La promesse de Neymar

Le mercato a pris fin et Neymar n’a pas bougé. Mieux, il ne quittera pas Santos avant la Coupe du monde. C’est ce que le joueur a assuré à ses dirigeants lors de leur dernière réunion. L’Europe et le Barça attendront.

11 32
Contrairement à la mode française, Neymar n’a rien de « normal » . Tout, autour de lui, est démesure. Le bonhomme a 20 ans et chiffre déjà plus de 100 pions avec Santos. Il a remporté la Libertadores, terminé meilleur joueur sud-américain et 10e du classement du Ballon d’Or l’année dernière. Il est la figure du football brésilien, le cœur du projet de Menezes, la tête d’affiche d’une génération dorée. Il excite les foules, les médias, les sponsors, les cadors européens. Il est papa d’un petit Davi Lucca déjà présent dans les pubs de Nike. Il est détesté. Pour son style, son excentricité, son succès, ses simulations, ses dribbles de joueur made in futsal, son supposé égoïsme. Il est aimé. À peu près pour les mêmes raisons.

Dernière nouvelle, il est aussi exagérément dépensier, au point de se mettre dans le rouge. Maison, apparts, grosses bagnoles, yacht. Tout ça en quelques mois. De quoi épuiser sa petite fortune et terminer l’année solidement endetté. Bah, qu’est-ce qu’il fout, le papa-poule-gestionnaire ? Bon, vu le profil, pas vraiment de quoi s’inquiéter. Le garçon est autrement plus solvable que la Grèce. Au fond, il est simplement dans son personnage, une jeune superstar du football mondial, probablement un poil dépassée par son succès.

Des doutes, encore

Une star encore difficile à cerner en Europe, où il se fait attendre. Ok, il a des stats monstrueuses. Déjà 31 buts et 16 passes décisives avec Santos depuis le début de l’année. D’accord, Téléfoot (pour ceux qui regardent encore) consacre désormais plus de temps d’antenne à ses dribbles déroutants qu’aux reportages sur les Éléphants de Didier Drogba. Mais que vaudrait-il dans un championnat bien plus exigeant que le brésilien ? Dans l'une des meilleures équipes du monde, où il ne bénéficierait pas du même statut ni des mêmes libertés ? Face à davantage d’impact physique et de discipline tactique ? Est-il le successeur de Pelé ou plutôt celui de Robinho ?

Loin du Brésil, le phénomène Neymar fait encore débat. Les doutes persistent. Pourtant, il a déjà apporté des réponses, donné des certitudes sur le plan international, avec le maillot auriverde. 9 buts en 18 sélections, et cette même faculté à faire la différence. Dans son couloir gauche ou autour du numéro 9, il est déjà indiscutable. Le bilan de ses deux grands tournois est plus mitigé. L’année dernière, le Brésil, sorti en quart de finale par le Paraguay, n’a pas réalisé une grande Copa América. Mais, avec une équipe très jeune, Menezes a posé les bases de son projet mondialiste. Cet été, à Londres, ce projet a déjà bien avancé. Neymar aussi.

Objectif maintien

Aux Jeux Olympiques, toujours avec Menezes à la baguette, la Seleção a présenté une équipe-type proche de sa meilleure version. Jusqu’à cet échec en finale, les Brésiliens, pas toujours très équilibrés sur le terrain, ont fait parler leur puissance offensive en inscrivant trois buts par rencontre. Damião a planté six fois, Oscar s’est révélé. Mais l’attraction, c’était Neymar. Trois buts, deux passes et du spectacle. La pépite de Santos s’est montrée en Europe, a fait saliver Rosell et Leonardo, puis est rentrée illico presto à la maison pour prêter main forte à son club. C’était l’objet de la deuxième partie de son été. Éclaircir son avenir proche.

Santos est actuellement 13e du championnat brésilien, à 18 points du leader Fluminense, et sa priorité est d’assurer son maintien. À une semaine de la fin du mercato européen, le joueur, ses représentants et ses dirigeants se sont longuement réunis pour faire le point. Alors que le Barça était disposé à lui faire une place cet hiver, Neymar a décidé de rester au Brésil jusqu’au Mondial, date de fin de son contrat actuel. Pas de changement avec le mois de novembre dernier donc, quand cette même décision avait été prise. Sagesse ou frilosité, le plus grand espoir du football brésilien a préféré préparer son grand rendez-vous en jouant le maintien à la maison plutôt que les plus prestigieux trophées en Europe. Une bonne nouvelle à Paris, ça laisse du temps à Leonardo pour préparer le dossier.

Par Léo Ruiz
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
nononoway Niveau : CFA
Je comprends rien aux championnats sudaméricains.

Santos gagne la Copa Libertadores pour 1 an plus tard éviter la descente ?

Je pensais qu'ils étaient au moins dans le top 4 du championnat brésilien.

Et le championnat par état, ça dure toute l'année ? Ils jouent combien de matchs/semaine les cocos ?

Aidez-moi, je veux comprendre.
Je ne sais pas si aller au Barca serait le meilleur choix pour lui...

Messi laisse, de par son talent, et son aura au club, tellement peu de place aux autres joueurs offensifs qu'il risque d'être un peu écrasé...

Il va aussi devoir se muscler parce qu'il sera attendu... Il est plutôt fluet de ce qu'on a pu voir aux JO, il vole plutôt pas mal...

ça doit être du à sa coupe de cheveux aérodynamique
Ce joueur est encore une énigme pour moi ... Sauf erreur il n'occupe pas une place très glorieuse au classement avec santos alors qu'il devrai violer tout les.défenseurs "paysans" du brésil (ok j'exagére mais à peine) .
Ensuite , il va partir GRATUITEMENT après le mondial en 2014 ? Quel président serait assez fou pour faire ça ? Étrange ...
corinthians Niveau : DHR
Et bien moi, je l'ai me bien ce petit ... Beaucoup à sa place serait partis à la première sirene deu top 12 européen, mais lui reste à Santos, gagne des titres, de l'experience, confirme machs apres matchs tout le potentiel que l'on voit, et ce aussi bien avec Santos qu'avec le Bresil .... et en 2014, la vrai star du mondial, ce sera lui evidemment (mediatique j'entends) puis ensuite il signera en europe, et la je pense qu'il devrait s'acclimater, comme tous les tres grands bresiliens l'on fait ... ca lui prendra du temps, mais celui la à mon avis on a pas fini d'en parler !!!
Gentil Ghana Niveau : DHR
Un potentiel qui demande confirmation en Europe.

Pour l'instant ça reste un joueur "youtube"
maxlojuventino Niveau : Ligue 1
Bon je vais pas parler de Neymar, puisque de toute façon y a rien à dire tant qu'il jouera pas en Europe...

Juste faire un petit hors-sujet sur le Brésil. j'ai peur pour les brésiliens qu'ils se plantent encore en quarts dans deux ans. On ne peut pas savoir à l'avance, mais depuis une décennie maintenant les grands d'Europe ont largement pris le pas sur l'Argentine et le Brésil et pas seulement sur le plan des résultats. Collectivement et tactiquement y a un écart énorme entre les meilleures équipes européennes et les deux gros sud-américains.

Tant qu'on aura pas vu leurs pépites offensives jouer en Europe, on ne pourra pas savoir ce qu'elles valent vraiment et par conséquent ce que vaut le brésil. J'ai quand même peur pour eux que des gars comme Lucas ou Damiao aient beaucoup de mal à franchir le palier Europe. quant à Pato qui est déjà en Europe, bah on sait qu'il ne vaut rien puisqu'il est blessé toute l'année...
Reste donc Oscar et Neymar qui semblent un cran au dessus des autres. Le problème c'est qu'Oscar va cirer le banc toute l'année à Chelsea et que Neymar va arriver au mondial sans jamais avoir affronté une vraie défense...

deuxième chose: le milieu brésilien est quand même bien loin du niveau des milieux espagnols, allemands ou italiens. quand on sait que le milieu fait tourner une équipe...

Finalement la seule chose qui m'impressionne dans cette équipe c'est sa défense: Dani Alves, T.Silva, D.Luiz, Marcelo, c'est pas mal du tout, mais faudrait pas que T.Silva se blesse sinon leur solidité en prendrait un sacré coup.
joueur à part, vraiment... bien plus complet que Messi... C'est un vrai créateur de buts... Ses stats parlent pour lui. CEtte année 31 buts, 16 passes. C'est juste énorme.
Son acclimatation en europe sera la clef. Et je trouve dommage qu'il attende 2014 piour se frotter à l'europe, il va perdre deux ans, à mon sens avant le mondial. Là; il aurait pu profiter pleinement des deux ans pour se muscler et progresser tactiquement. Il est jeune, mais c'est une erreur d'être resté là-bas je pense.
@yesodh , oui bon Messi la saison dernière c'est plus de 70 buts et au moins la moitié en passe dé , mauvais exemple pour dire qu'il est plus complet .
J ai peur qu'il stagne au brésil ...
Max

Tu sais qu'au Brésil, pour les spécialistes, l'ordre de leurs dernières pépites c'est :

- Neymar
- Lucas
- Damiao
- Oscar
- Ganso

Pour les brésiliens, Lucas est peut-être même le plus prometteurs de cette génération. Il a 18 ou 19 ans alors qu'ils ont entre 21 et 23 ans...

En plus ils ne jouent pas au même poste, damiao et neymar jouent devant, Lucas est un attaquant-perforateur sur l'aile, Oscar et Ganso sont des meneurs.

par rapport au poste, je pense qu'un oscar, damiao ou un ganso s'acclimateront plus facilement à l'europe...

lucas ou neymar de part leur type de jeu auront sans doute besoin de plus de temps mais j'ai peu de doutes les concernant
Bref il va nous faire une Pelé quoi...Sauf qu'aujourd'hui il n'aura jamais une reconnaissance éternelle de son talent s'il ne vient pas en Europe.

On parle toujours du très faible niveau des défenses d'Amsud mais je ne sais pas trop ce qu'il en est réellement. Sont-elles vraiment moins bonnes qu'en L1 ou dans les petits clubs de PL? Pas sûr...
@nononoway
Les championnats d'Etat se déroulent avant les championnats nationaux de Serie A, B, C et D. Des championnats assez longs et éreintants en fonction des Etats (Rio, Sao Paulo, Parana, Minas Gerais notamment). Ensuite viennent les championnats nationaux. Mais les cadences sont élevées car généralement ça joue les mercredi et dimanche. Donc du futebol brasileiro, tu peux en manger !
Je reviens d'un séjour de 18 mois au Brésil et je partage l'avis de ceux qui attendent de voir les prestations de Neymar en Europe. Le type est relativement énervant avec ses dribbles qui ne servent à rien, ses tours sur lui-même... Il excite tout le monde mais ça pourrait être largement plus efficace. Je lui préfère son coéquipier Ganso (registre toutefois différent), voire même Oscar, qui jouent pour le collectif. En tous cas les défenses brésiliennes sont plutôt faibles dans le Brasileirao, et j'ai bien peur que le choc soit brutal en arrivant en Europe pour le petit Neymar. J'espère pour lui qu'il ne croisera pas De Jong, sinon c'est fin de carrière..!
Ce n'est pas une mauvaise idée de rester un peu au Brésil, ça s'applique par ailleurs à bcp de joueurs brésiliens, la seleçao est en général plus forte quand elle comprend des joueurs du championnat brésilien.
Par ailleurs, Neymar reste à Santos parce que les salaires sont intéressants au brésil en ce moment.
La question de son rendement se pose mais moyennant une période d'adaptation, il a la capacité à monter en régime.
Par contre, l'erreur à mon avis serait de filer direct à un grand club (ManUtd, Barça, Real, ou autre), il devrait s'inspirer de cas comme Romario, Ronaldo (le vrai), ou Ronaldinho, qui ont d'abord joué dans un championnat moins exposé (France ou Pays Bas), avec une moindre pression, et afin de s'affiner physiquement, pendant 2 ans, avant d'aller à un club majeur.
Ce genre de période d'adaptation n'est plus dans l'air du temps, mais est une étape cruciale pour progresser, gérer le melon, et éviter des déceptions à la Robinho... Aller directement à un grand club est synonyme de pression immédiate, ça passe ou ça casse.
Malheureusement je ne vois pas Neymar faire cela.
Assez d'accord chrisroma, Neymar prend de plus en plus de coups à force de chambrer stupidement par des dribbles à la Okocha (extravagants et inutiles) ou à tirer des pénos en s'arrêtant 3 fois.
J'aime bien aussi Ganso, autrement plus élégant et avec une vraie vista.
neymar, c'est un guignol. Des mecs qui tripotent la balle comme lui, y'en a dans tous les quartiers de france.
med78

Je ne te rejoins pas sur la seleçao... depuis les 90's, les mecs sont devenus des monstres en évoluant en france et ont amené tout leur vécu tactique-puissance en seleçao...

la technique, tous les brésiliens l'ont mais tactiquement ou niveau puissance c'est pas toujours ça...

d'ailleurs ça faisait des années et des années que les brésiliens jouaient chez eux sans remporter une coupe du monde... et quand ils sont venus en nombre en europe bah champion 94, finaliste 98, champion 2002...
"en évoluant en Europe" et pas en france... malheureusement lol
Note : -1
La promesse de Neymar : se couper les cheveux et arréter de nous imposer visuellement cette affreuse coiffure !
il manquerait plus que d'ici 2014 le Milan ac trouve des fonds de derrière les fagots et avec El Shaarawy on aura droit au plus beau duo d'espèce de footballeur jamais répertorié en activité !
http://www.glaudinet.org/?attachment_id=6574
Plus il se fait attendre plus sa sera dur pour lui en Europe ! Je sais pas vraiment ce qu'il vaut mais il a intérêt à être costaud le garçon je lui souhaite.
nononoway Niveau : CFA
Merci @chrisroma. Peux-tu également répondre à ces questions ?

Quand on dit que le championnat d'état commence avt le championnat brésilien, c'est à quelle période de l'année ?

Ca se joue aussi aller/retour avec une vingtaine d'équipe ?

La Copa Libertadores et Americana commencent quand ?

Avec tant de matchs, ont-ils l'occasion de faire des trèves internationales comme en Europe ?

Quid des coupes ? Ils ont une "coupe du Brésil" et une coupe par état ? une supercoupe entre les vainqueurs par état ? une hypercoupe entre le vainqueur de supercoupe état et le vainqueur de la coupe du brésil ?

Encore une fois, je n'y comprends rien :)

Merci !
Il viendra quand il viendra, si il vient et puis basta.
Chaque "perle" brésilienne ramène son flot incessant de discussions (bien relous maintenant) sur le Mercato, les dribbles-qui-servent-à-rien, l'adaptabilité des brésiliens en Europe, le niveau des défenses brésiliennes etc...
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
11 32