1. //
  2. // NASL
  3. // New York Cosmos

La nouvelle mort du New York Cosmos

Morte une première fois en 1985 après une grosse décennie un peu folle (Pelé, Beckenbauer, Chinaglia...), la franchise des Cosmos de New York avait refait son apparition en 2010 avec de grandes ambitions. Six ans plus tard, malgré le soutien de quelques stars sur et en dehors du terrain (Pelé, encore lui, Canto, Raúl), le constat d’échec est évident et une deuxième mort paraît inéluctable, la faute à des erreurs stratégiques flagrantes.

Modififié
C’est de saison, ça sent le sapin. Entendre par là que la fin du New York Cosmos 2.0 n’a jamais semblé aussi proche. Lundi dernier, joueurs de l’effectif et membres du staff se sont vus remettre un courrier leur signifiant la fin imminente de leur contrat. Les salaires de novembre seront versés, a priori pas ceux de décembre et tous sont d’ores et déjà priés d’aller se trouver un nouvel employeur. Au même moment, c’est l’ensemble du championnat dans lequel le New York Cosmos était engagé qui se retrouve fragilisé. Non pas seulement par cette possible perte, mais aussi par d’autres : Minnesota United est parti préparer son entrée en MLS, défection qui s’ajoute à celles d’Ottawa Fury et des Tampa Bay Rowdies, qui ont décidé de rejoindre un autre championnat, l’USL. Il faut y ajouter la disparition pure et simple il y a peu des San Antonio Scorpions, champions 2014 de NASL, et celle possible des Fort Lauderdale Strikers (dont Ronaldo, l’original, est un des actionnaires). L’arrivée programmée dans ce championnat en 2017 d’une nouvelle franchise, San Francisco Delta, ne fait pas illusion : la NASL - comme les Cosmos - est au bord du précipice. Et avec elle, c’est toute une adaptation difficile du foot européen aux règles qui régissent les sports en Amérique du Nord qui se révèle.

L’échec de la NASL


Un retour en arrière s’impose pour bien comprendre de quoi il est question. Les New York Cosmos, ça a longtemps été la référence du foot en Amérique du Nord. La franchise la plus mythique, la plus médiatique et le plus beau palmarès de tout le territoire lors de la mise en place d’une première mouture d’un championnat professionnel sur place. La North American Soccer League (NASL) première version est née en 1968 et la formation new-yorkaise a débarqué trois ans plus tard, avec le soutien financier de Warner Bros. En 1975, Pelé arrive pour un dernier juteux contrat, puis Franz Beckenbauer, Johan Neeskens, Carlos Alberto ou encore le très charismatique Giorgio Chinaglia. Malgré l’incontestable réussite sportive (cinq titres entre 1972 et 1982), la popularité des Cosmos, comme de la NASL en général, périclite au début des années 80. L’Amérique du Nord n’est pas prête pour ce sport qu’elle daigne tout juste accepter dans des stades inadaptés et en changeant certaines règles pour le rendre plus spectaculaire (les fameuses séances de tirs au but façon hockey sur glace, ou challenge Wanadoo, c'est selon...). Le championnat disparaît en 1984, les Cosmos un an plus tard, après avoir survécu un temps comme structure de foot en salle. Au revoir le magnifique maillot blanc à liseré vert orné de son superbe logo, une liquette longtemps prisée des collectionneurs. Au revoir, mais pas adieu, ce Cosmos 1.0 étant sorti du tombeau en 2010.

Cantona, directeur sportif fantôme


Car en réalité, le club – ou du moins la « marque » – n’a jamais complètement disparu. Elle avait juste été mise en sommeil par son dernier propriétaire en date au début des années 80, un certain Peppe Pinton, son dernier directeur général qui en avait récupéré les droits auprès de la Warner. En août 2009, Pinton trouve acquéreur de son bien, le cédant à son tour à un consortium anglais mené par Paul Kemsley, vice-président de Tottenham en Angleterre au début des années 2000. Kemsley et ses associés sentent bien le potentiel de cette franchise encore très connue un quart de siècle après sa disparition. Il veut inscrire son projet dans l’héritage du premier Cosmos et engage d’ailleurs Pelé pour qu’il en soit le président honoraire. C’est en août 2010 que le club renaît très officiellement. L’objectif annoncé est alors de rejoindre la Major League Soccer, l’élite du football en Amérique du Nord. Une échéance à l’année 2013 est même avancée. Dans la foulée, on essaie de se préparer en interne pour tout faire redémarrer de zéro. Une autre tête de gondole débarque dans l’organigramme en la personne d’Éric Cantona, nommé directeur sportif. Mais c’est un fantôme qui est en place, et le Français quitte son poste en novembre 2012 sans avoir rien accompli de significatif. Déjà à l’époque, à peine remis sur pied, ce nouveau Cosmos zigzague plutôt que d’avancer droit vers des objectifs clairs et réalisables.

3 500 spectateurs de moyenne


La MLS par exemple : s’il y a eu rêve de l’intégrer un jour, jamais rien ne s’est concrétisé en ce sens. En 2013, pendant que le commissaire de la Ligue Don Garber annonce que c’est le projet de New York City qui a été retenu pour être la deuxième franchise de la Grosse Pomme après les Red Bulls à y évoluer, les Cosmos débutent, eux, en compétition dans une NASL considérée comme le deuxième niveau du foot en Amérique du Nord. Des Cosmos 2.0 dans une NASL 2.0 en quelque sorte, manière pour les deux parties d’essayer de revenir au bon vieux temps des années Pelé et Beckenbauer. Sauf que ce deuxième échelon, indépendant du premier (les championnats étant fermés en Amérique du Nord, il n’y a pas de système de promotion et de relégation, l’accession en MLS se faisant sur dossier), n’a jamais su trouver son équilibre. Là encore, les Cosmos dominent (trois titres en quatre saisons), là encore, ils essaient de recruter « galactique » (Raúl en 2015, après son compatriote champion d’Europe 2008 Marcos Senna), mais le succès populaire n’est pas au rendez-vous. La faute à une exposition médiatique faible et à un stade inadapté et trop éloigné (le James M. Stuart stadium, enceinte universitaire de 15 000 places située dans la ville résidentielle d’Hempstead). Il y a bien eu un vague projet de construction de stade de 25 000 places à 400 millions de dollars, mais personne n’a semblé vraiment y croire. À quoi cela aurait-il servi pour une équipe qui disputait ses matchs cette saison devant à peine plus de 3 500 spectateurs de moyenne à domicile ?

« Pas de troisième équipe MLS à New York »


La NASL paraissant à court ou moyen terme condamnée, les Cosmos n’ont plus qu’à se recaser pour survivre. Mais où ? En Union Soccer League (USL) ? Interrogé sur le sujet cette semaine, le président Seamus O’Brien l’a exclu formellement, laissant entendre que ce championnat considéré comme une D3 n’était pas du standing de son club. Il faut dire que ça la foutrait mal pour l’orgueil de se retrouver dans une USL dont le champion en titre n’est autre que... l’équipe B des New York Red Bulls. Et pour ce qui est de la MLS, l’horizon paraît bouché, y compris à long terme, avec la présence désormais des Red Bulls et de City à New York. « Il n'y aura pas de troisième équipe MLS à New York, a catégoriquement affirmé Don Garber il y a quelques jours. Je me suis entretenu par le passé avec les gens qui ont racheté les droits sur le Cosmos, puis avec son actuel propriétaire. Ils ont pris à l'époque une décision qui leur semblait la bonne. » Autrement dit : vous avez loupé le train, tant pis pour vous. Aux dernières nouvelles, Seamus O’Brien chercherait encore à sauver les Cosmos en se mettant en quête de nouveaux financiers. Trop tard ?

Par Régis Delanoë
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article

C'est tellement dommage cette non-arrivée en MLS en 2013. J'ai pas compris le choix de la league d'accorder la place au NYCFC à l'époque, certes City et les Yankees garantissaient certainement un apport financier plus important à la base mais il y avait à mon avis plus de facilité à rentabiliser une franchise historique comme le Cosmos plutôt qu'un espèce de Manchester City bis. Aussi bien pour la franchise que pour la league tout entière, encore aujourd'hui les Cosmos restent l'équipe américaine la plus connue au monde, ils auraient pu servir de tremplin au championnat.

Mais malheureusement je pense que la MLS a fait preuve de péché d'égo, ils ont voulu démontrer qu'ils n'avaient besoin de personne pour devenir un championnat rentable et encore moins de la franchise phare de la NASL des années 80.
Au contraire, la faute revient au Cosmos. Si je me souviens bien, les propriétaires du club reprochait à la MLS sa frilosité sur le plan économique et en particulier sur le Salary Cap qui était selon les dirigeants du Cosmos un frein à l'expansion de la MLS et qu'ils auraient bien voulu voir supprimé. Et quand on sait la manière dont a disparu la NASL 1.0, ils se sont simplement grillés aux yeux de Gerber qui lui, fait exactement tout le contraire de l'ancienne NASL et il a plutôt raison !
1 réponse à ce commentaire.
je ne sais pas si la MLS ne voulait vraiment pas des Cosmos. Je pense tout simplement que leur gestion à été catastrophique. Ils ont mis la charrue avant les boeufs en pensant que leur réputation et leur histoire serait une porte d'entrée suffisante.

A aucun moment ils n'ont cherchés à développer de vraies structures taillés pour la MLS et en rapport avec leur berceau NY. La présence des deux autres clubs, solide financièrement mais occupant aussi déjà le marché aurait dû les pousser à creuser plus.

Au final je trouve ça normal, c'est un club un peu rock'n roll, donc pas étonnant de les voir disparaitre encore. Mais justement, ils ont toujours tout fait différemment des autres franchises aux US. Alors une mort de plus ou de moins...
Je suis d'accord pour dire que la gestion de la franchise n'a pas été fabuleuse mais qui peut se venter d'avoir des infrastructures taillées à la MLS avant d'y entrer ?

D'ailleurs après 2 ans de MLS, le NYCFC joue toujours dans le Yankees Stadium, le stade de baseball, ce qui est catastrophique pour la qualité de jeu, pour les supporters et pour l'image du soccer dans le monde. Et le pire, c'est que ce n'est pas prêt de changer, les projets de nouveau stade sont très flous...

Ce qui me laisse dubitatif c'est l'arrivée des franchises montées de toutes pièces par la MLS comme le NYCFC ou les prochaines franchises de Los Angeles, Minnesota et Atlanta. L'histoire a montré que ce sont généralement les franchises qui arrivent d'un niveau inférieur qui fonctionnent le mieux, qui ont déjà une base de supporters et un certain savoir-faire (comme Toronto, Seattle et Montréal qui ont des parcours exemplaires à mon sens). Un New York Cosmos en MLS aurait pu suivre cette lignée, après était-ce possible ou non avec l'actuelle direction ça c'est autre chose...
Sounders United Niveau : CFA2
Minnesota n'est pas du tout monté de toute pièce par la MLS. Ils ont évolué de nombreuses années en NASL où ils ont notamment été sacrés champions en 2014 et 3ème l'an passé.

L.A. est plus ou moins bati sur les cendres de Chivas.

Atlanta part de zéro mais ils ont déjà beaucoup d'avance aur d'autres équipes avec un stade ultra-moderne déjà bien avancé et un centre de formation (academy) au top. Avec à leur tête le proprio des Falcons de la NFL, Tata Martino comme entraineur, Carlos Bocanegra directeur sportif, et une bonne affiliation avec les Charleston Battery en USL, ça fait quand même un projet très solide.
2 réponses à ce commentaire.
Je suis d'accord aussi, le NYCFC n'a pas une gestion folichonne non plus, néanmoins, je pense qu'ils ont dû présenter un projet bien plus solide (sur le plan financier déjà) et cohérent en terme d'infrastructures pour la formation, le training center, ect...

Et oui, peu d'équipes peuvent se targuer d'être estampiller "MLS" avant d'y rentrer, mais justement, le fait que le NYCFC ait déjà un stade, qu'ils remplissent à peu près, lorsque les cosmos ne viennent qu'avec un projet de construction, qui plus est pharaonique et hypothétique, je pense que cela a dû peser dans la balance.

A l'image du Real Salt Lake aussi, ou de Portland dans une moindre mesure mais aussi Kansas (même si l'après-titre n'a pas été très capitalisé), ce sont des équipes qui s'appuie sur cette base de supporters mais qui ont pris le temps de construire, ce que ne semble pas vouloir faire la direction des Cosmos. Leurs centres de formations, surtout pour Salt Lake et Kansas, tournent à plein régime et même leurs saisons ratées ne sont pas une catastrophe. Il y a une stabilité et une vision sur le long terme.
Sounders United Niveau : CFA2
Ajoutons quand même que l'USL, actuelle D3, a entamé les démarches pour passer au niveau D2, avec un dossier assez solide et que la Fédération doit rendre sa décision début Janvier. Si ça passe, la NASL serait alors releguée au niveau D3 et devrait probablement mettre la clé sous la porte.
vendredi 18 août 202€ à gagner avec le Real Madrid & l'OM mercredi 16 août NOUVEAU : 100€ offerts pour miser chez BetStars ! 1
Hier à 19:18 Le bonbon de Malcom 11 Hier à 18:18 Le lob fou de Fekir 26
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Hier à 13:53 Le cadeau de Cissé à l'un de ses coéquipiers 10 Hier à 11:59 Les ultras allemands répondent à la DFB 13 Hier à 10:07 Trezeguet bouscule Beşiktaş 22
vendredi 18 août Nantes, la mascotte et le plagiat 26 vendredi 18 août Brian Fernández arrive à Metz 9 jeudi 17 août Valdés lance sa société de production 8 jeudi 17 août Zlatan à l'affiche d'un jeu vidéo 14 mercredi 16 août Un match arrêté par des jets d'œufs 11 mercredi 16 août Des lions sur les murs d'un vestiaire 30 mardi 15 août La belle ouverture du score de Liverpool 16 mardi 15 août Macron s'est invité à la Commanderie 31 mardi 15 août Un mercato raccourci en Premier League ? 26 mardi 15 août Gignac donne son nom à un tigre 22 mardi 15 août Déjà un doublé pour Gomis en Turquie 6 lundi 14 août Ribéry défait les lacets de l'arbitre en plein match 42 dimanche 13 août Le premier but de Neymar avec Paris 10 dimanche 13 août La banderole guingampaise pour Neymar 33 dimanche 13 août Gignac claque son premier pion de la saison dimanche 13 août La douceur de Bendtner 11 dimanche 13 août L'expulsion invraisemblable de Kaká 29 samedi 12 août Un joueur expulsé après 39 secondes 3 samedi 12 août Les Farc veulent une équipe professionnelle 23 vendredi 11 août Sneijder présenté à l'Allianz Riviera 11 vendredi 11 août 340€ à gagner avec Bordeaux & Caen-Saint-Etienne vendredi 11 août Watford annonce une recrue via Football Manager 13 vendredi 11 août L'énorme raté de Van Wolfswinkel 6 vendredi 11 août Burnley s'intéresse à De Préville 25 vendredi 11 août Botafogo et le Club Nacional voient rouge en Libertadores 5 vendredi 11 août La photo de Fellaini en street-art à Melbourne 11 jeudi 10 août Un club estonien marque sans avoir touché le ballon 7 mercredi 9 août La drôle de vidéo de présentation de Boudebouz au Betis 9 mercredi 9 août Taye Taiwo s'exile en Suède 23 mercredi 9 août Peux-tu résoudre l'énigme de Geoffrey Jourdren ? (via BRUT SPORT) mercredi 9 août Il se blesse en enjambant un panneau publicitaire 36 mercredi 9 août La mine exceptionnelle de Tierney pour le Celtic 7 mercredi 9 août Et si c'était la saison d'Arsenal ? (via BRUT SPORT) mardi 8 août Patrick Montel s'indigne du transfert de Neymar (via BRUT SPORT) mardi 8 août Maradona est prêt à se battre pour Maduro 61 lundi 7 août Nainggolan, Strootman et Cafu s'essayent au drone challenge 12 lundi 7 août Djourou finalement à Antalyaspor 13 lundi 7 août Ils remboursent leurs supporters après une défaite 8-2 18 lundi 7 août Bricomarché partenaire de la Coupe de la Ligue 83 lundi 7 août David Villa plante un triplé dans le derby new yorkais 4 dimanche 6 août Le PSG aurait dépensé 50 000€ pour illuminer la Tour Eiffel 28 dimanche 6 août Une reprise de volée monumentale en Russie 9 dimanche 6 août Aboubakar Kamara : appelez-le "AK 47" 9 dimanche 6 août Quand Buffon rend hommage à Bolt 32 dimanche 6 août La praline de Drogba 5 samedi 5 août La merveille de Graziano Pellè 28 vendredi 4 août 400€ à gagner avec Neymar meilleur buteur de la Ligue 1 ! 1 vendredi 4 août Le vrai salaire de Neymar au PSG (via BRUT SPORT) jeudi 3 août En direct devant l'hôtel de Neymar à Paris (via BRUT SPORT) jeudi 3 août Comment accueillir Neymar à Paris ? (via BRUT SPORT) jeudi 3 août L'ouverture du score du Videoton contre Bordeaux 2 jeudi 3 août La Premier League interdit les dessins sur ses pelouses 10 jeudi 3 août L'ancien boss de Disney s'offre Portsmouth 14 jeudi 3 août Le Real Madrid accroché par les All-Stars MLS 16 jeudi 3 août Domenech : « Les entraîneurs français ont un déficit d'image » 88 jeudi 3 août La lettre du maire d'Ostende aux supporters de l'OM 69 jeudi 3 août Un tifo du Legia revient sur la révolte de Varsovie 53 jeudi 3 août La franchise MLS de Beckham prend forme 35 jeudi 3 août 200€ à gagner avec PSG & FC Bâle jeudi 3 août Lampard embrasse la carrière de consultant 11 jeudi 3 août Aly Cissokho rejoint un promu turc 18 mercredi 2 août Kylian Mbappé souhaiterait quitter l'AS Monaco 114 mercredi 2 août Le super but collectif qui libère Nice 15 mercredi 2 août Le tifo en l'honneur de Nouri 2 mercredi 2 août Un joueur rémunéré en huile d'olive 39 mercredi 2 août Dundee met en vente son gardien sur Twitter 6 mardi 1er août Schweinsteiger trolle la presse US 7 mardi 1er août Les supporters bâlois s'invitent en conférence de presse 3 mardi 1er août Un cycliste parodie le tweet de Piqué 6 mardi 1er août Nainggolan met un coup de tondeuse à des supporters 5 mardi 1er août Excuse-toi comme Echouafni ! (via BRUT SPORT) mardi 1er août La formule « ABBA » lancée pour les TAB 33 mardi 1er août Klopp répare le micro de Simeone 22 lundi 31 juillet Adu testé en Pologne 26 lundi 31 juillet Les joueurs de Colo-Colo rentrent sur la pelouse avec des chiens 30 lundi 31 juillet "On peut te tuer dans la rue pour un téléphone portable" (via BRUT SPORT) lundi 31 juillet Giovinco claque encore un coup franc 16 lundi 31 juillet Dybala ridiculise Nainggolan 38 dimanche 30 juillet Le plus vieux derby du monde (via BRUT SPORT) dimanche 30 juillet La jolie praline de Kaká 16 dimanche 30 juillet Griezmann en saucisse sur Twitter 15 dimanche 30 juillet L'énorme boulette de la gardienne danoise 19 dimanche 30 juillet Un gardien égalise en dégageant 7 samedi 29 juillet Le derby de Soweto endeuillé 2 samedi 29 juillet Podolski débute par un doublé 5 samedi 29 juillet Laszlo Bölöni oublie le nom d'un joueur recruté la veille 15 samedi 29 juillet Kondogbia inscrit un superbe but... contre son camp 23 vendredi 28 juillet Les frangins dos Santos réunis aux Los Angeles Galaxy 23 vendredi 28 juillet Jermaine Pennant va signer en septième division anglaise 20 vendredi 28 juillet Le fils de Rivaldo claque une mine devant les yeux de son père 8 vendredi 28 juillet Metz veut rapatrier Emmanuel Rivière 27 vendredi 28 juillet Ángel María Villar démissionne de ses postes à la FIFA et l'UEFA 25 vendredi 28 juillet Brandão retrouve Anigo en Grèce 15 jeudi 27 juillet Le triplé de Valère Germain 20 jeudi 27 juillet La boulette de la gardienne portugaise 29 jeudi 27 juillet Bob Bradley va revenir en MLS à Los Angeles FC 2 jeudi 27 juillet Leroy Sané se tatoue son portrait dans le dos 103 mercredi 26 juillet Le Dynamo Kiev et Astana rigolent, Ludogorets et le Celtic font la moue 30