En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 19 Résultats Classements Options
  1. // Autres championnats – Turquie – Süper Lig – Présentation de la saison

La nouvelle saison de Süper Lig turque en questions

Le championnat turc redémarre ce week-end et suscite pas mal d'enthousiasme, avec une rivalité toujours plus grande entre les trois clubs d'Istanbul, une concurrence qui ne se laisse pas abattre et une flopée de nouvelles stars (Van Persie, Nani, Gómez, Podolski, Eto'o…), qui viennent s'ajouter aux anciennes (Sneijder, Meireles, Muslera, Sow…). Visiblement la Süper Lig ne connaît pas la crise.

Modififié

Un match à deux ou à trois ?


Alors cette saison, pour qui la gagne ? Galatasaray devant Fenerbahçe comme la dernière fois ? Ou bien l'inverse comme la fois d'avant ? Il faut bien reconnaître que depuis quelque temps déjà, c'est à ce type de duel que l'on assiste en Turquie. Le titre a été remporté par une de ces deux équipes devant l'autre lors des quatre derniers exercices. La dernière fois qu'il a échappé à l'un ou à l'autre, c'était pour un «  one shot » avec la comète Bursaspor, qui n'a plus rien fait de bon depuis. Quant au troisième larron stambouliote, Beşiktaş, son onzième titre remonte tout de même à 2009. Est-il en mesure cette saison de titiller ses deux gros traditionnels rivaux ? Pourquoi pas, après tout il l'a bien fait en 2014/2015, lâchant seulement sur la fin, au sortir du printemps. On peut encore assister à une belle bagarre à trois si ce Beşiktaş tellement attachant parvient à trouver la bonne formule, avec un nouvel entraîneur qui connaît parfaitement le championnat (Senol Gunes), une nouvelle charnière en défense, le retour de Quaresma et une recrue VIP en attaque pour remplacer Demba Ba : Mario Gómez, à la recherche de son niveau de l'époque Bayern Munich. Reste que le champion sortant Galatasaray, qui n'a que très peu modifié son effectif (Podolski en arrivée notable, départs d'Amrabat et de Bruma), tout comme Fenerbahçe, au recrutement hyper clinquant (Robin van Persie, Nani, Kjær, un international brésilien, deux joueurs prêtés par Porto…), partent a priori avec une longueur d'avance pour jouer la gagne.

Trabzonspor, le poil à gratter ?


Outre les trois d'Istanbul, y a-t-il la place pour une surprise ? Le plus ambitieux des « autres » clubs en Turquie s'appelle Trabzonspor, même s'il s'était pas mal loupé la saison dernière, terminant à la cinquième place après avoir changé d'entraîneur dès l'automne, en virant Vahid Halilhodžić. Cette saison, la mission d'aller titiller les Stambouliotes a été confiée au réputé technicien géorgien Shota Arveladze, qui occupait jusque-là le banc de Kasımpaşa. Le recrutement a encore été ambitieux, comme l'été dernier, avec les arrivées de Stéphane M'Bia, de Luis Pedro Cavanda et récemment de Dame N'Doye, alors que sont toujours présents dans l'effectif Óscar Cardozo, Carl Medjani, Kevin Constant ou encore José Bosingwa. L'objectif podium, voire un ticket pour la Ligue des champions, semble du domaine de l'envisageable. C'est nettement moins le cas pour les autres outsiders de la compétition, tels la bonne surprise Istanbul BB – le quatrième club d'Istanbul, 4e la saison passée mais aux moyens bien plus limités que la concurrence –, Bursaspor, que vient de quitter Civelli, voire Kasımpaşa, qui a encore changé d'entraîneur cet été, comme les deux tiers des formations de Süper Lig.

Un dernier défi pour Samuel Eto'o ?


L'une des curiosités de ce début de saison en Turquie est l'arrivée de Samuel Eto'o chez le promu Antalyaspor. Un contrat de trois ans à plus de trois millions d'euros par an a convaincu le vieux lion – 34 ans, ça ne nous rajeunit pas – de se lancer dans un nouveau défi, alors que ses dernières expériences à Everton puis à la Sampdoria n'ont pas été concluantes. Depuis qu'il est allé toucher le pactole en Russie à l'époque de Makhatchkala (2011-2013), Eto'o voit sa carrière sérieusement décliner. Le contrat qu'il vient de signer l'emmène jusque ses 37 ans, autant dire que ça sera l'un de ses derniers de footballeur, si ce n'est le dernier. Promu de D2, le club d'Antalyaspor, au sud du pays, affiche en tout cas ses ambitions avec l'arrivée d'Eto'o, suivie ces derniers jours de celle d'un compatriote, ce bon vieux Jean II Makoun.

Quelles autres joueurs à surveiller ?


Les stars ne manqueront pas cette saison en Süper Lig, avec bien sûr ce Fenerbahçe très haut de gamme, serti de ses recrues en provenance de MU, Robin van Persie et Nani. C'est pas mal bling-bling aussi du côté de Galatasaray, avec les Sneijder, Muslera, Melo, Chedjou, Podolski désormais, ainsi que les locaux Yılmaz et Semih Kaya. Le retour en forme de Mario Gómez à Beşiktaş sera aussi à surveiller.

Voici en tout cas ce que pourrait donner le onze le plus clinquant de cette Süper Lig : Muslera – Erkin, Kjær, Chedjou, Bosingwa – Meireles, Melo, Sneijder – Van Persie, Gómez, Nani. Et sur le banc, des Eto'o, Moussa Sow, M'Bia, Kaya, Topal et autres Cardozo…

Par Régis Delanoë
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



il y a 5 heures La double fracture de McCarthy 2 il y a 5 heures Pablo Aimar va (re)faire ses adieux 5 il y a 6 heures Un gardien espagnol marque de 60 mètres 6
Partenaires
Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
Hier à 09:00 Coentrão casse le banc des remplaçants 9