1. // Reportage
  2. //

La mort en face

Après l'agression par balle en février dernier de Luis “Chucho” Bolanos, le milieu de terrain du LDU Quito, le football équatorien est officiellement entré dans la psychose. Où l'on découvre un quotidien fait d'attaques à main armée, de menaces de mort et d'extorsions. Reportage sur place.

J'étais disposé à leur remettre le fric et les bijoux que je portais sur moi. J'avais même commencé à retirer ma montre. Mais ils sont devenus nerveux lorsqu'ils ont vu les gens de la sécurité s'approcher. Alors quand le mec a baissé son arme, j'ai accéléré pour m'enfuir. Et là, il m'a tiré dessus.” Le 25 février dernier, Luis “Chucho” Bolaños, milieu de terrain du LDU Quito, se faisait agresser en plein jour sur le parking d'un centre commercial de la capitale équatorienne après avoir effectué un retrait bancaire. Deux balles, l'une dans l'épaule, l'autre dans l'avant-bras. Le lundi 14 mars, presque trois semaines après les événements, le voilà de retour au siège de son club. Regard caché sous une casquette, le joueur dissimule sa cicatrice encore rose d'une main posée sur son bras. Toujours en état de choc, “Chucho” n'est pas très chaud pour revenir en détail sur son agression. A peine consent-il à avouer que oui, il a eu peur, et que la seule chose qu'il souhaite aujourd'hui, c'est “oublier et passer à autre chose”.


Hélas pour sa tranquillité, les deux balles reçues par Bolaños ont fait l'effet d'une bombe dans la communauté sportive d'Equateur. Trois autres footballeurs, Christian Lara et Edison Preciado du Nacional et Jefferson Hurtado de Barcelona, ont profité de l'émotion pour révéler dans la presse leur quotidien fait d'attaques à main armée, de coups de fils intimidants, de chantage et d'extorsions. “Les joueurs doivent être conscients que nous avons dans le pays des sicarios (petites mains des cartels de la drogue, ndlr) spécialisés dans la séquestration et le chantage. Leur tactique, c'est d'appeler les footballeurs sur leur portable et de leur demander de déposer une certaine somme d'argent. En échange, ils garantissent leur sécurité ; c'est-à-dire qu'ils promettent de ne pas les tuer ou de ne pas séquestrer les membres de leur famille”, explique Jaime Molina, coordinateur général du Deportivo Quito depuis vingt ans. Dans ce pays rongé par la violence - les statistiques de l'unité anti-séquestration et extorsion de la Police (Unase) font état de 173 cas d'extorsion en 2010 dans la seule région de Quito, soit une augmentation de 230% en un an -, être footballeur n'est donc pas vraiment un atout.

En vérité, ce serait même plutôt l'inverse. Installé au volant de son luxueux 4x4 Chrysler sur le parking de son club, Jairo Campos est bien conscient de représenter une cible de choix. Rémunéré 400 000 dollars par an, ce défenseur du Deportivo est en effet l'un des joueurs les mieux payés d'Equateur. “Le danger est partout, nous vivons sous la menace”, commence-t-il par dire. Silence. Puis Jairo Campos baisse le regard. “Beaucoup d'entre nous viennent d'une famille modeste. Le football nous a donné la chance d'améliorer notre situation financière, c'est pour ça qu'ils nous menacent. Mais tu ne peux pas faire cadeau de ta réussite à des gens qui veulent profiter de toi, putain! Et puis ici, la majorité de la population galère pour s'en sortir. Le foot est l'une des seules choses qui donne de la joie aux gens. S'en prendre à nous, c'est nous empêcher de continuer à offrir du spectacle.


“Tout le monde savait où j'habitais”


L'agression de Bolaños, ajoutée aux déclarations de Lara, Preciado et Hurtado, ont amené Washington Pesantez, le procureur général d'Equateur, à ouvrir une enquête pour identifier les responsables de ce harcèlement. De leur côté, la fédération équatorienne de football et les dirigeants des principaux clubs du pays ont décidé de renforcer les mesures de sécurité de leurs installations. Depuis quelques jours, le grand portail en fer blanc du complexe sportif de la Liga de Quito reste ainsi désespérément fermé. Seuls les journalistes sont autorisés à pénétrer dans l'enceinte deux fois par semaine pour assister à l'entraînement. Et encore, à condition de montrer patte blanche: passeport, carte de presse, lettre de mission...

Derrière la barrière de sécurité, deux policiers de l'Unité de vigilance nord de la police nationale. Les flics sont venus expliquer aux joueurs la marche à suivre pour essayer de rester en vie. La réunion a lieu dans l'une des salles du siège. “Il y a quelques règles simples à connaître si vous voulez éviter tout problème, commence par déclarer l'un des agents aux membres de l'effectif. Premièrement, évitez de retirer des grosses sommes d'argent aux distributeurs. Ou demandez l'assistance d'un ou deux agents. Deuxièmement, restez toujours aux aguets: soyez vigilants aux feux rouges, et vérifiez que personne ne vous suit dans la rue. Troisièmement, calmez-vous sur les bijoux clinquants et les voitures de luxe.” Rires parmi les joueurs. “Ça, c'est vrai que c'est un peu notre kif”, reconnaît l'un d'entre eux. Le policier continue: “En ce qui concerne les recommandations familiales, inscrivez vos enfants dans une école qui propose le transport de porte-à-porte, afin qu'ils aient le moins de contacts possible avec le reste des gens.” D'un coup, ça rigole nettement moins. Il faut dire qu'il n'y a pas de point plus sensible que la sécurité de la famille. L'attaquant Hernan Barcos avoue ainsi avoir déménagé début mars car la peur était devenue trop grande: “Tout le monde savait où j'habitais. Ma femme allait seule au parc avec ma fille. Je ne voulais pas qu'il m'arrive ce qui est arrivé à plusieurs de mes amis.”


[page]
“J'évite d'étaler mon fric”


Des réunions dans le genre, Liga de Quito en aura plusieurs dans la saison. Elles font partie du dispositif de sécurité mis en place par la direction du club après l'agression de Bolaños. Parmi les autres mesures: interdire aux sportifs d'accepter les interviews à domicile ou de rencontrer leurs fans à l'extérieur, mettre en place le versement du salaire par virement bancaire, ou encore limiter l'accès au centre technique. “Notre préoccupation majeure est que malgré l'insécurité qu'il y a dans notre pays, les joueurs sachent se prémunir de toute violence extérieure”, argumente Santiago Jacomé, directeur sportif du club. C'est gentil, mais l'attaquant Walter Calderon n'a pas attendu les conseils de sa hiérarchie pour mettre au point sa propre ligne de défense: “Je continue à sortir avec mes amis, mais je suis plus prudent. Si je sens que quelqu'un me suit, je me dirige vers un lieu sûr. En voiture et à pied, je prends toujours les voies et les rues les plus fréquentées: jamais de petites ruelles ou de coins sombres. Et j'évite d'étaler mon fric.”

Il faut dire que Calderon a vu la mort en face. En 2009, l'attaquant rentrait chez lui avec sa femme quand des hommes armés ont fait irruption dans sa maison. “Ils ont pointé leurs flingues sur nous. Les mecs qui font ça sont en général super nerveux. Si tu t'affoles, ça peut dégénérer. Alors j'ai réfléchi très vite, j'ai essayé de me contrôler et j'ai dit: ‘Prenez tout'. Par chance, personne n'a été blessé.” On lui demande si deux ans plus tard, il a encore peur. Sourire timide. Réponse franche. “Bien sûr. Quand on te suit jusque dans ton intimité, c'est vraiment violent, terrifiant. Encore aujourd'hui, je ne peux pas m'empêcher d'y penser.” Au Deportivo Quito, l'ambiance est moins paranoïaque qu'à la Liga. Chiffon à la main, l'attaquant Michael Jackson Quinonez lustre la carrosserie de sa Nissan 350. Plus loin, un autre fait chauffer les basses de sa voiture de sport. Le gardien semble relax. Pourtant, le centre technique est situé à cent mètres du lieu où Bolaños a été agressé. “C'est parce qu'on est premier du classement”, blague l'entraîneur Fabian Bustos. Ne pas se méprendre néanmoins: là aussi, après la douche, tous les joueurs partiront en caravane pour éviter tout problème sur la route. Il faut dire qu'en 2010, cinq membres du Deportivo Quito ont été menacés par téléphone par des sicarios.

“Ou tu la fermes, ou tu ouvres ta bouche”


Les joueurs d'El Nacional, eux, refusent de se déplacer en convoi. Dans cet autre club de Quito, l'humeur est étonnamment bon enfant. Pas de psychose. Pas de mesures de sécurité extrêmes non plus. Paradoxalement, c'est pourtant à El Nacional que les joueurs se sont exprimés les premiers sur la violence qui les guette. Assis sur un banc devant les vestiaires, le défenseur Fricson Erazo montre du menton ses coéquipiers. “J'ai quelques collègues qui sont actuellement victimes d'extorsions. C'est devenu notre pain quotidien. Ça affecte beaucoup le rendement de l'équipe. Imagine, tu vas jouer un match important, et on t'appelle sur ton portable pour te dire que si tu ne déposes pas 6000 dollars, il t'arrivera quelque chose de grave. T'as une chance sur deux de rentrer sur le terrain totalement déconcentré.” Alors que faire?“T'as deux options, explique-t-il en dessinant un schéma imaginaire sur le sol. Ou tu la fermes et tu permets aux délinquants de continuer leurs activités en toute impunité. Ou tu ouvres ta bouche, avec le risque de mettre en péril ta vie et celle de tes proches. Je peux comprendre que c'est parfois dur de parler. Mais on ne peut pas permettre que ça continue comme ça, sinon on va finir comme au Mexique ou en Colombie, des pays où les joueurs sont pieds et poings liés.






Par Mylène Moulin, à Quito.

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.

Oui vraiment un tres bon article, et connaissant un peu les pays d'Amerique du Sud je dois dire que ca ne m etonne pas qu il y ait des pratiques de ce genre dans ces pays pauvres.

La misere pousse les hommes a faire des choses incensees.
Los sicarios ne sont pas des petites mains des cartels de la drogue mais des tueurs a gage.

En Ecuateur ou Colombie il est possible d en trouver assez facilement sur internet (faites le test sur google c est hallucinant).

En tout cas un tres bon article qui montre la dure realite de certains pays d Amerique du Sud, entre violence, inegalites et football.

Et il faut noter que malgre les problemes rencontres par ses joueurs Liga Quito a reussi a s imposer comme l une des meilleurs equipes (si ce n est la meilleur) du continent ses dernieres annees.
Excellent article qui nous montre une bien triste réalité. Chapeau à la rédactrice mais surtout aux joueurs qui exercent dans des conditions plus que délicates.
Excellent papier de fond, chapeau ! On sent que tu y as passé du temps : on en redemande !

Suerte
il y a 6 heures Nouveau : 300€ offerts en CASH pour parier le cœur léger !
il y a 7 heures Le retour de la rumeur Messi à Manchester City 100 il y a 8 heures Le rap des ultras de Genk 5 il y a 8 heures Il entre en jeu et doit arrêter le live tweet du match 3 il y a 9 heures Gillet chante du Maître Gims pour son bizutage à l'Olympiakos 15
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
il y a 10 heures Blaise Matuidi va nous manquer (via BRUT SPORT) Hier à 21:45 Le 200e but en Premier League de Rooney 16
Hier à 14:44 Un lob de soixante mètres en Angleterre 4 Hier à 14:05 Le CSC gênant de Wycombe 12 Hier à 13:44 Anigo s'embrouille sur le bord de la touche 39 Hier à 10:20 Quand Bailly envoyait un kick à Zlatan 13 dimanche 20 août L'hommage du Camp Nou aux victimes de l'attentat 2 dimanche 20 août Kembo Ekoko à Bursaspor 3 dimanche 20 août La bastos de Marcos Alonso 3 dimanche 20 août Il foire sa panenka à la 96e minute 23 dimanche 20 août La grosse mine de Bruno Fernandes avec le Sporting 4 dimanche 20 août Müller se blesse pour sept mois en célébrant son but 59 dimanche 20 août Alec Georgen régale sous les yeux d'Emery 8 dimanche 20 août Les pieds en l'air pour fêter le but de Jesé 8 dimanche 20 août La demi-volée de Gignac 10 dimanche 20 août Suspendu, Kaká regarde un match avec ses supporters 6 samedi 19 août Le bonbon de Malcom 12 samedi 19 août Le lob fou de Fekir 32 samedi 19 août Le cadeau de Cissé à l'un de ses coéquipiers 11 samedi 19 août Les ultras allemands répondent à la DFB 15 samedi 19 août Trezeguet bouscule Beşiktaş 25 vendredi 18 août Nantes, la mascotte et le plagiat 26 vendredi 18 août Brian Fernández arrive à Metz 9 vendredi 18 août 202€ à gagner avec le Real Madrid & l'OM jeudi 17 août Valdés lance sa société de production 8 jeudi 17 août Zlatan à l'affiche d'un jeu vidéo 15 mercredi 16 août Un match arrêté par des jets d'œufs 11 mercredi 16 août NOUVEAU : 100€ offerts pour miser chez BetStars ! 1 mercredi 16 août Des lions sur les murs d'un vestiaire 30 mardi 15 août La belle ouverture du score de Liverpool 16 mardi 15 août Macron s'est invité à la Commanderie 31 mardi 15 août Un mercato raccourci en Premier League ? 26 mardi 15 août Gignac donne son nom à un tigre 22 mardi 15 août Déjà un doublé pour Gomis en Turquie 6 lundi 14 août Ribéry défait les lacets de l'arbitre en plein match 42 dimanche 13 août Le premier but de Neymar avec Paris 10 dimanche 13 août La banderole guingampaise pour Neymar 34 dimanche 13 août Gignac claque son premier pion de la saison dimanche 13 août La douceur de Bendtner 11 dimanche 13 août L'expulsion invraisemblable de Kaká 29 samedi 12 août Un joueur expulsé après 39 secondes 3 samedi 12 août Les Farc veulent une équipe professionnelle 23 vendredi 11 août Sneijder présenté à l'Allianz Riviera 11 vendredi 11 août 340€ à gagner avec Bordeaux & Caen-Saint-Etienne vendredi 11 août Watford annonce une recrue via Football Manager 13 vendredi 11 août L'énorme raté de Van Wolfswinkel 6 vendredi 11 août Burnley s'intéresse à De Préville 25 vendredi 11 août Botafogo et le Club Nacional voient rouge en Libertadores 5 vendredi 11 août La photo de Fellaini en street-art à Melbourne 11 jeudi 10 août Un club estonien marque sans avoir touché le ballon 7 mercredi 9 août La drôle de vidéo de présentation de Boudebouz au Betis 9 mercredi 9 août Taye Taiwo s'exile en Suède 23 mercredi 9 août Peux-tu résoudre l'énigme de Geoffrey Jourdren ? (via BRUT SPORT) mercredi 9 août Il se blesse en enjambant un panneau publicitaire 36 mercredi 9 août La mine exceptionnelle de Tierney pour le Celtic 7 mercredi 9 août Et si c'était la saison d'Arsenal ? (via BRUT SPORT) mardi 8 août Patrick Montel s'indigne du transfert de Neymar (via BRUT SPORT) mardi 8 août Maradona est prêt à se battre pour Maduro 61 lundi 7 août Nainggolan, Strootman et Cafu s'essayent au drone challenge 12 lundi 7 août Djourou finalement à Antalyaspor 13 lundi 7 août Ils remboursent leurs supporters après une défaite 8-2 18 lundi 7 août Bricomarché partenaire de la Coupe de la Ligue 83 lundi 7 août David Villa plante un triplé dans le derby new yorkais 4 dimanche 6 août Le PSG aurait dépensé 50 000€ pour illuminer la Tour Eiffel 28 dimanche 6 août Une reprise de volée monumentale en Russie 9 dimanche 6 août Aboubakar Kamara : appelez-le "AK 47" 9 dimanche 6 août Quand Buffon rend hommage à Bolt 32 dimanche 6 août La praline de Drogba 5 samedi 5 août La merveille de Graziano Pellè 28 vendredi 4 août 400€ à gagner avec Neymar meilleur buteur de la Ligue 1 ! 1 vendredi 4 août Le vrai salaire de Neymar au PSG (via BRUT SPORT) jeudi 3 août En direct devant l'hôtel de Neymar à Paris (via BRUT SPORT) jeudi 3 août Comment accueillir Neymar à Paris ? (via BRUT SPORT) jeudi 3 août L'ouverture du score du Videoton contre Bordeaux 2 jeudi 3 août La Premier League interdit les dessins sur ses pelouses 10 jeudi 3 août L'ancien boss de Disney s'offre Portsmouth 14 jeudi 3 août Le Real Madrid accroché par les All-Stars MLS 16 jeudi 3 août Domenech : « Les entraîneurs français ont un déficit d'image » 88 jeudi 3 août La lettre du maire d'Ostende aux supporters de l'OM 69 jeudi 3 août Un tifo du Legia revient sur la révolte de Varsovie 54 jeudi 3 août La franchise MLS de Beckham prend forme 35 jeudi 3 août 200€ à gagner avec PSG & FC Bâle jeudi 3 août Lampard embrasse la carrière de consultant 11 jeudi 3 août Aly Cissokho rejoint un promu turc 18 mercredi 2 août Kylian Mbappé souhaiterait quitter l'AS Monaco 114 mercredi 2 août Le super but collectif qui libère Nice 15 mercredi 2 août Le tifo en l'honneur de Nouri 2 mercredi 2 août Un joueur rémunéré en huile d'olive 39 mercredi 2 août Dundee met en vente son gardien sur Twitter 6 mardi 1er août Schweinsteiger trolle la presse US 7 mardi 1er août Les supporters bâlois s'invitent en conférence de presse 3 mardi 1er août Un cycliste parodie le tweet de Piqué 6 mardi 1er août Nainggolan met un coup de tondeuse à des supporters 5 mardi 1er août Excuse-toi comme Echouafni ! (via BRUT SPORT) mardi 1er août La formule « ABBA » lancée pour les TAB 33 mardi 1er août Klopp répare le micro de Simeone 22 lundi 31 juillet Adu testé en Pologne 26 lundi 31 juillet Les joueurs de Colo-Colo rentrent sur la pelouse avec des chiens 30 lundi 31 juillet "On peut te tuer dans la rue pour un téléphone portable" (via BRUT SPORT) lundi 31 juillet Giovinco claque encore un coup franc 16 lundi 31 juillet Dybala ridiculise Nainggolan 38 dimanche 30 juillet Le plus vieux derby du monde (via BRUT SPORT) dimanche 30 juillet La jolie praline de Kaká 16 dimanche 30 juillet Griezmann en saucisse sur Twitter 15 dimanche 30 juillet L'énorme boulette de la gardienne danoise 19 dimanche 30 juillet Un gardien égalise en dégageant 7
À lire ensuite
Top 10 : 1er avril