1. //
  2. // FC Barcelone/Real Madrid (2-2)

La mue de Mesut

Comme le Real, Mesut Özil commençait à ne plus dormir à l'approche d'un clasico. Comme le Real, il a relevé la tête mercredi soir. L'Allemand a même commencé à montrer la voie. Qui mènera les Merengues jusqu'au succès ?

Modififié
5 15
Une histoire tourmentée lie Mesut Ozil aux clasicos. Elle commence par une humiliation. Lors de la manita envoyée par le Barça dans la tronche du Réal néo-mourinhien, Özil débute en titulaire, au coeur de l'entre-jeu. Il est sorti à la mi-temps. En août, lors du match retour de la Supercoupe, l'Allemand reçoit un rouge en fin de match. Mourinho l'avait déjà sorti du terrain, mais Özil y était revenu pour s'expliquer avec David Villa, qui aurait « insulté l'islam. » Nouvelle mésaventure lors du match aller de Liga du présent exercice, où le milieu créatif est rappelé sur le banc dès l'heure de jeu, pour laisser sa place à Kaka. Constat d'échec à répétition. Pour lui, comme pour le Real Madrid.

Pour ce match retour de Coupe du roi, Mourinho donnait une nouvelle opportunité à l'homme aux yeux tout droit sortis d'un bocal d'éclabousser la rencontre de son talent. Cette fois, Özil a rempli le contrat, et peut être considéré comme le meilleur titulaire madrilène de la soirée, en compagnie d'un Arbeloa bien plus incisif qu'à l'accoutumée. Mais, au-delà d'une prise de conscience personnelle, symbolisée par cette frappe gigantesque qui secoua salement la barre à la 25e minute, comment expliquer la mue de Mesut ?

Aussi livide que le teint de sa peau

A l'aller, Mourinho avait réservé à Özil une place sur le banc. Entré en jeu à la 66e minute, en remplacement d'un Lassana Diarra monstrueux, l'Allemand avait offert une prestation aussi livide que le teint de sa peau. Au terme du match retour, le Français affiche un bilan bien plus contrasté, quand Özil a frôlé le sans faute. S'ils n'occupent pas le même poste, la comparaison de leurs rendements met cependant en lumière l'importance des choix de leur coach dans leur rayonnement personnel.

A Santiago Bernabeu, trois Madrilènes, dont Lass, se trouvaient chargés de court-circuiter les initiatives de l'entre-jeu adverse. Soutenu par Xabi Alonso et Pepe, le petit Français était parvenu à éteindre Messi, tout en constituant un brillant relais vers ses attaquants. Au Camp Nou, avec le seul Xabi Alonso pour lui tenir compagnie, Lass devenait le propriétaire d'une zone élargie, donc, plus difficile à contrôler. Même problématique pour Özil. Lors de la manita, outre une pesante inexpérience, le jeune Allemand avait payé son isolement, chargé seul d'alimenter le trio Ronaldo-Benzema-Di Maria.

La parabole de la 25ème

Mercredi soir, placé à gauche dans un 4-2-3-1, Özil disposait cette fois de soutiens suffisants, avec Kaka, en principal partenaire. Dans une position plus axiale, le Brésilien partageait avec l'Allemand les tâches créatives, les deux joueurs n'hésitant pas à permuter, tandis que Ronaldo la jouait en solo dans son couloir gauche. Entreprenant, Kaka semble toutefois avoir perdu ce brin de vitesse nécessaire, autant dans ses courses que dans l'exécution de ses mouvements, qui réduit considérablement son pouvoir d'emporter la décision. A l'inverse, Özil a glissé sur la pelouse sans accroc, et affiche un bilan qui parle pour lui. Dès la septième minute, sa transmission vers Ronaldo offrait une grande opportunité au Real. A la 25e minute, il y eut donc cette frappe. Dans la foulée, son pressing sur Pinto donnait une nouvelle occasion à Higuain… de faire regretter à Mourinho de l'avoir préféré à Benzema.

Outre ses actions les plus notoires, Özil s'est distingué par ses orientations judicieuses et par son jeu court impeccable. En résumé, par une justesse technique, qui a tant manqué au Real à l'aller. Le numéro huit de la Mannschaft transpire l'aisance, et c'est quasiment avec dédain qu'il a lancé Ronaldo pour la réduction du score madrilène. Dans les vingt dernières minutes, l'Allemand a toutefois perdu une bonne part de sa lucidité et de sa précision. Dans sa volonté de rivaliser en terme de possession de balle, le Real a trouvé en Özil un élément clé pour contrarier le Barça, mais il ne s'est pas encore trouvé un patron pour le guider dans les instants les plus brûlants. La prochaine étape de la mue de Mesut ?

Par Thomas Goubin
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

J'adore ce joueur: un vrai magicien!!! Il est pour moi le pendant de xavi au réal... Pas le même poste bien évidemment que l'espagnol mais tout aussi utile dans le jeu de son équipe...
Magique joueur, plutôt équivalent d'Iniesta pour moi avec sa capacité à accélérer le jeu
je le comparerais aussi davantage à Iniesta, car s'il sait passer, il sait aussi éliminer, ou en tout cas se sortir d'affaire dans un petit périmètre.

Le Real a deux très gros joueurs ayant encore une marge de progression avec Özil et Benzema.
Quelle classe et quel talent, c'est un péché de le laisser sur le banc !

Ce match va lui faire du bien mentalement car il n'a pas toujours été au niveau, surtout au Camp Nou.

Prises de balles, vision du jeu, accélération, passes, la panoplie complète pour devenir le boss du milieu.
meinkrampe
À 23 ans, il a déjà emmagasiné une importante expérience pour ce qui est des matchs à haute tension. Avant la match retour, je le voyais trop faible mentalement pour affronter à nouveau le Barça mais il s'est sublimé. Il a le talent, la jeunesse et la forme physique. À l'instar d'un Dani Alves qui fait une frappe non calculée mais qui fait but, numéro 1Ö n'a pas de chance !
on peut noter le potentiel du real par rapport à l'age de leurs joueurs offensifs avec di mario ozil benzema higuai,, des joueurs qui peuvent progresser encore largement
feodalorer Niveau : DHR
Super Ozil et plutôt classe face à ces sous-hommes de la péninsule ibérique..
Qu'est ce qu'ils sont dégoutants ces espagnols!
en effet, ca va lui faire du bien, cette deuxième saison avec Madrid était pour l'instant moins "bonne". D'ailleurs le Mou l'avait pas mal mis sous pression. Son match d'hier est dans la lignée de ce qu'il fait avec la Nationalmannschaft. Sauf que dans la Mannschaft, il y a un peu moins d'ego que avec Sieur Cristiano...
Hier quel match il a fait!!! Une aisance de dingue, face a Abidal il passait à chaque fois. Faut qu'il prenne du coffre pour être encore meilleur.
C'est le premier match ou il est pas invisible contre le barça non ? En tout cas, quel match.

Il mettait son tir des 30 mètres, j'étais tout aussi dégouté que son tir en lucarne contre la belgique dans les qualif' de l'euro..

Il s'est un peu baladé hier en tout cas.
Sweeney todd Niveau : District
Merci TX. Premier match face au Barça ou il arrive a réaliser ce qu'il à l'habitude de faire contre Grenade le wekk-end et on en fait tout un plat.

Super joueur sinon, jeune, talentueux, beaucoup de qualité technique, gros volume de jeu.. j’espère pour lui qu'il va réaliser une bonne 2eme partie de saison car pour le moment, c'est moyen par rapport à la saison dernière.
C'est de la triche génétique. Avec ses yeux de poisson sa vision est plus grande que celle d'un joueur normal. Ce que la génétique lui a donné en mocheté il l'a compensée en vision périphérique.

Mais il est encore très loin d'un Xavi, Iniesta, Fabregas ou Messi.
dede62137 Niveau : DHR
Ce match qu'il a fait hier ! Mais franchement vous êtes un peu salauds là, il a pas une tête terrible sur la photo ^^
Jean Christian Pierre Niveau : District
Mesut a changé de dimension hier, il était le Iniesta du match. Et les vraies notes des catalans sont là pour info: http://bit.ly/xy0FON
il y a quand même de la mauvaise foi qui dépasse le simple avis sur le joueur!! Fabregas meilleur que Ozil?!!! ce kil faut pas entendre!
Sinon ce mec, c'est la classe, il était à 1cm de clouer le bec à tout le monde, mais vous aimez les stats, par exemple si le poteaux n'est ps rentrant, c comme s'il a rien fait du tout!!
on a pas de mal à reconnaitre la qualité d'iniesta, Xavi, puyol... c des bons joueurs qui l'ouvrent pas bcp (recemment un peu xavi mais bon), des types qui s'effacent oubliant qu'ils sont les piece maitresses... Ozil, fait mieux que tout ca, modestie, qualité, discrétion... si on aime pas un joueur comme ça, c'est qu'on deteste tt ski porte ke maillot du Real gratuitement au point de nier la vérité
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Article suivant
Les notes de Barça-Real
5 15