1. //
  2. // 8es
  3. // Barcelone-Bilbao

La passation de témoin Enrique-Valverde ?

Un temps adversaire sur les prés, actuellement rivaux de bancs de touche, les entraîneurs des Blaugrana et des Leones devraient se croiser l’été prochain. Car, appelé à prendre le large, Luis Enrique devrait laisser sa place à Ernesto Valverde, un coach que le Barça considère comme « l’un des siens » .

Modififié
528 31
C’était il y a un peu plus de trois ans, c’était il y a une éternité. En cette douce soirée de septembre, l’Athletic Bilbao reçoit le Celta de Vigo. Une rencontre dont l’attractivité, n’en déplaise aux Galiciens, demeure l’inauguration du nouveau San Mamés, remis à neuf pour son centenaire. Déjà, sous les deux guérites de l’antre des Leones, Ernesto Valverde et Luis Enrique se toisent et livrent une bataille tactique qu’aucun maître tacticien blaugrana ne renierait. Quelques saisons se sont écoulées depuis ce succès basque, mais les deux entraîneurs ne se quittent toujours pas, comme en atteste ce nouveau duel de Copa del Rey entre leurs poulains respectifs. « C’est l’un des entraîneurs les plus haut de gamme du football espagnol, j’aime son idée du jeu, son caractère et sa manière de transmettre à ses joueurs, caresse, dans le sens du poil, l’actuel coach barcelonais. C’est même logique de le voir lié au Barça, il n’y a besoin que de regarder comment jouent les équipes qu’il a entraînées. » Rarement aussi délicat, l’Asturien le sait bien : son successeur se retrouve aujourd’hui être son adversaire.

De Cruyff à Zubi, la Fourmi se construit


La bascule entre les deux hommes, qui se croisent déjà sur les prés d’Espagne et de Navarre entre 1989 et 1997, peut même s’accélérer dès ce huitième de finale retour de Coupe. La faute, d’abord, à un début d’exercice catastrophique, selon le barème en vigueur au Mes que, qui fait de ce Barça millésime 2016-2017 le pire du club depuis 2008. Que ce soit dans le jeu, là où les préceptes de Pep Guardiola semblent balayés au gré des exercices de Lucho, ou dans les résultats, surtout dans une Liga qu’ils laissent filer aux mains des Madridistas, les Blaugrana inquiètent dans de nombreux secteurs. Premier fusible, car premier fautif, Luis Enrique s’imagine déjà prendre une année sabbatique à la fin de cet exercice et, donc, laisser vacante la place qu’il occupe sur le banc du Camp Nou. Aussi bien dans l’esprit de l’Asturien que dans ceux des membres de la direction, un cycle s’apprête à se conclure et ouvre la porte à de nombreuses spéculations. L’une, plus insistante que toutes les autres, évoque l’arrivée d’Ernesto Valverde à la tête du onze culé. Une option, toujours hypothétique, qui remporte tous les suffrages auprès de la nébuleuse barcelonaise.


Car plus qu’un entraîneur chevronné et apprécié, le FCB aperçoit El Txingurri ( « La Fourmi » , en basque) comme la relève naturelle du natif de Gijón. Mieux, il s’inscrit dans la lignée de Pep Guardiola et Tito Vilanova, d’anciens tacticiens azulgranas qu’il côtoie ou croise lors de son bref passage dans la Dream Team de Cruyff, lors de ses deux seuls exercices du côté de la Ciudad Condal entre 1988 et 1990. Pas loin de l’erreur de casting, la faute à un physique brinquebalant, il en conserve tout de même l’essence de la philosophie du « Hollandais volant » et se construit un solide réseau parmi les anciens Blaugrana. Andoni Zubizarreta, alors portier barcelonais, fait même mieux puisqu’il l’intègre dès l’entrée dans le nouveau millénaire au sein de la direction technique de l’Athletic Bilbao, puis milite pour sa nomination sur le banc de San Mamés. Autant dire que pour ces Leones au jeu alors rugueux et belliqueux, le changement de style prend la forme d'une révolution. Le résultat, lui, est une réussite, mais s’accompagne malheureusement de luttes intestines qui le pressent, tout comme son amigo Andoni, à prendre ses cliques et ses claques en 2005.

Zubizarreta : « Ernesto, que vas-tu faire à Valence ? »


Ce départ de la capitale basque, Ernesto Valverde le vit à sa façon. Autrement dit, il profite de tout ce qui s’offre à lui pour grandir et faire grandir. De l’Espanyol à l’Olympiakos en passant par Valence, il se consacre comme un entraîneur confirmé au style raffiné. Autant dire que durant ces huit années, qui le conduisent de Bilbao à... Bilbao, il tape dans l’œil des directions sportives blaugrana. Déjà, après le départ de Guardiola, Andoni Zubizarreta lui ouvre les portes du vestiaire des Culés avant de, finalement, opter pour la continuité Tito Vilanova. À la chute du Tata Martino, rebelote : Zubi s’empresse de le contacter et lui demande, par texto, « Que vas-tu faire à Valence ? » Fidèle à ses engagements, il repousse, encore une fois, les avances barcelonaises et opte pour une nouvelle pige chez des Leones qu’il aime à en rugir : « Gagner avec l’Athletic est différent de gagner avec n’importe quelle autre équipe. Et perdre avec l’Athletic fait encore plus mal. » Une relation amoureuse qu’il ne faudrait pas reproduire à Barcelone, sous peine de connaître le destin qui appelle actuellement Luis Enrique.



Par Robin Delorme
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Dans cet article

Ce serait une excellente chose pour le Barça.

Mais qu'en pense Messi? Il est d'accord?
Frenchies Niveau : CFA
il a pas l'air ... putin ce coup franc génial
Mdr
1 réponse à ce commentaire.
Valverde est sans doute l'un des tous meilleurs entraineurs de Liga depuis quelques saisons. Le choix parait très cohérent pour succèder à Luis Enrique si ça devait se faire.

Après il y a aussi Eusebio Sacristan qui est passé par le Barça comme joueur, puis comme assistant de Rijkaard et entraineur de l'équipe B, c'est quelqu'un du moule barcelonais et il fait du très bon travail à la real sociedad cette saison.
lemacaque Niveau : DHR
les médias espagnols (rne et cope) faisaient d'Eusebio le favori pour succéder à Enrique. Par contre ils disaient que sa venue dépendrait beaucoup de qui, des proches d'Enrique, resterait au Barça
1 réponse à ce commentaire.
Pourquoi pas, j'aime bien l'entraineur.

Le probleme au BArca par contre est plus souvent dans les bureaux que sur le banc.

Quand on te donne des Digne et des Andre Gomes ... Zubi a fait son tarif de transferts tout nul, mais un Monchi a Barcelone ferrait enormement de bien.
Et y'a du taf a faire sur la Masia aussi.

Bref l'equipe 1 est plus le symptome d'une equipe mal gérée que le vrai probleme.
Mais noooooon voyons, vous voulez vous débarasser d’un des 2 seuls entraîneurs au monde à avoir réalisé le sextuplé? Le génie tactique qui a repositionné un excellent milieu axial arrière droit? Celui qui a révolutionné le jeu du barca et l'a rendu moins prévisible en le « verticalisant » (rien à voir avec la prise de pouvoir des virtuoses de la MSN et le départ de Xavi)? Ce mec est un tout bon, faut lui filer un contrat à vie!
je vois beaucoup d'ironie là-dedans, mais il ne faut pas lui enlever ce qu'il a réussi. Les arrivées de Suárez et Rakitic, 6 victoires sur les 8 trophées en jeu depuis son arrivée. Maintenant, c'est vrai qu'il y a un problème dans le jeu, et aussi un problème d'autorité car depuis deux ans (cf la défaite à Anoeta) il ne semble plus en mesure de faire des choix notamment concernant la MSN. Le cycle MSN prend d'ailleurs peut-être fin, il faudrait à mon avis davantage de variété devant et pas seulement leur donner les clés pour qu'ils fassent tout.
C'est pas plutot Zubizarreta qu'il faut remercier pour les arrivées de Suárez et Rakitic? Par ailleurs le cycle MSN prend-t-il fin ou avec un entraineur qui ne leur donne pas les clés du jeu depuis qu'ils sont ensemble le cycle pourrait etre plus long?
1-Enrique n'a jamais fais le sextuplé.

2-je n'ai jamais lu aucun supporter du Barca dire de lui que c'était le meilleur entraîneur du monde comme ca à pu être le cas avec Guardiola par le passé. Au contraire, j'ai lu pas mal de critiques sur sa frilosité vis à vis de la Masia et du turn-over ainsi que sur ses recrutements.

3-Enrique a parfaitement su gérer l'après Xavi, ce qui était loin d'être gagné d'avance. Au final, il a sorti deux très bonnes saisons (faut pas oublier que le Barca a ete en deçà de son niveau seulement un mois la saison dernière). Cette saison ca va moins bien mais tout n'est pas terminé.

4-Sergi Roberto a réalisé de superbes perf dans le couloir droit depuis l'été 2015 meme si depuis 2/3 mois, il connaît des difficultés.

Donc je sais pas c'est quoi ton problème avec lui pour venir nous pondre sur chaque article où tu peux le même genre de commentaires à base d'ironie que tu aimerais drôle mais qui ne provoque pas le moindre sourire. Mais t'es ridicule. Au passage, venant de quelqu'un qui en septembre faisait de Zizou un génie tactique parce qu'il faisait jouer un vrai 6 (Casemiro) c'est assez cocasse (au passage, le premier à avoir fait cela c'est Benitez mais les cadres du real ont des son intronisation voulu s'en débarrasser donc forcément tu as juste du remarquer les mauvais résultats).



Sinon concernant Valverde, les supporters du Barca peuvent ils m'en dire plus sur les rumeurs (sources etc) car j'apprécie vraiment son travail chez nous et ca me ferait chié qu'il s'en aille.
Ce commentaire a été modifié 2 fois.
Tu dois vraiment me confrondre avec quelqu’un d'autre du coup c'est un peu genant pour toi mais je suis content que tu ais pu extérioriser tout ca, ca semblait te peser...par contre pour la comparaison Enrique/Guardiola, tu mens!
Mea culpa pour le sextuplé, c'était seulement un quintuplé...
Le risque au fait que tu donnes ton avis sur tous les sujets (en tout cas sur tous les tops clubs européens et français), c'est qu'on le retient ton pseudo. Confondre Ruud par exemple c'est possible, il change de pseudo tout les deux mois.

Et que ce soit en Espagne ou en France, non j'ai jamais vu personne faire de Enrique un des meilleurs coach au monde comme ca a pu être fait pour Guardiola. Même l'année de son quintuplé, il était remit en question sur ce forum notamment pour sa gestion de la Masia.

Enrique c'est pas du niveau des Guardiola, Ancelotti, Conte, Wenger, Klopp mais cela reste un bon entraineur. Personne ne parle jamais de son taf avec Vigo mais deux saisons avant son arrivée là bas, le club est en deuxième division, l'année d'avant ils sont premier non relegables, l'année d'Enrique 9° et depuis ils sont tout le temps haut de tableau. Bon après venant de Ofwgkta, on se doute bien qu'à part les matchs contre le Barça et le real (éventuellement l'Atletico), il a pas vu un seul match de Vigo de sa vie.
Pour suivre assez assidûment les rumeurs mercatos concernant le Barça, j'ai pas l'impression qu'il y ait quelque chose de très concret.

Il fait partie d'une short-list possible, car très bon coach, qui produit du jeu, qui a connu le Barça, espagnol de surcroît et qui coach en Espagne, il a tout les critères pour, a priori, réussir au Barça. Mais c'est surtout les journaux, catalans en particulier, qui aiment ressortir des noms à tout va dès qu'il semblerait qu'un coach soit sur le point de s'en aller. Ca fait vendre, et ça permet de combler un peu, vu que côté joueur, ce mercato hivernal est quasi inutile (à voir pour Vidal, ça me fait chier qu'Enrique le "force" à partir).
Après, il semble quand même plus à même de reprendre le poste qu'un Sampaoli qui vient de débuter à Séville, ou un Pochettino qui est en plein milieu de son cycle londonien. Alors que Valverde, ça fait bien 3-4 saisons qu'il est chez vous, non? Et sans vouloir manquer de respect à Bilbao qui est un très bon club, il a peut être atteint le max qu'il puisse atteindre? Avec une 4ème place + finale de Copa, et parcours honnête en Europa, tout ça en réalisant de belles prestations, c'est déjà énorme, surtout pour un club qui ne fait jouer que des locaux.
Une remise en question sur le forum de sofoot ?....L'Europe du football doit trembler chaque jour devant l'expertise des grands connaisseurs qui sévissent ici.
Ce commentaire a été modifié 2 fois.
@Exteberria LOL (désolé pour ce terme mais y a vraiment rien d'autre pour décrire ton pavé en mode attaque perso)!
C'est bien ce qu'il me semblait. Il n'y a pour l'instant rien de bien sérieux. Il me semble qu'il y a deux ans, après la défaite à Anoeta (Ney et Messi sur le banc), un rumeur Rijkaard avait été évoqué en remplacement de LE.

Je ne sais pas. J'ai quand même le sentiment qu'il y a moyen de faire mieux, sans doute pas en championnat face aux trois monstres mais en Copa, y a moyen de la remporter (cette année, si on élimine le Barça, ce n'est pas la priorité du real qui mise tout la Liga, et l'Atletico est un peu moins bien) et soyons fou pourquoi pas un autre bon parcours en EL. Mais surtout c'est une personnalité symbolique pour le club : ancien joueur qui a entrainé par deux fois l'équipe.

ps : c'est sa quatrième saison.
T'as raison c'est plus facile de répondre aux trois/quatre attaques perso plutôt qu'au reste du contenu qui donne un avis un minimum argumenté sur Enrique.
Ce commentaire a été modifié 2 fois.
Mais vu que tu sais déja tout des matchs que je vois, de mon historique sur le site et que je ne sais rien d'Enrique, pourquoi veux tu que je réponde à tes "arguments"? Bonne chance pour ce soir...
d'autant que Luis Enrique n'a jamais dit qu'il partirait à la fin de la saison. Il a pour la première fois, en début d'année, parlé de ses doutes, et dit qu'il n'irait pas au-delà de quatre saisons. Mais pour l'instant il n'en est qu'à deux et demie donc les résultats décideront probablement s'il poursuit une dernière année ou non.
Note : 1
T'es bien placé pour savoir que quand il y a une mini-crise chez l'un des 2 gros en Espagne, c'est à celui qui sortira les rumeurs les plus bidons.
Ca m'étonnerait même pas de voir le nom de Van Gaal sortir.


Si Bilbao passe ce soir, j'espère en effet qu'ils iront au bout. Pourtant, je suis rarement pour un club qui élimine le Barça, mais je ne veux pas voir le Real gagner, j'aime quand l'Atleti fait saison blanche (oui, je suis mauvais), et Villareal va vraisemblablement sortir, et entre Bilbao et la Sociedad, mon choix est très vite fait.
Punaise j'imagine un derby basque en finale de Copa, hahaha! Ils seront encore bien dans la merde pour trouver un stade, mais l'ambiance qu'il y aurait par contre...

M'enfin, j'attends quand même que Luisito se sorte les doigts et nous claque un triplé ce soir, désolé mec.
Je le vois pas rempiler pour une saison. Même s'il gagnait un titre majeur, à savoir liga ou C1. Quand tu le vois sur le banc, il a l'air apathique la plupart du temps, et même quand il est debout à donner des consignes, il semble manquer d'énergie, de motivation.

Sur les 2 précédentes saisons, très souvent lors des temps-morts, buts ou blessure d'un joueur, tu le voyais en conversation avec les tauliers de derrière, à essayer des ajustements avec Piqué, Masche et Busquets, qui étaient ses relais sur le terrain. Là, j'ai l'impression que ces échanges sont rares, alors que c'est peut être là que l'équipe en a le plus besoin. Après, c'est peut être aussi ses carences tactiques qui font qu'ils ne trouvent pas la solution.
Que le meilleur se qualifie. J'ai envie d'y croire mais bon faut pas non plus se leurrer taper le Barça au Nou Camp, c'est pas tout les quatre matins que ça arrive. Surtout que Messi est encore capable de vous sauver le cul.
Un match nul vous suffirait, et vu que vous êtes en position de force, et le Barça pas serein défensivement, ça peut le faire.

J'espère surtout que l'arbitrage ne décidera pas du sort du match.
En toute franchise, l'arbitrage c'est l'excuse des faibles. La semaine passée, on l'a eu avec nous. Si vous devez l'avoir ce soir, c'est pas moi qui gueulerait. L'arbitrage c'est tellement aléatoire, un coup c'est pour soi, un coup pour les autres. Ceux qui en reparlent sont frustrés
18 réponses à ce commentaire.
Ce commentaire a été modifié.
Note : 1
Un des problèmes de la gestion de Luis Enrique, c'est qu'il a a été en rupture avec le travail de Guardiola et consorts, concernant l'intégration des jeunes de la Masia. Bon après, le centre ne peut pas sortir des cadors tous les ans c'est évident, mais s'être "débarassé" sans réellement donner leurs chances aux Sandro (plutôt bon à Malaga cette saison), A. Traoré, Bartra, au jeune Grimaldo (à Benfica actuelleemnt apparemment très prometteur comme latéral gauche), à avoir vendu définitvement Deulofeu à Everton, et avoir prêté Munir, pour aller chercher des Turan, Vidal, Alcacer, Gomes ou Digne, ça fait cher les remplaçants quand la solution interne aurait pu être privilégié.
Et comme la direction du Barça aime bien mettre une bonne couche d'identité catalane et de masia dans son effectif, je pense que sur ce coup là Luis Enrique a surement perdu du crédit aux yeux des dirigeants.
el.maestro Niveau : DHR
Après les cadors de la massa était titulaires sous Guardiola, et des mecs moins forts étaient systématiquement sur le banc. Surtout dans ces matchs de coupe. À un moment, bien qu'une génération messi/Iniesta/Xavi/pique ne se verra pas avant longtemps (voire vraisemblablement jamais), il faut lancer les jeunes sinon ils ne pourront jamais s'aguerrir au plus haut niveau.

La 2e critique, qui fait suite à mon premier paragraphe, c'est que les mecs comme Arda, que Luis Enrique va chercher en remplacement des jeunes, sont super mal utilisés. Turan étant à mon sens l'archétype du mec mal utilisé par son coach, qui s'entête à le faire jouer au milieu alors que le joueur brille devant. Gomes, qui m'insupporte, fait également parti de ces joueurs mal utilisés puisque pas mauvais au poste de 6 (en remplacement de Busquets) mais que le coach s'entête à faire joueur 8 alors qu'il n'a pas les qualités requises pour ce poste. La gestion de Grimaldo, parti pour être remplacé par Digne, du cas Aleix Vidal (et donc de Sergi Roberto), de Rakitic ces derniers temps, sont simplement des farces absolues. Les cas Neymar, que j'ai systématiquement défendu, et comme Busquets, méconnaissables cette année, sont le reflet à mon sens du manque de poigne de l'entraîneur.

Pourtant j'ai longtemps défendu Enrique, faisant parti de ceux qui pensent qu'il a eu une réelle influence dans le jeu du Barca l'année du triple (sans en faire l'égal d'un Guardiola, d'un Conte ou autre évidemment). Mais la ca en devient ridicule.

Je me suis assez largement éloigné du sujet mais tout ça pour dire que la fin d'Enrique semble actée (a moins d'un retournement de situation) et que les deux noms circulant le plus, Valverde et Eusebio, sont évidemment alléchants.
Le premier est reconnus assez largement pour son travail, notamment à Bilbao. Ça tombe bien, Bilbao club formateur par excellence s'appuyant sur des joueurs locaux, voilà une façon de voir les choses qui correspond à la philosophie du FCB.
Eusebio, que je connais moins, fais aussi parti du moule Barça et a donc cette culture de la formation en lui. Il n'hésiterais pas, je pense, à lancer des jeunes. D'ailleurs la Real aime aussi s'appuyer sur des joueurs du cru de manière générale.

Cela me semble vital de s'appuyer sur un centre de formation performant autant pour pérenniser l'identité du club (puisqu'on sait que celle-ci est importantissime à Barcelone) que pour durer au haut niveau. On le voit chez le rival Madrilène, ZZ n'hésite pas à lancer les jeunes, leur faire confiance meme quand ils se foirent. Résultat, les mecs deviennent très performants et amènent une vrai profondeur de banc avec des solutions de rechange viables, deux conditions indispensables pour une saison pleine de trophée. Et surtout, ils ont envie de se defoncer pour le maillot blanc qui les fait rêver, peut être meme un peu plus qu'un gars extérieur acheté plusieurs dizaines de millions.
el.maestro Niveau : DHR
Désolé pour le pavé et les fautes éventuelles, je n'ai pas pris le temps de me relire!
Ne sois pas désolé pour le pavé. C'est toujours plus intéressent les commentaires argumentés.
3 réponses à ce commentaire.
Alain Proviste Niveau : Ligue 1
Je développerai plus tard mais en tant que fan du Barça + admirateur du jeu de l'Athletic sous Bielsa et Valverde, je suis évidemment séduit par l'idée de voir ce dernier sur le banc du FCB.
el.maestro Niveau : DHR
Bilbao sous Bielsa c'était quelque chose!! Le spectacle permanent !
1 réponse à ce commentaire.
londongunner Niveau : Loisir
Il faudrait peut-être aussi cesser de recruter en Liga quand on a des jeunes de la Masia prêts à éclore au plus haut niveau. Je pense à Carles Alena qui mériterait au moins de figurer dans le groupe pro, rien que pour apprendre et progresser plus rapidement.
Parce que bon, les André Gomes et Umtiti même s'ils sont de bons joueurs, pour la philosophie du Barça, c'est non, non et non.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
528 31