1. // Restes du monde – Major League Soccer

La MLS en mode mineur

Après une année 2012 enthousiasmante et pleine de promesses, la Major League Soccer nord-américaine vit une intersaison 2013 assez terne. Beckham est parti de Los Angeles, Marquez de New York et ils n'ont pour l'instant toujours pas été remplacés. Ce qui laisse augurer un championnat très indécis, où les favoris ne sont pas forcément ceux qu'on croit.

Modififié
9 6
LA Galaxy orphelin de Beckham

Double champion en titre, le Galaxy de Los Angeles a vécu un hiver pour le moins compliqué. La raison ? En plus du départ déjà acté depuis quelque temps de sa superstar David Beckham, la franchise californienne a bien failli perdre également son capitaine et joueur le plus important depuis 5 ans : Landon Donovan. À même pas 31 ans, le meilleur joueur de football des États-Unis a longtemps laissé planer le doute concernant sa motivation à poursuivre sa carrière de joueur. Fatigué physiquement autant que mentalement, il n'a pas fait de pige en Europe cet hiver comme il en avait pris l'habitude et a préféré se reposer, prenant le temps de la réflexion. Finalement la nouvelle est tombée il y a quelques jours : Donovan poursuit en MLS avec le Galaxy, mais il ne rejoindra l'équipe que fin mars. Il ratera donc les matchs de reprise, la saison de MLS débutant le 2 mars. C'est quand même une sacrée bonne nouvelle pour l'entraîneur Bruce Arena, qui a aussi vu son buteur irlandais Robbie Keane prolonger son contrat jusque fin 2014. Reste que le départ de Beckham laisse une place de « joueur désigné » vacant, qui ne sera certainement pas comblée avant cet été minimum. Frank Lampard est toujours espéré.

Qui avec Henry aux Red Bulls ?

L'autre franchise star de la MLS, les Red Bulls de New York, vit aussi une intersaison assez perturbante. Critiqué aussi bien pour son rendement sur le terrain que pour son manque d'implication dans le vestiaire, le Mexicain Rafael Márquez est parti par la petite porte et n'a toujours pas été remplacé. Ce qui ne devrait pas arranger les affaires d'une équipe qui était déjà en grande difficulté sur ses lignes arrière l'an passé. Les récents matchs de préparation n'incitent d'ailleurs guère à la confiance. Au rayon offensif, Thierry Henry est toujours bien là, motivé à l'idée d'enfin garnir son palmarès en Amérique du Nord. Il sera soutenu dans cette tâche par Tim Cahill, arrivé en cours de saison dernière, et par l'ancien Lyonnais Juninho, qui remplace numériquement le solide Estonien Joel Lindpere, parti à Chicago. Autre départ acté, celui du buteur Kenny Cooper à Dallas. Sur le banc, le Suédois Hans Backe a laissé la place à son ancien assistant Mike Petke, 37 ans, pour qui c'est une première expérience en tant qu'entraîneur principal. Petke apparaît comme un choix par défaut, alors que quelques techniciens de calibre – Paulo Sousa, Gary McAllister… – ont refusé le poste. Bref, c'est la grande inconnue concernant le niveau que va présenter la franchise chapeautée par Gérard Houllier cette saison en MLS…



Impact : la difficile 2e saison de confirmation

Il y a un an à Montréal, c'était l'euphorie totale. On s'apprêtait à vivre la saison inaugurale de l'Impact en MLS, dans un stade olympique très bien garni, le stade Saputo de soccer étant alors en travaux d'agrandissement. Douze mois plus tard, le soufflé est un peu retombé, un phénomène normal et pas si inquiétant, d'autant que la franchise québécoise peut s'appuyer sur un premier exercice franchement positif. L'accession aux play-offs a été manquée de peu, le jeu affiché a parfois été brillant et des jolis coups ont été réalisés sur le marché des transferts, avec notamment les arrivées de Marco Di Vaio et d'Alessandro Nesta. Mais tel un groupe de musique qui a traditionnellement du mal à franchir le cap du deuxième album après un premier salué par la critique, l'Impact de Montréal doit s'attendre à vivre une saison 2013 délicate, avec une mission qui ne l'est pas moins : confirmer. L'effectif a été peu chamboulé. Di Vaio est toujours là, de même que Nesta, qui pourrait prendre sa retraite sportive en fin d'année. L'italianisation de l'équipe se poursuit avec le prêt de l'attaquant de Bologne Andrea Pisanu. Le seul changement notable concerne le poste d'entraîneur, avec le départ de Jesse Marsch, remplacé par l'inconnu suisse polyglotte Marco Schällibaum.

Kansas City et Dallas en force

Le Galaxy et les Red Bulls à la peine, d'autres franchises moins m'as-tu-vu pourraient en profiter pour briller cette saison. C'est le cas une nouvelle fois du Sporting Kansas City, déjà très performant l'an passé et qui devrait encore bien ambiancer la Conférence Est. L'équipe du très coté défenseur français Aurélien Collin a perdu Kei Kamara (prêté à Norwich) et Roger Espinoza (transféré à Wigan), mais devrait réussir à garder son meilleur joueur, l'international yankee Graham Zusi, pourtant convoité. Deux renforts sont arrivés : l'international Benny Feilhaber et l'Argentin Claudio Bieler, en qualité de joueur désigné. À l'Ouest, c'est le FC Dallas qui s'est montré le plus actif sur le marché des transferts. Brek Shea est certes parti à Stoke, mais les Texans se sont bien renforcés avec les arrivées du gardien péruvien Raúl Fernández en provenance de Nice, des Français Peter Luccin et Eric Hassli, ainsi que de l'attaquant Kenny Cooper. Il faudra surveiller aussi les performances des très populaires Sounders de Seattle, ambitieux mais qui ont perdu un de leurs joueurs désignés, le Colombien Fredy Montero. Javier Saviola pourrait être contacté pour le remplacer à partir de cet été. Enfin, toujours à l'Ouest, les Earthquakes de San Jose, meilleure équipe de la saison régulière en 2012, vont pouvoir compter sur leur meilleur joueur et MVP en titre Chris Wondolowski, resté au bercail.



Des Français toujours plus nombreux

Sinon, cette saison 2013 de MLS est marquée par une nouvelle arrivée en force de joueurs français. Le transfert de Peter Luccin à Dallas est déjà acté depuis longtemps, celui de Mikaël Silvestre à Portland vient d'être officialisé, tandis que des discussions se poursuivent concernant les arrivées de Pascal Chimbonda à Chicago, d'Olivier Kapo au New England Revolution et du Franco-Malien Djimi Traoré à Seattle. C'est le New England Revolution qui accueille actuellement le plus de nos ressortissants dans l'effectif. Ils sont au nombre de trois : Dimitry Imbongo, Saër Sène et le Franco-Malien Kalifa Cissé. Sinon Sébastien Le Toux est de retour à Philadelphie et rejoint le jeune Antoine Hoppenot. Hassoun Camara est toujours à Montréal, de même que Laurent Courtois à Chivas et Aurélien Collin à Kansas City. S'agissant de Péguy Luyindula, son transfert à New York n'est toujours pas officiellement acté, mais ça semble en bonne voie… Dernière nouvelle en date : l'excellent site spécialisé MLS News annonce l'arrivée de Frédéric Piquionne à Portland pour remplacer en dernière minute un joueur blessé.

Par Régis Delanoë
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

"MLS News annonce l’arrivée de Frédéric Piquionne à Portland pour remplacer en dernière minute un joueur blessé."
Même en MLS ce gars est la huitième roue du carrosse.
Comment ca qui avec Henry ?
Mais Peguy est la les mecs... et il va mettre la MLS en feu !!!!!
ConnardLeBarbant Niveau : Ligue 1
Les red bulls, c'est un peu le psg yankee du début des années 2000. Un recrutement cliquant (pour cette ligue), des joueurs qui se chient dessus contre les concurrents directs et les montagnes russes niveau résultat.
Il y a pas mal de points où je ne suis pas d'accord avec cet article. Par exemple, même si Montréal est attendu au tournant pour confirmer une première bonne saison, la stabilité peut être un fort atout contrairement à l'an dernier où l'équipe était monté de toute pièce pendant l'hiver et où les joueurs ont continué à arriver au compte goutte pendant l'année.
Ça vaut ce que ça vaut (à mon avis pas grand chose) mais l'Impact est en finale du tournoi préparatoire de Disney contre Columbus Crew ce samedi 23 qui est une équipe qui s'est par moment joliment illustré l'an dernier et qui voudra franchir un palier cette année, c'est certain.

J'attend de voir pour NYRB, l'équipe semble solide sur le papier mais viens de se prendre tout de même un 3-1 par New England Revolution en préparatoire. À moins que ce ne soit la franchise de New England qui est considérablement augmenté son potentiel, ce qui est tout à fait plausible.

Concernant San Jose, je doute qu'ils puissent enchaîner une deuxième saison comme ça malgré la présence de Wondolowski, sauf peut-être s'il franchit encore un palier, il peut multiplier les miracles à lui tout-seul.

Ok pour le FC Dallas, si la mayonnaise prend, ça risque d'être pas mal.

Bref, selon moi, cinq équipes à suivre l'an prochain, pas nécessairement pour le titre, mais au moins pour de belles courses aux play-offs : FC Dallas, Sporting Kansas City, Impact de Montréal, New England Revolution et le Columbus Crew.
Régis Delanoë Niveau : DHR
Salut Calvhabs et merci de tes remarques.

Concernant l'Impact, on est globalement d'accord : avec plus de stabilité, ça peut encore mieux tourner que l'an dernier, où l'équipe avait été bricolée à l'arrache. Jamais j'ai dit que ça allait forcément merder. Reste que passée la première saison disputée dans un climat d'euphorie, il va falloir confirmer, et c'est pas forcément facile. L'équipe va être plus attendue et plus surveillée par ses adversaires, c'est compliqué de passer de poil à gratter qui n'a rien à perdre à un potentiel outsider. J'attends de voir par exemple la deuxième saison de Felipe. Il va aussi falloir prolonger l'euphorie en tribune et faire en sorte que l'affluence reste aussi bonne. Enfin dernière grosse inconnue : le niveau de Schällibaum sur le banc.

Idem avec Petke aux NYRB. Il va en plus devoir régler au plus vite les problèmes défensifs qui durent depuis la saison dernière. Franchement, je suis pas optimiste pour Henry et sa bande...

S'agissant de SJE, ok ça va être dur de réitérer l'exploit. Mais Wondolowski n'est pas tout seul : l'équipe a gardé la même ossature, avec Chavez, Bernardez, Gordon...

Dallas carrément, je suis curieux de voir ça.
Concernant tes équipes à suivre, j'y ajouterai les deux rivaux Portland et surtout Seattle, qui vont s'affronter rapidement lors du "rivalry week". Un week-end à ne pas rater, ça promet du spectacle !
Salut Régis,

Pas grand chose à ajouter.
Bien hâte de recevoir mon abonnement (aujourd'hui ou demain) et de retourner au stade.
Je n'ai pas évoqué les Sounders mais c'est clair que les voir faire un beau parcours ne serait pas une surprise... beaucoup moins certain pour les Timbers.
Bonne saison et au plaisir de débattre sur la MLS, qui a un niveau supérieur à ce que se dit en France, soit dit en passant... en tout cas, je préfère regarder Dynamo Houston - San Jose Earthquake que Evian Thonon Gaillard - Nancy...
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
9 6