Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 29 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // River Plate

La relégation de River, c'est pas eux !

Modififié
Si la relégation de River Plate en seconde division à l'été 2011 devait être imputée à deux hommes, ce serait à José María Aguilar et à Mario Israel. Le président du club de 2001 à 2009 et son fidèle bras droit sont notamment accusés de tous les maux par l'actuel boss du club Daniel Passarella : enrichissement personnel sur les transferts, embauche au sein du club de Barras Bravas (les hooligans argentins, ndlr) pour faire pression sur les joueurs, magouilles avec des entrepreneurs louches, etc.

Muet depuis le drame de la descente, Mario Israel s'est livré tout entier au quotidien argentin Olé. Il nie tout en bloc ! « Nous n'avons été ni corrompus, ni inefficaces. Le club marchait plutôt bien quand nous sommes partis en 2009. » Titillé par le journaliste argentin sur les 120 millions de pesos de dette à son départ (23 millions d'euros) et sur ses liens présumés avec la mafia, l'ex-éminence grise de River plaide non coupable.

« On ne savait pas que les gens qu'on employait étaient des criminels, on pensait simplement donner du travail à des supporters du club, c'était du social. Quant à la dette, elle était raisonnable pour une grande équipe comme River. On nous a fait un procès politique » , explique Mario, avant d'ajouter : « Passarella cherche à tout nous coller sur le dos, mais le coupable, c'est lui. On nous a mis des procès aux fesses, ils n'ont rien donné. Un jour, je l'espère, la gestion qu'on a conduit avec Aguilar sera réhabilitée. »


En attendant, « El Millionario » retrouvera l'élite la saison prochaine. Merci Trezegol. PGF
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 17:30 La Corse veut adhérer à la FIFA pour jouer la Coupe du monde 83
Partenaires
Un autre t-shirt de foot est possible MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi Podcast Football Recall Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
À lire ensuite
Suárez et Cavani aux JO