1. //
  2. // 15ème journée

La Real Sociedad renverse Malaga

Aucune grosse affiche ce dimanche en Liga. Du coup, pour mettre un peu de piment, le thème de la journée était « buts dans les arrêts de jeu » . Il y en a eu six en cinq matchs, premières mi-temps comprises. Mention spéciale à la Real Sociedad, qui a renversé Malaga dans les dernières minutes grâce à deux très beaux buts (3-2). Bilbao fait du surplace, et l’Atlético Madrid et Osasuna en profitent pour grimper au classement.

0 0
Atlético Madrid 3-1 Rayo Vallecano
Buts : Gabi (25è), Falcao (74è) et Salvio (91è) pour l’Atlético. Gabi (93è, csc) pour le Rayo Vallecano.

Malgré une lourde défaite dans le derby la semaine dernière (4-1), l’Atlético Madrid est bel et bien en voie de guérison. Avec 15 points pris sur 21 possibles depuis le début du mois de novembre, les Colchoneros sont revenus dans la course à l’Europe. Ils ont aussi retrouvé Falcao, de retour dans le onze de départ après sa blessure en sélection. Dans un match très rythmé (36 frappes), le Colombien a rappelé à ses supporters qu’il était l’atout offensif numéro un de l’Atlético, livrant la passe décisive à Gabi pour l’ouverture du score, avant de marquer son 8ème but de la saison, de la tête, après un bon travail de Diego. Un duo qui fonctionne. Pour le spectacle, Salvio, puis Gabi de nouveau, mais contre-son-camp cette fois, ont marqué dans les arrêts de jeu.

Real Sociedad 3-2 Malaga
Buts : Demichelis (10è, csc), Vela (89è) et Ifran (92è) pour la Real Sociedad. Rondon (20è) et Seba Fernandez (58è) pour Malaga?

Anoeta s’emmerde royalement la majorité du temps (4 buts inscrits par la Real Sociedad à domicile depuis le début de saison avant le match), mais quand son équipe s’enflamme, elle ne fait pas semblant. La première fois, c’était contre le Barca en tout début de saison, quand les Basques étaient revenus au score après avoir rapidement été menés 2-0. La deuxième fois, c’était cet après-midi face à Malaga. Côté Qatarix, Pellegrini, privé de Julio Baptista, laissait une nouvelle fois Van Nistelrooy sur le banc, lui préférant Rondon. Le Vénézuélien lui donne d’abord raison en égalisant de la tête pour Malaga après un csc de Demichelis, puis tord en manquant grossièrement le cadre alors que son équipe menait 2-1. Les Andalous viennent de laisser passer leur chance. Car deux éclairs de génie viennent changer la donne dans les toutes dernières minutes. Vela, d’abord, qui égalise d’un superbe retourné acrobatique, puis Ifran, deux minutes plus tard, qui s’amuse dans la surface de réparation malagueña avant d’ajuster tranquillement Caballero. La Real Sociedad sort de la zone rouge, Malaga perd l’occasion de rejoindre Levante à la 4ème place.

Osasuna 2-1 Bétis Séville
Buts : Flaño (39è) et Nekounam (93è) pour Osasuna. Ruben Castro (80è) pour le Bétis.

Avec un point pris sur 30 possibles, le Bétis Séville est probablement la pire équipe européenne du moment, mathématiquement parlant. Et même avec cette performance de haut niveau, les Andalous ne sont pas relégables. C’est pas cher payé. Celui qui risque de payer par contre, c’est Pepe Mel, le coach. Pourtant, après une première mi-temps pourrie au cours de laquelle Flaño a ouvert le score pour Osasuna, le Bétis est revenu dans la partie, essentiellement grâce à l’entrée de Ruben Castro, qui malgré les multiples parades d’Andrés Fernandez, a fini par égaliser à dix minutes du final. Les Verdiblancos pensaient tenir le point du match nul, précieux en cette période de vaches maigres, mais c’était sans compter sur Nekounam, qui a torpillé la cage de Casto au bout du temps additionnel. Sans faire de bruit, Osasuna remonte à la 7ème place du classement.

Real Majorque 1-1 Athletic Bilbao
Buts : Alvaro Gimenez (3è) pour Majorque. Amorebieta (45è) pour Bilbao.

Après sa défaite surprise à San Mames contre Grenade la semaine dernière, l’Athletic Bilbao a loupé une deuxième occasion de se rapprocher du haut de tableau. Dans un match haché (dix cartons jaunes), les hommes de Bielsa n’ont pas proposé grand-chose face aux faiblards Majorquins. Mené tout de suite au score après un but d’Alvaro Gimenez, qui a profité des balbutiements de la défense basque, Bilbao a égalisé par Amorebieta dans le temps additionnel du temps additionnel de la première mi-temps. Un retard qui n’a pas du tout plu à l’Iberostar de Majorque. Les 22 acteurs n’offrent rien de mieux que des fautes à répétition en seconde période, hormis dans les toutes dernières minutes où Hemed pour Majorque, et Munian pour Bilbao, ont eu l’opportunité de donner la victoire à leur équipe. Au bord de la zone de relégation, Majorque se contente largement du nul.

Grenade 1-0 Real Saragosse
But : Ighalo (45è) pour Grenade

Grenade va mieux, beaucoup mieux même. Après un début de saison compliqué pendant lequel le promu a longtemps été en position de relégable, Grenade a enchainé deux victoires prestigieuses à l’extérieur, à Séville et à Bilbao. Des bonnes performances confirmées par ce premier succès à domicile depuis mi-septembre, contre un Real Saragosse au plus mal, dernier de la Liga. Helder Postiga côté Saragosse et Ighalo côté Grenade ont été les hommes les plus dangereux de la partie. Si le Portugais a à peu près tout mis à côté, le Nigérian a réussi à en mettre une au fond, avec pas mal de réussite, juste avant la mi-temps. Pas le plus beau but de sa carrière, mais un but qui vaut trois points, et qui permet à Grenade de retrouver la première partie de tableau.

Par Leo Ruiz
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Aucun commentaire sur cet article.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Article suivant
Bienheureux Lyonnais
0 0