1. //
  2. // River Plate

La relégation de River, c'est pas eux !

Modififié
0 3
Si la relégation de River Plate en seconde division à l'été 2011 devait être imputée à deux hommes, ce serait à José María Aguilar et à Mario Israel. Le président du club de 2001 à 2009 et son fidèle bras droit sont notamment accusés de tous les maux par l'actuel boss du club Daniel Passarella : enrichissement personnel sur les transferts, embauche au sein du club de Barras Bravas (les hooligans argentins, ndlr) pour faire pression sur les joueurs, magouilles avec des entrepreneurs louches, etc.

Muet depuis le drame de la descente, Mario Israel s'est livré tout entier au quotidien argentin Olé. Il nie tout en bloc ! « Nous n'avons été ni corrompus, ni inefficaces. Le club marchait plutôt bien quand nous sommes partis en 2009. » Titillé par le journaliste argentin sur les 120 millions de pesos de dette à son départ (23 millions d'euros) et sur ses liens présumés avec la mafia, l'ex-éminence grise de River plaide non coupable.

« On ne savait pas que les gens qu'on employait étaient des criminels, on pensait simplement donner du travail à des supporters du club, c'était du social. Quant à la dette, elle était raisonnable pour une grande équipe comme River. On nous a fait un procès politique » , explique Mario, avant d'ajouter : « Passarella cherche à tout nous coller sur le dos, mais le coupable, c'est lui. On nous a mis des procès aux fesses, ils n'ont rien donné. Un jour, je l'espère, la gestion qu'on a conduit avec Aguilar sera réhabilitée. »

En attendant, « El Millionario » retrouvera l'élite la saison prochaine. Merci Trezegol. PGF
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

pepitobanga Niveau : Loisir
River Plate...c'est un lac en fait ?
caca_mou_ Niveau : DHR
Oui, c'est de là que vient l'eau "plate"...
Oui, il y a aussi River petillante un peu plus loin.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Article suivant
Suárez et Cavani aux JO
0 3