1. // Les restes du monde

La Petite Europe

Grand tour d’Europe centrale cette semaine, avec le point sur huit championnats. Au programme du périple : les Alpes, le Danube, les Balkans, pour finir aux portes de la Russie.

0 0
Suisse – Axpo Super League

Comme la saison dernière, le FC Lucerne démarre en trombe et occupe actuellement seul la tête du classement. Les deux frangins Yakin sont particulièrement responsables de ce bon démarrage, avec le grand frère Murat au poste d’entraîneur et Hakan dans l’entrejeu. Ce dernier est bien aidé également par le petit international albanais Jahmir Hyka, qui s’est mis en valeur face aux Bleus au Stade de France. Deuxièmes, les Young Boys de Berne sont dans une forme ascendante et viennent de reprendre trois points au leader en le dominant. Le FC Sion de Giovanni Sio et Pascal Feindouno est troisième. Bâle, grand favori pour le titre, remonte progressivement la pente après des débuts poussifs et peut compter sur un Alex Frei au top du hip-hop (8 buts). Thoune, tube de l’été, dégringole en milieu de tableau. En sens inverse, Neuchâtel Xamax, désormais entraîné par Victor Munoz, grignote des points et des places. Le management à coups de menaces de mort du nouveau propriétaire tchétchène Bulat Chagaev semble porter ses fruits… Comme attendu, c’est difficile pour les deux promus Servette (7e) et surtout Lausanne Sport (10e). En bas de classement, intercalés entre les francophones, on retrouve les deux clubs de Zürich, le FC et le Grasshopper qui, non contents de galérer sur le plan sportif, doivent aussi gérer leurs supporters : le derby qui a eu lieu il y a dix jours a été arrêté avant les 90 minutes (une première en Suisse), car les fans des deux camps avaient décidé de se foutre sur la gueule en tribune. Moche.

Autriche – Österreichische Bundesliga

Grosse surprise en Autriche, avec la première place actuelle détenue par le FC Admira Wacker Mödling, tout juste promu. Le nom du club n’est pourtant pas inconnu, puisque le SK Admira Vienne, son ancêtre, fût l’un des meilleurs clubs autrichiens d’avant-guerre. Le précédent leader, Salzbourg, chute en troisième position après deux défaites consécutives. L’Austria de Vienne est deuxième, le Rapid quatrième et Sturm Graz, champion sortant, sixième.

République Tchèque – Gambrinus Liga

Neuf matchs, neuf victoires pour le Sparta Prague, qui compte déjà 10 points d’avance sur le rival Bohemians 1905. Grâce à son serial buteur David Lafata (meilleur scoreur de Gambrinus 2010/2011 et déjà auteur de 13 pions cette saison), Jablonec complète le podium. Viktoria Plzen, qui doit gérer son parcours en C1 en parallèle, est cinquième. Dans le bas du classement, c’est dur pour le Slavia Prague, qui a déjà changé d’entraîneur, et pour le Banik Ostrava, bon dernier.

Hongrie – Nemzeti Bajnokság I

Grâce aux neuf buts de son buteur français Adamo Coulibaly (comme le chanteur, oui), Debrecen occupe actuellement le fauteuil de leader, devant Gyõr et le champion sortant Videoton.

Croatie - Prva HNL

Premier le Dynamo Zagreb, second loin derrière l’Hajduk Split, et derrière tous les autres. Comme d’hab. Rideau.

Roumanie – Liga I

Rien ne va plus en Roumanie, qui s’est dernièrement pris une grosse gamelle au classement UEFA et a du même coup perdu une place européenne. La faute à un niveau de jeu en baisse, mais surtout à un enchaînement d’affaires extra-sportives. Cet été, le FC Timisoara, vice-champion sortant, était rétrogradé pour mauvaises finances et l’Unirea Urziceni, champion 2009, carrément dissous. Or, le début de saison n’est guère plus réjouissant, avec la mise en examen du président de la commission nationale des arbitres, suspecté de toucher de l’argent pour choisir des arbitres conciliants. D’autres dirigeants sont soupçonnés de mouiller dans le trafic, dont le président de l’actuel leader, le Dinamo Bucarest. Sur le plan sportif, le club de la capitale devance l’Universitatae Cluj, le Rapid Bucarest, le CFR Cluj et Vaslui. Otelul Galati, champion sortant, traîne comme un boulet son parcours européen et est largué en milieu de tableau.

Bulgarie - TBI A Football Group

Après deux saisons de domination du Litex Lovech, les clubs de Sofia veulent reprendre leur bien. Le CSKA du gardien international algérien Raïs M’Bolhi fait pour l’instant le parcours parfait (8 matchs, 8 victoires), mais reste talonné par le surprenant promu Ludogorets, qui fait presque aussi bien (7 victoires et un nul). Racheté par un riche homme d’affaires il y a un an, le club de la ville de Razgrad est ambitieux. Il a recruté cet été des valeurs sûres du championnat, dont le défenseur Alexandre Barthe, double champion avec Lovech. On peut d’ailleurs noter une forte présence de joueurs français dans ce championnat.

Ukraine – Premyer Liha

Après douze journées disputées, c’est la grosse bagarre devant, avec trois équipes encore invaincues : le Shakhtar Donetsk du coach roumain Mircea Lucescu, le Dynamo Kiev de l’ancien buteur sochalien Ideye Brown (6 buts, déjà), et le Metalist Kharkov, tombeur des Doubistes en tour préliminaire de Ligue Europa cet été.


Régis Delanoë
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Aucun commentaire sur cet article.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Article suivant
Beckham, titi parisien
0 0