1. //
  2. // 3ème journée

La promo des promus

Les années se suivent en Bundesliga et les promus mènent la danse. Après Hoffenheim il y a deux ans et Mayence la saison passée, c'est au tour de Kaiserslautern d'enchanter toute l'Allemagne...

Modififié
0 1
Décidément cette ligue marche sur la tête. Un exemple en passant ? Mönchengladbach, vainqueur à Leverkusen (3-6) lors de la deuxième journée s'est incliné tout aussi lourdement hier à domicile contre l'Eintracht Francfort (0-4), dernier du championnat. Rayon surprises, il suffit de consulter également le fond du classement où deux des favoris Schalke 04 (et son wagon de renforts) et Wolfsburg (où Diego se demande ce qu'il est venu faire dans cette galère) alignent les défaites comme des perles. Un outsider, Stuttgart (comme l'an dernier), les accompagne dans cette course à handicap. A l'opposé, c'est la prime aux promus. Dans le duel au sommet de la journée, Mayence (monté la saison dernière) l'a emporté à l'arrache sur un Kaiserslautern fraîchement revenu en Bundesliga (2-1).


Les hommes de Marco Kurz rêvent d'imiter leurs glorieux devanciers de 1998 lorsque Die Roten Toffel (les Diables Rouges) étaient passés en une année de la L2 au titre de champion. Pour l'instant, ils se contentent de proposer un jeu articulé particulièrement mature qui leur a permis de mener à la mi-temps sur le terrain de Mayence grâce au quatrième but de la saison de l'attaquant croate Srdan Lakic. Dans ce derby du sud de l'Allemagne, le hourra-football des locaux va finir par payer en seconde mi-temps. A force de pressing, de tacles, d'une rage jamais démentie, le FSV va inverser la vapeur en deux minutes grâce à Bungert (71è) et Schürrle (73è). Le dernier quart d'heure va alors ressembler à une empoignade de chiffonniers. Mayence (via Szalai à la 86è et un sauvetage de Sippel le portier de K'lautern) sera plus proche d'un troisième but que les visiteurs d'une égalisation. Ces derniers pointent ce soir à une prometteuse cinquième place juste derrière Hambourg, tenu en échec à domicile par un Nuremberg falot (1-1) et Hanovre, qui a également concédé un score de parité chez lui contre le Bayer (2-2).


Le week-end prochain, alors que Mayence se rendra à Brême, Die Roten Toffel accueilleront la sensation de ce début de saison, le Hoffenheim de Ralf Rangnick. Le TSG avance façon TGV : après le Werder et Sankt Pauli, c'est un Schalke 04 indécis qui est passé au laminoir des coéquipiers d'Ibisevic (2-0). Il y a deux ans, le club du land de Bade-Wurtemberg, tout juste promu, s'était fait remarquer en dominant la première partie de la saison grâce à une attaque de feu avant qu'Ibisevic ne se blesse et que les hommes de Rangnick ne s'écroulent. Cette saison, c'est la défense qui tient la baraque, notamment grâce à un exceptionnel Isaac Vorsah, un international ghanéen entré dans la quatrième dimension durant cette année 2010 (finaliste de la CAN, ¼ de finaliste du Mondial). Le choc contre Kaiserslautern vaudra le détour...


A l'image d'un Bayern-Werder sans but, cette troisième journée maigrichonne en scoring (23 pions) aura marqué le retour en grâce du Borussia Dortmund, net vainqueur d'un Wolfsburg atone (2-0). Pendant que Diego déprime, c'est Misimovic, parti sous les cieux stambouliotes du Galatasaray, qui ricane. A propos de dépit, le week-end prochain, Schalke, Wolfsburg et Stuttgart joueront à domicile avec déjà la tête sur le billot.

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

C'est "Die roten Teufel (diables)" et non pas "Die roten Toffel"
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Article suivant
Ce qu'il faut retenir
0 1