« La météo est un facteur important »

Titulaire lors du match contre l'Angola, le nancéien Bakaye Traoré dispute sa première CAN avec la sélection malienne. Une aventure qu'il espère bien poursuivre « jusqu'en finale » comme il l'avoue lui-même.

0 0
Quelle a été la réaction du Mali après l'attaque du bus des togolais ?


On en a beaucoup parlé entre nous. Tout le monde était choqué, d'autant qu'on pensait que l'Angola avait très bien préparé sa Coupe d'Afrique...Ce qui s'est passé avec le Togo, c'est une mauvaise pub pour l'Afrique et le foot africain. C'est vraiment dommage.

Vous avez peur ?


On a peu bien sûr. Ca aurait pu nous arriver à nous aussi...mais heureusement nous ne sommes pas dans la « zone chaude » du pays.

Pour le dernier match contre le Malawi, vous allez pourtant vous rendre à Cabinda. C'est là que le drame à eu lieu...


Déjà on va essayer de faire abstraction de tout ça contre l'Algérie et après on avisera. Sincèrement on n'est pas vraiment sereins. Aucun joueur du Mali n'a envie de risquer sa vie pour du football. Quand on sera à Cabinda, on essaiera de faire gaffe, et au moindre truc suspect, on réagira...J'espère et j'imagine que tout se passera bien, mais on ne sait jamais.

C'est ta première CAN avec le Mali. Qu'est-ce que ça te fait ?


Je suis content d'être là et je suis heureux de représenter mon pays... Mais au final, cette histoire de terroristes à fait beaucoup de mal à la CAN. J'arrive pas à croire qu'il y a ait eu des morts avant même le début de la compétition. C'est grave !

Le match d'ouverture à quand même donné une image positive de la CAN, non ?


Oui, on peut voir ça comme ça. A la base, on est ici pour jouer au football...Dans le match contre l'Angola, il y a eu beaucoup de spectacle, des buts et du suspens. Et puis on est arrivé à créer un petit exploit en marquant quatre buts dans les dix dernières minutes. Pour un match d'ouverture, c'est pas mal. Et puis on a réussi à sauver le point du match nul : c'est déjà ça.

Comment tu expliques le début de match catastrophique du Mali contre l'Angola ?


On n'est pas arrivé à garder le ballon et à le poser par terre, alors qu'on est avant tout une équipe assez technique. On est vraiment rentré dans le match en deuxième période. D'ailleurs si le match avait duré encore dix minutes je crois qu'on aurait gagné. Personnellement je ne suis pas déçu parce qu'on a démontré à tout le monde qu'on avait du caractère. Contre l'Algérie ca va être différent. Je pense qu'on sera mieux en place.

Comment juges-tu le niveau de ce début de CAN ?


Par rapport aux éliminatoires, c'est la même chose, je ne vois pas vraiment de différences. Le truc c'est que la chaleur est étouffante et ça c'est vraiment chiant. La météo va être un facteur vraiment important dans cette compétition.

Qu'est-ce que tu as pensé de la victoire du Malawi contre l'Algérie ?


On m'avait dit que le Malawi était une bonne équipe mais de là à ce qu'ils mettent trois buts à l'Algérie...pour moi c'est une grosse surprise.

Comment allez-vous aborder le match contre l'Algérie ?


Déjà il va falloir qu'on évite de reproduire les mêmes erreurs que contre l'Angola. Je pense que ça va être un bon match avec des grands joueurs des deux cotés. Si on joue comme on sait le faire, on va poser de gros problèmes aux algériens qui, d'après ce que j'ai vu, on vraiment souffert physiquement contre le Malawi.

Quel est l'objectif du Mali dans cette CAN ?


La victoire finale. On est venu ici pour gagner la coupe, mais il faudra qu'on se méfie de tout le monde. Dans une CAN il n'y a pas de hiérarchie, tout peut arriver, donc j'espère qu'on pourra aller le plus loin possible.

Tu considères le Mali comme l'un des grands favoris de la compétition ?


Nous ne sommes pas des favoris parce que le Mali n'a pas fait des bonnes CAN ces dernières années. Je considère qu'on est plus des outsiders que des favoris...
Ca ne me pose pas de problèmes.

Il y a quatre ans Stephen Keshi - qui entrainait alors le Togo - a déclaré que le Mali était l'équipe d'avenir du football africain...


Il connait tous les joueurs maliens par cœur donc ce n'est pas étonnant qu'il dise ça. La preuve c'est lui m'a fait débuter en sélection. Pour moi, c'est un bon coach. Il dialogue beaucoup avec nous et pour l'instant tout se passe bien avec lui. J'espère qu'il saura nous emmener au bout.

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Aucun commentaire sur cet article.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Article suivant
Encore une Coupe ?
0 0