La possibilité du pire

Malgré les apparences, Mourinho est en train de gagner son pari au Real. Après avoir pris en main la politique sportive, il s'attaque maintenant au Barça. Mais à sa façon à lui. Par la face Nord.

0 104
Mourinho a fait pire que Pellegrini. Avec le chilien, les merengues n'avaient jamais été plus loin que 5 points. Depuis la défaite à Pampelune, le Real est à 7. Tout est perdu. Barcelone sera champion. Encore. Et le Real sera cocu. Encore. Pire, après deux mois d'affrontement avec sa direction, une liste de polémiques longue comme les titres de Marca (l'affaire Manolo Preciado, le complot arbitral anti-Mou, les auto-expulsions de la Champion's, le 9 manquant ou la guerre anti-Valdano) et un putsch sur la politique sportive, le Special One a mis le feu au Real. Pourtant le Mou n'a jamais été aussi fort que depuis dimanche soir. Il a fallu mettre la Castille à feu et à sang mais il a gagné sa bataille. Mou règne sur un tas de cendres mais le club mange désormais dans sa main. Mourinho ou la politique du pire. Démonstration.

29 novembre 2010. Mourinho démarre sa saison. Le Real du Mou est en tête de la Liga, de la Champions, vient d'en coller 4 à l'Ajax chez lui et 5 à domicile contre Bilbao. Les merengues sont invincibles et Marca s'y voit déjà, à la fontaine de Cibelle. Mais ce soir-là, le réel rappelle qu'avant l'heure c'est pas l'heure. Les blaugranas en collent 5 au Real sans forcer. Mourinho ne réagit pas. En conf, il glisse la clé: «  le barça est un produit fini, au Real il manque encore beaucoup de choses » . Par l'absurde et la grâce d'une défaite providentielle, Mourinho peut faire table rase des glorioles passées. Benzema, Ozil et Ronaldo sont translucides lors des grands rendez-vous, Marcelo est pathétique et Higuain est blessé. Qu'on se le tienne pour dit. Ce match est donc la base de travail pour la saison et le Real s'installe donc à son rang réel, le deuxième. Fin de l'acte I.

20 janvier 2011. Le Real se rend à Vicente-Calderon pour se qualifier pour les demi-finales de la Coupe du Roi. Ce soir-là, le Real joue en 4-3-3 sans 9 et s'accroche au milieu de terrain. Le Real l'emporte 1-0 et fait son match le plus laid mais aussi le plus sérieux de la saison. L'éliminatoire dans la poche, Mourinho menace de quitter le club en juin si Perez ne le laisse pas seul aux commandes. Mou donne la clé du problème le 26 janvier dans O Jogo en critiquant publiquement son employeur centenaire. Le Real manque « d'empathie fonctionnelle (...) Dans un club tout le monde doit travailler dans le même sens » . Perez ne met pas à pied son salarié mutin. Au contraire c'est sur Valdano que tombe la foudre présidentielle. L'argentin se couche : «  S'il faut prendre un peu de distance pour que il se sente plus à l'aise, je la prendrai » . Le lendemain Adebayor arrive et le Mou a enfin son 9. Mourinho vient de prendre le pouvoir au Real. Fin de l'acte II.

30 janvier 2011. « Si nous sommes à plus de 6 points, le championnat est fini » . C'était il y a deux semaines. Mourinho avait tout prévu. Dimanche soir dans la salle de presse du Reyno de Navarra, le Mou enfonce le clou. « Ces points perdus ce soir coutent beaucoup plus cher que ceux perdus au Levante ou à Almeria (...). C'est dans ce genre de match qu'on perd un championnat » . Le Real est à 7 points du Barça est a bien l'air d'avoir perdu la Liga. Pourtant ce soir-là, il n'a de mots pour personne. L'arbitre ? « excellent » . Le public ? « fantastique » . Son équipe ? « rien à leur reprocher » . Mourinho vient de perdre la Liga mais ne bronche pas. Car Mourinho a un plan. Fin de l'acte III.

31 janvier 2011. Le Real vient de lâcher sa plus lourde croix et Marca tombe dans le panneau « à la pêche aux coupes » . Les madrilènes se font à l'idée de laisser le championnat aux invincibles catalans. Plutôt que de nager pour mourir sur le littoral, le Mou a préféré se débarrasser des aspirations trop encombrantes pour une première saison. La Liga ce sera pour l'année prochaine. Le triple changement hystérique de la 66ème minute (Alonso fiévreux, Kaka sur une jambe et Adebayor à peine déballé remplacent Lass, Albiol et Di Maria) contre Osasuna alors que son équipe est menée 1-0, ne servira qu'à mourir les armes à la main. L'objectif de la saison, c'est de gagner quelque chose coûte que coûte. L'objectif, c'est donc la Coupe du Roi. Fin de l'acte IV.

20 avril 2011, finale de la Coupe du Roi. C'est à cette semaine-là et à ce match-là que Mourinho prépare son équipe. Sa révolution opérée, le Mou peut enfin concentrer ses troupes sur son seul objectif réel. Dans la même semaine le Real peut jouer un ¼ finale retour de C1 (ou pas, le 13 avril) puis accueillir le Barça à Bernabeu (le 16). Mais ces deux matchs ne serviront qu'à préparer la seule rencontre véritablement importante, celle qui lavera tous les maux de la saison, celle qui fera oublier le Camp Nou, Osasusa et Valdano : vaincre le Barça en finale de Coupe du Roi. Mou a donné la clé : le clasico en championnat, il s'en fout: « je préfère affronter le Barça pendant des éliminatoires, c'est plus excitant » . La défaite d'Osasuna a remis les idées en place. Mais avant le dénouement du 20 avril, il y a Séville à Bernabeu en demi-finale retour, la mère de toutes les batailles. Mercredi 2 février vers 23h30 Fin de l'acte V.


Thibaud Leplat, à Madrid

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Et Mourinho il chie de l'or aussi ???
Vous en avez pas marre sérieusement de croire que tout ce que le Mou fait, c'est prévu, calculé et génialissime ???
On aura tout vu, il perd c'est fait exprès, non mais faut arrêter un peu.
Passer d'un triplé retentissant à une coupe d'Espagne, quelle ambition...
Mourinho est un genie, ceux qui le comprennent aussi.
C'est fou les types qui comprennent de travers et se plaignent ensuite. L'article ne dit pas que Mourinho a tout prévu, il dit qu'il à su tirer parti d'une situation qui aurait valu à n'importe qui d'autre de se faire virer grand max en juin (ie. un Barça bien trop fort, un Real bancal, une humiliation au Camp Nou, et un titre pratiquement perdu).
Après c'est certes un peu romancé et enjolivé, mais le fond est plutôt juste. Quand on voit comment Schuster, Capello et Pellegrini se sont fait jeter comme des merdes, c'est un sacré tour de force que réussit le Mou.
So Foot, lèche boule officiel de Moumou.

Big up les baltringues!

Vous voulez un scoop?

Il finira brocouille cette saison!
Et si le Real perd toutes ses confrontations face au grand Barca cette année, on dira que le guesh prépare un coup pour 2012?
Thibaud, arrête Téléfoot. T'es mimi et tout mais ça te réussit pas.
Ne prenez pas FP pour un imbecile. Il a choisit le Mou pour faire la politique sportive du club.
S'il voulait Wenger, c'est pas pour que Valdano choisisse la politique sportive!! De plus, vu le passé, c'est une des dernières cartouches sportives de FP: il y a eu une valse d'entraineur et de joueurs affolante ces dernières années.
Il a remis les comptes a flots ( merci Monsieur ) , maintenant sportivement le Mou, fait ton job.....

S'il vire le Mou' c'est pour mettre qui? une action sportive sur 10 ans? il veut etre reelu, et apres on verra.
Sinon il se re-casse de nouveau?
Je suis limite en train de me demander si tous ces articles sur le Real et Mourinho ne sont pas de la provoc' envers votre lectorat. Ça devient juste ridicule.
Les 7 points là, est ce que c'est possible de comparer avec les chiffres de l'année dernière à la même époque ? savoir si le real de mourinho a plus ou moins de points que celui de Pelligrini ? Parce que le Barca , on le sait en a bcp plus.
L'histoire en fait c'est juste que cette année le Barça n'a pas les problèmes avec Ibra et est encore meilleur que les années précédentes.
Clamence
de quel tour de force tu parles? On en reparlera s'il ne se fait pas virer à la fin de la saison mais pour l'instant on peut rien prévoir.

Sinon Sofoot: il me semble que l'objectif impératif et absolu du Mou c'est quand même de passer (enfin) les 1/8 en LDC (pour changer) et éventuellement de la gagner.
En même temps je ne suis qu'un footix et c'est pour ça que je viens sur Sofoot, pour apprendre. Et aujourd'hui j'ai appris grâce à cet excellent (comme toujours) article que le Mou n'a qu'un objectif c'est la copa del rey et que la double confrontation contre l'OL n'intéresse que les footix comme moi mais surement pas le Réal...

« je préfère affronter le Barça pendant des éliminatoires, c'est plus excitant »
Ah mais c'est vrai qu'il n'y a pas d'éliminatoires en LDC...
Tout est prévu, il a fait exprès de perdre pour mieux concentrer les troupes sur la suite. S'il se fait sortir par Séville, ça voudra dire qu'il prépare la LDC, si c'est Lyon qui passe, ça voudra dire que c'est pour 2012 qu'on verra ce qu'on verra.

La seule certitude c'est que le barça restera sur ses gardes, parce que la presse madrilène en rajoute sur "La liga est bouclée" pour espérer un endormissement du Barça sur ses lauriers.

Mais pour revenir à Mou, il faut arrêter un peu les excuses, personne ne parlait de problèmes de 9 avant le 5-0, personne ne parlait de pbs d'arbitrages (il nous gratifie de pleurnichages tous les weekends maintenant, même dimanche il a dit que le barça avait gagné 3-0 à Osasuna parce qu'il y'avait eu un péno non sifflé)... Et comme par magie, dès qu'il a pris sa claque, il a sorti sa machine à controverses et excuses...

Il a clairement obtenu les pleins pouvoirs, mais c'est à double tranchant, s'il a 0 titres cette année, il ne passera pas l'été, d'où ses premiers appels du pied vers l'angleterre.

En attendant, le Real reste le Real, c.a.d un grand club, tjs dangereux, mais je rappelle à tt le monde qu'on annonçait en début d'année la fin du règne du barça, un real qui écraserait tt sur son passage, on en est quand même loin.
Dernier détail, Mou a du mal à faire tourner son effectif, CR9, Di Maria et Xabi sont indispensables, et le niveau du club descend d'un cran quand ils ne jouent pas.

Mais bon, à entendre SF, même ça c'est prévu, y'a quand même une grosse différence entre édition papier et web.
@ Yann' : à la 21ème journée, le Real de Pellegrini avait 50 points celui de Mourinho en a 1 de plus, et pour le Barça c'est plus 3 points par rapport à l'année dernière.
Article un peu étrange quand même.
Donc la coupe d'Espagne devient hype à partir du moment où Mourinho "décide" de la gagner... ?

Je crois que vous allez un peu loin.

Et si un jour il décide de s'intéresser à la coupe de la Ligue, on fait quoi?

@Clamence: T'as pas forcement tort dans le sens où c'est vrai que beaucoup se seraient fait jarter en juin à sa place. Il n'empêche que l'article affirme de manière cachée que son "tour de force" se base sur une vieille coupe d'Espagne. Bordel, une coupe d'Espagne quoi.
« J'ai beaucoup de respect pour Lyon, une équipe qui n'a jamais perdu contre le Real et qui l'a éliminé la saison dernière. Mais je suis convaincu que nous allons l'éliminer en huitième de finale de la Ligue des Champions », a expliqué le coach portugais ce mardi.

---
ce qui confirme l'analyse particulièrement fine de tellement pied: le mou ne pense qu'à Seville et essaie de déstabiliser la presse et les adversaires en faisant croire qu'il en a quelque chose à carrer de la LDC.
En gros il fait a peine mieu que Pellegrini avec un effectif superieur...

Sa confirme se que je pense de Mourinho, un homme tres intelligent et fin psychologue, charismatique mais tres loin d'etre le maitre du football qu'on nous d'ecrit a longueur de temps...

En gros son charme est l'arbre qui cache la foret, la réalité c'est qu'avec Mourinho on s'emmerde...
La Liga et la Champions sont des objectifs pour la prochaine saison, quand le Real aura acquis plus de sérénité et d'automatismes dans son jeu. La Copa del Rey c'est toujours un titre, le plus facile à prendre, et ça donne de la crédibilité quand c'est ta première saison en poste. Quant à la Champions il doit tout simplement passer le premier tour, le reste importe peu.

Madrid est en reconstruction, aussi bien dans le jeu que dans l'organigramme du club. On a viré les anciens trop gênants (Raul, Guti), Valdano a perdu toute crédibilité auprès de Perez (enfin) et le bilan actuel de la saison est très positif pour l'instant. A Mourinho de remplir ses objectifs pour préparer la seconde saison.
Tu dois pas trop connaître ton club toi...

Le Real, quoi qu'il arrive, c'est objectif Liga-Ligue des champions, et ca, CHAQUES ANNEES!!!
Mon dieu, ça va de plus en plus loin cette affaire de Mourinophile...

Enfin Monsieur Leplat a au moins le mérite d'aller jusqu'au bout de son délire. C'est ce que je peux lui accorder.
Par contre c'est bien la première fois de ma vie que je lis qu'un entraineur du Real n'a que pour objectif de gagner la Copa del Rey... mouhahahaha, on aura tout lu.
Ne mélange pas objectifs et fantasmes. Quant un entraineur signe un contrat il a des objectifs à remplir qui sont très clairs. Dans le cas de Mourinho c'est meilleur classement en Liga et minimum 2eme tour en Champions pour sa première saison. La Copa il en a fait une affaire personnelle. Et de toutes façons tout ça avait été annoncé au début de la saison, c'est pas 6 mois après qu'il faut se réveiller.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Article suivant
Au Bon Marché
0 104