En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 18 Résultats Classements Options

La renaissance d'Howard

On se souvient de voir Tim Howard débarquer à Manchester United en 2003. Une expérience de trois saisons sous les couleurs des Red Devils qui s'est révélée plutôt douloureuse, avec quelques cagades de premier ordre à la clé.

Everton a alors pris le pari de relancer le gardien américain, un choix payant. Howard est devenu un titulaire indiscutable dans les cages des Toffees, et s'apprête à disputer la Coupe du monde en tant que portier numéro un de la sélection américaine. Il revient sur cette véritable renaissance : « Aller à Everton m'a remis en selle, ça m'a donné un second souffle. Rejoindre Everton était le point de départ et la ligne d'arrivée était en 2010, et j'avais besoin de gagner cette course. Donc, dans ma tête, j'ai tout planifié. En 2006, j'avais 27 ans. En 2010, j'aurais 31 ans, et de ce que j'ai entendu, c'est le moment où un gardien atteint son apogée. Jouer la Coupe du monde est la réalisation d'un vieux rêve. Sans vouloir paraître arrogant, c'est ce à quoi j'aspirais. Si je n'avais pas été là, ça aurait ressemblé à un échec » a-t-il déclaré selon SkySports.

Espérons pour le phoénix Howard qu'il ne retombe pas dans ses travers mancuniens au cours du Mondial...


AP
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.


vendredi 23 février OFFRE SANS DÉPÔT : 10€ gratuits jusqu'à mercredi pour parier chez Winamax !!! 1
Hier à 18:30 Les retrouvailles entre Patrice Évra et les fans de Liverpool 17 Hier à 14:50 Le but le plus absurde de l'année en deuxième division allemande 20 Hier à 13:52 Les lumières s'éteignent en Argentine 15
Partenaires
Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
vendredi 23 février Génésio : « On est capables de faire des grandes choses » 24
À lire ensuite
Gerrard vote Rooney