Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 3 Résultats Classements Options
  1. // Euro 2012
  2. // Demi-finales
  3. // Portugal/Espagne (0-0, 4-2 tab)

La qualification de l'Espagne sur Twitter

Hier soir, la lutte fut aussi féroce sur Twitter que sur la pelouse de la Donbass Arena durant Espagne-Portugal. Mais sans arbitre.

Modififié
Le coup d’envoi vient d’être donné à Donetsk, mais ça, Roberto Soldado, l’attaquant de Valence écarté à la dernière minute par Vicente del Bosque, s’en cogne. Il a réservé une table à Formentera avec son pote du Sporting Portugal Diego Capel.



Gaizka Mendieta, lui, est déjà bouillant.



Du côté du Forez, on a perdu Jérémie Janot.




Après dix minutes de jeu, le milieu de terrain de Manchester United Tom Cleverley fait tomber son pronostic. Ce jeune est persuadé qu’il va voir des buts.



La Fouine a beau venir du 7-8, il est visiblement down avec le 9-4.



Red Devil un jour, Red Devil toujours. Ou un truc comme ça. En tout cas, les gens qui portent ou ont porté la tunique de Manchester United conservent à jamais le respect de Rio Ferdinand. Même David Bellion ?



Chez les Sagna, on habitue très jeune les enfants à la désillusion. Pour preuve, la belle Ludivine confie que son fils de trois ans insiste pour regarder un match d’Arsenal.


De son côté, cette intellectuelle de Virginie Caprice se livre à son activité favorite : se foutre à poil.




Depuis Bora-Bora, Axel Witsel, le Belge du Benfica, n’en a rien à carrer du match. Mais il vous fait des bisous. À tous.



Après une demi-heure de Jean-Michel Larqué, le milieu de terrain lensois Pierre Ducasse craque. Décidément, les mecs de la « génération 87 » sont vraiment tous des grandes gueules.



Kennedy, le rappeur du 9-4, sait.



Jay DeMerit, le défenseur international américain des Whitecaps de Vancouver, admire le flegme du gardien espagnol : « Bonjour, je suis Iker Casillas… Rien ne me dérange. »



Le spectacle offert sur la pelouse de la Donbass Arena au bout de 70 minutes ne satisfait pas Gary Lineker : « Bon, ça devient nul. Encore des tirs au but, je suppose.  »



Marc Libbra, lui, a repéré des sosies capillaires.



L’effectif espagnol bluffe Tom Huddlestone, le milieu de terrain anglais forfait pour l’Euro : «  L’Espagne a fait entrer trois joueurs et a toujours Torres, Llorente et Mata sur le banc. #optionsdattaque.  »



Fin du temps règlementaire. Il commence à se faire tard pour les vieilles gloires que sont Peter Schmeichel et Robbie Savage.




« Où est-ce que les Espagnols ont trouvé cette vitesse supplémentaire ? » C’est moche, ce que sous-entend Peter Schmeichel.



Tiens, Roberto Soldado est sorti de table pour le début de la séance de tirs au but : « Qu’il en aille à la grâce de Dieu ! Allez !  »



Alors que la séance de tirs au but s’organise, Peter Schmeichel partage son expérience : « Vous pouvez les étudier autant que vous voulez, les tireurs la mettent rarement toujours au même endroit. Les bons tireurs font à chaque fois quelque chose de différent. » Sergio Ramos est d’accord.



Thomas N’Gijol est un homme qui attache de l’importance aux détails.



Guti apprécie la panenka réussie par Sergio Ramos, son ancien coéquipier au Real Madrid.



Fàbregas transforme son tir au but et envoie l’Espagne en finale. Jérémie Janot est redescendu, alors que Jordan Galtier ose les vraies questions.


Compilé par Mathias Edwards
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



il y a 5 heures 350€ offerts EN CASH pour parier sans risque sur la Coupe du monde
Hier à 08:24 Bonus Coupe du monde : 1900€ offerts pour parier sur le Mondial 3 il y a 3 heures Un supporter mexicain fait sa demande en mariage après la victoire 8
Partenaires
Podcast Football Recall Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Tsugi Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE
Podcast Football Recall Épisode 27 : Neymar boit la tasse, l'Allemagne KO et Thauvin à terre Hier à 21:23 Zuber égalise d'un coup de crâne pour la Suisse 3 Hier à 20:20 Le sublime but de Coutinho face à la Suisse 2 Hier à 17:45 Lozano climatise l'Allemagne 5 Hier à 17:15 Maradona, le cigare et les yeux tirés 55 Hier à 14:58 La liesse des supporters mexicains à Moscou 2 Hier à 13:48 Un fan égyptien en fauteuil porté dans une fan zone 4 Hier à 11:10 Sept personnes blessées par un taxi à Moscou 15 Hier à 10:33 Le clapping solide des Islandais avant le match face à l'Argentine 10 Podcast Football Recall Épisode 26 : Les Bleus au ralenti, l'Allemagne démarre et un gardien au festival de Cannes samedi 16 juin Le CSC malheureux d'Etebo 1 samedi 16 juin Le penalty de Cueva qui s'envole 9 samedi 16 juin Messi rate son penalty ! 18
À lire ensuite
Le mur Sergio Ramos