1. //
  2. // 38e journée

La Ligue des Champions pour l'Udinese

Sans trembler, l'Udinese s'impose sur la pelouse de Catane (0-2) et décroche son ticket pour le tour préliminaire de la Ligue des Champions. Vainqueur de l'Inter (3-1), la Lazio termine quatrième, juste devant le Napoli, qui a battu Sienne au San Paolo (2-1). Lecce est relégué.

Modififié
6 8
C’est l’Udinese. Ou plutôt l’Udinatale. L’équipe frioulane disputera bien le tour préliminaire de la Ligue des Champions en août prochain, comme l’an dernier. En espérant qu’elle ne tombera pas encore contre une équipe anglaise. Il y a du temps pour penser au futur adversaire. Ce soir, l’Udinese ne veut penser qu’à sa qualification. Une qualification obtenue au terme d’un sprint final parfait : quatre victoires lors des quatre dernières journées, sans encaisser le moindre but. Contre Catane, la formation de Guidolin n’avait besoin que d’un point. Mais lorsque l’on a un Di Natale dans son équipe, pourquoi se contenter d’un match nul ? Dès sa première occasion, le double meilleur buteur de Serie A, qui va cette année laisser sa couronne à Zlatan, ouvre le score, après un joli numéro d’équilibriste. A 1-0, l’Udinese est peinarde. Presque un peu trop : la défense s’oublie un peu, et les Siciliens obtiennent un pénalty. Mais Gomez n’avait pas franchement envie de relancer le suspense dans la course à la troisième place : l’Argentin ne salit même pas les gants de Handanovic, et tire à côté. A partir de là, le match se termine virtuellement. Les Frioulans maîtrisent, et doublent la mise en seconde période par Fabbrini. Un but qui permet à l’Udinese de mettre sa troisième place dans un coffre-fort. Pour la deuxième année consécutive, et malgré les départs d’Inler, Alexis Sanchez et Zapata, les Bianconeri auront l’occasion de disputer la plus prestigieuse des compétitions. Encore faudra-t-il passer le tour préliminaire, cette fois-ci.

L’Inter va écourter ses vacances

Rien à faire, donc, pour la Lazio et le Napoli. Les deux équipes, qui espéraient un faux pas de l’Udinese pour monter sur le podium, devront se contenter de l’Europa League. Les deux ont gagné, mais ce sont des victoires amères. La Lazio, d’abord. Les Romains recevaient l’Inter, qui, elle aussi, pouvait encore croire à la troisième place. Sans Klose, encore blessé, la Lazio a joué la première période en sous-régime, rapidement blasée, aussi, par les mauvaises nouvelles qui arrivaient de Catane. En fin de première période, c’est même l’Inter qui débloque la situation par Milito, sur pénalty. Mais au retour des vestiaires, la Lazio change totalement de visage. Les Laziali égalisent d’abord par Kozak, de la tête, puis prennent totalement le contrôle du match. Quatre minutes après l’égalisation, Lulic dépose Maicon sur l’aile gauche et sert Candreva. Pan ! 2-1. Et même 3-1 dans les arrêts de jeu grâce au but du capitaine Mauri, qui clôt ainsi la saison de Serie A. La Lazio termine donc quatrième et se qualifie pour l’Europa League. L’Inter, en revanche, devra se contenter du tour préliminaire de la C3, à disputer au mois de juillet. L’été va être court, pour les Nerazzurri.

La cinquième place, elle est donc pour le Napoli. Les Napolitains n’avaient plus leur destin entre les mains. Il fallait gagner contre Sienne, et attendre des résultats positifs en provenance de Catane et du stadio Olimpico. Manque de bol : ce ne sont que des mauvaises nouvelles qui sont arrivées au cours de la soirée. Pourtant, l’équipe de Mazzarri a fait le taf. Malgré l’absence de certains cadres, suspendus, l’équipe a fait ce qu’il fallait faire, en venant à bout d’une formation de Sienne déjà sauvée et qui n’avait donc plus rien à gagner. Le goleador d’un soir, c’est Dossena. Auteur d’un doublé (deux pions dignes d’un renard des surfaces), le joueur permet à Naples de s’imposer 2-1 (égalisation momentanée de Destro pour Sienne) dans un San Paolo plutôt déçu par cette cinquième position. Non, le Napoli ne rééditera pas ses exploits en Ligue des Champions la saison prochaine. Dommage. Car les Napolitains peuvent ce soir affirmer qu’ils ont éliminé le néo-champion d’Angleterre de la C1. Ouais, c’est une maigre consolation.

Lecce out, Pescara in ?

Enfin, le Genoa sera bien en Serie A la saison prochaine. Au terme d’une année 2012 catastrophique, les Génois se sont finalement sauvés, grâce à leur victoire 2-0 contre Palerme. Genoa-Palerme : cela aurait pu être un choc entre deux prétendants à l’Europe. Tu parles. Le Genoa termine ce championnat à la 17e position, Palerme à la 16e. Mais bon, l’important, pour les deux formations, c'est que cette saison maudite est enfin terminée. Gênes peut remercier Gilardino et Sculli, buteurs ce soir dans un stadio Marassi vide, à cause du huis-clos décrété suite au blocus imposé par les tifosi il y a quelques semaines, lors d’une déroute face à Sienne (1-4). Tout le peuple rossoblù peut donc souffler. Quand au président Preziosi, il va devoir prendre ses responsabilités pendant l’été. Une autre saison de ce type n’est même pas envisageable.

Genoa qui rit, Lecce qui pleure. Les joueurs des Pouilles rejoignent Cesena et Novara dans le wagon qui mène vers la Serie B. Lecce avait besoin d’un miracle : il fallait gagner sur la pelouse du Chievo, et espérer une défaite du Genoa contre Palerme. Rien de tout cela ne s’est produit. Gênes a gagné, et Lecce a perdu. 1-0, grâce à un but de Vacek à dix minutes du terme. Dommage pour Lecce, qui avait entamé une superbe remontée en cette fin de saison, mais qui, contrairement à la saison dernière, ne sera jamais parvenu à sortir de la zone rouge. Retour en Serie B, donc, deux ans après l’avoir quittée. En échange, la Serie A va certainement récupérer le Pescara de Zdeněk Zeman, actuel leader de Serie B (et meilleure attaque avec 86 buts marqués), à trois journées de la fin. Et ça, c’est une très belle nouvelle.

Les résultats :

Juventus - Atalanta 3-1
Marrone 10', Del Piero 28', Barzagli 90' / Lichtsteiner 83'
Milan - Novara 2-1
Flamini 56', Inzaghi 82' / Garcia 20'
Fiorentina - Cagliari 0-0
Parma - Bologna 1-0
Biabiany 37'
Cesena - Roma 2-3
Del Nero 9', Santana 90' / Bojan 27', Lamela 32', De Rossi 49'
Genoa - Palermo 2-0
Gilardino 52', Sculli 70'
Lazio - Inter 3-1
Kozak 59', Candreva 63', Mauri 90' / Milito 45'
Napoli - Siena 2-1
Dossena 3' et 34' / Destro 6'
Chievo - Lecce 1-0
Vacek 78'
Catania - Udinese 0-1
Di Natale 19', Fabbrini 58'

Eric Maggiori
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

lavezzi vient par chez nous, tu verras, la ldc ça va le faire !!!

en plus, paris c'est plus sympa que milan !!!
Abilbelnarqaw Niveau : DHR
Zemania is back !! C'est reparti pour des 6-2 contre la Lazio avant de s'en prendre 8 à domicile par l'Inter ^^
DIMITRI-SUR-LE-DON-S04 Niveau : Ligue des champions
Je pense que l'Inter ne jouera pas de c3 la saison prochaine, ils ont terminé sixième.

Mais à vérifier.
DIMITRI-SUR-LE-DON-S04 Niveau : Ligue des champions
Je pense que l'Inter ne jouera pas de c3 la saison prochaine, ils ont terminé sixième.

Mais à vérifier.
Ryan Joseph Wilson Niveau : DHR
Ouais mais la finale de la Coupe d'Italie oppose la Juve au Napoli (qualifiés respectivement en C1 et C3) donc la place restante ira au 6ème de Serie A, donc à l'Inter.
Il Ragno Nero Niveau : CFA2
"Dès sa première occasion, le double meilleur buteur de Serie A, qui va cette année laisser sa couronne à Zlatan, ouvre le score, après un joli numéro d’équilibriste."

Ah, ah, on était devant Lazio-Inter, pas devant Catane-Udine ! ;-)

Sa plus grosse occasion, Di Natale se l'est créée après 30 secondes de jeu sur une belle bourde de Legrottaglie. Inexplicablement, il l'a mise à côté, un truc qui n'arrive jamais à Toto en 1 contre 1 face au gardien...

Bon, en fait, l'explication, on l'a eue quelques minutes après ! Les nouvelles chaussures spécial Euro sont pas au point ! Après un changement de godasses sur le bord du terrain, la 2ème grosse occasion aura été la bonne.

Et hop, 80 buts en 3 championnats pour Di Natale !
c est prestigieux pour l italie de voir udine se qualifier pour la champions...la lazio attend...la lazio vaincra
Oui kukrapok, c'est prestigieux puisque l'Udinese est arrivée devant et qu'elle est donc meilleure.
Et qu'elle alignera sans doute Di Natale, le meilleur buteur italien de ces dernières années doublé d'un artiste du geste technique, ce qui permettra à un public un peu plus vaste de le voir jouer. Ça donnera aussi un peu plus de visibilité à Handanovic qu'on ne cite quasiment jamais alors que depuis deux ans beaucoup d'attaquants font dans leur froc au moment de lui tirer un penalty.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
6 8