Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 5 Résultats Classements Options

La Premier League a un problème avec ses handicapés

Modififié
On peut se targuer d’être le meilleur championnat du monde et ne pas faire en sorte que tout le monde profite du spectacle.

Une enquête du Daily Telegraph de ce mardi a montré que seuls 9 des 20 clubs du championnat anglais répondent aux normes minimales d’accès au stade des personnes à mobilité réduite (PMR). Alors qu’un appel collectif avait été lancé en 2015 pour hisser tous les clubs à ces standards-là d’ici 2017, force est de constater que les Anglais sont un peu à la bourre. Et ce ne sera pas la ministre du Travail et de la Santé britannique, Penny Mordaunt, qui dira le contraire : « C’est inacceptable. Il n’y a plus d’excuses possibles, la Premier League doit parvenir à respecter ces normes. »


Le ton est rude, la Premier League est toute gênée. Surtout que le temps du dialogue est révolu pour les PMR, qui n’attendent plus qu’une chose : la sanction. «  Plus d’avertissements. Ça fait des années qu’on entend des "on pourrait" ou "on devrait". Le dialogue ne fera plus rien avancer, la déductions de points ou le huis clos sont les armes qui feront bouger les choses » , prévient Anthony Joy, le président de l’Association des fans à mobilité réduite d’Arsenal. Manchester United et Chelsea figurent aussi dans le viseur de la Commission pour l’égalité et les droits de l’homme.

La Premier League, la queue entre les jambes, a déjà prévenu dans un communiqué officiel qu’elle ferait un rapport à ce propos « dans les semaines à venir » .

Mais où est passé la ponctualité britannique, bordel ? LG
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Hier à 12:30 Un Ukrainien refuse de faire face au drapeau russe 24
Partenaires
Un autre t-shirt de foot est possible Tsugi Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Podcast Football Recall MAILLOTS FOOT VINTAGE
samedi 18 août Leeds enchaîne 19