1. // Les restes du monde

La petite Europe

L'heure est au bilan de la saison des championnats mineurs européens. Au programme cette semaine : Ecosse, Belgique, Pays-Bas, Danemark et Portugal.

Modififié
0 8



Ecosse – Premier League

Troisième titre consécutif pour les Rangers, qui devancent d'un petit point les éternels rivaux du Celtic. Ce 54e sacre de l'histoire des Gers n'aura pas été le plus aisé à obtenir, tant la saison aura été marquée par les obstacles. Grosses difficultés financières, blessures d'éléments importants de l'effectif, départ de l'atout offensif numéro un du club, Kenny Miller, à mi-parcours... A noter d'ailleurs que celui qui a rejoint Bursaspor en Turquie cet hiver reste le meilleur buteur de la saison écossaise, avec ses 21 buts lors de la phase aller ! Les Rangers doivent surtout ce succès à l'homme du banc, Walter Smith, qui décroche son 10e championnat personnel à la tête des Blues ; il en avait déjà conquis sept dans les nineties avant qu'on revienne faire appel à lui en 2007. Ce sera son dernier, puisqu'il a décidé de quitter ses fonctions. Il est remplacé par son adjoint Ally McCoist.

Côté Celtic, l'entraîneur a aussi été celui qui s'est fait le plus remarquer, mais pas forcément en bien. Déjà réputé pour son franc-parler du temps où il était joueur, le Nord-Irlandais n'a cessé, tout au long de sa première saison sur un banc, de s'en prendre aux arbitres et/ou aux adversaires, accusés de favoriser les Rangers. Ses Bhoys doivent se contenter de la coupe d'Ecosse, remportée 3-0 face à Motherwell. Un élément de l'effectif s'est particulièrement distingué tout au long de l'exercice 2010-2011 : l'arrière gauche du Honduras Emilio Izaguire, élu meilleur joueur par ses pairs et convoité par la Premier League anglaise. Derrière les deux géants de Glasgow, Heart of Midlothian parvient in-extremis à conserver sa troisième place malgré une fin de saison calamiteuse. Dundee United termine à deux longueurs. Hamilton Academical est relégué et remplacé par Dunfermline.

Belgique – Jupiler Pro League

Un champion qui finit avec 0,5 point d'avance sur son dauphin, impossible me direz-vous ? Si, parce qu'on est en Belgique et qu'on aime bien faire compliqué quand on peut faire simple. Pour ceux du fond qui n'ont pas suivi, la Jupiler League se joue désormais en deux parties, avec des play-offs au cours desquels les 6 premiers se disputent un mini championnat avec... la moitié des points inscrits lors de la saison régulière. Le Standard, qui s'était qualifié de justesse en sixième position avec 49 points, comptait donc théoriquement 24,5 points en début de seconde phase. Malgré une fin de saison quasi parfaite, les Rouches doivent laisser le titre à Genk, après une dernière et décisive confrontation entre les deux clubs, qui s'est soldée par un résultat nul 1-1. Match marqué par le Français du Standard Mangala, buteur, et le Français de Genk, Mavinga, auteur d'un énorme coup de tatane dans la tronche de Carcela, nez, mâchoire et dents pétés.

Pour Genk, c'est le premier titre depuis 9 ans et seulement le 3e de leur histoire. Il récompense l'équipe la plus offensive de la saison, avec le trio Vossen, Ogunjimi et Barda. Côté Standard, c'est surtout le milieu de terrain qui s'est distingué avec les internationaux Witsel, Defour et Van Damme. Premier de la saison régulière, Anderlecht a déçu et doit logiquement céder son titre, après des play-offs complètement manqués (seulement 3 victoires en 10 journées). Le départ de Boussoufa en Russie (parti rejoindre Roberto Carlos) en mars n'a pas aidé. Le prodige Romelu Lukaku, après une deuxième saison d'apprentissage, pourrait partir en Premier League, où les meilleurs clubs le convoitent. A noter enfin la relégation en seconde division de Charleroi.

Pays-Bas – Eredivisie

C'est au prix d'un très beau finish (13 victoires sur les 17 matchs de la phase retour) que l'Ajax décroche son premier titre depuis 2004. Pas au mieux à mi-parcours, le club d'Amsterdam a su trouver en Franck De Boer un parfait successeur à Martin Jol. L'ancien défenseur aux 112 sélections a d'abord pu compter sur une solide arrière-garde, la plus hermétique de l'Eredivisie, avec notamment Sketelenburg dans les cages et van der Wiel à droite. Devant, le départ de Luis Suarez a été compensé par Mounir El-Hamdaoui, qui s'en est plutôt bien tiré pour sa première saison, et l'émergence de Miralem Sulejmani, 18 ans. Hors le jeune serbe qui va poursuivre son apprentissage, les autres joueurs cités pourraient faire leurs valises cet été.

Twente, qui perd sur le fil son titre acquis l'an dernier, peut tout de même se satisfaire de la belle saison réalisée : une place de dauphin, la coupe nationale, sans oublier le beau parcours européen. Longtemps leader, le PSV termine meilleure attaque (grâce notamment à la révélation hongroise Dzsudzsàk), mais a fait preuve de trop d'irrégularité. AZ et Groningue complètent le top 5. Derrière, Feyenoord s'en sort plutôt bien après un début d'exercice très inquiétant. La deuxième partie de saison a permis de révéler quelques jeunes, parmi lesquels Castaignos (18 ans, 15 buts) et Wijnaldum (20 ans, 14 buts).

Danemark – Superligaen

La dernière journée se joue ce mercredi, mais ça fait belle lurette qu'on connaît le nom du champion. Sans surprise, il s'agit du FC Copenhague, sacré pour la troisième fois consécutive. La révélation de la C1 (8e de finaliste face à Chelsea) a dominé encore plus fortement que les autres années ses adversaires (dont l'Odense de Bernard Mendy), avec un duo d'attaque très performant composé du Sénégalais Dame N'Doye (25 buts) et du Brésilien Cesar Santin (16 buts).

Petite parenthèse d'ailleurs pour signaler l'excellente performance des attaquants sénégalais cette saison en Europe : Dame N'Doye donc, meilleur buteur au Danemark avec ses 25 buts, Moussa Sow en France (22 buts, 1er au classement), Papiss Cissé en Allemagne (22, 2e) et Mamadou Niang en Turquie (15, 3e). Tous sont internationaux. Un dernier mot sur Aalborg : le champion 2007-2008, en grosse difficulté toute la saison, réussit finalement son opération maintien.

Portugal – Liga ZON Sagres

Que dire de plus que ce qui a déjà été dit sur la saison stratosphérique du FC Porto. Les chiffres devraient parler d'eux-mêmes : 27 victoires et 3 nuls en 30 journées, 73 buts pour, 16 buts contre, 21 points d'avance sur le second Benfica et 36 sur le Sporting, 39 buts pour le duo Hulk/Falcao. Et une énième victoire ce weekend en finale de la coupe du Portugal 6-2 face au Vitoria Guimarães, avec un triplé de James Rodriguez, le troisième colombien de l'effectif. Voilà.
A signaler que derrière, c'est donc le Sporting Portigal qui récupère in-extremis sa troisième place aux dépens du Sporting Braga, trop occupé à préparer sa finale européenne. Quant au Benfica, maigre consolation, il remporte la très peu cotée coupe de la Ligue, disposant de Paços de Ferreira (2-1) en finale. Les relégués sont le promu Portimonense et la colonie française de Naval.

A suivre : Suisse, Autriche, Pologne, Turquie, Grèce, Roumanie...

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Bilan des championnats mineurs . Si vous citez le Portugal par exemple parmi ces championnats de moindre envergure,vous oubliez le championnat de France .
Si le Portugal avait + de 3 équipes, son championnat serait peut-être aussi intéressant que la Ligue 1. Et pourtant je suis pas un fervent supporter de cette derniére.

Sinon Sulejmani a 22 ans. Et cité Verthongen (voir Alderweireld) comme plaque tournante de la défense cette saison à la place de Van Der Wiel (saison bien moyenne) aurait pas été immérité.
Sulejmani a bel et bien 22 ans mais bon à mon avis l'auteur voulait parler du prodige danois, christian erikssen.

Ou comment faire un bref résumé du championnat hollandais sans l'avoir suivi!!!
Je ne peux m'empêcher de ressentir de la condescendance en lisant un intitulé qui parle de la "petite" europe. Je peux me tromper, mais je peux voir juste également.
Faut être réaliste, en belgique on a un championnat de merde, même si il y a eu du suspens jusqu'au bout.
Je sais bien, mais je n'ai pas nécessairement envie d'être réaliste. Beau final, tu as raison ;-)
J'espère que Porto réussira à conserver tous ses joueurs. J'ai hâte de les voir en CL l'année prochaine.
Le Hongrois du PSV, Dzudzak, n'est pas une révélation de cette année vu que ça fait bien 3 ans qu'il est sur les tablettes des plus grands clubs.

Le PSG avait failli l'acheter il y a 2 ans.

Sinon tous ces championnats sont intérressants, avec une petite faiblesse pour la Belgique.

Quant à l'international espoir français Mangala, il a vécu en Belgique, d'origine congolaise, mais étant né à Paris, le Dom et Monbaerts avaient demandé sa naturalisation.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
0 8