils ne peuvent en rien réclamer l’héritage des pensionnaires d’Oberliga, l’ancien championnat de RFA. En 1991, lorsque la réunification des deux Allemagne est devenue effective, les clubs du satellite soviétique défait ont pris de plein fouet l’ouverture sur le football occidental. Le Dynamo Berlin, le Lokomotiv Leipzig, le FC Carl Zeiss Iéna et FC Magdebourg ont rapidement périclité, et seuls le Hansa Rostock et le Dynamo Dresde, derniers champion et vice-champion de RDA, ont pu goûter directement à la nouvelle version de la Bundesliga.


En plus de se retrouver sans défense immunitaire face aux règles capitalistes déjà en vigueur à l’Ouest, puis entérinées en 1992 avec l’arrêt Bosman, les équipes du bloc communiste se sont également fait rattraper par leur faiblesse sportive. Finalement, peu d’entre elles ont eu le droit de s’illustrer dans l’élite allemande : le Dynamo Dresde (quatre saisons), le VFB Leipzig (une saison), Hansa Rostock (douze saisons jusqu’en 2008) et l’Energie Cottbus (six saisons, relégué en 2009). Souvent en se contentant de jouer le rôle de simples figurants.

L’infiltré et le produit de synthèse


Pour les nostalgiques, qui se prenaient à rêver d’un retour aux affaires d’un authentique club de l’Est, voir aujourd’hui ces clubs prendre en main la destinée de l’ancienne « démocratie populaire » ressemble carrément à un affront. Le Hertha Berlin a toujours été domicilié dans le Berlin-Ouest, comme une enclave bleu et blanc au cœur d’une zone rouge, ayant toujours été affiliée à la Fédération de l’Ouest. Avec la success story du RB Leipzig, les Ossies se retrouvent à côtoyer un produit club on-ne-peut-plus marketé et labellisé « capitaliste » . Ce n’est pas pour rien que les supporters du Dynamo Dresde ont accueilli, lors d’un match de Coupe d'Allemagne, le club au taureau avec des banderoles « La tradition ne s'achète pas » , « De la bière plutôt que du Red Bull » et ont balancé une vraie tête de taureau au pied de leur tribune.


Oui, le RB Leipzig est le fruit d’un élevage hors sol, une culture diamétralement opposée à celle qui poussait à l’époque dans le même champ. Mais soutient-on une équipe parce qu’elle est géographiquement proche de son domicile ou se passionne-t-on pour elle pour toutes les valeurs qu’elle véhicule ? Là est toute la question du football comme moyen d’expression identitaire et communautaire. Pour ne pas avoir à choisir entre vaincre et exister, il suffit aux Allemands de l’Est de se regrouper derrière l’Union Berlin, club des quartiers prolos, et le Dynamo Dresde, respectivement cinquième et sixième en deuxième division, et qui eux peuvent reprendre le flambeau en toute sincérité.

Par Mathieu Rollinger
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article

La question est intéressante surtout en Allemagne du fait de la décentralisation et de l'omniprésence des Bundesländer à la fois politiquement, économiquement mais aussi culturellement. C'est dingue comme chaque région possède une identité propre très marquée dans la société.
Donc ça me pousserait à dire que Leipzig n'aura pas un vrai ancrage footballistique, cependant quand on compare à d'autres clubs comme à Munich avec le Sechzig et le Bayern, on se rend compte que si le premier est vraiment le club populaire de la ville, c'est bien le bayern qui a le plus de popularité du fait des résultats. Les jeunes générations ne sont que très peu attachées aux bleu et blanc.
Pareil à Paris, depuis que les résultats sont de retour, le nombre de supporter a clairement augmenté et notamment des personnes par forcément fan de foot à la base et qui commencent à s'y intéresser du fait des résultats.

Je pense donc que Leipzig va petit à petit se faire une place si les résultats s'inscrivent dans la durée, par contre s'ils explosent ça sera l'occasion de vâner !!
crabunjourcrabtoujours Niveau : National
Note : 3
Tu penses Français en essayant d'analyser Allemande... ça marche pas.

En France, oui on "aime" les clubs qui gagnent. L'Allemagne n'est pas la France, le Bayern à une histoire plus que centenaire, laisser penser qu'en Allemagne le Bayern est populaire uniquement parce qu'il gagne est absurde.

Hambourg est un des clubs les plus populaires... Dortmund ou Shalke auront leur stade rempli même en troisième division.

Et rien que l'existance du RB Leipzig est une insulte à l'allemagne de l'est. le RB Leipzig ne sera jamais-dans la société actuelle est-allemande- plus populaire que le dynamo Dresden, et peu importe leurs résultats.
Je suis tout à fait d'accord avec toi et ma comparaison avec le psg n'illustre pas vraiment la vision du "supporterisme" allemand. On aime son club jusqu'au bout et on continue à le supporter, notamment parce que la tradition d'aller au stade en famille ou entre amis le week-end est très importante.
Cependant je constate quand même (je vis en Allemagne) que les jeunes bavarois ont tendance à porter un maillot du Bayern avec derrière Müller ou Lewandowski plutôt que celui d'Inglostadt. Aujourd'hui tu peux pas nier que la place du marketing et de la pub dans le foot a tendance à influer sur nos esprits. Mine de rien un jeune de 11 ans qui commencent à suivre le foot va être bercé par des images de stars du Bayern et de leurs exploits en Champion's, ce qui à mes yeux remets clairement en jeu la question de l'ancrage dans le local des clubs de foot, même en Allemagne!
crabunjourcrabtoujours Niveau : National
Dit comme ça, je suis effectivement d'accord avec toi en général.

Je pense toute fois qu'il faudra très très longtemps pour le RB leipzig arrive à attirer plus que des "curieux"
Pour le coup même si le Bayern on n'aime pas, le fait de porter un maillot du Bayern plutôt qu'Ingolstadt c'est tout de même un moindre mal. Rappelons qu'Ingolstadt, c'est le RB Leipzig de Bavière donc bon... Le Bayern à pour lui d'être un traditionsverein, même si ce sont de gros ******ds. Mes excuses aux mecs tels que Ilovebayern, rien de bien méchant, juste une rancune tenace en tant que fan du HSV ;)
4 réponses à ce commentaire.
Ces noms me donnent la chair de poule : FC Carl Zeiss Jena, FC Karl-Marx-Stadt (aujourd'hui FC Chemnitz), Union Halle...
Il faut ajouter un petit"e" au Lokomotiv comme ça "Lokomotive" Leipzig (prononcer Leipzich).

Un excellent article sur le foot ex RDA :
http://www.mothersoccer.fr/allemagne-gl … e-lex-rda/
Ce commentaire a été modifié.
Posez la question de la renaissance du football est-allemand avec le Hertha dedans c'est pas mal... Le Hertha est bien un club de l'ouest: Charlottenburg dans le lieu premier si je ne me trompe pas.

Donc l'étiquette on ne peut pas lui coller. Encore moins avec le RB... A l'Est certes, mais peu de choses en commun avec la RDA.

Dynamo Dresden, Union Berlin, certes. l'Energie et l'Hansa aussi, mais eux sont dans des divisions inférieures encore.

La vision d'identification "première division" est assez français comme phénomène. Les supporters Ossis n'ont pas changer d'équipe. L'Union rameute plus de monde maintenant parce qu'il y a une Hype qui s'installe. Mais la question pour eux de savoir vers qui ce tourner entre Berlin et RB ne se pose pas du tout. Bien qu'il faudrait vraiment en faire une étude.

Mais poser la question dans ces termes relève pour moi presque d'une ineptie dans le sens où cela sous-entendrait une identification au Hertha d'un supp historique de cottbus par exemple, car le premier évolue en première division et est à l'Est. Mais ce supp en question s'en contre-fiche sûrement des résultats de ces clubs, justement parce que l'ancrage territorial et l'identificaiton à ces clubs est très forte et c'est renforcé au fur et à mesure que les écarts footballistiques entre Est et Ouest ce creusaient;
Audenchiasse Niveau : DHR
Ben oui je comprends pas cet article, parler d'un club de Berlin Ouest comme symbole du retour du foot de l'ex-RDA n'a aucun sens !
1 réponse à ce commentaire.
Je vais faire mon relou mais l association hertha / Charlottenburg est un peu plus récente; à la base c est plutôt wedding / gesundbrunnen les quartiers du hertha :)
Quand au rbl je doute que les gros fans de foot les tolèrent un jour; le dynamo ou le hansa se transmettent toujours de mère en fille / père en fils quel que soit la division.
Après les erfolgsfans seront certainement la mais bon quand on voit l ambiance dans le stade ca fait bien rigoler (klatschpappen fans :))
J'ai vécu 6 mois à Leipzig, et même si certaines personnes rencontrées m'ont confirmé qu'ils haïssaient le RB, beaucoup d'autres étaient très content d'avoir une équipe avec de bons résultats (en 2. Bundesliga à l'époque), donc il ne faut pas non plus idéaliser le public allemand. Aujourd'hui, le stade fait le plein.

Dans le monde des ultras RB est détesté mais, en dehors c'est vraiment plus nuancé, en tout cas à Leipzig même.

Les deux autres clubs de la ville (qui végètent dans les divisions inférieures) ont certes une fan base relativement importante compte tenu de leur niveau, mais c'est incomparable avec le nombre de personnes qui se déplacent à la RedBull Arena chaque w-e. On doit parler de 1000 gars, 2-3000 milles lors de derby pour le Chemie ou le Lok, contre 35-40'000 personnes qui vont suivre le RedBull.

Après je sais pas vraiment si les gens y vont juste parce qu'ils ont envie de voir du football de haut niveau ou s'il y a un vrai attachement. Mais le club fait assurément recette.
Audenchiasse Niveau : DHR
Je suis d'accord, sur le long terme les gens "pardonneront" le côté hors-sol du RB si justement celui-ci parvient à plonger des racines dans la culture de sa ville et dans le milieu sportif, avec des groupes de supporters, des équipes de jeunes, et joueurs emblématiques etc..
On ne peut pas en vouloir à un club de 5 ans de ne pas avoir de traditions. Les ultras sont quand même assez obtus sur la question : le FC Nantes date de 1943 alors que certains clubs français avaient déjà près de 60 ans, ça ne l'a pas empêché de se construire une identité unique et bien plus profonde que ceux-ci.
Bref, laissons faire le temps long.
Franchement ce n'est pas le nombre de personnes qui compte. En réalité c'est l'idée entière du traditionsverein et du foot allemand qu'une équipe comme le RB remets en cause et ce même avec 35 000 personne venant chaque weekend.

Comme je l'ai déjà dit dans d'autres potes, le RB vends un produit. Le supporter sont des consommateurs. Ils n'on aucuns effets/liens sur l'existance du club. Avec ou sans eux, il se pérennisera. Cf le Bayer ou justement Ingolstadt qui ne rempli jamais son stade...

L'argent ou le nombre de supporters ne sont pas des données primordiales pour définir de "vrais" clubs.
2 réponses à ce commentaire.
Derby de l'ex RDA en parlant de l'Hertha Berlin, sacré article...
vendredi 18 août 202€ à gagner avec le Real Madrid & l'OM il y a 2 heures La grosse mine de Bruno Fernandes avec le Sporting 3 mercredi 16 août NOUVEAU : 100€ offerts pour miser chez BetStars ! 1
il y a 3 heures Müller se blesse pour sept mois en célébrant son but 34 il y a 4 heures Alec Georgen régale sous les yeux d'Emery 5 il y a 4 heures Les pieds en l'air pour fêter le but de Jesé 6 il y a 5 heures La demi-volée de Gignac 3 il y a 7 heures Suspendu, Kaká regarde un match avec ses supporters 6
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Hier à 19:18 Le bonbon de Malcom 11 Hier à 18:18 Le lob fou de Fekir 29 Hier à 13:53 Le cadeau de Cissé à l'un de ses coéquipiers 10 Hier à 11:59 Les ultras allemands répondent à la DFB 13
Hier à 10:07 Trezeguet bouscule Beşiktaş 23 vendredi 18 août Nantes, la mascotte et le plagiat 26 vendredi 18 août Brian Fernández arrive à Metz 9 jeudi 17 août Valdés lance sa société de production 8 jeudi 17 août Zlatan à l'affiche d'un jeu vidéo 14 mercredi 16 août Un match arrêté par des jets d'œufs 11 mercredi 16 août Des lions sur les murs d'un vestiaire 30 mardi 15 août La belle ouverture du score de Liverpool 16 mardi 15 août Macron s'est invité à la Commanderie 31 mardi 15 août Un mercato raccourci en Premier League ? 26 mardi 15 août Gignac donne son nom à un tigre 22 mardi 15 août Déjà un doublé pour Gomis en Turquie 6 lundi 14 août Ribéry défait les lacets de l'arbitre en plein match 42 dimanche 13 août Le premier but de Neymar avec Paris 10 dimanche 13 août La banderole guingampaise pour Neymar 34 dimanche 13 août Gignac claque son premier pion de la saison dimanche 13 août La douceur de Bendtner 11 dimanche 13 août L'expulsion invraisemblable de Kaká 29 samedi 12 août Un joueur expulsé après 39 secondes 3 samedi 12 août Les Farc veulent une équipe professionnelle 23 vendredi 11 août Sneijder présenté à l'Allianz Riviera 11 vendredi 11 août 340€ à gagner avec Bordeaux & Caen-Saint-Etienne vendredi 11 août Watford annonce une recrue via Football Manager 13 vendredi 11 août L'énorme raté de Van Wolfswinkel 6 vendredi 11 août Burnley s'intéresse à De Préville 25 vendredi 11 août Botafogo et le Club Nacional voient rouge en Libertadores 5 vendredi 11 août La photo de Fellaini en street-art à Melbourne 11 jeudi 10 août Un club estonien marque sans avoir touché le ballon 7 mercredi 9 août La drôle de vidéo de présentation de Boudebouz au Betis 9 mercredi 9 août Taye Taiwo s'exile en Suède 23 mercredi 9 août Peux-tu résoudre l'énigme de Geoffrey Jourdren ? (via BRUT SPORT) mercredi 9 août Il se blesse en enjambant un panneau publicitaire 36 mercredi 9 août La mine exceptionnelle de Tierney pour le Celtic 7 mercredi 9 août Et si c'était la saison d'Arsenal ? (via BRUT SPORT) mardi 8 août Patrick Montel s'indigne du transfert de Neymar (via BRUT SPORT) mardi 8 août Maradona est prêt à se battre pour Maduro 61 lundi 7 août Nainggolan, Strootman et Cafu s'essayent au drone challenge 12 lundi 7 août Djourou finalement à Antalyaspor 13 lundi 7 août Ils remboursent leurs supporters après une défaite 8-2 18 lundi 7 août Bricomarché partenaire de la Coupe de la Ligue 83 lundi 7 août David Villa plante un triplé dans le derby new yorkais 4 dimanche 6 août Le PSG aurait dépensé 50 000€ pour illuminer la Tour Eiffel 28 dimanche 6 août Une reprise de volée monumentale en Russie 9 dimanche 6 août Aboubakar Kamara : appelez-le "AK 47" 9 dimanche 6 août Quand Buffon rend hommage à Bolt 32 dimanche 6 août La praline de Drogba 5 samedi 5 août La merveille de Graziano Pellè 28 vendredi 4 août 400€ à gagner avec Neymar meilleur buteur de la Ligue 1 ! 1 vendredi 4 août Le vrai salaire de Neymar au PSG (via BRUT SPORT) jeudi 3 août En direct devant l'hôtel de Neymar à Paris (via BRUT SPORT) jeudi 3 août Comment accueillir Neymar à Paris ? (via BRUT SPORT) jeudi 3 août L'ouverture du score du Videoton contre Bordeaux 2 jeudi 3 août La Premier League interdit les dessins sur ses pelouses 10 jeudi 3 août L'ancien boss de Disney s'offre Portsmouth 14 jeudi 3 août Le Real Madrid accroché par les All-Stars MLS 16 jeudi 3 août Domenech : « Les entraîneurs français ont un déficit d'image » 88 jeudi 3 août La lettre du maire d'Ostende aux supporters de l'OM 69 jeudi 3 août Un tifo du Legia revient sur la révolte de Varsovie 53 jeudi 3 août La franchise MLS de Beckham prend forme 35 jeudi 3 août 200€ à gagner avec PSG & FC Bâle jeudi 3 août Lampard embrasse la carrière de consultant 11 jeudi 3 août Aly Cissokho rejoint un promu turc 18 mercredi 2 août Kylian Mbappé souhaiterait quitter l'AS Monaco 114 mercredi 2 août Le super but collectif qui libère Nice 15 mercredi 2 août Le tifo en l'honneur de Nouri 2 mercredi 2 août Un joueur rémunéré en huile d'olive 39 mercredi 2 août Dundee met en vente son gardien sur Twitter 6 mardi 1er août Schweinsteiger trolle la presse US 7 mardi 1er août Les supporters bâlois s'invitent en conférence de presse 3 mardi 1er août Un cycliste parodie le tweet de Piqué 6 mardi 1er août Nainggolan met un coup de tondeuse à des supporters 5 mardi 1er août Excuse-toi comme Echouafni ! (via BRUT SPORT) mardi 1er août La formule « ABBA » lancée pour les TAB 33 mardi 1er août Klopp répare le micro de Simeone 22 lundi 31 juillet Adu testé en Pologne 26 lundi 31 juillet Les joueurs de Colo-Colo rentrent sur la pelouse avec des chiens 30 lundi 31 juillet "On peut te tuer dans la rue pour un téléphone portable" (via BRUT SPORT) lundi 31 juillet Giovinco claque encore un coup franc 16 lundi 31 juillet Dybala ridiculise Nainggolan 38 dimanche 30 juillet Le plus vieux derby du monde (via BRUT SPORT) dimanche 30 juillet La jolie praline de Kaká 16 dimanche 30 juillet Griezmann en saucisse sur Twitter 15 dimanche 30 juillet L'énorme boulette de la gardienne danoise 19 dimanche 30 juillet Un gardien égalise en dégageant 7 samedi 29 juillet Le derby de Soweto endeuillé 2 samedi 29 juillet Podolski débute par un doublé 5 samedi 29 juillet Laszlo Bölöni oublie le nom d'un joueur recruté la veille 15 samedi 29 juillet Kondogbia inscrit un superbe but... contre son camp 23 vendredi 28 juillet Les frangins dos Santos réunis aux Los Angeles Galaxy 23 vendredi 28 juillet Jermaine Pennant va signer en septième division anglaise 20 vendredi 28 juillet Le fils de Rivaldo claque une mine devant les yeux de son père 8 vendredi 28 juillet Metz veut rapatrier Emmanuel Rivière 27 vendredi 28 juillet Ángel María Villar démissionne de ses postes à la FIFA et l'UEFA 25 vendredi 28 juillet Brandão retrouve Anigo en Grèce 15 jeudi 27 juillet Le triplé de Valère Germain 20 jeudi 27 juillet La boulette de la gardienne portugaise 29 jeudi 27 juillet Bob Bradley va revenir en MLS à Los Angeles FC 2 jeudi 27 juillet Leroy Sané se tatoue son portrait dans le dos 103