Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 24 Résultats Classements Options

La mise au point d’Obraniak

Modififié

C’est un écho paru dans France Football, et après la bataille, qui a remis le feu aux poudres ce vendredi.

Ludovic Obraniak pouvait jouer la semaine dernière à Lille, son ancien club, dont il fut le bourreau (4-5), et il l’affirme ! Tout ça pour ça, et pour une polémique qui n’a pas lieu d’être, au sujet d’une pseudo-clause de non-concurrence ? Selon l’intéressé, tout est très clair.

« Je défie quiconque de venir me voir et de me dire que j’avais donné ma parole à qui que ce soit… Je suis assez grand pour savoir ce que j’ai et ce que j’ai fait, a précisé le Bordelais. Après, je sais qu’il y a eu des discussions avec mes représentants, qui avaient promis de faire le maximum pour me convaincre, et convaincre le club, a-t-il ajouté. Mais le président a fait l’effort de mettre un million d’euros pour m’acheter, donc je ne vois pas pourquoi je n’aurais pas joué. A partir du moment où il a payé, les discussions sont closes.  »

Cette fois-ci, c’est sûr, Rudi Garcia a dû comprendre le message.
LB
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



il y a 4 heures Tony Chapron : « La VAR n’est pas juste » 112 Hier à 16:41 Ligue des champions : des matchs le week-end dès 2024 ? 54
Partenaires
Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Un autre t-shirt de foot est possible Olive & Tom