1. //
  2. // 5e journée
  3. // Guingamp/Bordeaux (2-1)

La première de Guingamp

Opposés à un Guingamp flamboyant, les Girondins se sont inclinés pour la première fois cette saison (2-1) et permettent aux Bretons de prendre un bon bol d'air frais dans les travées du Roudourou, pour le plus grand bonheur de leurs supporters.

Modififié
2 2

Guingamp - Bordeaux
(2-1)

M. Diallo (25'), C. Mandanne (33') pour Guingamp , C. Diabaté (82') pour Bordeaux.


« À Guingamp, se prendre un but en premier, face à une équipe qui évolue devant son super public, et qui peut se sentir survoltée, ça peut être compliqué. Ils ont eu un début de championnat difficile mais, a contrario, la trêve peut leur servir de nouveau départ, avec des mecs revanchards. » Revanchards, le mot pouvait sembler faible, tant les hommes de Jocelyn Gourvennec avaient souffert depuis la reprise de la compétition, dès leur défaite en Trophée des champions face au PSG le 2 août dernier. Les mots de Willy Sagnol hier en conférence de presse étaient donc on ne peut plus clairs. Ses joueurs étaient avertis face au piège annoncé d'une affiche déséquilibrée au coup d'envoi. En effet, pas de comparaison possible entre un relégable, défait trois fois en quatre matchs de championnat, et un dauphin (après la victoire de Lille sur Nantes cet après-midi) invaincu, sûr de lui, et surfant sur l'impulsion de son nouvel entraîneur. Un dauphin donc, qui se devait de gagner pour reprendre, seul, les commandes de la Ligue 1. Un dauphin qui, au final, sera reparti du Roudourou bredouille, défait 2 buts à 1 par des Guingampais bien trop motivés.

La résurrection de Mandanne


Avec les titularisations d'Ilori (sa première), Diabaté ou Diego Rolán, troisième meilleur buteur du championnat, Bordeaux semble mesurer pleinement l'enjeu de ce match et vouloir mettre toutes les chances de son côté pour le gagner. Les Guingampais, eux, tentent de panser la plaie infligée par le départ de Yatabaré, ancien buteur maison, par Christophe Mandanne à la pointe de l'attaque, soutenu par le trio Pied - Marveaux - Beauvue. Des arguments offensifs donc, pour retrouver des couleurs et tenter de marquer en premier, défi du jour pour l'En Avant. Et ce sont bien les locaux qui se montrent dangereux les premiers par l'intermédiaire de Mandanne, qui coupe au premier poteau sur un centre tendu de Beauvue, très actif dans le premier quart d'heure, obligeant Carrasso à un beau réflexe (8e). Mais Ilori et compagnie ne se laissent pas abattre, et répondent illico avec Sertic, auteur d'une mine non cadrée une minute plus tard. La suite, c'est une bataille au milieu de terrain, avec deux équipes bien placées sur le pré. Mais peu à peu, les Marine et Blanc prennent le contrôle du cuir, s'installant dans la moitié de terrain adverse. Guingamp, à défaut d'avoir le choix, procède alors en contre et subit les fautes des hommes de Sagnol, comme à la 25e minute. Sané fauche Pied et donne une occasion gratuite à l'EAG. Marveaux se charge du coup franc, et dépose la gonfle sur le crâne de Diallo, qui lobe Carrasso, hésitant dans sa sortie. Bordeaux est sonné et n'attendra que huit minutes pour déguster une nouvelle fois. Mandanne accélère plein champ et décale Pied à l'entrée gauche de la surface, lequel crochète Sertic, qui intervient trop tardivement et provoque le pénalty. Mandanne se charge alors de la sentence et assomme un peu plus les Girondins, trouvant le chemin des filets pour la première fois depuis 1814 minutes. La sortie de Kahzri au profit de Plašil, de retour de blessure, ne changera rien. Bordeaux rentre aux vestiaires avec la possession du ballon et une migraine difficile à supporter.

Le réveil trop tardif des Bordelais


La seconde mi-temps démarre comme la première s'était terminée, par un assaut sur la cage bordelaise. Les Girondins veulent retrouver de la confiance, font tourner la balle, mais se font surprendre par Sylvain Marveaux, qui, tout en vitesse, élimine Pallois pour aller défier Carrasso, qui se détend une nouvelle fois pour éviter le naufrage de son équipe (48e). Sagnol commence alors à perdre patience et fait sortir Sané pour le jeune attaquant Thomas Touré, pur produit du centre de formation, pour mettre du jus devant. Mais Guingamp, poussé par un Roudourou en feu, est motivé et se montre une nouvelle fois sur coup de pied arrêté. Beauvue, dans tous les bons coups, bondit pour mettre sa tête sur le ballon, stoppé dans la surface par la main de Contento (60e). Le penalty est évident, mais oublié par le corps arbitral, qui sauve à son tour Bordeaux du KO. Les visiteurs gardent la possession du cuir, mais utilisent mal l'objet, entre imprécisions techniques et contacts limites. Les Bretons préfèrent toujours procéder en contre, à l'image de Beauvue, qui intercepte et passe à Mandanne, qui, en confiance, tente de lober Carrasso, en vain. (74e). Willy fait alors la gueule et ne sait plus comment faire pour revenir dans la course, quand ses hommes réagissent enfin, piqués au vif, par l'intermédiaire de son Cheick. Touré, pas impressionné pour un sou, déborde et centre en retrait pour le Malien, qui pivote et trouve le petit filet de Samassa (83e). La fin de la partie s'annonce alors difficile pour Guingamp, et ressemble à un box to box. Bordeaux met la pression, se fait encore surprendre en contre pour remettre la pression ensuite et est à deux doigts d'égaliser par Contento, qui bute sur Samassa. Guingamp résiste et quitte son antre avec une première victoire en championnat.

Résultats et Classement de L1

Par Maxime Nadjarian
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

haha le "penser la plaie" pique les yeux
suzanelache Niveau : Loisir
BONJOUR A VOTRE ATTENTION
Vous qui êtes à la recherche de prêt d'argent, je ne sais pas comment vous
faire part de ma joie car étant moi même à la recherche de prêt, je suis
tombé sur un Mr d'affaires français. Il m'a octroyé
un prêt de 980.000€ et j'en ai parlé à plusieurs collègues qui
ont également reçu des prêts chez ce monsieur sans avoir de soucis.
Particulièrement à moi, j'ai reçu ma demande de crédit par virement
bancaire en une durée de 48 heures sans protocole et je suis tout à fait
satisfait. Alors j'ai décidé de faire part de cette
opportunité à vous qui n'avez pas la faveur des banques ou qui avaient eu à
faire à des prêteurs malhonnêtes qui ne font qu'abuser de la personnalité
d'autrui; vous avez un projet ou un besoin de financement, vous pouvez lui
écrire et lui expliquer votre situation; il vous aidera s'il est convaincu
de votre honnêteté son email est :

dulonpierre09@gmail.com

Merci
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Article suivant
Manchester démarre enfin
2 2