La Premier League n'a-t-elle vraiment jamais été aussi relevée?

L'arrivée de Van Gaal à Manchester United a déclenché un véritable torrent de déclarations quant au niveau extrêmement élevé du championnat anglais. La Premier League, meilleur championnat du monde ? Une rengaine potentiellement vérifiable cette saison.

Modififié
1k 71
C'est bien simple, depuis que Louis van Gaal s'est installé au chevet des Pauvres Diables (même s'ils sont riches), tout le monde le prévient que la tâche sera plus difficile que jamais. On parle quand même d'un homme qui vient de mener des Oranje qu'on annonçait sans jus à une troisième place de Coupe du monde. Et surtout, qui a triomphé aux Pays-Bas (trois fois avec l'Ajax), en Espagne (deux fois au Barça, et dès sa première saison) et en Allemagne (avec le Bayern, toujours pour sa première au pays). Mais non, la Premier League, c'est encore autre chose, un peu comme l'Inde dans la bouche de ceux qui en reviennent : « Une expérience à part, profondément différente, où les gens ne raisonnent pas de la même manière et où tout est possible si tu le veux vraiment. » Parmi ces hippies, on retrouve Brendan Rodgers, alors même que son Liverpool venait d'être battu 3-1 par les Red Devils en amical : « Je pense que la compétitivité va probablement le surprendre, si j'en crois ce que m'ont dit des entraîneurs étrangers avec qui j'ai pu discuter au fil des années. Je pense qu'il va trouver que la compétitivité de ce championnat est bien différente de celle des autres championnats où il a travaillé. Dans la plupart des autres pays, il y a une ou deux équipes et c'est celles-ci qu'on s'attend à voir gagner. Mais ici, l'équipe du haut peut jouer contre celle du bas et perdre à tout moment. Vous ne trouvez pas vraiment cela ailleurs. »

Mieux que tout, même la J-League


Dans le rang des apôtres de la Tougher League, on retrouve aussi Carlo Ancelotti, titré avec Chelsea d'entrée de jeu, mais aussi en France, en Italie, et pas en Espagne : « La Premier League est un championnat très compétitif. Cela ne sera pas facile de gagner la première saison, parce qu'il y a beaucoup d'équipes qui le veulent. » Même si le Mister sous-entend que lui a réussi, on peut penser que la Serie A, la Liga et la Ligue 1 ne sont pas aussi relevées. Même son de cloche du côté d'Arsène Wenger (qui a tout de même connu la redoutable J-League) : « Je pense honnêtement que la Premier League est le championnat le plus difficile au monde parce que le niveau y est très bon de la première à la vingtième position. Et c'est le seul en Europe. » Qu'en est-il de la Bundesliga alors ? Comme souvent, il faut se tourner vers un type qui n'y connaît rien pour avoir un avis, en l'occurrence José Mourinho : « La Premier League n'est pas comme le championnat allemand où tout le monde sait qui sera premier et deuxième. En Angleterre, on ne peut pas savoir qui sera premier ou sixième. La Premier League est difficile. » Le pire - ou le meilleur, c'est selon - c'est que cette saison, ils ont probablement raison. Alors que la Bundesliga et la Ligue 1 se résument à un duel déséquilibré entre deux clubs, la Serie A et sans doute la Liga des triangulaires, impossible de recenser les prétendants en Angleterre.

Les grandes manœuvres


Déjà, il y a un champion sortant dont l'ingénieur de coach a fini les plans, et au banc gentiment renforcé par Caballero, Sagna, Fernando et Lampard. Ensuite, un Chelsea revanchard, toujours mené par le Happy One, qui ne veut plus jamais se planter contre West Ham ou Crystal Palace et a donc rapatrié la moitié de l'Atlético (Courtois, Filipe, Costa), son ancienne idole (Drogba) et un traître (Fàbregas). Le tout en refourguant son DC remplaçant (Davis Luiz) 50 patates et son quatrième attaquant (Lukaku) 35. Dauphin l'an dernier, Liverpool a certes perdu son franchise player, mais s'est racheté une équipe (Lovren, Can, Lallana, Marković, Lambert et Origi pour plus tard). Autre équipe bizarrement bien présente dans la lutte à l'armement, Arsenal, où Wenger a mis le paquet pour enrôler Sánchez, Debuchy et Chambers, un peu moins pour Ospina, rien du tout pour récupérer le très enthousiasmant Joel Campbell, tout en se débarrassant de bon nombres de ses boules noires (Fabiański, Djourou, Park, Bendtner…). Et donc le nouveau cycle du Manchester United de Van Gaal, avec Herrera et Shaw, sans Évra, Vidić, Ferdinand ou Giggs. Sans même Büttner. À ne pas négliger non plus, Tottenham, où Pochettino récupère un effectif plus à la mesure de son talent, voire Newcastle et sa nouvelle colonie française (Cabella et Rivière) ou encore Everton, qui s'est donc officiellement saigné pour un quintal belge. Et comme si tout cela ne suffisait pas, Leicester a aligné 10 millions pour Leonardo Ulloa de Brighton & Hove Albion. La saison s'annonce officiellement plus que jamais indécise.

Par Charles Alf Lafon
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Surprenant que United ne soit pas plus actif sur le marché des transfert, c'est pas Van Gaal qui disait (à raison) que son équipe n'était pas équilibrée ?

Il aurait bien besoin d'un (voir plusieurs) défenseurs et un bon milieu défensif.
Allez y, j'ai sorti mon pop corn, et j'ai un stylo et une fueille avec les colonnes | angleterre | espagne | allemagne | italie |

je fais les croix et on se retrouve dans 2h pour faire les comptes
le redempteur Niveau : Loisir
Championnat le plus dense incontestablement? Championnat qui produit les meilleures équipes ? Non.

Jusqu'à preuve du contraire l'année dernière la finale de la LDC était espagnole .

Le vainqueur de la ligue europa aussi .
Je sais pas si c'est le championnant le plus relevé, mais c'est en tout cas celui avec le plus de suspens : comme dit ci-dessus, il est quasi-impossible de donner au début du championnant les trois équipes qui finiront sur le podium, contrairement à tous les autres grands championnats européens.
LapinCrétin Niveau : CFA
Message posté par Shellai
Surprenant que United ne soit pas plus actif sur le marché des transfert, c'est pas Van Gaal qui disait (à raison) que son équipe n'était pas équilibrée ?

Il aurait bien besoin d'un (voir plusieurs) défenseurs et un bon milieu défensif.


J'avoue que c'est assez léger en défense, surtout si ils restent en 3-5-2. Mais la presse parlait de Blind de l'Ajax et de Vermaelen pour compléter le tout.
RomsteakGary Niveau : DHR
Message posté par le redempteur
Championnat le plus dense incontestablement? Championnat qui produit les meilleures équipes ? Non.

Jusqu'à preuve du contraire l'année dernière la finale de la LDC était espagnole .

Le vainqueur de la ligue europa aussi .


Certes.

Mais le championnat le difficile, c'est à dire avec le plus de concurrence, et le championnat avec un meilleur niveau sont deux concepts différents.

A titre d'exemple, je pense que la ligue 1 avant le nouveau PSG et après l'ère Lyon était de loin le championnat avec le plus de concurrence (Lille, Bordeaux, Marseille, Montpellier, 'importe qui avait la possibilité de devenir champion) alors que son niveau est inférieur à celui de ses voisins.
L'histoire retiendra que ce qui se fait de mieux en matiere de joueur ces 20 dernieres annees, j'ai nomme Zidane, ronnie gaucho, messi, ou encore Ronaldo n'ont jamais joue en premier league.
Ca fait beaucoup. Et pas un seul club anglais ne se rapproche du prestige du real et Barcelone est une ecole de football qui a lui seul a produit plus de joueur que toute l'histoire du football anglais.
Arretons ces debats ridicules.
Xavlemancunien Niveau : National
Message posté par le redempteur
Championnat le plus dense incontestablement? Championnat qui produit les meilleures équipes ? Non.

Jusqu'à preuve du contraire l'année dernière la finale de la LDC était espagnole .

Le vainqueur de la ligue europa aussi .


La différence c'est qu'en Angleterre, remporter le championnat est plus prestigieux et plus important que tout le reste. Le championnat est plus relevé dans son ensemble et grille beaucoup plus de forces pour la Champions League. Quand tu vois qu'en Angleterre, un West Hamou un Sunderland sont capables de dépenser des millions sur le marché et d'avoir des attaquants de même niveau que des Séville ou Bilbao (Ideye Brown, Borini.../Bacca, Aduriz...)
Débat qui n'est pas nouveau au final, tous ce que je retiens c'est que la BPL est le championnat le plus intéressant à suivre sans aucun doute, il y a énormément de suspens et les matchs sont généralement très sympa à regarder, je retiendrais le Liverpool Manchester City de la saison passé ou Liverpool sort un match de porc et l'emporte sur le fil 3-2 sur un dernier but de Coutinho.
Claude le Gentil Niveau : CFA
Note : -1
Un beau championnat, certe, avec une belle concurrence dans le haut du tableau.

Mais il n'empêche, la concurrence pour le plus mauvais club existe aussi. Stoke - Hull, c'est une affiche qui fait pleurer du sang, mon cher Arsène.
Ça pourrait être l'objet d'une comparaison avec le Top14 de rugby, que nous qualifions de "meilleur championnat du monde" (et la Boucherie Ovalie s'en moque bien). Alors que le Super 15 ou le championnat envoie bien plus de jeu.

Alors pourquoi considère-t-on ces championnats (PL, Top14) comme meilleurs ? Parce qu'ils sont plus "denses" avec plus d'engagements physique (mais moins de tactique (cf. la décrépitude du Stade Toulousain et la montée en "puissance" du RC Toulon).

Bref, beaucoup de physique sur toutes les rencontres qui crée l'illusion d'un championnat compétitif.

PS : il est bien gentil le Mou, mais depuis 2004, le titre ne se joue qu'entre 3 clubs.
Et puis la premier league c'est ringard. Ils ont beau mettre Strass et pailletes dans le fond nous savons tous que le football anglais c'est du kick and rush degueulasse Avec cet alcoolique de tony Adams qui balance devant pour la tete d'emile heskey ou autre Trevor Sinclair.
Ce sont les latins qui ont appris a ces gens a jouer au football.
On mélange tout...
"Championnat difficile" n'est pas synonyme de "championnat numéro 1" et que les équipes qui s'y trouvent sont les meilleurs d'Europe.

Au contraire de la L1 (PSG/Monaco), la Bundes (Bayern), le Calcio (Juve/Napoli) et la Liga (Barça/Real), clairement la Premier League est le seul championnat dont il est très difficile de pronostiquer un vainqueur probable parmi plusieurs équipes que sont Chelsea, Liverpool, Manchester United et Manchester City.
Non je ne mets pas Arsenal dedans, on sait tous très bien qu'Arsenal va démarrer en trombe, affoler les commentateurs à mémoire de poisson rouge qui nous diront en décembre que "ça y est, cette fois c'est leur année", puis comme d'habitude ce club se chiera dessus à toutes les rencontres charnières dès janvier, se fera violer contre les gros clubs et finira péniblement 4e ou 5e, c'est ce qui se passe chaque saison depuis plusieurs années, à force ça devient une habitude, sauf pour les aveugles.

Bref, l'Angleterre championnat difficile, homogène, compliqué, oui pas de souci. Le meilleur? NON.
L'Espagne et l'Allemagne sont au dessus. La Ligue des champions et l'Europa league font foi et les clubs espagnols et allemand(s) sont plus forts et plus réguliers depuis des années.
La victoire de Chelsea était un trompe l'oeil, comme l'Inter de Mourinho, une victoire ponctuelle ne suffit pas à masquer un déficit global de qualité du championnat car pour moi ce championnat est aujourd'hui en régression par rapport à ce qu'il était avant, et c'est peut être justement parce qu'au lieu d'avoir 1 ou 2 clubs solides en tête que l'on revoit chaque année dans le dernier carré, ils en ont plusieurs qui tournent, du coup ça manque de stabilité et de régularité pour perdurer et rester au très haut niveau plusieurs années de rang.

La L1, post années lyonnaises, était à une époque tout aussi indécise, le champion changeait tous les ans, aucun club n'arrivait à se stabiliser et cela provoquait une incapacité à aller loin en CL et contribuait donc à affaiblir le championnat ; on ne me fera pas croire que la L1 de 2007 jusqu'à l'arrivée des qataris à Paris était plus "forte" que celle d'aujourd'hui, avec un club phare qui doucement prend son abonnement annuel aux quarts de la CL, ce qui n'est pas rien.
Ya plus qu'à en avoir un deuxième...
LapinCrétin Niveau : CFA
Message posté par juda
L'histoire retiendra que ce qui se fait de mieux en matiere de joueur ces 20 dernieres annees, j'ai nomme Zidane, ronnie gaucho, messi, ou encore Ronaldo n'ont jamais joue en premier league.


Sauf que les "Stars" sont généralement concentrées entre le Barça et le Real en Espagne. En Angleterre, tu en as à Arsenal, à Utd, à Liverpool, à Chelsea, à City, chez les Spurs... La puissance financière des clubs anglais permet d'attirer pas mal de très bon joueur même dans des clubs de milieux de tableau.

Sans compter que les joueurs techniques sont sûrement plus protégés en Liga qu'en BPL. Je pense pas qu'un Zidane ou qu'un Ronaldinho aurait bien tenu le choc en Angleterre.

Après je ne mets pas le Liga en dessous: je crois au contraire que pour être Champion en Espagne, il faut faire un parcours quasi sans faute alors que la BPL permet de laisser plus de points en route.
Message posté par juda
Et puis la premier league c'est ringard. Ils ont beau mettre Strass et pailletes dans le fond nous savons tous que le football anglais c'est du kick and rush degueulasse Avec cet alcoolique de tony Adams qui balance devant pour la tete d'emile heskey ou autre Trevor Sinclair.
Ce sont les latins qui ont appris a ces gens a jouer au football.


Ca, c'est quand tu regarde Stoke City et Peter Crouch. A part peut-être Arsenal avec Giroud qui joue souvent en pivot (bien qu'il participe beaucoup au jeu) et Manchester City avec Dzeko, les gros clubs ne balancent pas devant : parce que d'une part ils n'ont pas les gabarits devant pour le faire, et surtout ils ont des joueurs assez techniques pour construire le jeu.
La Premier League aussi est une triangulaire. Je pense pas que l'an dernier l'accident Manchester United et la saison de folie de Liverpool change grand chose.

Sur les 5 dernieres saisons les 3 premiers ont été formés a 80% par Manchester United, Chelsea et Manchester City, qui représentent aussi a eux trois 100% des champions des 10 dernieres années.

La particularité de la PL c'est qu'elle est plus segmentée. Dans les autres championnats derriere les 3 premiers c'est un peu l'inconnu, tout le monde peut prétendre aux places d'honneur. En Angleterre on sait qu'Arsenal a pris un abonnement a la 4eme place et que Liverpool, Everton et Tottenham feront illusions un temps mais au fond n'ont aucune chance d'être champions et au mieux réaliseront l'exploit d'être sur le podium.
Chi Huam Dahlbeck Niveau : District
Message posté par juda
Et puis la premier league c'est ringard. Ils ont beau mettre Strass et pailletes dans le fond nous savons tous que le football anglais c'est du kick and rush degueulasse Avec cet alcoolique de tony Adams qui balance devant pour la tete d'emile heskey ou autre Trevor Sinclair.
Ce sont les latins qui ont appris a ces gens a jouer au football.


je suis bien d'accord avec toi, RonH. !
Message posté par ch0cos
il est quasi-impossible de donner au début du championnant les trois équipes qui finiront sur le podium, contrairement à tous les autres grands championnats européens.


Le seul truc incontestable - et c'est le plus important - c'est que le big 4 de la Premier League offre un plateau d'une densité inégalée pour la course au titre par rapport à d'autres championnats où les prétendants crédibles se limitent souvent à un duo ou un tiercé. Deuxième caractéristique plus récente: le groupe des poursuivants (Everton, Tot), condamné éternellement à être en chasse-patates devant la masse des clubs en bois et derrière le big 4 semble se rapprocher suffisamment pour rendre les choses intéressantes (derby de la Mersey, etc) sans toutefois avoir la moindre chance d'aller plus haut.

Mais de là à dire que l'Angleterre est le seul championnat où on ne connait pas le podium à l'avance... si tu veux mon opinion de grand médium, City, Chelsea et Arsenal ne seront pas loin! A vrai dire, j'ai plus d'incertitudes pour la Serie A (où sera l'Inter? la Roma va-telle confirmer?)

Quant à la citation de Brendan Rodgers dans l'article, c'est carrément du bullshit: s'il y a bien un championnat où les petites équipe tapent rarement les grosses, c'est bien la Premier League!

Conclusion: la premier league a plein d'attraits, pas la peine de lui en inventer
Par contre mettre Newcastle dans les bonnes équipes, faut pas déconner non plus... Comment tu veux envoyer du jeu avec Gouffran titulaire ?
Enzo Chiffon Niveau : Loisir
Message posté par juda
Et puis la premier league c'est ringard. Ils ont beau mettre Strass et pailletes dans le fond nous savons tous que le football anglais c'est du kick and rush degueulasse Avec cet alcoolique de tony Adams qui balance devant pour la tete d'emile heskey ou autre Trevor Sinclair.
Ce sont les latins qui ont appris a ces gens a jouer au football.


+1 même si tu aurais aussi pu parler des appels de Jimmy Floyd Hasselbaink dont le derrière était toujours à la limite du hors-jeu.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Article suivant
À la chasse à l'Ajax
1k 71