La peau des renards

Battu logiquement dimanche après-midi à Swansea (0-2), Leicester a ce matin la tête dans le vide avec un petit point d’avance sur Hull, premier relégable. Neuf mois après avoir écrit l’une des plus belles pages de l’histoire du foot, les Foxes entretiennent leur légende, mais poussent également Ranieri sur un siège éjectable. Vie et mort d’un rêve qui touche à sa fin.

Modififié
Dans les couloirs du Liberty Stadium, le regard droit, fermé, embué. Cette soirée du 12 février 2017 fera date dans la vie de Claudio Ranieri. Le sexagénaire italien au look de professeur n’a plus le temps pour les excuses. D’ailleurs, il n’a jamais été du genre à se cacher derrière les faux-semblants. Reste que cette fois, le natif de Rome a décidé de retirer son image de tuteur compréhensif. « Vivre avec ce qu’on a réalisé la saison dernière est difficile. Après ça, on veut laisser une, deux, trois chances aux joueurs. Peut-être que maintenant, j’en ai trop donné » , balance-t-il alors face à la presse anglaise, qui se plaît depuis quelques jours à parier sur sa tête. Quelques minutes plus tôt, Ranieri était encore sur scène. Une scène où son homologue, Paul Clement, fraîchement élu coach du mois, profite lui d’une bouffée d’oxygène au classement après un succès mérité (2-0) face à Leicester, définitivement redevenu « normal » . Simple : à Swansea, dimanche, Leicester est tombé pour la cinquième fois consécutive en championnat – une première pour un champion en titre depuis 1956 – et les Foxes sont aujourd’hui au bord du gouffre avec un petit point d’avance sur la zone rouge. Comme la conclusion logique d’une situation au cœur de laquelle il n’y a presque plus rien du Leicester champion surprise en mai dernier. Au départ, ce déplacement face à un concurrent direct pour ne pas descendre en Championship devait être l’occasion pour Ranieri de « lancer une nouvelle saison » . Il n’a fait qu’empiler de nouvelles questions.

Disette offensive et sens de l'histoire


Les chiffres, d’abord, car ils sont significatifs. Cette défaite à Swansea pourrait s’expliquer par la chute de l’équilibre défensif des Foxes, hier base du Leicester de Ranieri, mais l’important est presque ailleurs : en 2017, les rêveurs du printemps dernier n’ont pas remporté la moindre rencontre de championnat et pire, n’ont pas inscrit le moindre but. Le tout à moins de dix jours d’un déplacement à Séville en Ligue des champions qui devrait être mis de côté pour sauver le sens de l’histoire. Cette disette offensive a plusieurs explications, mais une dépasse plus particulièrement : Riyad Mahrez et Jamie Vardy sont redevenus des joueurs normaux, eux aussi. La semaine dernière, Claudio Ranieri s’est entretenu longuement avec les deux pivots offensifs du premier titre de champion de sa carrière, mais pour quoi faire ? Pour pointer les problèmes, ce qui a changé en l’espace de quelques mois et leur chute de forme ne peut expliquer à elle seule tous les maux du Leicester version 2016-17. Elle peut en être la représentation. Le problème, en réalité, est plus profond et ne peut non plus s’expliquer par le seul départ de N’Golo Kanté l’été dernier. Ce serait trop simple.

De l'extraordinaire à l'ordinaire


En réalité, en quelques mois, Leicester a perdu plus qu’un milieu défensif. Leicester a perdu l’esprit qui faisait hier sa force, l’effet de surprise qui fait qu’aujourd’hui, chaque adversaire sait exactement comment prendre un onze articulé dans un système qui n’a jamais changé depuis le début du mandat de Ranieri, mais aussi un peu de confiance, forcément. Ce qu’il s’est passé la saison dernière doit être oublié, Claudio Ranieri voulait aller dans ce sens, mais ne s’y est jamais vraiment attelé dans les faits. Il l’a fait dans les mots, expliquant à plusieurs reprises que les difficultés rencontrées par son groupe n’étaient que le « juste retour à la réalité de ce qu’est Leicester, soit un club qui lutte pour le maintien » . Mais dans son approche du jeu, l’Italien est revenu avec les mêmes consignes, la même vision et n’a pas vraiment réussi à intégrer cette bascule de l’extraordinaire à l’ordinaire. Lui taper uniquement dessus serait dur, trop dur, et serait trop vite oublier ce qu’il a accompli la saison dernière et le bon parcours européen du club cette saison. Non, Ranieri fait partie d’un tout, d’un ensemble qui n’a pas su soigner sa gueule de bois et se renouveler.


Aujourd’hui, tout le monde sait comment Jamie Vardy joue : il a besoin d’espace, ce que seul City lui a donné en décembre dernier (4-2) ; tout le monde sait comment Mahrez avance : partir de la droite, repiquer sur son pied gauche et armer, ce qu’il n’a pu faire cette saison qu’à la CAN face au Zimbabwe. Ça, c’est pour les hommes qui étaient censés assurer la transition. Car derrière, il y a une paire Morgan-Huth qui n’avance plus et Danny Drinkwater, toujours aussi volontaire, mais moins efficace depuis qu’on l’a amputé de son bras armé Kanté. Après la défaite au King Power Stadium contre Manchester United (0-3) dimanche dernier, Kasper Schmeichel avait appelé ses potes à se rebeller sous peine d’une relégation « inévitable » . Désormais, Leicester en voit la couleur. Il n’y a plus de rires, plus de larmes de joie, plus cette chance qui tourne toujours en votre faveur et cet esprit de groupe qui fait qu’on veut s’arracher l’un pour l’autre. Il n’y a plus d’extraordinaire, il y a la réalité. Celle d’un club qui s’est retrouvé un jour à une place qu’il a méritée, mais qui n’était pas la sienne et qui vit aujourd’hui un retour sur terre brutal. Résultat, rien n’est pardonné à Claudio Ranieri, mais c’est à lui de relever ce défi. Un plan de bataille, treize matchs, un changement de régime. Sinon, Leicester ne sera qu’un bon souvenir. C’est peut-être déjà trop tard.



Par Maxime Brigand
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article

un mec derrière son PC Niveau : Ligue 1
Comme tout le monde, je ne voyais pas Leicester dans le top 5 cette saison, mais de là à les voir galérer comme ça à jouer le maintien...
Pourtant en LdC, même si la poule n'était pas la plus difficile qui soit, ils ont fait le taf, et plutôt bien. A voir ce que cette équipe va donner avec les retour de CAN et blessés
Ce commentaire a été modifié.
C'est vrai que c'est plus chaud que n'importe qui aurait pu l'imaginer mais pour moi le plus impressionnant ce sont les joueurs clés du titre qui semblent incapables d'avoir ne serait ce que la moitié du rendement de la saison dernière (Mahrez et surtout Vardy) alors que rien (à part Kanté et c'est déja beaucoup) n'a changé, je me demande ce qui explique ça. Etait ce un one shot, la saison de leur vie? Ranieri a-t-il perdu son mojo?
1 réponse à ce commentaire.
Historiquement, et quel que soit le pays, il est déjà arrivé qu'un champion en titre soir rétrogradé à l'échelon inférieur dès la saison suivante ??
J'ai des exemples de promus qui deviennent champions (Kaiserslautern en tête) mais dans l'autre sens, rien ne me vient à l'esprit.
ajaxforever Niveau : Loisir
En Angleterre Man City a été relegué en étant champion... mais ça date des années 1930, soit un autre football!
HerbyCohen Niveau : CFA
Note : 1
La fabuleuse session de forest en 78 je crois combo, montée la saison avant, titre, LDC et descente ensuite. Superbe.
R. De Nico Niveau : DHR
Nottingham a effectivement été champion tout en étant promu, puis a remporté 2 fois la C1 consécutivement (ce qui en fait la seule équipe à avoir gagné plus de fois cette compétition que de championnat national)... mais n'a pas été relégué ensuite.
Herby,

Forest est descendu en 93 soit 14 ans apres le titre de FL
HerbyCohen Niveau : CFA
Note : 1
Ha ouais? Gros craquage pour ma part alors, ça m'apprendra à ne pas relire une ou deux infos avant d'avancer un truc haha! Mea culpa.
7 réponses à ce commentaire.
WALDI500
Intéressant
<iframe frameborder="0" width="2" height="0,5" src="//www.dailymotion.com/embed/video/x5bkpf4_robotnik_tv?autoPlay=1&mute=1" allowfullscreen></iframe>
mara donna des frissons Niveau : CFA
Mais moins que toi.
1 réponse à ce commentaire.
Henrik mot compte triple Niveau : DHR
Contre le zimbabwe. Ouuuuh la vilaine pique sur Mahrez.
Au pays des renards, le fennec n'est plus roi
1 réponse à ce commentaire.
Je pense au contraire que la perte de Kante est bien plus importante que ce que l'article ne le laisse penser.
L'activite de Kante (qui a bonifie TOUS les collectifs partout ou il est passé de Boulogne a Chelsea ou Matic retrouve de sa superbe a ses cotes) permettait de gommer toutes les tares desormais criantes de cette equipe: back four faiblissime, attaque stereotypee faite pour du jeu direct uniquement.Kante, par son activite, son placement et sa gestion de l'espace impeccable, te permettait de jouer bas et de tirer profit des qualites limitees de ton secteur offensive.

Si tu enleves le seul joueur d'exception d'une equipe qualitativement mediocre (desole mais seuls Hull et Sunderland me semblent en dessous de cette equipe de Leicester), forcement cela annonce des lendemains compliques surtout quand ton entraineur n'a finalement aucun plan B (dommage car il avait su changer de casaque tactique l'an dernier) et que ton recrutement est catastrophique.
Tiens c'est marrant, j'étais persuadé que t'étais le premier à relativiser la qualité et l'apport de Kanté et à encenser Drinkwater dans le même temps.

Je trouvais bizarre, me voilà rassuré.
Euhh ca sort d'ou?

Je ne me souviens pas avoir dit ca.
2 réponses à ce commentaire.
Un point important me parait non traité par l'article : le recrutement. Le club a empilé les attaquants : Vardy, ils ont gardé Okazaki et Ulloa (contre son gré) et recruté Slimani et Musa (de bons joueurs) sans apporté de la qualité aux autres lignes ni réfléchi ne serait-ce qu'à la possibilité de changer de système de jeu donc les joueurs qui vont avec
Après pour moi Ranieri aurait du tenter de mettre au point un autre système de jeu pour cette saison.

Jouer dans un 4-4-2 à plat nécessité d'avoir deux milieux endurants et complémentaires, deux milieux tout terrain si je puis dire car ils se retrouvent souvent en face de trois milieux. Avec un gars comme Kanté et ses qualités, le 4-4-2 prenait tout son sens car il a un sacré coffre et s'emboitait parfaitement avec Drinkwater. Ranieri a chercher a chopper un autre Kanté (Amartey, Mendy,..) or ça n'a pas marché. Je pense qu'au lieu d'acheter plusieurs pointes (Slimani, Musa,..) il aurait du chercher des ailiers/milieux offensifs excentrés pour le permettre de passer en 4-3-3/4-2-3-1, car sans Kanté, Drinkwater est plus exposé et peine à orienter le jeu, dans un milieu à trois, il serait plus protégé.

Après bien sur, il y a aussi les baisses de formes de quasi toute l'équipe sauf peut-être Drinkwater et Smeicheil..
Pour avoir vu à peu près tous leurs matches de la saison dernière, c'est incompréhensible. Ils jouaient tous à un niveau stratosphérique, tenaient 90 minutes en harcelant le porteur de balle et rendaient dingue toutes les équipes, sauf Arsenal d'ailleurs... Alors oui pour Kanté qui était énormissime, mais rien qu'Okazaki pourrissait tout à courir comme un dératé. On a l'impression qu'ils mangent un menu Golden avant chaque match maintenant tellement c'est mou.
Même si cette équipe est très sympathique, mais la meilleure façon d'entrer dans la légende serait d'être relégués. S'ils font champion puis dernier, le monde s'en souviendra mille ans.
Chatperché Niveau : CFA2
La cerise serai d ' eliminer un très gros en LDC aussi
1 réponse à ce commentaire.
il y a 5 heures La théorie qui dit que Neymar va signer au PSG (via BRUT SPORT) il y a 6 heures Une remontée historique des Seattle Sounders 18
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Hier à 18:38 Les Brésiliens du PSG (via BRUT SPORT) Hier à 16:30 La petite gourmandise de Callejón 3 Hier à 11:44 Un but barcelonesque en D4 argentine 10
mardi 18 juillet Un supporter argentin dégomme un drone 18 mardi 18 juillet Utaka débarque à Sedan ! 19 mardi 18 juillet La Norvège, prochaine étape de Diego Forlán ? 11 mardi 18 juillet Un champion du monde 2006 recherche un club sur LinkedIn 41 lundi 17 juillet Lass officiellement à Al-Jazira 40 lundi 17 juillet Un tatouage de Lacazette sur le cul d'un fan d'Arsenal 44 lundi 17 juillet Les énormes fumigènes du Lech Poznań 11 lundi 17 juillet Michu arrête sa carrière 14 lundi 17 juillet Diego Costa parade avec un maillot de l'Atlético 13 dimanche 16 juillet Marco Simone nouvel entraîneur du Club africain 7 dimanche 16 juillet La mine de Pato avec le Tianjin Quanjian 5 dimanche 16 juillet David Bellion au Festival d'Avignon 15 dimanche 16 juillet Le lapsus embarrassant de Biglia 17 dimanche 16 juillet Gold Cup : La Martinique quasiment éliminée 2 samedi 15 juillet La famille Ajax affiche son soutien à Nouri 7 samedi 15 juillet Éric Abidal flambe dans un tournoi de foot à six 13 samedi 15 juillet Ah, au fait, Sneijder est officiellement libre 25 samedi 15 juillet La Guyane éliminée de la Gold Cup 8 vendredi 14 juillet Un match amical à onze contre cent 12 vendredi 14 juillet La Guyane perd sur tapis vert à cause de Malouda 22 vendredi 14 juillet Candela régale avec l'équipe de France de légendes de futsal 14 vendredi 14 juillet Un jour après son transfert, il se prend un lob de 50 mètres jeudi 13 juillet Rooney claque une grosse mine pour son retour 18 jeudi 13 juillet Bolton installe des sièges de luxe dans son stade 16 jeudi 13 juillet Munich 1860 ne jouera plus à l'Allianz Arena 22 jeudi 13 juillet Chuck Blazer est mort 96 mercredi 12 juillet Un club anglais va payer ses joueuses autant que ses joueurs 27 mercredi 12 juillet En direct : la présentation de Dani Alves au PSG (via Brut Sport) 6 mercredi 12 juillet Solomon Nyantakyi accusé de double meurtre 40 mercredi 12 juillet Verratti affiche Trapp 36 mercredi 12 juillet La Guyane prend un point historique ! 41 mardi 11 juillet Malouda titulaire avec la Guyane 4 mardi 11 juillet Quel mercato pour la saison 2017/2018 ? 5 lundi 10 juillet Amavi recalé à la visite médicale 38 lundi 10 juillet Le pétard de Ziri Hammar 2 lundi 10 juillet Un Allemand passe du foot amateur à la D3 anglaise 21 dimanche 9 juillet L'hommage de United à Rooney 17 dimanche 9 juillet Sol Campbell prêt à travailler gratuitement 22 dimanche 9 juillet Un maillot interdit à cause d'une carte du XXe siècle 9 samedi 8 juillet Le coup franc sublime d'Anderlecht 1 vendredi 7 juillet Un cours d'anglais pour annoncer la dernière recrue de Swansea 1 vendredi 7 juillet Les joueurs de Bilbao se rasent le crâne en soutien à Yeray Álvarez 13 vendredi 7 juillet Guy Roux rêve d'aligner Macron 17 vendredi 7 juillet Le programme de la première journée de Ligue 1 31 vendredi 7 juillet Mbappé en tournée à Paris 66 vendredi 7 juillet Un Anglais va faire le tour des stades des 55 pays d'Europe pendant un an 14 jeudi 6 juillet Fusion Juvisy-Paris FC actée 9 jeudi 6 juillet Platini : suspension confirmée par le Tribunal fédéral suisse 5 jeudi 6 juillet Le golazo de Damião avec Flamengo 10 jeudi 6 juillet Wycombe dévoile un maillot de gardien hypnotisant 20 jeudi 6 juillet Giovinco continue de régaler à Toronto 12 jeudi 6 juillet Piqué s'éclate dans le désert 20 jeudi 6 juillet Maradona continue ses péripéties 13 mercredi 5 juillet Le Real met la main sur Theo Hernández 44 mercredi 5 juillet SOLDES : jusqu'à -20% sur la boutique SO FOOT 2 mercredi 5 juillet Asamoah Gyan revient en Europe 26 mercredi 5 juillet Un supporter fait 13 700 km pour voir jouer son équipe 8 mercredi 5 juillet Eric Dier fait l'essuie-glace 9 mercredi 5 juillet Chapecoense vire son entraîneur 7 mercredi 5 juillet Lingard tape un foot avec des gosses hystériques 43 mardi 4 juillet Le prochain SO FOOT en kiosque le 12 juillet 1 mardi 4 juillet Chine : un arbitre tabassé lors d'un match supposé truqué 12 mardi 4 juillet John Terry s'invite sur la fesse d'un supporter d'Aston Villa 15 mardi 4 juillet Un Géorgien se fait tatouer son onze de rêve des Pays-Bas 48 mardi 4 juillet Maradona au match pour Infantino 3 mardi 4 juillet Podolski et la culture japonaise 23 mardi 4 juillet La superbe vidéo de campagne d'abonnement de la Sampdoria 24 lundi 3 juillet Maradona accusé d'agression par une journaliste russe 45 lundi 3 juillet Djibril Cissé signe en D3 suisse 26 lundi 3 juillet Le portrait mural d'Hamšík dévoilé 13 lundi 3 juillet Maradona joue au hockey en Russie 4 lundi 3 juillet Un joueur nord-irlandais fait croire qu'il signe au Barça 13 lundi 3 juillet Éric Besson devient président du Blanc-Mesnil 15 dimanche 2 juillet Le solo de Pato 14 dimanche 2 juillet Blatter : « J'aurais dû m'arrêter plus tôt » 16 dimanche 2 juillet Dybala marque un coup franc improbable 8 samedi 1er juillet Infantino reconnaît des failles dans l'arbitrage vidéo 17 samedi 1er juillet Ronaldinho humilie Blomqvist lors d'un match de charité 26 vendredi 30 juin Bientôt un plafond de salaire pour les clubs ? 41 vendredi 30 juin Percuté par un scooter, il rattrape le chauffard grâce à ses coéquipiers 18 vendredi 30 juin Mariano Díaz s'engage avec Lyon 47
À lire ensuite
Nantes fait replonger l'OM