1. //
  2. // Serie D
  3. // Parma Calcio

La nouvelle vie de Parme

Un mois et demi après sa fondation, le Parma Calcio 1913 a disputé ce week-end son premier match officiel en Serie D. Avec un soutien populaire au rendez-vous, tandis que les nouvelles idées de financement se multiplient.

Modififié
3k 3
C'est le début d'une belle et longue histoire. Le genre qu'on racontera à nos enfants dans une vingtaine d'années. Celle-là même que le nonno ne peut s'empêcher de conter au coin du feu, non sans une émotion toujours palpable. En somme, une histoire déjà écrite avant même d'exister. Une histoire dont il ne reste plus qu'à trouver l'encre indélébile qui marquera les mémoires d'une génération entière. C'est en tout cas ce qu'espère signer le Parma Calcio 1913, qui disputait ce dimanche son premier match en Serie D, un mois et demi à peine après la création du club. Une première rencontre officielle qui s'est soldée par une courte victoire 1 à 0. Un premier pas sur le chemin de la rédemption, une première ligne à l'ouvrage collectif. Un ouvrage dont seule la préface, partagée entre un nouveau modèle économique et le retour à l'écriture de mythiques écrivains, sera manuscrite. Le reste se jouera sur le rectangle vert avec ce petit ballon rond entre les pieds de 11 hommes en mission. Une tâche qui promet de multiples rebondissements, mais l'histoire est toujours à ce prix. Il est temps d'ouvrir la page à Arzignano, petite ville de 25 000 habitants dans la vallée de Chiampo, où a débuté l'aventure.

Une victoire pour commencer


C'est effectivement là et devant plus de 1000 tifosi ducali que Parme avait rendez-vous pour sa première fois. Précisément sur la pelouse défoncée du petit stade Dal Molin de l'Arzignanochiampo, l'équipe locale. L'occasion également pour les Parmesans d'étrenner leur nouvelle tunique, affublée du sponsor Navigare, une marque d'habit déjà vue en Serie A sur le maillot gialloblu en 2008. C'est qu'il faut se faire beau, car pour la première fois de l'histoire, Sky Sport a décidé de retransmettre une rencontre de Serie D. Et le fera d'ailleurs pour tous les matchs de Parme cette saison. Un beau coup de projecteur sur la plus haute division amateur d'Italie. Côté terrain, les hommes de Gigi Apolloni ont tout de même éprouvé les pires difficultés pour se défaire de leur hôte du jour. Mais ils ont fini par s'en sortir grâce à un penalty inscrit à un quart d'heure du terme de la rencontre.

Les prestations plus convaincantes attendront, l'essentiel était ailleurs, comme l'a souligné Gigi Apolloni dans les colonnes de la Gazzetta di Parma : « On s'attendait à une rencontre difficile et on était bien conscients des difficultés qu'on allait rencontrer. Mais l'équipe est bien entrée dans la compétition et son attitude m'a plu. » Même son de cloche chez le capitaine Alessandro Lucarelli, auprès du Fatto Quotidiano : « La chose importante est d'avoir pris conscience des difficultés de ce championnat qu'il nous faudra affronter avec intelligence. Parme n'a pas d'autres choix que de gagner. Je le dis sans arrogance et avec beaucoup de respect pour nos adversaires, mais je veux être clair dès le début : nous sommes seulement de passage en Serie D. » Ce qu'espère bien tout le peuple parmesan.

Cortège de soutien


À commencer par l'historique groupe de supporters des Boys Parma 1977, dont Lucarelli porte d'ailleurs un symbole à leur effigie sur son nouveau brassard. Après avoir enflammé la première rencontre à l'extérieur, ces derniers veulent désormais marquer le coup avant l'ouverture de la saison à domicile, dimanche prochain. « C'est le moment de démontrer qui nous sommes et ce que nous valons, de faire voir à tous qui est Parme. Pour cela, nous organiserons un cortège dimanche. Un cortège de l'orgueil parmesan auquel tous les tifosi de Parme sont chaudement invités à prendre part » , ont ainsi annoncé les garçons parmesans dans un communiqué. Sans oublier de chauffer les invités : « Ce sera notre journée, on devra nous entendre chanter jusque dans les villages ! » Le président du club, Nevio Scala, a lui salué le soutien des tifosi dans la Gazzetta di Parma : « Ils sont merveilleux. Si nous continuons comme ça, nous ne serons pas seulement un exemple pour l'Italie, mais aussi pour le monde. Même en Serie A, on ne voit pas un tel public » , s'est-il enthousiasmé. Avec 8715 abonnés au décompte final - en Serie D ! -, Parme a effectivement marqué les esprits. D'autant plus que les tifosi ont cette fois un vrai rôle à jouer.

Campagne de crowdfunding, actionnariat diffus et musée


Depuis le lancement d'une campagne de crowdfunding le 29 août dernier, la possibilité de devenir actionnaire dans la société à actionnariat diffus détentrice de 40 % du club est effectivement offerte à tous. Passée la première vague des 200 actionnaires fondateurs choisis par le club, chaque personne prête à investir au minimum 500 € peut désormais devenir actionnaire. Responsable de l'opération, Jonathan Greci, manager en stratégie digitale et conseiller en communication, témoigne des désirs de Parme : « Notre objectif prioritaire est que les tifosi puissent prendre part à la vie du club, avec un rôle à jouer à part entière. Nous avons la volonté de faire renaître le club tous ensemble, et que chacun puisse y contribuer à sa façon. » Car la campagne de crowdfunding de Parme n'a pas été pensée uniquement pour devenir actionnaire du club. Au contraire, il est possible d'investir diverses sommes contre certains prix en échange, allant d'un simple remerciement par email pour 5€ à la possibilité de voir son nom sur le « wall of fame » du musée du club pour 190 €.

Un musée qui n'existe toutefois pas encore, puisqu'il sera justement financé par cette campagne de crowdfunding. Jonathan Greci explique la démarche : « Nous voulions que les fonds récoltés soient destinés à une initiative pour les tifosi. Comme pour boucler la boucle. Le musée intéressera évidemment les tifosi, mais peut-être aussi la ville. Parce que Parme a une grande histoire, et pourra aussi attirer des touristes à visiter ce musée. C'était aussi important de garder une attention particulière à l'histoire du club. » Ainsi près de 50 000 euros ont déjà été récoltés en à peine une dizaine de jours. « Ce qui est beau, c'est qu'il n'y a pas que des tifosi qui participent ! Toute la communauté, toute la ville de Parme s'est impliquée, même les tifosi d'autres équipes. On nous a écrit du monde entier. Il y a vraiment eu énormément de personnes qui nous ont écrit pour obtenir plus d'informations sur la façon de devenir actionnaire. On a reçu 400 demandes de ce type en une semaine. Il y a un engouement incroyable ! »

Également spécialisé dans la création de startup, Jonathan Greci voit d'ailleurs plus loin : « On a défini cela, à juste titre, comme une campagne de crowdfunding, mais je pense que ça va bien au-delà d'une récolte d'argent. C'est une façon de faire partie d'un mouvement, de partager des idées et des valeurs. Je pense que c'est aussi cela qui plaît aux gens. Cette volonté de se relever d'une façon saine, de fonctionner comme une start-up, de créer un nouveau modèle économique. Je pense que ça peut être quelque chose de bien plus grand qu'une simple campagne de crowdfunding. C'est une nouvelle façon de faire les choses. » Et Parme espère bien en profiter pour écrire sa plus belle histoire.

Youtube


Par Eric Marinelli
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Jean-Claude Robignaud Niveau : District
Si Parme veut réussir à écrire la "belle histoire" que le Racing Club de Strasbourg tente d'écrire de ce côté-ci des Alpes, il faudra éviter de recruter Felipe Saad et Marester une fois remontés en Serie C.
Milan_forza18 Niveau : CFA
Vite la remontée en A! Forza parma
Alex_Magpie Niveau : CFA2
Il faut espérer le meilleur pour ce club qui le mérite.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
3k 3