1. //
  2. //
  3. // Gladbach-Manchester City

La place de Clichy

Saison après saison, le temps de jeu de Gaël Clichy à City a diminué comme peau de chagrin. Sans jamais se plaindre, l'ancien Bleu a toujours accepté les choix de ses coachs, alors que son rôle à Manchester devient de plus en plus flou.

Modififié
797 11
Sans Ziad Takieddine, mais tout de même à coups de grosses valises de billets, Manchester City a bâti son armada. Du monde, beaucoup, des noms en pagaille, du cher, du clinquant, mais pas toujours de l'efficace, surtout derrière. Car si City a déjà coché la case « choper des attaquants capables d'en planter plus de trente par saison » dans sa to do list, après des années à empiler les joueurs, le chantier principal des Citizens reste la défense. Pourtant, quelques belles performances ont été oubliées, et lors de leurs titres en 2012 et 2014, les maillots bleus de Manchester étaient soit la meilleure défense du championnat, soit la deuxième. Mais l'ombre rassurante et éternelle du pilier Vincent Kompany commence à être bien usée. Le Belge a encore quitté le terrain après un choc ce week-end en Premier League, et ne sera pas du déplacement à Mönchengladbach. Autour de lui, les dirigeants mancuniens ont souvent dépensé beaucoup pour pas grand-chose, s'attachant les services, en vrac, de Nastasić, de Stefan Savić, de Demichelis ou de Mangala, sans jamais s'offrir d'assurance tous risques. Et au-delà de la charnière centrale, City va devoir réfléchir à l'avenir qu'il veut pour ses ailes. Le quatuor Sagna-Zabaleta-Kolářov-Clichy tourne depuis l'été 2014, est plutôt costaud sur le papier, mais a déjà presque trente-deux ans de moyenne d'âge. Pire, certains éléments sont en fin de cycle, à l'image de Gaël Clichy, de plus en plus laissé sur le côté par Pep Guardiola, et qui n'est plus sous contrat que jusqu'à la fin de la saison.

La fin du rêve bleu


Sans trop se cacher, City et Clichy semblent envisager leur avenir l'un sans l'autre. Les Sky Blues commencent à lui montrer gentiment le chemin de la sortie en l'utilisant de moins en moins, lui préférant la plupart du temps Kolářov. Pour l'instant, cette saison, il n'a joué que cinq matchs, et sa contribution aux exploits de Manchester est allée en diminuant depuis son arrivée en 2011. Lors de sa première saison, il assurait plus de quarante matchs, dont vingt-huit en championnat. La saison dernière, il jouait vingt-huit matchs, mais toutes compétitions confondues, dont seulement quatorze en Premier League. Une solde à 50%, qui devrait se confirmer sous le règne de Pep Guardiola. L'âge de Clichy est-il incriminé ? Pas vraiment, puisque Kolářov est né la même année que lui, à trois mois et demi près. Mais en coulisses, il se murmure que même le Serbe ne donne pas entière satisfaction à Guardiola, et que ce dernier rêve d'un bon coup de balais en amenant du sang neuf au poste de latéral gauche. Alex Grimaldo du Benfica est cité un peu partout comme cible prioritaire, avec des chiffres dépassant les quarante millions d'euros se baladant ici et là. Face à ça, Clichy ne réplique pas, confirmant sa nature réservée, et se contente de jouer à fond son rôle de coéquipier modèle. À peine une semaine après son retour de blessure, Kompany sort à la mi-temps du derby mancunien du 26 octobre en League Cup ? Clichy vole à la rescousse : « Vinnie est un joueur majeur pour nous. Il n'y a pas à s'inquiéter, c'est lui qui a demandé à être remplacé pour ne pas se blesser à nouveau. L'important, c'est qu'il aille bien. » Le pote de vestiaire parfait.

Je suis british, et je le reste


S'il devait partir, Gaël Clichy aurait l'avantage d'avoir un cahier des charges assez simple pour sa future destination. L'équipe de France, par exemple, n'entre plus dans son équation depuis bien longtemps, puisqu'il n'y a plus mis les pieds depuis un France-Australie au Parc des Princes en octobre 2013. Là encore, son âge n'est pas en cause, puisque Patrice Évra hante encore le couloir gauche des Bleus à trente-cinq piges. Mais pour Clichy, sauf miracle, le trait est définitivement tiré sur la sélection. Digne et Kurzawa se tirent la bourre, et dans sa génération, Trémoulinas lui est préféré par Deschamps. Alors la vraie ambition de Clichy, surtout pour ses vieux jours, pourrait être de rester en Angleterre, pays dans lequel il a déménagé avec ses cartons à dix-sept ans quand il a rejoint Arsenal, et qu'il n'a plus quitté depuis. Il y a quelques années, dans France Football, le latéral gauche revenait sur le lien particulier qu'il avait noué avec le Royaume : « Je me sens vraiment chez moi en Angleterre. Au bout de quinze jours d'éloignement, ce pays me manque. J'aime sa mentalité et sa philosophie bien au-delà du football. (...) C'est là que je suis devenu un homme. J'ai payé mes premières factures, appris à cuisiner, j'y ai passé mon permis. Je me suis imprégné de cette culture. Maintenant, je raisonne plus comme un Anglais que comme un Français. Après ma carrière, je reviendrai probablement à Londres. Et je m'y installerai définitivement. » Sans doute parce que malgré la fin de carrière, la retraite qui arrivera dans pas si longtemps et le temps de jeu qui risque de ne pas aller en augmentant à City, au pays de Churchill, il pourra toujours rouler à gauche.


  • Profitez de nos bonus et pariez sur le match Gladbach-City

    Par Alexandre Doskov
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié

    Dans cet article

    O Alegria Do Povo Niveau : Ligue 2
    Note : 1
    Le titre est merveilleux.

    En ce moment, vos titres sont grandioses, les gars. Bravo et merci.

    La place Clichy, pour moi, c'est la connexion Pathé Wepler/petit rebeu de la rue Damrémont. On prenait une teille de Jack Daniels puis on filait au cinoche. Voir une merde quelconque (c'est le Pathé), mais tranquille en salle, on s'enfilait des goulées de Jack et à la fin, même si le film était mauvais, on avait passé un chouette moment à faire les équilibristes sur les strapontins pour aller se soulager aux chiottes 5 fois par séance.

    Après on allait discuter du film qu'on avait pas vu au Carolus (ouvert H24, très bonne tartiflette).

    Et puis Place de Cliche, c'est là que débute le voyage au bout de la nuit.

    " Ça a commencé comme ça, moi j'avais rien demandé..."



    O Alegria Do Povo Niveau : Ligue 2
    Par contre ne mettez jamais un orteil dans le Cercle de jeux de Clichy.

    C'est les Affranchis + la Cité de Dieu + Apocalypse Now.

    Sauce berbère.
    1 réponse à ce commentaire.
    "C'est là que je suis devenu un homme. J'ai payé mes premières factures, appris à cuisiner" ok donc bien prendre en note: ne jamais accepter une invitation à dîner chez lui (même si c'est surement un chic type vu la description qu'en fait SoFoot)
    O Alegria Do Povo Niveau : Ligue 2
    Note : -1
    Payer ses factures, c'est malheureusement devenu un réflexe grégaire. On se fait ponctionner à la racine, sans même y réfléchir.

    Aujourd'hui t'as les cartes qui te permettent de payer d'un switch, un coup de main dans la bande passante et swwiiitch ! c'est payé !

    NON NON NON et NON !
    Je suis allé tiré 20 balles hier. L'automate m'a directement proposé 40. J'ai dit "non merci". 20 balles, c'est tout ce que je veux. Ils te poussent à tirer plus que tu ne souhaites. Ensuite ils proposent un ticket (moi je le prends jamais, l'argent est fait pour se perdre, pour S'ECHANGER - quitte à finir ton mois en mangeant des radis - c'est sublime les radis, faut les mâcher lentement, les apprécier, et là tu réalises qu'être pauvre t'ouvre un horizon que nulle ne peut soupçonner, sublime de dépouillement essentiel, nécessaire).

    Bref ils te proposent un ticket et tu sais quoi ? Les boutons OUI et NON ont été interchangés. Ils ont perverti le sens de lecture (sens de lecture qui depuis la Grèce Antique jusqu'à la Renaissance a toujours fait ses preuves), ils te mettent le NON en évidence. Comme s'ils ne voulaient pas que tu gardes trace de tes comptes pour mieux t'estourbir.

    Tu sais pourquoi les riches se payent des experts(?)-comptables alors que les pauvres doivent éplucher leur compte ? Pourquoi les riches ont les meilleurs avocats (qui ont eux-même crée les lois) alors que le pauvre guignol se commet d'office ?

    Réflexe citoyen ? Non. Réflexe grégaire.

    D'où l'état tire t-il sa légitimité à te racketter ainsi ? Améliorer les routes ? Les hôpitaux ? (les deux fers de lance de la démagogie des hypocrites).

    L'Etat est un vampire - c'est pas sa faute, à la base il était espérance populaire pour réguler les échanges - mais il est devenu vampire.

    Quand tu sais que ton peuple crève de faim, que son seul salut passe par la conservation des aliments par le sel, tu ne crée pas l'impôt de la gabelle. Autrement, t'es qu'un chien, tu te dévoiles chien.

    Tu imposes ton peuple, tu lui demandes de payer pour survivre. Et conserver ses aliments.
    T'es régent de que dalle ! Qu'est-ce que tu as prouvé ? Ta force de joie, d'expansion généreuse, partagée - NATURELLE ! tu ne l'a jamais prouvée.

    Le peuple t'a élu pour le représenter, pas pour le sodomiser.
    Chien de pouvoir qui fait perdre la tête aux meilleurs des hommes.
    Hé l'ami oui l'Etat paie les routes, les hôpitaux, les écoles, les collèges, les lycées, le fait aussi que tu puisse librement t'exprimer, tout pleins de choses comme ça. Si tu es si pauvre tu n'as pas à t'en faire, tu ne paies surement pas d'impôts sur le revenu.
    Les Petits Pedestres Niveau : Loisir
    Ayerdhal, Chroniques d'un rêve enclavé. Poétique, engagé et tellement contemporain.
    Ou Franck Lepage et ses conférences gesticulées.

    Mais attention mon ami, ce ne sont que des mensonges hein, te laisse pas avoir.
    Euh les gars je crois que vous vous êtes grave vénère contre moi, moi je voulais juste dire qu'il vaut mieux pas dîner chez un mec qui a appris à cuisiner en Angleterre c'est tout O-o
    Après oui j'ai inclus le "payer mes factures" dans ma citation pour que ce soit sa phrase complète et pas des morceaux de phrases réassemblés hors-contexte mais bon vous avez quand même pas mal méprisé ma petite pique envers la bouffe anglaise pour placer vos discours personnels
    En même temps quand tu lis son commentaire du dessus sur ses sorties cinés peut être qu'il est dans le même état actuellement et n'as pas bien saisi ta phrase ;-)
    Plus sérieusement effectivement j'irais pas dîner chez lui s'il a appris à cuisiner chez les englishs !
    Tout à fait KJ, tout tout fait...
    Et c'est le so foot que j'aime, merci, diaarama, Thank you, danke schon à alegria et aux autres commentateurs fous pr leurs commentaires !
    O Alegria Do Povo Niveau : Ligue 2
    Ahah non l'ami, t'inquiète, c'est pas du tout contre toi que j'en avais, j'ai juste profité de l'occasion (et effectivement j'étais un peu exalté).

    @les petits pedestres

    Je connais bien Lepage, très chouette.
    7 réponses à ce commentaire.
    Clichy je pense qu'il a plombé sa saison lors de la réception de Middlesbrough, le type doit 2 points à Guardiola
    Partenaires
    Olive & Tom Logo FOOT.fr
    797 11