1. // Les restes du monde

La petite Europe

Dernier volet de la série-bilan des championnats mineurs européen cette semaine avec au programme les championnats méditerranéens : Turquie, Grèce, Chypre et Israël. En bonus, le point sur la Premier League russe.

Modififié
0 0



Turquie – Süper Lig

Grâce à une ultime et décisive victoire 4-3 sur la pelouse de Sivasspor, Fenerbahçe conquiert le 18e titre de son histoire, le premier depuis 2007. Alors qu'ils s'étaient manqués lors de la dernière journée la saison dernière au profit de Bursaspor, les Canaris Jaunes ont cette fois su terminer en trombe, avec une deuxième partie de saison quasi parfaite. Trabzonspor est seulement battu à la différence de buts. La première place est donc largement due à la grande saison du Brésilien Alex, auteur de 28 buts, loin devant le meilleur buteur adverse, Yilmaz, 19 réalisations. Les Sénégalais Issiar Dia et Mamadou Niang ont aussi largement contribué à l'obtention de ce trophée. Fener convoite désormais plusieurs joueurs de L1, tout comme Galatasaray, seulement 8e, intéressé par des indésirables Lyonnais. Le troisième larron stambouliote, Besiktas, s'est aussi manqué, avec une piètre 5e place. Trabzonspor court toujours après un titre qui le fuit depuis 83-84. Troisième, le tenant Bursaspor n'a pas démérité mais termine tout de même largement distancé.

Grèce – Super league

Sacré depuis le 20 mars et terminant avec une confortable avance sur ses poursuivants, l'Olympiakos a pu très tôt préparer la nouvelle saison avec, pour objectif, l'obtention d'un 39e titre. Le Panathinaïkos termine à bonne distance, malgré une nouvelle belle saison de Djibril Cissé, 24 buts. Troisième, l'AEK Athènes s'offre la coupe nationale en s'imposant facilement (3-0) en finale face Atromitos (où évoluent Grégory Vignal, Charles Itandje et Henri Camara). Le PAOK est quatrième et l'Olympiakos Volos, cinquième. Une belle performance pour le club promu, qui compte dans ses rangs un Français, le défenseur Xavier Tomas, ex-Tourangeau. L'heure est désormais au marché des transferts, sur fond de crise financière. Djibril Cissé pourrait d'ailleurs être cédé à la Lazio Rome.

Chypre – First Division

21e titre de son histoire, pour l'APOEL, qui distance assez largement son dauphin et champion en titre, l'Omonia Nicosie. Le trou avait été fait dès la saison régulière, avec déjà 12 points d'écart et une attaque largement supérieure. L'AEK Larnaca de Jordi Cruyff, qui était parvenu à se hisser dans le top 4, a complètement raté sa fin de saison mais participera néanmoins à l'Europa Cup la saison prochaine. A noter que l'Anorthosis Famagouste de Vincent Laban se hisse à la troisième place du classement final.

Israël – Ligat Ha'Al

Le Maccabi Haifa, qui avait manqué de justesse le titre la saison dernière, remporte cette fois-ci son duel face à l'Hapoel Tel Aviv. Le champion sortant termine finalement à sept bonnes longueurs, en raison d'une vilaine fin de saison, mais se rattrape en ravissant la coupe nationale. Le Maccabi Tel Aviv complète le podium. Sacré en 2007 et 2008, le Beitar Jérusalem termine à une bien piteuse onzième place finale et s'est même retrouvé contraint de lutter parmi les candidats à la relégation en fin de saison.

Russie – Premier League

Après 13 journées disputées, le CSKA a pris le meilleur départ, avec deux points d'avance sur son plus proche poursuivant et un match en moins (contre Volga Novgorod). Le championnat reste néanmoins encore très serré, avec tous les favoris et outsiders présents dans la première moitié de tableau, exception faite de l'épouvantail Terek Grozny, 14e/18, avec un Ruud Gullit dégagé sans ménagement du banc. Meilleure attaque et meilleure défense, le CSKA Moscou peut compter sur ses joueurs étrangers, Keisuke Honda (en partance), Vágner Love et surtout Seydou Doumbia. L'Ivoirien, ancien serial buteur des Young Boys Berne en Suisse, a offert d'un doublé la coupe nationale le 22 mai. Sa cote ne cesse de grimper. Tranquille, le Zénith est en embuscade, avec également un atout offensif en forme : le Serbe Danko Lazovic, ex-PSV, déjà 9 buts au compteur. Le Lokomotiv est troisième, devant l'autre épouvantail, Anzhi Makhachkala. Un club au nom difficile à prononcer, mais avec lequel il faudra désormais compter. Effet Roberto Carlos ou pas, toujours est-il que la défense est particulièrement hermétique (hormis le 0-3 encaissé dernièrement face au CSKA). Pour animer un secteur offensif pas encore au point (toujours aucun but pour Diego Tardelli), le richissime président Suleyman Kerimov vient d'acquérir le dynamiteur hongrois Balazs Dzudzsak, révélation de la saison en Eredivisie avec le PSV.

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Aucun commentaire sur cet article.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Article suivant
Santos dompte le volcan
0 0