1. //
  2. // Finale
  3. // FC Barcelone/Juventus Turin

La manita de la lose

5. Comme le nombre de fois où la Juventus s'est inclinée en finale de C1. Personne n'a fait mieux. À chaque fois, les Turinois auront nourri des regrets et il aura fallu attendre 1985, et une finale dans l'enfer du Heysel, pour voir la Vieille Dame soulever son premier trophée. 5 défaites en finale, ça se fête.

Modififié

1973 : la Juve paye pour apprendre


Belgrade, José Altafini dispute sa deuxième finale de C1 avec deux clubs différents (déjà de la partie en 1963 avec l'AC Milan). Il affiche 35 ans au CV et c'est la dernière occasion de sa carrière de briller. Face au double tenant du titre ajacide, les Turinois n'ont rien à perdre. Surtout que la veille du match, les Bataves ont fait les comptes pour préparer leur avenir. Dans le hall de leur hôtel, tous les mecs de l'Ajax se sont rassemblés pour discuter transfert. Stefan Kovács, alors coach de l'Ajax, racontera la scène le lendemain du match. « Les joueurs ont fait le calcul qu'en trois ans de football espagnol, ils gagneraient autant d'argent qu'en dix ans en Hollande. J'ai eu toutes les peines du monde, le jour du match, à les barricader au huitième étage de l'hôtel et à les concentrer sur la finale. » L'histoire raconte qu'à la fin de sa causerie, le coach aurait lancé : « Après la victoire, si vous voulez, on ira tous en Espagne... » Bon, la finale n'est pas un chef-d'œuvre. La Juve, visiblement tétanisée par l'enjeu, affiche une prudence démesurée. On joue sur un faux rythme. Sur une erreur du gardien Dino Zoff, Johnny Rep ouvre le score très tôt. Le seul but d'une finale sans intérêt. Au coup de sifflet final, le coach de la Vieille Dame, le Tchèque Čestmír Vycpálek, ne se privera pas de charger son gardien : « C'est un but stupide, comme je n'en avais jamais vu depuis que j'entraîne la Juve. » Ambiance. Au vrai, la Juve n'a jamais pris la mesure du match. « La Juve était si frileuse, balance à la fin du match l'unique buteur Rep. On était surpris. C'était une bonne équipe, mais elle ne faisait rien. Elle semblait satisfaite de perdre 1-0. On les attendait ; ils ne sont jamais venus. Pour leur public, j'ai peur que cela n'ait pas été un grand match. » Tellement vrai.

Vidéo

1983 : Platini mangé par Rolff


C'était l'année parfaite pour briller. Dès le mois de mars, les Anglais ont disparu. Que ce soit le tenant du titre Aston Villa ou Liverpool. La Juventus de Michel Platini est sur la voie royale. Après tout, les Italiens sont outillés : six champions du monde (Zoff, Scirea, Gentile, Cabrini, Rossi et Tardelli), Michel Platini et Zbigniew Boniek. L'équipe a une gueule incroyable. Et sur le banc, Giovanni Trapattoni a la gueule du futur vainqueur. Ce n'est donc pas le Hambourg coaché par Ernst Happel qui va effrayer les Italiens en finale à Athènes. D'ailleurs, la veille du match, Platoche est incroyablement confiant. « Nous avons une meilleure équipe que Hambourg, sur le papier et en potentialités. Tactiquement, la Juve est très au point. Et notre seul véritable problème, en fait, sera d'annihiler Horst Hrubesch. Mais ça, le Mister (Trappatoni) s'en occupe... » Bon, bah, pas besoin d'avoir fait des hautes études pour comprendre comment la finale va tourner pour les Turinois. 8e minute, Magath trouve les ficelles et les Italiens courent après le score. Platini, maître à jouer, n'arrive pas à respirer. Happel a demandé à son milieu Wolfgang Rolff de ne pas lâcher Michel Platini d'un mètre. Moralité, la Juve rate encore sa finale et s'incline 1-0 sur un but pris très tôt. Le Trap, beau joueur, reconnaît son raté. « C'est toute mon équipe qui a mis à côté de la plaque. » Même son de cloche chez Platini : « Les Allemands nous ont mangés. » Comme en 1973, la Juve a raté sa finale.

1997 : la première de Zizou


Tenante du titre depuis son succès contre l'Ajax en 1996, la Juve est en lice pour un doublé. Les Italiens sont les grands favoris de la finale, puisque les Allemands du Borussia Dortmund sont des novices à ce niveau. Cela fait 14 piges qu'une équipe allemande n'a plus gagné la C1. C'était Hambourg... contre la Juventus. Tiens, tiens. La Juventus n'a plus Platini, mais s'est attaché les services de son héritier, Zinedine Zidane. Marcello Lippi, qui a pris le rôle de Trapattoni, se méfie quand même du 5-3-2 du Borussia où l'axe est dense et solide (Sammer, Kohler, Paulo Sousa, Möller) et l'attaque remplie de renards (Riedle et Chapuisat). À Munich, Turin n'a pourtant peur de rien. 5 jours avant la finale, la Vieille Dame a gagné son championnat national. Pourtant, tout le monde se méfie. À commencer par Didier Deschamps qui dispute sa troisième finale de C1 en 5 ans. « Il faudra une grande Juve pour battre Dortmund, lequel a le potentiel pour nous contrer physiquement et résister à notre pressing. Or, notre équipe paraît moins fraîche que l'an dernier à pareille époque... » La finale commence très mal pour les Italiens. Une sale habitude. Zidane est à la rue physiquement, lui qui vient d'enchaîner deux saisons très longues. En cinq minutes, sur deux corners de Möller, la défense italienne craque (Riedle 29e et 34e). Et comme la bande à Zizou est aussi poisseuse (deux poteaux et un but refusé à Vieri), ça commence à sentir le sapin. Et puis Del Piero entre en jeu. La Juve passe en 4-3-3 et l'Italien donne une lueur d'espoir en réduisant la marque d'une superbe Madjer (64e). Et si c'était une finale complètement folle ? Lars Ricken, qui est entré en jeu depuis 17 secondes, n'est pas de cet avis à la 71e. Lancé par Möller en profondeur, le jeune Allemand lobe Peruzzi sur son premier ballon. 3-1, on ferme. La Juve est au sol. Tuée par l'efficacité du Borussia. Trois tirs cadrés, trois buts.

Vidéo

1998 : Mijatović, le tueur au sang-froid


Nouvelle formule avec l'apparition des deuxièmes et troisièmes des « grands » championnats. En théorie, le plateau est plus relevé. La finale l'atteste, puisque la Juventus s'invite pour une troisième finale de suite. Face à elle, le Real Madrid qui retrouve la finale pour la première fois depuis 1981. À Amsterdam, le Real de Jupp Heynckes fait figure d'outsider. Turin est une machine qui tourne bien depuis deux ans. Deschamps, Davids, Zidane, Inzaghi, Del Piero. Le quintet a de la gueule. En face, même si le Real n'a plus gagné la C1 depuis 1966, le onze de départ laisse rêveur : Illgner, Roberto Carlos, Hierro, Panucci, Raúl, Karembeu, Seedorf, Suker, Mijatović... Dans un match très fermé, il faudra attendre le début de la seconde période pour voir le seul but du match signé Mijatović à la suite d'une frappe contrée de Roberto Carlos. L'ancien attaquant de Valence récupère la balle, dribble Peruzzi et marque dans le but vide. L'homme au surnom capillaire, « el pelo engominado » (l'homme aux cheveux gominés, en VF), confirme l'énorme potentiel qui est le sien. Dans un match d'un très haut niveau technique, la Juve perd sur un détail.

Vidéo

2003 : le théâtre des rêves perdus


Old Trafford, mai 2003, le Nord de l'Angleterre parle italien dans cette finale 100% transalpine entre la Juve et l'AC Milan. D'ailleurs, en demi-finale, l'AC Milan s'est défait de son encombrant voisin de l'Inter. L'Italie est au sommet du football européen. Dommage pour nous, la finale sera d'un ennui mortel. Rien d'anormal. Même Lippi l'avait prévu avant le match. « Sur la qualité du jeu, je ne peux rien promettre. » Promesse tenue. Pas de but dans une finale qui s'étire sur 120 minutes et où ses hommes ne cadrent qu'une seule frappe... Durant la séance des tirs au but, le gardien brésilien du Milan, Dida, sort trois tentatives alors qu'il souffrait du pouce gauche. La Juve perd sa troisième finale en six ans.

Vidéo


Par Mathieu Faure
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Prospère Mulenga Niveau : CFA
Roberto Baggio le Julian Ross Italien sans ses blessures chroniques, il aurait pu être le plus grand joueur italien de tout les temps .
georgesleserpent Niveau : Loisir
Il aurait pu devenir l'un des tous meilleurs dans l'absolu, Prospere.
Plus grand joueur italien de tous les temps, il l'est déjà (sur le plan offensif, du moins)
Note : 2
Est-ce que Benfica n'aurait pas également perdu 5 finales de coupe d'Europe des clubs champions ?
Qu'est ce que j'ai admiré ce Real surtout Roberto Carlos et le sublime Redondo. Les temps changent, ce club me fait autant rêver que la FIFA.
Message posté par Prospère Mulenga
Roberto Baggio le Julian Ross Italien sans ses blessures chroniques, il aurait pu être le plus grand joueur italien de tout les temps .


Il est déjà considéré comme le plus grand joueur Italien de tous les temps...
BAGGIO à la Juve de 1990 à 1995. Je ne comprend pas pourquoi sa photo à été choisie pour illustrer cet article. Il n'a jamais joué et perdu de finale sous le maillot de la JUVE. Voyons SO FOOT, vous êtes plus minutieux d'habitude.
Message posté par tamanoir
Est-ce que Benfica n'aurait pas également perdu 5 finales de coupe d'Europe des clubs champions ?


Exactement.

Benfica gagne ses 2 premieres finales (contre barcelone puis le real madrid) et en perd 5 egalement.

En 1963 contre le milan ac a wembley 2-1
En 1965 conre l'inter a milan 1-0
En 1968 contre manchester a wembley 4-1 (a.p.)
En 1988 contre psv a stuttgart 0-0 (5-6 aux t.a.b.)
En 1990 contre le milan ac a vienne 1-0

Sans oublier les 3 coupe uefa/europa league perdu en 1983, 2013, 2014...
Note : 1
Le Bayern en perd 5 aussi. (82, 87, 99, 2010, 2012)
Benfica et Juve partagent le record de finales européennes perdues (8, 5 C1 et 3 C3).

Mais la Juve en a gagné 6 (2 + 1 + 3) contre 2 pour Benfica.

Je pense que ce soir la Juve sera seule en tête de ce classement.
Note : 1
Quelle horreur la finale de 2003...
3 finales de suite, belle époque.
DoutorSocrates Niveau : CFA
Quand tu vois comme le défenseur saute comme un cabri sur le but de Magath (finale 83), tu te demandes si une finale de Champions de l'époque n'équivaut pas à un match de DH aujourd'hui.
Note : 1
Quel joueur c'était ce Seedorf.
Cheric Zghemmfour Niveau : CFA
Compte tenu des forces en présence, je serai surpris si la Juventus n'abandonnait pas la possession de la balle à leurs adversaires.Barcelone va attaquer,la Juventus va défendre et je ne vois pas comment il pourrait en être autrement.

Barcelone a surclassé ses adversaires lors de tout leurs matchs à élimination directe, exception faite du match retour à Munich mais le contexte était différent car ils avaient une avance confortable, ce qui est assez rare pour être souligné.Prestations auxquelles il convient d'ajouter celles réalisées en Liga.Je ne sais pas si c'est plus fort que 2009,mais ça semble légèrement supérieur à 2011.

La Juventus quant à elle va devoir réitérer les prestations effectuées au retour contre le Real Madrid et Monaco, Dortmund ce n'est même pas la peine d'y songer.Déjà contre Monaco qui n'est qu'en Ligue 1 ils ont serré les dents, je n'imagine même pas ce que ça va être contre Barcelone.

Allez,je vais être atypique : ouverture du score de la Juventus en première période sur un coup de pied arrêté (ouadelss' ?) Barcelone reprend ses attaques jusque à la fin du match et égalise dans les 10 dernières minutes.Tirs aux buts, et,scénario classique,l'équipe qui n'a pas dominé la rencontre l'emporte.
Juventine7 Niveau : CFA2
C'est pour contrer la malédiction SF cet article?
En perdre une sixième ce soir serait un bien triste record...
On en parle du hors-jeu de Mijatovic en 98?
Note : 1
Message posté par Cheric Zghemmfour
Compte tenu des forces en présence, je serai surpris si la Juventus n'abandonnait pas la possession de la balle à leurs adversaires.Barcelone va attaquer,la Juventus va défendre et je ne vois pas comment il pourrait en être autrement.

Barcelone a surclassé ses adversaires lors de tout leurs matchs à élimination directe, exception faite du match retour à Munich mais le contexte était différent car ils avaient une avance confortable, ce qui est assez rare pour être souligné.Prestations auxquelles il convient d'ajouter celles réalisées en Liga.Je ne sais pas si c'est plus fort que 2009,mais ça semble légèrement supérieur à 2011.

La Juventus quant à elle va devoir réitérer les prestations effectuées au retour contre le Real Madrid et Monaco, Dortmund ce n'est même pas la peine d'y songer.Déjà contre Monaco qui n'est qu'en Ligue 1 ils ont serré les dents, je n'imagine même pas ce que ça va être contre Barcelone.

Allez,je vais être atypique : ouverture du score de la Juventus en première période sur un coup de pied arrêté (ouadelss' ?) Barcelone reprend ses attaques jusque à la fin du match et égalise dans les 10 dernières minutes.Tirs aux buts, et,scénario classique,l'équipe qui n'a pas dominé la rencontre l'emporte.



Ben pour moi le Barça 2011 est juste le meilleur de l'Histoire du Club, et la meilleure équipe de tout les temps.
Ok il font le sextuplé en 2009, mais je trouve que celui de 2011, y'avait comme une espèce de... fatalité, de résignation. L'équipe était tellement hors-norme que c'était presque prévisible. Avec en point d'orgue cette finale de C1!
Cheric Zghemmfour Niveau : CFA
Message posté par footixIer



Ben pour moi le Barça 2011 est juste le meilleur de l'Histoire du Club, et la meilleure équipe de tout les temps.
Ok il font le sextuplé en 2009, mais je trouve que celui de 2011, y'avait comme une espèce de... fatalité, de résignation. L'équipe était tellement hors-norme que c'était presque prévisible. Avec en point d'orgue cette finale de C1!


Et de plus 2009 est également l'année du vol qu'a subi Chelsea en 1/2.Donc peut-être que tu as raison finalement.
Note : 2
Message posté par Cheric Zghemmfour


Et de plus 2009 est également l'année du vol qu'a subi Chelsea en 1/2.Donc peut-être que tu as raison finalement.



Encore cette histoire de vol... Avec Drogba qui simule même quand il n'a pas le ballon, Abidal qui se fait exclure pour un croche pied d'Anelka sur lui même.
Et le match aller, Chelsea n'avait pas été malheureux non?
Médiatiquement parlant , on a put lire que beaucoup de personnes , anciens footballeurs principalement , était sympathisant de la Juve ce soir !
Vu le match retour contre le Real , l'équipe a des atouts , et j'avoue avoir était impressionner ce soir la , moi qui les avaient vu moyen au match aller contre le BVB .
Ils sont monter en régime peu a peu , régler la mire , et maintenant ils ont les moyen de terminer leurs nouveau cycle en beauté !

Le projet de la Juve est intéressant comme retour au premier plan en Europe , tout comme l'a était le BVB et Atletico il y a peu .
Un peu de fraicheur en finale inédite de cette compétition .
Hier à 17:48 Le bilan de la saison est en kiosque ! Hier à 17:23 Pamela Anderson et Adil Rami en couple ? 101 Hier à 16:47 Un petit bijou en MLS 3 Hier à 13:36 Trejo de retour au Rayo 17
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Hier à 13:23 Oscar suspendu huit matchs 24 Hier à 11:38 Canal + autorisé à se rapprocher de beIN Sports 43 Hier à 10:40 Zlatan vers Los Angeles ? 37 Hier à 10:28 Parme va passer sous pavillon chinois 35 Hier à 09:11 La panenka d'Alessandrini 17
mercredi 21 juin L'accueil bouillant pour Ménez à Antalyaspor 36 mercredi 21 juin F. Hollande fait la promo d'un tournoi de sixte 26 mercredi 21 juin Walter Samuel va devenir entraîneur-adjoint en Suisse 10 mercredi 21 juin La volée monstrueuse de Bruma 27 mercredi 21 juin Un festival pyrotechnique depuis un immeuble en Coupe d'Algérie 22 mercredi 21 juin Paul Le Guen en route pour Bursaspor 28 mercredi 21 juin Boca Juniors champion grâce à San lorenzo 7 mardi 20 juin Un nouveau rebondissement dans l'affaire de la sextape 79 mardi 20 juin Le rap Depay 25 mardi 20 juin Girard déplore l'arrivée des techniciens étrangers 200 mardi 20 juin Dumas bientôt sélectionneur de la Guinée équatoriale ? 11 lundi 19 juin De la bière à vie pour séduire Cristiano Ronaldo ? 47 lundi 19 juin Infantino se félicite de l'arbitrage vidéo 28 lundi 19 juin Premier match de l'histoire sur le Kilimandjaro 13 lundi 19 juin Les rencontres du premier et du deuxième tours de C1 30 lundi 19 juin La Côte d'Ivoire rend un dernier hommage à Cheick Tioté 2 dimanche 18 juin Le retourné savoureux de Lorenzo Pellegrini 23 dimanche 18 juin Les buts de Cédric et Moreno 1 dimanche 18 juin Quand Oscar provoque une échauffourée sur le terrain 32 dimanche 18 juin L'égalisation de Chicharito contre le Portugal 8 dimanche 18 juin Quaresma ouvre le score face au Mexique 2 dimanche 18 juin L'entraîneur de Huesca met un « front » à son joueur 6 dimanche 18 juin Higuaín annonce à tort le départ de Dani Alves 22 dimanche 18 juin Michy Batshuayi en moonwalk à LA 12 dimanche 18 juin Asensio claque trois buts monstrueux en un match 27 samedi 17 juin Un entraîneur viré pour avoir gagné 25-0 55 samedi 17 juin Parme remonte en Serie B 20 samedi 17 juin L'International Board propose de nouvelles règles de jeu 54 samedi 17 juin L'UEFA lance un guide de prononciation des noms des joueurs 26 vendredi 16 juin Carabao Cup : Charlton hérite de... deux adversaires 10 vendredi 16 juin Ronaldinho lance son hand spinner 68 vendredi 16 juin Un joueur recruté par deux clubs différents 7 vendredi 16 juin Trezeguet claque une volée sous la barre 51 vendredi 16 juin Découvrez BRUT SPORT sur Facebook ! 10 vendredi 16 juin Un club de D9 anglaise sauvé par le crowdfunding 4 jeudi 15 juin Un système de play-offs en Ligue 2 23 jeudi 15 juin Vers la fin des matchs rejoués en Cup ? 19 jeudi 15 juin Le but de fou marqué par le Chicago Fire en US Open Cup 5 jeudi 15 juin Cissé pourrait retrouver les terrains 13 jeudi 15 juin Mbappé et Dembélé : jeunes les plus chers selon le CIES 38 jeudi 15 juin Un club chinois annonce son nouvel entraîneur par un poème 18 jeudi 15 juin La campagne de Monaco avec Henry et Mbappé 54 jeudi 15 juin Quand un défenseur argentin joue avec des aiguilles 19 jeudi 15 juin Reynet, l'iguane et Higuaín 20 mercredi 14 juin Torres joue les mannequins pour Van der Wiel 37 mercredi 14 juin La police dubaïote offre un tour de voiture à Benzema 42 mardi 13 juin Le but d'Ousmane Dembélé qui offre la victoire aux Bleus 2 mardi 13 juin Les trois buts de la première mi-temps mardi 13 juin L'entrée frissonnante des joueurs sur le son d'Oasis 16 mardi 13 juin Usain Bolt devient footballeur... dans PES 38 mardi 13 juin Berizzo officiellement présenté à Séville 5 mardi 13 juin Le Brésil ouvre le score après 10 secondes 7 mardi 13 juin Le bijou d'Insigne avec l'Italie 28 mardi 13 juin Derniers jours : 300€ offerts remboursés en CASH pour parier ! mardi 13 juin Un mort dans une bagarre entre supporters à Cali 10 mardi 13 juin Pronostic France Angleterre : jusqu'à 390€ à gagner sur le match amical des Bleus lundi 12 juin La merveille de Bradley contre le Mexique 11 lundi 12 juin Figo plante un coup franc contre la Roma 17 dimanche 11 juin Pep Guardiola soutient le référendum d'indépendance en Catalogne 58 dimanche 11 juin Des matchs de Premier League à 11h30 ? 28 dimanche 11 juin Infantino n'est pas inquiet pour le Mondial au Qatar 11 dimanche 11 juin Drogba réussit ses débuts avec Phoenix 8 samedi 10 juin Capello en Chine 16 samedi 10 juin Roger Schmidt va signer en Chine 1 samedi 10 juin L'explosion de la télé suédoise 26 vendredi 9 juin L'ouverture du score magnifique de Giroud 13 vendredi 9 juin L'agent de Verratti tacle encore le PSG 77 vendredi 9 juin Le coup franc juninhesque de Guerrero 12 vendredi 9 juin Un footballeur ghanéen en prison pour violences conjugales 8 vendredi 9 juin Tu sais que tu es un Mercatix quand... 15 jeudi 8 juin Benevento décroche sa promotion en Serie A 19 jeudi 8 juin Kurzawa à fond pour les Warriors 48 jeudi 8 juin Un fan de Split en colle une à l'ancien président du Dinamo Zagreb 15 jeudi 8 juin Pronostic Suède France : jusqu'à 445€ à gagner sur le match des Bleus jeudi 8 juin La finale de la C1 2019 se jouera à Madrid ou à Bakou 36 jeudi 8 juin L'ES Sétif sacrée championne d'Algérie 10 jeudi 8 juin Marcelo remet son tatouage à jour 13 jeudi 8 juin Mauro Cetto prend sa retraite 16 mercredi 7 juin Un club tchétchène prend le nom du père du président 20 mercredi 7 juin Un fan de Sheffield en phase terminale grimpe l'Everest 13 mercredi 7 juin Un club américain sponsorisé par un site porno 25 mercredi 7 juin Alexis Sánchez en vieillard pour la Coupe des confédérations 6 mercredi 7 juin L'acte héroïque d'un supporter de Millwall au moment des attentats de Londres 44 mercredi 7 juin Voilà pourquoi Ben Arfa s'entraîne à la plage... mercredi 7 juin Vers des play-offs en Ligue 2 ? 55 mercredi 7 juin Beckham va pouvoir construire son stade de MLS 10 mercredi 7 juin SO FOOT #147 - En kiosque vendredi !! mardi 6 juin Bundesliga : Lewandowski meilleur joueur, Dembélé meilleur espoir 19 mardi 6 juin Le président de la Fédé tchèque démissionne depuis sa prison 2 mardi 6 juin Emery et Zubizarreta vont se rencontrer pour l'Euro 2020 11 mardi 6 juin L'OM vire un jeune de son centre de formation 51 mardi 6 juin La nouvelle vidéo de Ben Arfa 42 lundi 5 juin Quand des caravanes font irruption pendant un match à Angers 12 lundi 5 juin Karim Benzema égale Raymon Kopa, mais... lundi 5 juin La situation diplomatique du Qatar inquiète la FIFA 44 lundi 5 juin Qui est Ederson Moraes, le 2e gardien le plus cher du monde ? lundi 5 juin Quand Nike et CR7 font de la pub pour Adidas 31 lundi 5 juin Boca Juniors file vers le titre 7 lundi 5 juin Gérone monte en Liga 16 dimanche 4 juin Finale Serie B : Carpi accroché par Benevento 8 dimanche 4 juin Mondial 2030 : l'UEFA pousse l'Angleterre à se présenter 11 dimanche 4 juin Suivre SO FOOT sur les réseaux sociaux 1 samedi 3 juin Combien le Real Madrid a dépensé pour gagner la Ligue des champions samedi 3 juin Asensio clôt le débat 3 samedi 3 juin Casemiro et Cristiano mettent le Real en orbite 1 samedi 3 juin Le sublime retourné de Mandžukić pour l'égalisation 5 samedi 3 juin CR7 ouvre le bal 1 samedi 3 juin Le tifo des supporters turinois lors de l'entrée des joueurs 2 samedi 3 juin Les anciens de la Juve à fond derrière les Bianconeri samedi 3 juin Del Piero débarque à Cardiff en roi 2 samedi 3 juin Des ultras parisiens taquinent une hôtesse de l'air 17 samedi 3 juin Buffon pourrait détrôner Maldini ce soir 20