1. //
  2. //
  3. // Ce qu'il faut retenir

La quête corse

Un trio de tête qui piétine, des relégables qui font du surplace, et Ajaccio sur sa lancée... Dans un championnat tellement serré qu'une victoire fait gagner cinq places minimum au classement, une bonne quinzaine d'équipes peut encore se mêler à la course à la Ligue 1. N'importe quoi... mais palpitant.

Modififié
0 1
Le but

Le Manceau Thorstein Helstad, actuel meilleur buteur de Ligue 2, en a marre de marquer avec les pieds ou avec la tête. C'est donc de la poitrine qu'il a ouvert le score face à Sedan (23'), sur un centre de Corchia. Les hommes d'Arnaud Cornier pensaient avoir fait le plus dur, jusqu'à cette jolie reprise de Yohan Court (33'), qui remettait les deux équipes à égalité. Le Mans, qui se déplacera au Parc des Princes en quart de finale de la Coupe de France mercredi, a préféré en garder sous la pédale et s'est donc contenté d'un match nul. Suffisant pour garder la pole.

Video

L'équipe en forme

Après avoir dégommé Evian la semaine passée, Ajaccio continue sur sa lancée en allant retourner une équipe déjà au fond du trou, en l'occurrence Vannes. Il aura suffi d'un but de Richard Socrier, son 9e de la saison, pour sceller le sort de la rencontre (62'). Presque cinq mois que les Corses ne s'étaient pas imposés à l'extérieur. Et ce succès leur permet de prendre la deuxième place. La bonne opération de la journée... Va-t-on retrouver une équipe de l'Île de Beauté en Ligue 1 ?

Le coup d'éclat

La surprise de cette 25e journée de L2 nous vient assurément de Laval, plutôt mal classé cette saison, mais qui a torpillé Boulogne-sur-mer sur le score de 4-0. Deux buts en première période, deux en seconde, un but de Thalmont et un triplé de Gimbert (18', 62', 77') – soit plus de buts en un seul match qu'au cours des 24 journées précédentes pour l'attaquant lavallois qui n'avait marqué que deux fois jusque-là... Un sacré coup d'arrêt pour Boulogne qui restait sur cinq victoires d'affilée en championnat, et qui pourra remercier Najih, expulsé après seulement 21 minutes de jeu pour contestation... Super malin. Laval prend une sacrée bouffée d'air frais en s'éloignant de la zone rouge.

Video

L'arnaque qui n'en était donc pas une

On a longtemps ri à l'évocation du nom de Sebastian Ribas, attaquant de Dijon et formé... à l'Inter Milan. Eh bien il va peut-être falloir commencer à prendre l'Uruguayen de 22 ans au sérieux. 16 buts l'an dernier en championnat, et déjà 12 cette saison, pour le capitaine du DFCO, qui s'est offert Evian à lui tout seul, d'un doublé expédié en quelques minutes (33', 39'). Dijon n'a même pas ressenti le besoin de faire le moindre changement et revient à la 9e position, à seulement quatre points du trio de tête. Evian Thonon Gaillard, qui vient d'enquiller sa deuxième défaite en deux matches, et qui n'a pris que 7 points sur 21 possibles en 2011, est peut-être en train de faire une croix sur la Ligue 1.

La déclaration

« Est-ce que nous sommes fébriles parce que nous sommes à domicile ? Je ne sais pas. ...] La confiance s'égrène match après match. Dans ce genre de situation, les mots ne suffisent pas, il faut des actes. Nous avions repris des couleurs en 2011, mais il y a toujours ce problème de confiance, de crainte de faire l'erreur de trop. Il nous reste encore des matches pour corriger cela et avoir plus de maitrise. Car aujourd'hui Châteauroux s'est bien amusé par moments » . Autant dire que Metz est très loin de se sauver. Après un résultat nul et vierge proprement dégueulasse, les Grenats restent solidement ancrés dans la zone rouge, pour la 24e fois en 25 journées. Si ça c'est pas un parcours de condamné...

[Video


Le geste

L'ESTAC s'est tranquillement farci la lanterne rouge grenobloise au Stade l'Aube. Le but de maboule de Bettiol, qui balance une reprise sans laisser la moindre chance à Viviani (8'), avait mis les Troyens sur la bonne voie, mais il aura fallu attendre la toute fin du match pour voir enfin les locaux tuer le suspense, grâce à Psaume (84'). Comme d'hab', Grenoble a tenté des choses sans jamais rien réussir, et s'offre une troisième défaite consécutive. Décidément, les Isérois font aussi fort en Ligue 2 qu'en Ligue 1.

Video

Tous les scores :

Le Mans 1-1 Sedan


Evian 0-2 Dijon


Laval 4-0 Boulogne-sur-mer


Vannes 0-1 Ajaccio


Istres 1-1 Angers


Troyes 2-0 Grenoble


Nantes 1-1 Reims


Nîmes 1-2 Clermont Foot


Metz 0-0 Châteauroux

Lundi :


Le Havre – Tour

Julien Mahieu

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

J'espère vraimment qu'ils vont monter, meme s'il reste encore plus de 10 journées, je crois vraimment que l'Aca peut le faire . -Intraitable a Coti (pourtant c'est pas le stade qui impréssionne ).
-Mais a l'extérieur, bof bof ..

Enfin des équipes de haut niveaux a Coti .Pas que la L2 soit bidon mais bon, Lille Lyon Marseille Lorient et Lens sa change de Sedan Laval et compagnie ...
Meme si dans certain cas c'est surtout certains joueurs qu'on veut voir et pas forcement l'équipe .

Forza Aiacciu, shress !
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Article suivant
La fin du suspense
0 1