1. //
  2. // CAN 2015
  3. // Gr. A
  4. //
  5. // Zambie/RD Congo (1-1)

La RDC et la Zambie se quittent bons amis

Agréable et disputé, le match entre la République démocratique du Congo et la Zambie s'est finalement achevé sur un match nul mérité. Même si, au milieu de toutes ses occasions manquées, la RDC peut avoir quelques regrets.

Modififié
4 0

Zambie - RD Congo
(1-1)

G. Singuluma (2') pour Zambie , Y. Bolasie (65') pour RD Congo.


Les vuvuzelas ont résonné, le public a vibré, mais aucun vainqueur n'a été déclaré. Considérés à juste titre comme deux sérieux outsiders de la compétition, la Zambie, victorieuse en 2012, et la République démocratique du Congo, qualifiée aux côtés de la Côte d'Ivoire et du Cameroun, se sont neutralisées au terme d'un match engagé, marqué par une belle intensité à défaut d'un niveau technique très élevé. Disputée dans le stade champêtre d'Ebebiyin, ville moyenne du Nord-Est de la Guinée équatoriale, la rencontre a surtout permis de découvrir quelques belles individualités de chaque côté, ainsi que deux équipes particulièrement bien organisées, qui auront leur mot à dire dans cette CAN 2015. En attendant bien sûr le résultat entre la Tunisie et le Cap-Vert, qui jouent ce dimanche soir pour se départager la tête du groupe.

La Zambie fait l'effort


Tout commence très fort puisqu'il ne faut attendre que deux minutes de jeu pour voir Given Singuluma tromper son coéquipier en club Robert Kidiaba. Sorti en catastrophe sur un centre bien dosé, le portier du Tout Puissant Mazembe repousse le ballon dans les pieds du milieu offensif zambien qui n'a plus qu'à s'appliquer à l'entrée de la surface pour marquer dans le but vide (2e). De quoi idéalement lancer le match des Chipolopolos, qui auraient pu creuser l'écart dans la foulée, sur des offensives de Singuluma (18e), encore lui, ou Rainford Kalaba, parti en dribble sur son côté (28e). Las ! À force de vendanger, les hommes d'Honour Janza ont progressivement reculé, laissant l'initiative à des Congolais cueillis à froid. Souvent contrés par une défense bien regroupée, menée par le toujours très solide Stoppila Sunzu, les Léopards ont aussi buté sur le gardien Kennedy Mweene, qui a longtemps retardé l'échéance.

La RDC revient au score


Bien décidés à ne pas rater leur entrée, les Léopards s'en sont remis à leurs attaquants pour espérer. Puissant et décidé, Dieumerci Mbokani a d'abord sonné la révolte d'une frappe trop enlevée dans la surface (7e) avant de se montrer maladroit par la suite (36e et 47e). Longtemps attendue, la délivrance est finalement venue de Yannick Bolasie, l'autre grand atout de la sélection. Peu en réussite en première mi-temps (30e), le milieu offensif de Crystal Palace a surgi au bon moment pour marquer d'une reprise croisée sur un centre en retrait (65e). Cette égalisation a inauguré une fin de match accrochée, dans laquelle les défenses ont pris le pas sur des attaques fatiguées. Toujours vivace, Dieumerci Mbokani aurait pu inscrire l'un des buts de l'année sur un magnifique retourné (82e), mais plus rien ne sera marqué. Si la RDC peut nourrir quelques regrets au vu de sa domination, le match nul a le mérite de laisser les deux pays bons amis. De quoi mettre tout le monde d'accord à Lubumbashi.


Par Christophe Gleizes
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Aucun commentaire sur cet article.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
4 0