Les restes du monde

Par Régis Delanoë

La petite Europe

Après la Belgique, les Pays-Bas, l'Écosse et la Suisse la semaine dernière, suite et fin du tour d’horizon de quelques championnats européens, dont la Russie, l’Ukraine, la Grèce et la Turquie.

Note
4 votes
4 votes pour une note moyenne de 5/5
Cliquez sur une étoile pour donner la note

Joie de Djebbour et Fuster pour l'Olympiakos
Joie de Djebbour et Fuster pour l'Olympiakos
Russie – Premier-Liga
Le Zénith Saint-Pétersbourg, qui a frappé un grand coup en fin de mercato en enrôlant Hulk et Witsel, est en tête au bout de sept journées, avec la meilleure attaque et la meilleure défense du championnat. Autant dire qu’avec les deux renforts tout juste débarqués, ça devrait ne faire qu'empirer… Mais derrière, il y a de la concurrence, à commencer par le Terek Grozny, surprenant deuxième à égalité de points avec le Zénith. L’actuelle place de dauphin des Tchétchènes a été rendue possible grâce à une série de quatre victoires consécutives, notamment face au Dynamo, au Spartak et à Kazan, d’autres outsiders de la compétition. Troisième à un point, le CSKA devance lui-même d’un point l’Anzhi Makhatchkala, qui s’est encore renforcé récemment avec l’arrivée de Lassana Diarra. Lacina Traoré (2 buts, 2 passes), Samuel Eto’o (3 buts) et Mehdi Carcela (3 buts) font déjà le boulot devant. Suivent au classement le Lokomotiv, 5e, le Spartak, 6e, et le Rubin Kazan, 8e seulement malgré les 6 buts de l’Israélien Bibras Natkho. C’est pire encore pour le Dynamo Moscou de Dan Petrescu, englué à la dernière place avec une seule victoire pour six défaites !

Ukraine – Premier-Liga
8 journées disputées, 8 victoires : le Shakhtar Donetsk semble déjà avoir assommé la concurrence. Y compris son plus redoutable adversaire, le Dynamo Kiev, qu’il a battu à domicile le 2 septembre. Étonnamment, l’homme en forme parmi les protégés de Mircea Lucescu n’est ni brésilien, ni ukrainien mais arménien. Son nom : Henrikh Mkhitaryan (coucou Olivier Rouyer !). Ses stats : 11 buts, 4 passes décisives. En 8 matchs, oui. Le Dynamo Kiev de l’ancien Sochalien Brown Ideye (7 buts) est actuellement troisième, devancé par Dnipropetrovsk. Le Metalist Kharkov, un des autres outsiders en Ukraine, suit au pied du podium. Grosse galère en revanche pour le Karpaty Lviv, seulement 14e d’un championnat comportant 16 équipes.

Grèce – Superleague
Après seulement deux journées disputées, l’Olympiakos figure déjà en tête, confirmant son statut de favori à sa propre succession. Panathinaikos n’est que 9e avec 2 points. Il en a glané deux de plus, mais ils ont été retirés suite aux incidents qui ont entaché la rencontre à domicile face à l’Olympiakos la saison passée. L’AEK Athènes, en grande difficulté financière et qui a vu partir tous ses joueurs étrangers à l’intersaison, n’a pas encore inscrit un seul point.

Turquie – Süper Lig
Avec un Umut Bulut au taquet, Galatasaray occupe seul la tête du classement devant Kasimpaşa et Antalyaspor. Fenerbahçe et Beşiktaş ne sont pas loin. Trois journées ont été disputées et les derniers jours ont surtout été marqués par le dernier rush du mercato estival. Cris est arrivé à Galatasaray remplacer Ujfalusi, indisponible plusieurs mois, Raul Meireles a débarqué à Fenerbahçe, Tuncay à Bursaspor et Emerson (ex-Benfica) à Trabzonspor. Échec en revanche pour Beşiktaş, qui rêvait d’enrôler Mauro Zárate et Nene mais n’y est pas parvenu.

Mais aussi…

- En Pologne, signalons la place de leader occupée après trois journées disputées par le Legia Varsovie, grâce aux trois buts inscrits par son attaquant Danijel Ljuboja. Qui porte désormais trois crêtes blondes. Sur le dessus et sur les côtés. Véridique.

- En République tchèque, 1/ Sparta, 2/ Viktoria Plzeň, 3/ Jablonec, 4/ Liberec, les favoris sont dans la place. 8e, le Slavia traîne quand même un peu la patte.

- En Hongrie, le buteur français Adamo Coulibaly continue d’ambiancer le championnat, avec déjà une place de meilleur buteur, qu’il occupait déjà en fin de saison dernière. Mais son club de Debrecen est actuellement devancé au classement par le promu MTK Budapest, l’une des formations les plus titrées du pays, en plein renouveau.

- En Roumanie, les saisons se suivent et ne se ressemblent pas, avec chaque fois de nouveaux clubs qui apparaissent d’on ne sait où. Ce coup-ci, c’est le Pandurii Târgu Jiu qui joue les têtes d’affiche, avec une solide place de leader malgré l’inexpérience de l’élite, découverte seulement en 2005.

- Enfin en Israël, le prestigieux Maccabi Haïfa débute bien mal la saison avec deux défaites en autant de rencontres. La saison dernière déjà, le dodécuple champion s’était manqué, ne parvenant pas à se qualifier pour une coupe d’Europe.

Suivre Régis Delanoë sur Twitter Par Régis Delanoë


 





Votre compte sur SOFOOT.com

3 réactions ;
Poster un commentaire

  • Message posté par Aslan le 13/09/2012 à 14:35
      

    Toulouse a acheté Umut un an trop tôt, le gars est bien parti pour faire la saison de sa vie...

  • Message posté par dobble le 13/09/2012 à 14:55
      

    Le Pandurii avec un buteur issu de la réserve d'ETG. Ah Targu Jiu, Brancusi...

  • Message posté par dobble le 14/09/2012 à 18:00
      



3 réactions :
Poster un commentaire