1. //
  2. // 1re journée
  3. // Juventus/Udinese

La petite forme de la Vieille Dame

Pour l'ouverture du Calcio 2016 contre l'Udinese, la Juventus sera privée de Marchisio, Morata et Khedira, tous trois blessés pendant l'intensive préparation estivale. Pourquoi autant de casse lors des débuts de saison turinois ?

6 11
À Turin, les étés se suivent et se ressemblent. Un peu trop, diront certains tifosi. Comme l'an passé, la Vieille Dame s'apprête à démarrer son championnat avec quelques-uns de ses titulaires sur le flanc. L'année dernière, pour son premier match de Serie A face au Chievo Vérone, la Juve avait dû composer sans Barzagli (opéré du talon début juillet), Pirlo (touché à la cuisse lors du Trofeo Tim) et Álvaro Morata, blessé lui aussi quelques jours après son arrivée en provenance du Real Madrid. Le fruit du hasard pour certains, la faute à une préparation estivale trop intensive pour d'autres. Il est vrai qu'en terme de remise à niveau, les méthodes du champion italien ne sont pas vraiment réputées pour leur douceur et leur légèreté. « Didier Deschamps m'a tout de suite dit de foncer. C'est énorme, mais il ne m'avait pas parlé de la préparation ! Pour ça, je lui donne mon pouce. C'est incroyable, je ne me suis jamais entraîné comme ça de toute ma carrière ! À Manchester United, c'étaient les vacances à côté » , avouait même Patrice Évra peu après son arrivée dans le Piémont, au Canal Football Club. Mais comme le dit l'adage : il faut savoir souffrir pour être beau. Sauf qu'à Turin, souffrance rime généralement avec absence. Un mot que Max Allegri et ses hommes commencent, malheureusement, à bien connaître.

Et un, et deux, et cinq blessés !


Après les départs successifs de Carlos Tévez, Andrea Pirlo et Arturo Vidal, la Juventus nouvelle formule a peu à peu repris le chemin de l'entraînement. Comme d'habitude, la rentrée s'est faite « à la dure » dans la moiteur estivale du centre sportif de Vinovo. Et comme d'habitude, les blessés ont commencé à affluer. Le premier à tomber fut Andrea Barzagli. Déchirure musculaire à la cuisse droite : vingt jours d'indisponibilité. Puis vint le tour de Chiellini. Puis celui de la recrue allemande Sami Khedira, touché lui aussi à la cuisse lors du match de préparation face à l'OM. Diagnostic similaire, mais convalescence plus lourde : deux mois d'indisponibilité. Après Sami, Scooby. Ou plutôt Álvaro. Un an après sa lésion au genou gauche, c'est cette fois le mollet qui a flanché. Sentence : trente jours d'arrêt. Suite à la perte de ces quatre titulaires en puissance et à quelques jours de leur entrée en lice en championnat, dirigeants et tifosi pensaient en avoir fini avec les galères. Mais non, il a fallu que Marchisio en prenne à son tour pour trois semaines. Dès lors, il n'en fallait pas plus pour que la presse italienne s'empare de l'affaire et commence à tirer à boulets rouges sur Allegri et son staff.

Trop, c'est trop !


De toute évidence, les séances physiques à répétition ont épuisé les joueurs et alourdi les corps, comme le rappelait Stephan Lichtsteiner peu avant le match de préparation face au Lechia Danzica : « Les jambes sont lourdes et ça s'est vu contre le Borussia. Physiquement, je me sens bien, même si c'est clair qu'il est toujours difficile de recommencer à courir après les vacances. » Dès lors, il convient de s'interroger sur l'utilité réelle de ce type de méthodes à une période de l'année où les organismes doivent, au contraire, être dorlotés et manipulés avec attention. « Quand on met le corps humain au repos, il a tendance à régresser. Si vous mettez quelqu'un au lit, il perd toutes ses capacités à avancer. Donc quand un sportif de haut niveau s'arrête pendant trois semaines, il y a une régression musculaire, tendineuse et autre. Et si vous le remettez trop rapidement à l'effort, le corps n'a pas le temps de se remettre en état et ça peut entraîner des déchirures musculaires ou différentes blessures » , précise le docteur Moudden, médecin du sport à la clinique Drouot (Paris IX). Comme un fait exprès, sur les cinq blessures turinoises de l'été, les cinq sont des déchirures musculaires.

Pourtant, à en croire certains spécialistes, plus la préparation estivale est intensive, mieux les joueurs sont préparés physiquement pour la suite de la saison. Une théorie que balaye littéralement le docteur Drouot : « Ça, c'est totalement faux ! Normalement, une période de reprise, c'est justement fait pour laisser le temps au corps de se réadapter aux grosses contraintes. Donc il vaut mieux y aller progressivement, ça ne sert à rien de taper très fort tout de suite. On a des doses de travail « supra-physiologiques » , c'est-à-dire que lorsqu'on impose de tels rythmes, le corps subit. Ça n'a donc aucun sens d'en rajouter. En plus de ça, l'été n'est pas la meilleure période pour se donner à fond. »

Place aux jeunes !


Si ces multiples forfaits n'enchantent personne du côté de Vinovo, les absences de Marchisio, Morata et Khedira (Barzagli et Chiellini sont opérationnels) vont au moins permettre à Allegri d'expérimenter de nouveaux dispositifs. Ainsi, c'est Simone Padoin qui aura la lourde tâche de faire oublier Andrea Pirlo et Claudio Marchisio pour ce premier match de championnat face aux Frioulans. Quant à l'attaque, les recrues Zaza et Dybala ont elles aussi des chances de tâter du terrain compte tenu de l'absence de Morata jusqu'à la mi-septembre et de la relative fragilité de Mario Mandžukić. « Je suis totalement serein parce que l'équipe a bien travaillé » , positivait Max Allegri, samedi, en conférence de presse. « Avec le club, nous avons voulu programmer le futur de la Juventus, il est donc normal de changer. Il faudra cependant du temps et de la patience pour voir l'entente entre les joueurs s'améliorer. » Et la santé de l'effectif se renforcer.

Par Morgan Henry
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Note : 1
Ces méthodes de prépa physique (remember les 90's avec le réveil militaire au clairon à 6h et l'entraînement qui en suivait) ont toujours fonctionnées chez nous. C'est peut-être pour ça qu'on a 16 scudetti de plus que les autres. C'est dans l'adn du club.
le mercato de la juventus est loin d etre terminé cuadrado est très proche de signer et marota vole en allemagne mardi
Chaque année la même histoire... ça fonctionne, c'est tout. Le début de championnat sera laborieux, tout le monde dira que la Lazio, l'Inter, etc. seront champions, puis la Juve va monter en puissance et aura une petite marge à la trêve et va finir le championnat en pleine bourre grâce à la préparation et au turnover (parfois excessif) d'Allegri.
Ou du moins j'espère que ça se passera comme ça
Milan_forza18 Niveau : CFA
Quand je vois les effectifs de la série A qui eux n'empilent pas les joueur tacle a la barclays je me dis que la série A redevient très très dur à gagner est d'ici 1 ou 2 mercato sera redevenu ce qu'elle a tjr ete la meilleure ligue de foot au monde
Le media découvrent la préparation estivale italienne....qu'est-ce qui font pas pour polémiquer la bas !! Stampa corriere gazzetta c infernale
crabunjourcrabtoujours Niveau : CFA2
Sauf que ça a toujours été le cas. la préparation en Italie à toujours été hyper intensive. d'ailleurs, il suffit de voir le comportement des joueurs d'ajaccio avec ravanelli. mais ils ne sont pas idiots non plus les prép phyis de la juve. chaque préparation est fixé pour être au max à un moment donné de l'année, donc on regarde le calendrier, on fixe les périodes où il faudra être la, et on axe la préparation sur ça.
Et sofoot qui rentre de plein pied dans cette polémique avec un article a charge fondée sur rien. Rien ne prouve que la dose de travail pour les joueurs ne respecte pas leurs données physiologiques. Comme tout grand club, chaque joueur a un suivi individualisé, avec sa forme du moment et un contrôle de la fatigue musculaire...

Un article avec des données et des témoignages directs => ok.
Un article ou on part d'un postulat : les méthodes de préparation de la juve sont trop lourdes et qu'on met en contradiction avec un interview d'un médecin du sport qui dit "le surmenage c'est mal" => Merci pour rien.

Sans parler des autres paramêtres a prendre en compte : dopage, anti-douleurs, récupération...

A lire :
http://rue89.nouvelobs.com/rue89-sport/ … urs-246202
=> Ce qui explique pas mal de choses sur les joueurs qui cartonnent 1 ou 2 saisons et qui disparaissent...
Certaines équipes font jouer leurs joueurs blessés ou sous anti douleurs/ corticoïdes.
ça été le cas de la juve ou vucinic, barzaghli, ou même Amauri & co ont longtemps joué blessés. Je croise les doigts pour qu'ils en reviennent.
Message posté par Charrua
Ces méthodes de prépa physique (remember les 90's avec le réveil militaire au clairon à 6h et l'entraînement qui en suivait) ont toujours fonctionnées chez nous. C'est peut-être pour ça qu'on a 16 scudetti de plus que les autres. C'est dans l'adn du club.


Les 90s, ou l'époque bénite où les joueurs du Calcio pouvaient courir de 6h à 22h sans se fatiguer... Certainement grâce à ces prépas ultra-exigeantes !
Blatter m'a tuer Niveau : Ligue 2
C'est aussi grâce à ça que la Juve s'est offerte le Real la saison dernière. C'est bien beau d'enchainer 20 victoires en automne, mais au printemps c'est mieux.
Message posté par froggy60


Les 90s, ou l'époque bénite où les joueurs du Calcio pouvaient courir de 6h à 22h sans se fatiguer... Certainement grâce à ces prépas ultra-exigeantes !


A 6h du mat, ils n'étaient pas encore sortis de leurs boîtes de nuit. Sinon je me permets, puisque tu sembles t'intéresser au rendement purement physique de réfléchir sur la considération suivante que j'ai postée sur l'article concernant le probable retour de cuadrado en italie :

"On peut faire un autre type d'analyse aussi :
le joueur qui provient d'italie et était l'un des plus rapides est trop lent pour la premier league (cuadrado, borini); celui qui provient d'angleterre (gervinho, salah) est plus rapide que tous ses adversaires en serie A (lors de sa première saison)!
Ne demandez pas pourquoi..."
Sinon, je me permets de te suggérer...
Message posté par europa


A 6h du mat, ils n'étaient pas encore sortis de leurs boîtes de nuit. Sinon je me permets, puisque tu sembles t'intéresser au rendement purement physique de réfléchir sur la considération suivante que j'ai postée sur l'article concernant le probable retour de cuadrado en italie :

"On peut faire un autre type d'analyse aussi :
le joueur qui provient d'italie et était l'un des plus rapides est trop lent pour la premier league (cuadrado, borini); celui qui provient d'angleterre (gervinho, salah) est plus rapide que tous ses adversaires en serie A (lors de sa première saison)!
Ne demandez pas pourquoi..."


Je parlais des années 90 mon cher @europa.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
6 11