En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 4 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Bilan

La Ligue des champions 2016-2017 en chiffres

Des surprises, des confirmations, pas mal de pions et quelques branlées, la soixante-deuxième C1 de l'histoire a tenu son rang. La voilà en chiffres.

Modififié
10. Comme le nombre de buts inscrits par Cristiano Ronaldo à partir des quarts de finale : cinq contre le Bayern, trois contre l’Atlético et deux contre la Juventus. Plutôt décisif, comme garçon.

3. Grâce à la victoire finale du Real, Raphaël Varane et Karim Benzema remportent leur troisième Ligue des champions en quatre ans (2014, 2016, 2017). Un bon choix de carrière, cette Maison-Blanche.

600. C’est le nombre stratosphérique de buts inscrits par Cristiano Ronaldo en carrière, jusqu'à son doublé de samedi soir en finale contre la Juventus.

3. Comme le nombre de finales où Cristiano Ronaldo a planté. Une première aussi historique que peu surprenante.

12. Comme le nombre de coupes aux grandes oreilles soulevées par les Madrilènes. Un record absolu, loin devant les sept titres de l'AC Milan.

L'équipe type du week-end

3. Dans son long chemin pour arriver jusqu’à la finale, la Juventus n’a encaissé que trois petits buts. Des buts de Corentin Tolisso, Nicolas Pareja et Kylian Mbappé. Mais ça, c’était avant de rencontrer la machine blanche.

6. La phase finale de la Ligue des champions, c’est aussi la révélation de Kylian Mbappé, 18 ans et déjà largement au niveau des joutes européennes. En six matchs contre Manchester City, le Borussia Dortmund et la Juventus, Kyky a planté six buts. Costaud.


1. La Juventus a perdu un seul match en Ligue des champions cette saison. Celui qu’il ne fallait pas.

31. Avec 380 buts en 125 matchs joués, cette Ligue des champions a été très prolifique. Avec cette moyenne de 3,04 buts par match, cela veut dire qu’on assiste à un but toutes les 31 minutes en C1.

3. Comme le nombre de buts inscrits en prolongation. Les trois par le Real Madrid, contre le Bayern Munich en quarts de finale.

56. Au total, le Real Madrid aura frappé 244 fois au but, soit 56 fois de plus que le deuxième du classement, le Bayern Munich. Et comme l’abnégation paie toujours, les hommes de Zinédine Zidane ont naturellement et assez largement la meilleure attaque de la compétition avec 36 buts.

0. Tous les ans, le Dinamo Zagreb vient en Ligue des champions pour se faire fesser. Mais cette fois-ci, le club croate a fait très fort avec six défaites au compteur, donc zéro point. Mieux encore, le Dinamo n’a même pas été foutu d’inscrire le moindre but.

0,83. Sur les 32 équipes engagées, neuf n’ont pas été capables d’inscrire au moins un but par match. Dont l’OL qui, avec ses cinq buts en six rencontres, a marqué 0,83 but par match. C’est moins que Rostov et Ludogorets, par exemple.

36. Avec 36 % de possession de balle en moyenne, Rostov est l’équipe qui tient le moins le ballon. Et c’est peu de le dire.

33. Comme le nombre de cartons reçus par la Juventus, dont 31 jaunes et deux rouges. C’est, de loin, l’équipe la plus sanctionnée de la compétition.


142 345. Comme le nombre de mètres parcourus par Koke, le joueur qui a le plus couru lors de cette édition, en douze matchs de C1. Bizarrement, ce sont trois joueurs de l’Atlético qui dominent ce classement, puisque Koke est suivi de près par Antoine Griezmann et Gabi.

3. Le meilleur buteur de la compétition de la tête a planté trois coups de casque au fond des filets. Et, surprise, il s’agit de Karim Benzema.

4. Comme le nombre de penaltys inscrits par Robert Lewandowski, soit la moitié de ses réalisations.

11. Lionel Messi est un gaucher exclusif. La totalité de ses onze buts ont été inscrits grâce à sa formidable patte gauche.

5. Avec cinq cartons jaunes et un carton rouge récoltés, Marco Verratti est le joueur le plus indiscipliné de la compétition. Et dire qu’on croyait qu’il avait changé.

12. Comme le nombre de fois où un gardien a dû aller chercher le ballon au fond de ses filets lors de la rencontre entre le Borussia Dortmund et le Legia Varsovie (8-4).

690. Entre le but de Nicolas Pareja et celui de Kylian Mbappé, Gigi Buffon est resté invaincu pendant plus de 690 minutes de jeu.

4. Le nombre de passes réussies par les joueurs du PSG entre la 87e minute et le coup de sifflet final lors de la déroute face au Barça. Dont trois engagements.




Par Kevin Charnay
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié




Dans cet article


lundi 19 février BONUS ÉDITION LIMITÉE : 200€ offerts pour miser sur Chelsea - Barcelone 1
Hier à 17:15 Lamine Sané signe à Orlando 8
Partenaires
Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
Hier à 09:47 Ronaldinho se lance dans la musique 12 lundi 19 février 414€ à gagner avec Barça & Bayern 2
lundi 19 février 160 Millions d'€ à gagner ce mardi à l'Euro Millions ! lundi 19 février Le derby de Bahia se termine avec dix expulsés 19
À lire ensuite
L'équipe type du week-end