Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 27ème journée
  3. // Lille/Bordeaux (2-1)

La mine de Rodelin, la caravane de Planus

Un premier but pour Rodelin, une belle entrée de Pedretti et un nouveau Kalou. Menés et embêtés par le bloc bordelais en première période, les Lillois ont profité de la sympathie de leurs visiteurs, restés aux vestiaires en deuxième mi-temps, pour refaire leur retard. A défaut d’avoir des courbatures, Planus et compagnie peuvent avoir des regrets.

Modififié
Lille OSC


Elana (7,5) : Dans un monde parfait, Steeve sort le pénalty tout pourri de Jaroslav Plasil. Mais en même temps, dans le monde réel, Ben Khalfallah ne cadre pas de frappe, alors sortir la mine du Bordelais d’une horizontale parfaite, à finir en poster dans Onze Mondial, c’est beau. Et puis bon, le monde parfait n’existe pas. La preuve, Steeve a un sourcil rasé.

Béria (5,5) : En première mi-temps, il a perdu la guerre des gangs de vendeurs de roses avec Benoît Trémoulinas, concédant même le pénalty qui a donné l’avantage aux visiteurs. Plus sérieux lors du deuxième acte.

Chedjou (7) : Cette fois, c’est sûr. Le prochain roman de Marc Lévy, Demain, devant l’arrêt de bus, sous la pluie, tu me diras ce qu’il y avait sur cette feuille, peut-être, si tu le veux bien, parlera de football. Oui, en lisant attentivement les consignes que Rudi Garcia lui a foutues sur un bout de papier après l’entrée de Pedretti, le Camerounais a fait le buzz. Bon, il a aussi fait le boulot.

Basa (6,5) : Une belle déviation sur le but de Rodelin et beaucoup de conversation à faire à Diabaté. Assistant social, ce n’est pas facile.

Digne (7) : Toujours aussi offensif, toujours aussi solide. Et en plus, ce soir, à l’autre bout de son couloir, c’était quand même un ancien joueur du Real Madrid.

Rozenhal (3,5) : Alors Rudi, tu vois, quand Carlo, il veut faire une vanne, il fait entrer Tiéné. Mais ça, c’est à cinq minutes de la fin, quand l’affaire est dans le sac, d’accord ?

Balmont (6) : Le besogneux est là. Et le sera toujours. Et quand il ne pourra plus jouer, il fera mascotte. Un dogue, ça lui ira très bien, en plus.

Martin (6) : On a retrouvé le Marvin funky, le Marvin Gaye. Celui qui touche beaucoup de ballons, qui lâche des bonnes passes et qui se procure des occasions. Bon, le temps du Xavi français est loin, mais c’est toujours bon de s’éloigner du Kaboré lillois.

Rodelin (7,5) : Le premier vrai retour au premier plan de Stéphane Diagana depuis son accident. Injustement refusé face à Paris, le premier but du Réunionais en Ligue 1 a fini par tomber. Et pas n’importe comment. Une belle minasse du mauvais pied comme pour exorciser son plat du pied tout nul quelques minutes auparavant. Solide et créatif, il s’affirme peu à peu dans le onze de Garcia.

Kalou (6,5) : Comme Rodelin, Salomon continue sa bonne aventure. Repositionné à la pointe de l’attaque, il s’y sent mieux et ça se voit. Deux buts et une passe décisive en quatre matchs disputés à la pointe du trident lillois. Tant pis pour De Melo et Roux.

Payet (6) : Pas mal, mais moins bon que ces derniers temps. En même temps, être excellent tout le temps. C’est dur.

Pedretti (7) : Il n'a joué qu'une poignée de minutes, mais il a fait tout ce dont on attendait de lui. De la belle passe, de la largeur et de la sérénité. Ah, pas de balayettes, ni de semelles. Bizarre.

Sidibé (6) : Une entrée sobre, comme les courses d’Odiah. Oui, avec Sylviane Félix. La belle époque.

De Melo (non noté) : La chance de commencer son décrassage avant les autres. Priceless.


Bordeaux


Carrasso (6,5) : Cédric Carrasso est un bon gardien, c’est sûr. Il a même dégainé quelques parades. Par contre, il va falloir entamer cette formation de géomètre-expert, parce que visiblement, devant lui, on n’arrive pas à s’aligner, et ça, ça doit être parce que le terrain n’est pas plat.

Trémoulinas (6) : Une bagarre à La Chapelle pour un hélicoptère en plastique et un chien en peluche qui aboie n’est jamais simple. Alors c’est solide, d’avoir dominé Béria. Par contre, centrer pour Diabaté, il va falloir abandonner cette idée.

Planus (3) : Il se murmure que Raphael se serait inspiré de Marc Planus au moment de composer son « tube » Caravane. Au fond, ce bon vieux Marc, c’est comme les trains de la SNCF : il est toujours à la bourre, on le sait, mais on est obligé de le prendre.

Henrique (3,5) : Henrique, c’est le débile de la bande mais qui a Averell à ses côtés pour lui sauver la mise. Pas un pour rattraper l’autre.

Faubert (4) : On parle beaucoup de Beckham, mais Bordeaux, aussi, a son ancien Galactique. Un vrai. Celui qui vient d’une autre galaxie.

Sané (4,5) : Un jour, on saura s’il s’appelle Lamine ou Ludovic. D’ailleurs, ce jour-là, on saura certainement si Sagbo s’appelle Ludovic ou Yannick.

Plasil (3,5) : Quand on met un pénalty tout nul, la moindre des choses, c’est d’éviter de faire le kéké juste après. Surtout si c’est pour disparaître de la rencontre dans la foulée.

Obraniak (6) : Beau week-end pour les Polonais de France. Après la belle perf’ de Krychowiak, Ludo a été le meilleur Bordelais. Beaucoup de caviars, mais personne pour les reprendre. Vie de merde.


Maurice-Belay (non noté) : Quoi, ils ont joué, ce soir, Sochaux ?

Traoré (4) : Il se murmure que H.G Wells a pensé à lui en écrivant L’Homme Invisible.

Diabaté (4,5) : La vérité, c’est que Denver le dernier dinosaure a eu beaucoup d’occasions ce soir. Des bons coups de tête, des envies, mais toujours autant de limites techniques. Un soir comme un autre dans la vie de Cheick.




Swann Borsellino
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Partenaires
Un autre t-shirt de foot est possible Podcast Football Recall Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
mardi 17 juillet Usain Bolt pourrait jouer en Australie 17