En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 4 Résultats Classements Options
  1. // Insolite
  2. // 30 ans de la WrestleMania

La nouvelle vie de Tim Wiese

Avant, Tim Wiese était footballeur. Mais ça, c'était avant. Aujourd'hui, l'ex-portier du Werder Brême a largement dépassé le quintal, et se destine à une nouvelle carrière : celle de catcheur. Et pour cela, il travaille très dur. Pour fêter les 30 ans du premier match de la WrestleMania, retour sur la métamorphose de Tim.

Modififié
Lorsque la photo est sortie sur les internets début juin 2014, beaucoup ont d'abord cru à une blague. Du moins, à un mauvais dimensionnement de l'image. Mais non, ce selfie est tout ce qu'il y a de plus authentique : aujourd'hui, Tim Wiese est presque plus large que long. Du moins du haut du corps. S'il ne sait pas comment cette photo a débarqué sur Twitter, l'intéressé préfère en rire. « Elle date du mois de février d'avant. Je suis plus large aujourd'hui ! » , avait-il déclaré à l'époque. Au chômage depuis quelques semaines suite à la rupture (d'un commun accord) de son contrat avec Hoffenheim, Tim Wiese cherchait un nouveau club, un ultime défi. Pour ce faire, il lui fallait garder la forme. Le gardien a donc commencé à faire des joggings le matin, et deux heures de musculation l'après-midi. Mais ses nouvelles formes lui ont tellement plu que le gaillard d'1m93 a décidé de pousser le vice plus loin. Ainsi, à l'heure de la pesée, l'aiguille de la balance allait frémir jusqu'à afficher 119 kilos. Costaud.

Le nouveau Chuck Norris


Dès lors, Tim Wiese et sa largeur sont devenus un phénomène internet. À la vue de ce selfie, nombreux sont ceux qui ont dressé un parallèle avec Chuck Norris, aka l'homme capable de l'impossible. « Tim Wiese vit dans trois fuseaux horaires en même temps » , « Tim Wiese a besoin de Google Earth pour faire une photo d'identité » , ou encore « Quand Bruce Banner est énervé, il devient Hulk ; quand Hulk s'énerve, il devient Tim Wiese » , voilà ce qu'on pouvait lire sur la toile. L'ancien international, lui, en rigole. Il est tout fier de ses muscles, et les exhibe même en septembre à Brême, lors du jubilé d'Ailton, qui est également devenu plus large que long, mais pour d'autres raisons. Le premier match de Wiese depuis le 26 janvier 2013 (une défaite 2-1 à Francfort). Une de ses dernières grosses apparitions à ce jour.

Car même s'il affirme tout faire pour retrouver les terrains et que des clubs sont intéressés (Naples), la rumeur enfle : Tim Wiese voudrait se lancer dans le catch. Quelques jours seulement après le jubilé d'Ailton, le bruit prend une forme concrète : la filiale allemande de la WWE lui propose de participer à des combats. Wiese temporise, il préfère garder toutes ses options ouvertes, de même qu'il ne répond pas vraiment au défi de Matthias Ilgen, un homme politique (SPD) ancien champion de lutte. Mais Tim Wiese ne résistera pas longtemps à l'appel du Wrestling. Deux mois après, le 15 novembre, l'ancien gardien de but finit par monter sur le ring lors d'un événement de la WWE à Francfort. La conversion est parfaite.

Vidéo

« Il ressemble à un marshmallow maintenant »



Du coup, Tim Wiese se met à bosser encore plus sérieusement. « Je passe une heure et demie par jour à la salle de muscu, cinq fois par semaine. » Et surtout, il mange beaucoup. « Lors de la prise de masse, je mangeais 6 à 7000 calories par jour » , explique-t-il au quotidien suisse Blick. « Environ un kilo de riz et 900 grammes de poulet. Et avec ça, des tas de boissons à base de glucides et de blancs d'œuf. » Une phase commencée il y a un moment d'ailleurs, puisqu'en deux ans, Tim Wiese a pris 40 kilos. La prise de masse terminée, il tourne aujourd'hui toujours aux blancs d'œufs, mais aussi aux filets de 300 grammes. Soutenu dans sa tâche par un nutritionniste et un coach, Tim Wiese assure qu'il ne s'agit pas seulement d'engloutir de la nourriture. « Le plus dur dans le sport, c'est de beaucoup manger. Quand j'entends des personnes en surpoids dire que c'est difficile d'en perdre, je dis que se construire une masse musculaire, c'est pas facile non plus. Je pèse 129 kilos aujourd'hui. J'espère atteindre un poids compris entre 130 et 140 kilos d'ici l'hiver. » Si beaucoup de curieux suivent avec attention l'évolution de Tim Wiese, il y a aussi ceux qui s'en amusent. « Voilà ce qui se passe quand on se dope : on devient Tim Wiese » , a récemment déclaré l'ancien joueur de Mayence et de Francfort, Angsar Brinkmann, sur le ton de l'humour. « Il ressemble à un marshmallow maintenant. Et n'allez pas me dire que c'est de l'entraînement, il les a achetés, ses muscles. » Qu'ils soient vrais ou pas, une chose est sûre : avec cette carrure, ça va être compliqué de revoir Tim Wiese plonger sur un terrain. Pour ce qui est de sauter depuis la troisième corde en revanche...


Par Ali Farhat
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



il y a 1 heure Un supporter arrêté après avoir uriné dans la bouteille du gardien adverse 5
Hier à 17:15 La double fracture de McCarthy 2 Hier à 16:45 Pablo Aimar va (re)faire ses adieux 5 Hier à 16:05 Un gardien espagnol marque de 60 mètres 6
Partenaires
Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur