La Ligue 1 trop petite pour le PSG ?

65 millions d'euros pour Zlatan Ibrahimović et Thiago Silva. C'est autant que le budget annuel des Girondins de Bordeaux, c'est trois fois celui de Bastia, et c'est beaucoup de casquettes d'Élie Baup. En frappant un énorme coup sur le marché des transferts, le Paris Saint-Germain change la face d'une Ligue 1 dont le futur s'écrira à deux vitesses.

Modififié
0 74
Zlatan Ibrahimović interviewé par Éric Besnard ? Ezequiel Lavezzi qui trompe Nicolas Penneteau ? Thiago Silva qui tacle Emmanuel Rivière ? À mi-chemin entre le rêve et la réalité, le recrutement quatre étoiles du Paris Saint-Germain fait maigrir ici et parler là-bas. Réputé, pas toujours à juste titre, comme un championnat morose, flirtant avec l'ennuyeux, la Ligue 1 tient enfin, avec ce Paris Saint-Germain, sa bande de Galactiques. Une dream-team made in Serie A capable de tout, même de faire vendre des maillots dont le prix pourrait atteindre 125 euros cette saison… L'été dernier, alors que QSI posait les premières pièces de son impressionnant puzzle, la France du football était quasi-unanime : l'arrivée des pépettes et des figures de proue était une bonne chose pour un football hexagonal en recherche de dynamisme. Un an, une deuxième place et deux mercatos plus tard, la donne ne semble plus être la même. D'une part, en investissant la quasi-totalité de ses liquidités en Italie, le PSG n'est pas la locomotive économique qu'il aurait pu être. D'autre part, fort de cet impressionnant mercato, le club de la capitale pourrait bien être devenu trop grand pour la Ligue 1.

Lille seul concurrent crédible ?

C'est qu'il va falloir lui expliquer, à Zlatan, que ses concurrents ne s'appellent plus Juventus Turin ou Real Madrid, mais Lille OSC et Montpellier Hérault. Car, comme la saison passée, où ils étaient donnés gagnants avant même la première journée, les Parisiens vont tout de même devoir faire face à une petite concurrence. Une concurrence a priori moins forte, mais une concurrence quand même, que le LOSC, bien que privé d'Eden Hazard, devrait incarner tout au long de la saison. Renforcé par les arrivées de Marvin Martin et de Salomon Kalou, le club de Michel Seydoux devrait être, à l'instar de Montpellier en fin de saison dernière, la solution de rechange des Français anti-parisiens, dans la lutte contre l'ogre au porte-monnaie sans fin.

Cela étant dit, il faut bien comprendre que si le Paris Saint-Germain n'a pas été champion la saison passée, c'est aussi et surtout parce que Montpellier a réalisé une saison exceptionnelle. Un énorme bâton dans la roue du carrosse francilien qui ne brisera pas la marche triomphale des joueurs de la capitale chaque année. Forte des arrivées d'Ibrahimović, Thiago Silva, Lavezzi et Verratti, l'impressionnante armada parisienne semble être sa propre ennemie. Pour les joueurs de Carlo Ancelotti, l'équation est simple et sera la même toute la saison : chaque victoire obtenue sera qualifiée de « normale » , tandis qu'un simple match nul sera une contre-performance. Une forte pression dont QSI compte bien se débarrasser en sortant sa meilleure arme : le cash.

Le Veston ensorcelé du Cheikh

L'an passé, QSI annonçait qu'ils trouvaient « normal » d'allonger 100 millions d'euros par mercato estival sur trois ans. Aujourd'hui, les hommes de l'ombre du PSG s'exécutent, et le cercle vicieux se met en place. À force d'attirer des grands joueurs et de montrer ça et là que les moyens sont réels, Paris apparaît comme un candidat sérieux au recrutement des plus grandes stars. «  Avec Manchester City, le PSG fait partie des équipes qui peuvent s'offrir un rêve  » , évoquait Mino Raiola, agent de Zlatan Ibrahimović, au moment de comparer l'arrivée du Suédois à celle de la Joconde. Aujourd'hui, les poches qataries semblent sans fond, comme les poches du Veston ensorcelé cher à Dino Buzzati. Et comme dans la nouvelle du K, à chaque fois que le PSG lâche de la thune, c'est quelqu'un d'autre qui en souffre.

Car si la contrepartie financière versée par Paris est énorme, elle sert plus souvent à couvrir des dettes (Milan) ou à assurer un futur (Palerme) qu'à réinvestir de manière sérieuse et compétitive. L'addition est tout aussi douloureuse pour la Ligue 1. Un championnat qui espérait bien être dynamisé économiquement par l'arrivée d'un poumon investisseur, mais qui s'est vite rendu compte de la fuite des capitaux vers l'Italie. Rien que cet été – et Dieu sait qu'il est loin d'être terminé – Paris a « versé » 100 millions d'euros à la Serie A. C'est donc en billetterie lors de ses déplacements que le PSG contribuera maigrement au développement d'un championnat dans lequel il pourrait bien se balader.

En attendant Noël...

Aujourd'hui, à coups de millions, Carlo Ancelotti est à la tête d'une équipe dont les noms, de Zlatan à Pastore, en passant par Ménez et Lavezzi, n'étaient censés apparaître au Camp des Loges que dans une partie réussie de Football Manager. Et encore. Au moment d'attaquer la saison, le onze parisien devrait être composé quasi uniquement de joueurs arrivés depuis l'été dernier, Christophe Jallet faisant office d'exception et « d'Arbeloa » . Et si, comme souvent, «  amas d'individualités » et « triomphe du foot business  » devraient être associés aux premières sorties parisiennes en Ligue 1, ces pièces précieuses, ajoutées les unes aux autres, pourraient bien suffire aux Parisiens pour s'adjuger aisément un Hexagoal. Seule ombre pour noircir le portrait francilien, le fait de jouer sur plusieurs tableaux. C'est là que les Sakho, Chantôme, Nene, Bodmer et Hoarau, fortement invités à rester au club, devraient intervenir. Enfin, ça, c'est en attendant le mois de décembre et les cadeaux de Noël du président…

Par Swann Borsellino
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Dommage,

J'aurai bien aimé voir Kambouaré managé Zlatan !
Très belle référence à Dino Buzzati! Assez rare pour le noter, très appréciable de lire un article intelligent!
1.4 la cote pour Paris vainqueur de la L1 2012-2013 ...
Godfather Niveau : CFA
Il faudrait être aveugle et borgne pour ne pas voir qu'avec l'arrivée d'Ibra les qataris n'en ont absolument RIEN A CARRER d'Hexagoal... La cible, c'est véritablement la coupe aux grande oreilles !!!
Ca aurait été peut-être intéressant que les Qataris débarquent vers 2007 quand Lyon était encore très fort et que l'OM et Bordeaux étaient en cycle montant. Sans doute plus injuste sportivement pour les 3 sus-cités qui récoltaient ou s’apprêtaient à récolter les fruits d'un travail bien fait, mais plus propre à créer une vraie émulation.

Cette année, Montpellier est sans ambition, Marseille et Lyon sont en transition avec un changement de stade qui plombe les finances, et il reste donc le seul Lille dont je doute de la capacité d'expansion vu que là aussi il y a un stade à payer et qu'apparemment le club a décidé de se faire éliminer le plus tôt possible de ses coupes d'europe depuis 2 saisons.
nadjib fc barcelone Niveau : DHR
beaucoup de casquettes d’Élie Baup
Dendecuba Niveau : CFA
Note : 12
Nous sommes le 6 Octobre 2012. Le PSG, solide leader, se déplace chez l’ennemi marseillais et entend tuer le championnat dès le début de l’automne. Le match est âpre et à la 24 ème minute, Diawara encore un peu alcoolisé de la veille, se fend d’un tacle violent sur sa majesté Zlatan. L’assistance est sous le choc, le suédois est en kit. Iba, fidèle à lui-même, aimerait lui mettre un high kick de représailles cependant sa jambe s’est subitement désolidarisée de son corps et git aux pieds d’André Ayew qui l’emporte en trophée. L’OM remporte le classico grâce à un pénalty imaginaire et, poussé par l’euphorie, entame une remontada d’anthologie qui échouera malheureusement à deux points du surprenant champion, l’OGC Nice.

Les qataris se rendant compte subitement que le football c’est hrame se cassent, Monaco rachète le PSG en fin de saison pour un euro symbolique.

En bref :

Montpellier remporte la LDC, Loulou Nicolin fait un arrêt cardiaque, le stade de la Mousson portera son nom désormais.

Touché par la grâce, Thiago Silva rentre dans les ordres

Lavezzi est contrôllé positif aux corticoides

Pastore fait son coming out et rejoint la rédaction de So Foot

Gourcuff est lui toujours blessé et Gignac toujours gros

Ma pause est finie je retourne bosser…
ReynaldPedros Niveau : DHR
1.4 ? Je trouve ça encore assez élevé franchement. Je sais pas à combien elle était il y a encore quelques semaines, mais ceux qui ont pris le paris doivent être contents...!

Bon après, rien n'est certain. Tous voient aujourd'hui le PSG rouler sur tout le monde, mais comme le souligne l'article, ils ne sont pas à l'abri d'une super perf d'un autre club, d'une période de rodage qui pourrait être pénalisante (va falloir l'intégrer tout ce petit monde...), ou même de quelques crises internes parce que c'est pas les égos qui manquent, surtout depuis l'arrivée du Zlatan.

Ceci étant, j'ai quand même super hâte de voir jouer cette équipe, et ça fait quand même bien plaisir d'avoir une vraie grosse cylindrée en L1, qui pourrait même nous faire kiffer en C1 !
Il est dommage que le PSG n'est pas investit un minimum en France. Donner des moyens aux concurrents aurait permis d'avoir un championnat plus attractif donc plus de facilité à le vendre à l'étranger. On augmentait ainsi les revenus TV de l'ensemble des clubs français qui pouvaient devenir plus performants au niveau européen. De cette façon le championnat de France rentrait dans une spirale virtuose. Par contre, en écrasant toute la concurrence le championnat perd toute attractivité en étant joué d'avance et en ne proposant pas de chocs dignes de ce nom. Je pense que c'est une erreur de stratégie et que quelque part le PSG se tire aussi une balle dans le pied. À vaincre sans péril on triomphe sans gloire.
totenfest Niveau : DHR
Le gros pipeau "ce recrutement c'est bon pour le PSG mais aussi pour la Ligue 1 dans sa globalité" va bien finir par se dégonfler.
C'est juste bon pour ceux qui pensent qu'être supporters c'est "avoir droit" à du beau jeu et à des victoires, ces nouveaux consommateurs du foot "qui en veulent pour leur argent".
La dérive capitaliste du football ne détruit pas que l'âme des équipes et des joueurs, mais transforme profondément le public.

Et à l’égout part le vrai sens d'être supporter : le sentiment d'appartenance à un lieu, voire à une classe sociale, dont le club est le représentant.
Et la fierté qui y est liée.

Il reste une armada qui va tout écraser sur son passage, et faire en sorte qu'un paquet de ces fans "historiques" (depuis hier) du barca se rappellent qu'ils ont aussi de la famille en Ile-de-France (ou un ancêtre qui est passé par là, ça suffit) et qu'en soi ils ont toute la légitimité nécessaire pour devenir supporters du PSG.

Tant qu'il y a la victoire au bout, et surtout jamais, jamais de déception.....
big teddy Niveau : DHR
vous perdez pas de temps, le championnat est pas encore commencé que ça y est pour vous est-ce que la ligue 1 n'est pas trop petite pour paris? pfff... j'ai l'impression de lire planète foot ou france football.

attendez d'abord de voir comment vont cohabiter ces seigneurs ensembles, pars que pour l'instant ça ressemble surtout aux galactiques qui se sont lamentablement rammassés la gueule au real entre 2002 et 2006.
Cet article fait un peu peur quant à l'avenir de la L1. Après, les autres championnats ont également souvent une (ou deux) locomotives qui trustent tout (au moins sur une décennie): Real et Barça - ManU et Chelsea - Porto et Benfica - Inter et AC Milan - Bayern... Mais en effet, le niveau des poursuivants (Valence et l'Atletico, La Juv' et La Roma, Arsenal et Liverpool, le Borussia pour ne citer qu'eux) y sont en général d'un autre niveau que chez nous. Espérons que l'OM, l'OL, Bordeaux (St-Etienne, Reims..? ;)) retrouvent, d'une manière ou d'une autre, leur meilleur niveau.
misugi-27 Niveau : CFA2
@Dendacuba: +1 juste pour la dernière phrase..
Faut pas se leurrer, les clashs dû aux égos: on va y avoir droit au moins une fois par mois (sans compter le nombre d'articles qui va en découler).

Va expliquer à Néné que maintenant c'est Zlatan qui tire tous les péno/coup francs toi! lol
OuinOuinOuin Niveau : Ligue 1
C'est fou, on a l'impression que le PSG a gagné le championnat. Je rappelle juste qu'ils étaient sensés le remporter déjà l'an passé.

Ils vont être attendus à chaque match, les équipes adverses vont tout donner contre eux, je pense que ça va pas être si facile qu'on le pense. Et puis avec des mecs comme Zlatan, Nene, Ménez, impossible que ça parte pas en sucette. Et la presse va les détruire au moindre faux pas. On est en France, n'oubliez pas.
misugi-27 Niveau : CFA2
On se plaint que Paris ne réinvestit pas en Ligue 1 mais sérieux il y a quoi à acheter en Ligue 1? Il y avait juste Hazard mais il voulait le championnat anglais...
C'est pas en achetant Martin, Boudebouz et Hamouma qu'on va gagner la Champion's League.
Pardon mais dans les autres championats ça se passe comment ?

Tout le monde bande à l'approche des matchs au Genoa ou à Levante ? Non ? ah bah c'est pareil partout alors... et peut être qu'on pourra glaner une place au classement UEFA au lieux de faire les sainte-ni-touche
big teddy Niveau : DHR
de plus comme l'à très justement précisé lugdunum, paris n'investit pas en france se contente d'écraser tout le monde ce qui ne fera jamais progresser la ligue 1 et donc paris ne progressera pas non plus en coupe d'europe, c'est ce que n'à jamais pigé j.m.a qui se demande toujours pourquoi lyon est le chapion le plus innefficace de l'histoire en c1.
totenfest Niveau : DHR
@misugi : alors p't'être juste laisser une petite chance à des mecs comme Bodmer ou Chantome...?
big teddy Niveau : DHR
misugi-27 quant on parle d'investir ça veux pas forçément dire acheter ça veux également dire prêter ou vendre quelques bons joueurs qui pourrait renforçer les concurrents ce qui ne pourrait que faire progresser l'ensemble, tu crois que ça se passait comment fin 80- début 90? deschamps, sauzée, angloma, germain, ferreri, giresse, tout ces gars sont passés par les plus gros clubs de l'époque, paris marseille monaco ou bordeaux.

c'est comme ça qu'on fait progresser un championnat.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
0 74