La mère de Diouf victime de la bousculade de Mina

Modififié
4 16
L'attaquant sénégalais a perdu sa mère dans la bousculade.

Le club anglais de Stoke City a publié ce mardi un communiqué pour annoncer que la mère de l'un de ses joueurs, le Sénégalais Mame Biram Diouf, figurait parmi les victimes du drame qui s'est noué le 24 septembre dernier à Mina, près de La Mecque. Plus de 1200 personnes avaient trouvé la mort dans un mouvement de foule incontrôlé. « Stoke City souhaite exprimer ses sincères condoléances à Mame Biram Diouf après la mort tragique de sa mère. Le club apportera à Mame tout le soutien dont il a besoin en cette période difficile. Nos pensées et prières sont avec lui, sa famille et ses amis. »

Le 26 septembre, c'est lui qui avait inscrit le but de la victoire face à Bournemouth. AM
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

J'ai jamais vraiment compris ce terme, "bousculade".

Quelqu'un sait d'où ça commence?
pointu_du_gauche Niveau : DHR
Ca part de rien du tout. Lorsque la foule est dense, il suffit qu'une personne se casse la gueule pour créer un mouvement meurtrier.
Oui surtout que l'entrée vers la ville de Mina est une sorte de vallée très étroite où passe l'ensemble des pélerins sur une très courte période de temps. Une fois dans la file impossible de revenir en arrière. Les fortes chaleures, la faible mobilité des pélerins souvent âgées, l'exaltation de l'évènement font que les malaises et autres crises cardiaques sont monnaie courantes mais il est quasi impossible sortir de la file. Certains vont forcer le passage pour évacuer les gens et c'est là que se crée des mouvement de foules.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
4 16