1. //
  2. // 14e journée

La Ligue 2 la tête à l’envers

Amputé d’un match après le report d’Arles–Brest, le début de la 14e journée de Ligue 2 a une nouvelle fois offert son lot de surprises. Pendant que Tours et Troyes s’enlisaient, Caen et Nancy en ont profité pour grappiller quelques places. Angers s’est emparé de la première, mais l’exploit est pour le CA Bastia, vainqueur pour la première fois de la saison. Du grand n’importe quoi.

Modififié
0 3
Angers sur le fil

Metz a cru pouvoir dormir tranquille. Mais Angers ne comptait faire aucune fleur nocturne à l’ennemi grenat. Opposés au Havre ce soir, les hommes de Stéphane Moulin ont enchaîné une 3e victoire en 4 matchs et repassent provisoirement en tête du championnat. Mais les Angevins ont dû puiser dans leurs ressources pour arracher un succès précieux sur la pelouse des Normands. Menés après le but sur penalty de Rivière (75e), ils peuvent en outre remercier leurs poteaux, décisifs sur deux actions de Mahrez (50e et 55e). Cependant, grâce à Frikeche (81e) et un coup de billard gagnant conclu par Thomas (88e), Angers a finalement coiffé sur le fil un adversaire qui flirte désormais dangereusement avec la zone de relégation.

La chasse au podium

Derrière Metz, Angers et Lens, les points valent cher. Fortunes diverses ce soir pour les poursuivants et prétendants aux places d’honneur, puisque pendant que Tours et Troyes s’inclinaient, Caen et Nancy ont empoché deux succès faciles.

Honneur aux Tourangeaux, 4es avant la rencontre. Malgré l’activité incessante d’Anthony Delort sur le front de l’attaque et récompensé de ses efforts à la 51e minute, c’est bien Créteil qui a glané 3 points. Sur un superbe enchaînement contrôle-poitrine-frappe sous la barre, Essombé avait déclenché les hostilités après seulement 58 secondes de jeu. Revenu à 1-1, Tours a poussé avant de se faire crucifier par Djellihahine à 10 minutes du terme.

Troyes a fait encore pire sur sa pelouse face à Laval. Invaincus à domicile depuis 7 mois et une défaite face au PSG, une autre dimension, l’ESTAC a fait pâle figure face un adversaire 18e avant la rencontre. Sans réelle réaction, les Troyens se sont inclinés sur un but classique dans l’antichambre de l’élite. Sur un coup franc rentrant touché par l’homme invisible, Alla trompait la défense adverse pour donner l’avantage et la victoire aux Lavallois qui prennent de l’air en bas du classement.

Le carton de la soirée est à mettre à l'actif de Caen qui a fait exploser des Istréens en souffrance. Deux buts d’Autret dans le premier acte, deux autres en seconde période suite à l’expulsion pour contestation de l’ancien Rennais Diarra, et Caen pliait l’affaire avec une facilité déconcertante. Et une 5e place à la clé.

À Nancy, l’effet Pablo Correa ne s’estompe pas. Les Lorrains viennent d’enchaîner un 4e sucès de rang depuis l’arrivée de leur ancien coach. Opposés à la Berrichonne de Châteauroux, les coéquipiers de Benjamin Moukandjo, buteur à la 3e minute, ont fini le travail grâce à une nouvelle réalisation de Sami sur corner (33e). Nancy remonte, tout comme la cote de Correa, et s’installe au pied du podium.

L’exploit

14 matchs qu’ils l’attendaient. Le CA Bastia a enfin trouvé le chemin de la victoire en s’imposant à l’extérieur face aux Crocos nîmois. Oubliée l’humiliation face à Troyes (6-1), les Corses peuvent savourer ces trois points acquis de haute lutte. C’est Le Mat qui, à la 27e minute, a permis à Bastia de débloquer son compteur et de gagner le premier succès de son histoire en Ligue 2. Malgré la pression nîmoise en fin de match, le CA a résisté, bien aidé, il faut le souligner, par les 6 supporters indécrottables qui avaient fait le déplacement.

Le match nul

85 minutes sans rien, et puis deux buts. C’est le scénario du match entre Clermont et Auxerre qui a accouché d’un match nul 1-1. Si les Auxerrois ont dominé grâce à un virevoltant mais inconstant Ntep, c’est bien les habitants des volcans qui ont cru réaliser la bonne affaire en ouvrant le score par Bettiol à cinq minutes du terme. Il n’en fallait pas plus aux hommes de Bernard Casoni pour réagir et dans la foulée, décrocher un point sur un coup franc rentrant de l’inévitable Ntep. Un partage des points pas forcément flatteur pour des Bourguignons qui ont tout de même évité le pire.

Consultez les résultats complets et le classement après cette 14e journée

Par Raphaël Gaftarnik
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Aldo Raine Niveau : DHR
"Troyes a fait encore pire sur sa pelouse à Laval"

Hein ? Auraient-ils ramené leur pelouse là-bas ?
Sinon excellent résultat pour les trois premiers, en espérant que Lens s'impose Lundi.
Aldo Raine Niveau : DHR
Le 6-1 de Bastia, c'était contre Troyes et pas Lens (j'aurais préféré), faîtes gaffe les gars, pas sérieux ça.
b.adam24
Pablo Correa Rules!
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
0 3