Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 11 Résultats Classements Options
  1. // Coupe du monde 2018
  2. //

La liste des 23 Bleus d'Olivier Guez

Avant d’être récompensé du prix Renaudot 2017 pour La Disparition de Josef Mengele, son roman biographique du médecin tortionnaire nazi ayant fui en Amérique du Sud après la guerre, l’écrivain Olivier Guez rendait hommage en 2014 au dribble brésilien dans L’Éloge de l’esquive. Son joker pour la Russie n’est pas Garrincha, mais Dimitri Liénard – un Strasbourgeois, évidemment.

Modififié
Gardiens : Hugo Lloris - Steve Mandanda - Stéphane Ruffier
Défenseurs : Mathieu Debuchy - Benjamin Mendy - Raphaël Varane - Lucas Hernandez - Adil Rami - Samuel Umtiti - Lucas Digne - Benjamin Pavard
Milieux : Blaise Matuidi - N'Golo Kanté - Paul Pogba - Adrien Rabiot - Dimitri Liénard - Dimitri Payet
Attaquants : Franck Ribéry - Kylian Mbappé - Olivier Giroud - Antoine Griezmann - Florian Thauvin - Ousmane Dembélé

Lloris et Mandanda, c’est du classique. Qu’est-ce qui fait pencher la balance vers Ruffier plutôt que Costil ou Areola ?
Je trouve que Stéphane Ruffier est un excellent gardien. Il m’inspire beaucoup plus confiance, avec sa rage. Il réussit des choses étonnantes, quand même. En valeur intrinsèque, il est meilleur que les deux autres que vous avez cités. J’ai vu Areola en Ligue des champions, il n’a pas cette grinta.

Vous avez été convaincu par Lucas Hernandez lors de ses débuts en sélection ?
Rien que le fait d’évoluer aux côtés de Diego Godín à l’Atlético, à mon sens, ça vaut tous les passeports du monde pour un défenseur central.


Quelle serait votre charnière centrale titulaire après la blessure de Laurent Koscielny ?
J’étais très triste pour lui. Il avait dit qu’il voulait arrêter la sélection après la Coupe du monde, c’est terrible de partir là-dessus.
« Varane, il lui faut une espèce d’aboyeur comme Ramos à ses côtés, et il ne l’a pas en sélection. »
Je n’ai jamais été un grand fan de Varane. En fait, sans Ramos, je ne sais pas ce que vaut ce joueur. Il lui faut une espèce d’aboyeur comme Ramos à ses côtés, et il ne l’a pas en sélection. Logiquement, on devrait partir sur Varane-Umtiti. Après, si on pouvait avoir Godín-Ramos, ce serait pas mal... À gauche, Mendy, il est rétabli, non ? Il me semble qu’il est bon. À droite, j’aime bien le petit Pavard, il a une bonne tête.

Il y a quelques mois, vous formuliez votre amour pour le Racing Club de Strasbourg dans un texte intitulé La Madeleine bleue. Vous avez glissé le milieu strasbourgeois Dimitri Liénard dans votre liste. Qu'est-ce qu'il représente au Racing ?
Il représente une très belle histoire. C’est assez rare aujourd’hui, dans le foot pro, d’émerger à trente ans et des poussières au plus haut niveau. C’est un beau joueur, il est assez élégant, il tire bien les coups de pied arrêtés.


Quel est votre milieu de terrain idéal ?
« Matuidi, je trouve qu’il a très bien fait de quitter le PSG pour jouer dans un vrai club... Le PSG a perdu son âme en le laissant partir à la Juventus. »
Commençons par Pogba, qui a tout pour réussir. Peut-être qu’un jour, il réussira vraiment à atteindre le niveau qu’on lui promet. J’aime bien Matuidi. Je trouve qu’il a très bien fait de quitter le PSG pour jouer dans un vrai club. Il a une gnaque, une endurance... Je trouve que le PSG a perdu son âme en le laissant partir à la Juventus.

C’est terrible pour le PSG ce que vous dites...
Je n’aime pas ce PSG. Il y a un truc qui manque. J’étais au Parc, récemment. On le voit en Ligue des champions : cette hyper-intensité, cette force collective, cette puissante, ils ne l’ont jamais trouvée. C’est très étonnant.

Vous prenez Ribéry. Tout le monde l’a oublié depuis qu'il a quitté la sélection avant le Mondial au Brésil, mais il a démontré en demi-finale de la Ligue des champions qu'il était encore au top.
« Je trouve que ça aurait de la gueule de rappeler Ribéry. On n’aurait pas le Ribéry immature de l’Afrique du Sud, on n’aurait pas non plus le gamin d’il y a douze ans. On aurait, au contraire, un joueur d’expérience. »
La manière dont il a joué lors de la confrontation contre le Real Madrid à 35 ans, chapeau. Il est entré dans l’histoire du Bayern, qui a une immense histoire. Sur la demi-finale, j’ai d’ailleurs trouvé que le Bayern a été meilleur. Je trouve que ça aurait de la gueule de rappeler Ribéry. On n’aurait pas le Ribéry immature de l’Afrique du Sud, on n’aurait pas non plus le gamin d’il y a douze ans, qui était cadré par les monstres de l’époque. On aurait, au contraire, un joueur d’expérience, qui aurait envie de tout donner pour sa dernière échéance internationale. Ribéry, je le ferais entrer en cours de jeu. Il a du coffre encore. J’étais vraiment impressionné de son niveau en demi-finale de la Ligue des champions. Je pense qu’il aurait envie de réussir sa sortie. Et je ne vois pas de grand leader dans cette équipe. Ils sont doués, mais c’est assez terne. Il manque une grande personnalité. Je ne dis pas que Ribéry a une grande personnalité, mais il a un autre bagage, un autre âge, un autre vécu.

Un mot sur Giroud, le cas qui fait le plus débat en attaque...
Il a rendu de fiers services à l’équipe de France. C’est un soldat valeureux, à défaut d’être un génie du football.

Pour finir, si pouviez sélectionner un joueur étranger, ce serait qui ?
Suárez. Comme ça, spontanément. J’adore l’Uruguay et je trouve que c’est un extraordinaire attaquant. Un finisseur hallucinant. (Il insiste, N.D.L.R.) Il a cette rage – même si je lui souhaite de s’être calmé –, cette force morale que l’équipe de France n'a jamais démontrée ces dernières années. Propos recueillis par Florian Lefèvre À lire : l'interview culture foot d'Olivier Guez dans le SO FOOT #154