Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 2 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Barrages
  3. // Résumé de la soirée

La parade de Gladbach, la plantade de l'Ajax

Derniers matchs des barrages, derniers qualifiés pour la Ligue des champions et derniers concurrents potentiels pour les clubs français. Si Gladbach a tenu son rang, Rostov a créé la surprise en bouffant l'Ajax tout cru. Pour Copenhague et Zagreb, le ticket a été difficile à obtenir, mais il est bien là.

Modififié

Manchester City 1-0 (6-0) Steaua Bucarest

Buts : Delph (57e)

Borussia Mönchengladbach 6-1 (9-2) Young Boys

Buts : Hazard (10e, 64e et 84e) et Raffael (32e, 40e) et 77e) pour les Folhen / Ravet (79e) pour l'honneur

Les soirées de Ligue des champions ne sont pas prises à la légère au Borussia-Park. Malgré la large victoire à l'aller, le stade de Gladbach a fait le plein et le kop a prévu un beau tifo pour rappeler que ce Borussia-là aussi a un passé glorieux. L'équipe est au diapason de son public et entame son match très fort. Raffael trouve le poteau après cinq minutes seulement, signe d'une soirée calvaire pour la défense des Young Boys. Thorgan Hazard ouvre finalement le score en profitant de la naïveté du placement de la défense suisse quelques minutes plus tard. Ce n'était pas le match de barrages qu'il fallait voir pour le suspense, mais question spectacle, c'était sympa. Raffael confirme sa belle forme du moment et alourdit la marque, par deux fois, avant le repos. Tous les mouvements de Gladbach vont simplement trop vite pour les Suisses. C'est une correction sans la moindre résistance qui commence. Quand ce n'est pas Stindl qui distribue les caviars, Raffael accepte de le faire à son tour. Son petit exter arrive jusqu'à Hazard, qui n'a plus qu'à conclure (64e). Le vice est poussé jusqu'au « double-triple » partageur et parfait : trois pour Raffael, trois pour Hazard. Entre-temps, heureusement, le coup franc en deux temps de Ravet permet aux Young Boys de sauver l'honneur, comme à l'aller. Il y a avait un monde et dix kilomètres-heure de différence entre ces deux équipes, ce soir.

Rostov 4-1 (5-2) Ajax

Buts : Azmoun (35e), Erokhin (52e), Noboa (60e) et Poloz (66e) pour le FK / Klaassen (84e sur penalty) pour l'Ajax

Dans le duel le plus difficile à cerner de la soirée, Rostov démarre bien et provoque l'Ajax. Les Russes sont pourtant en position de qualifiés au coup d'envoi, mais ils ne semblent pas vouloir jouer avec une calculette dans la tête. Dans leur envie d'attaquer, ils connaissent toutefois quelques sautes de concentration. Après un coup franc dévié par un mur vite sorti de sa ligne, le gardien de Rostov ne comprend pas ce que veut son défenseur et manque d'être surpris par Traoré. Les Russes ont tout de même plus de mojo de leur côté. Sur un bon centre venu de la droite, Sardar Azmoun s'impose plus haut que tout le monde et parvient à rediriger la trajectoire du ballon à l'opposé, au fond des filets de Cillessen. À la mi-temps, le score paraît logique. Il va l'être d'autant plus après la pause. En fait, l'Ajax paraît incapable de réagir et d'essayer d'arracher sa qualification... Les Néerlandais se font simplement avoir sur le même type d'action qu'en première période : un centre de la droite, sur un coup franc cette fois, puis une tête pour propulser la balle au fond. Erokhin, le passeur du premier but, donne ainsi de l'air et de la confiance aux siens. À partir du deuxième but, Amsterdam n'y est plus, à tous les niveaux du jeu. Les Ajacides ne croient plus à la phase de poules de la C1. Donc Rostov enfonce le clou. Une reprise un peu folle de Novoseltsev parvient aux jambes de Noboa, ce qui trompe encore Cillessen. Quelques minutes plus tard, en contre, Poloz dribble le gardien de l'Ajax et pousse dans le but vide. Super nom, Poloz. Le tacle aérien débile de Kudryashov n'est qu'une maigre consolation, tout comme la transformation de Klaassen. À 4-1, ce n'est plus une simple élimination, c'est la fameuse catin d'Amsterdam.

APOEL Nicosie 1-1 (1-2) FC Copenhague

But : Soteriou (69e) pour les insulaires / Santander (86e) pour les Scandinaves

À Nicosie, le temps de l'exploit contre l'OL est bien loin. Face à Copenhague, l'APOEL n'a pas la moindre solution pour inverser la tendance dégagée au match aller pendant la majeure partie de la rencontre. Sans le moindre tir cadré après soixante minutes de jeu, sans la moindre pointe de velléité offensive, la qualification paraît très hypothétique. Au contraire d'une poussée chypriote, Copenhague se procure même quelques bonnes occasions, deux fois par Cornelius, une autre par Santander. Oui, l'ancien du Téfécé. Pourtant, après ces tentatives ratées, il suffit d'une petite frappe à l'APOEL afin de remettre l'ordre des choses en cause. À vingt minutes de la fin, Soteriou remet les deux équipes au même niveau et en route pour la prolongation. Sauf que Santander a pris de l'expérience depuis son passage express en Ligue 1. Dans un trou de souris, excentré, il parvient à surprendre le gardien chypriote en lui faisant croire à un centre. Sa frappe tendue est impeccable. Les Danois ont leur ticket pour une nouvelle phase finale de la C1.

RB Salzburg 1–2 (2-3) Dinamo Zagreb

Buts: Lazaro (22e) pour les Autrichiens / Fernandes (86e) et Soudani 95e pour les Croates.

Lazaro s'en fout de prendre un carton jaune pour avoir retiré son maillot. Tout seul, depuis la ligne médiane, il est allé marquer son but. Peu après la vingtième minute de jeu, la variante autrichienne du projet Red Bull a pris l'avantage 1-0 grâce à lui. Ce petit but peut sembler suffisant après le bon match nul obtenu à l'aller. Mais à trop attendre le coup de sifflet final, Salzbourg parvient à s'exposer au risque le plus grand : celui du but malencontreux, insoupçonné, à cause d'un ballon qui traîne ou d'un genou qui passe par là. Plus qu'un genou, c'est une bonne reprise de Junior Fernandes à la suite d'un cafouillage dans la surface qui permet au Dinamo Zagreb d'avoir le droit à trente minutes d'espoir. Avec ce but, les Croates mettent surtout la tête sous l'eau à leurs adversaires. Sans avoir transpiré de trop, le club de Red Bull est groggy. Le coup du sort est trop fort. Plutôt que de se battre pour la qualif, les joueurs la perdent dès l'entame de la prolongation. En contre, Soudani veut piquer son ballon au-dessus de Walke. Le gardien allemand ralentit la course du cuir, mais l'attaquant algérien a suivi et remet un coup de tête. Avec deux buts à l'extérieur, plus de doute possible : la Croatie a finalement un club qualifié pour la phase finale de la Ligue des champions. Le projet Red Bull a encore du plomb dans l'aile.

  • Résultats et classement de la Ligue des champions
    Retrouvez toute l'actualité de la Ligue des champions

    Par Côme Tessier
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié


    Dans cet article


    il y a 1 heure Harry Redknapp grand vainqueur d'une télé-réalité britannique 5 il y a 4 heures Gourcuff out jusqu'en 2019 41 il y a 4 heures L'organisateur de la CAN sera connu le 9 janvier 14
    Partenaires
    Tsugi Un autre t-shirt de foot est possible Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur MAILLOTS FOOT VINTAGE
    Hier à 21:30 Le bonbon de Bruno Alves sur coup franc 2
    À lire ensuite
    Florentin, l’autre Pogba