En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 18 Résultats Classements Options

La Ligue 1 do Brasil

C'est désormais officiel, cette saison, la Ligue 1 va danser au rythme des pas de danse du Ney. Mais le joueur le plus cher de l'histoire n'a pas le monopole du dribble, et ils seront huit Brésiliens à découvrir la Ligue 1 cette saison. Du rugueux Marcelo à l'aérien Thiago Maia, on devrait voir de l'ordre et du progrès.

Modififié

Daniel Alves - Paris


Dans dix ans, il y a fort à parier que le palmarès de la Ligue 1 sera toujours inférieur à celui de Dani Alves. Fort de ses deux Ligue des champions avec le Barça, l’ancien Turinois débarque à Paris pour apporter son expérience des grands rendez-vous. Mais pas question de parler de retraite dorée. La preuve : le courageux brésilien n’a pas hésité à se pointer dans la capitale française un 12 juillet. En s’engageant avec le PSG, l’international aux cent sélections vient perpétuer la tradition brésilienne du PSG, et pourra même jouer avec une imitation du maillot de la Seleção. Dani le jaune.


Luiz Araújo - Lille


Edmilson est formel : « Luiz Araújo va devenir un joueur important de L1 » . Natif de Taquaritinga, comme l’ancien Lyonnais, le joueur du LOSC a tout pour devenir un des nouveaux frissons du championnat. Et tant pis s’il a une bouille d’enfant, car avec une patte gauche de gala, des appuis solides et une bonne pointe de vitesse, celui qui a fait ses gammes au São Paulo FC possède tout le kit de survie du joueur brésilien en Europe. De quoi déjà l’imaginer au PSG dans quelques années… ou au Shakhtar Donetsk.



Neymar - Paris


Que ce soit sous les diatribes de Zlatan, ou plus récemment, sous celles de Piqué, la Ligue 1 commence à en avoir assez d’être renvoyée à sa condition de championnat périphérique. Si le Ney n’entend pas détruire la crédibilité de notre championnat, il ne devrait pas être en reste au moment de lui rouler dessus. Car oui, Neymar est un mec qui fait vendre des maillots, mais l’ancien joueur de Santos est d’abord une machine à distribuer de l’amour. Un marchand de rêve à l’imagination débordante, qui ne cesse d’inventer des pas de danse inédits. Véritable guide de la Seleção, Neymar c’est le Brésil, le vrai.



Luiz Gustavo - Marseille


Après avoir laissé libre Brice Samba, l’Olympique de Marseille se devait de mettre une pincée de Brésil dans son Champion’s project. Du haut de ses quarante et une caps avec la Seleção, Luiz Gustavo était l’homme idéal pour faire danser l’entrejeu olympien. Souvent présenté comme le plus Allemand des Brésiliens, l’ancien joueur du Bayern compose tout de même avec la moustache de Revelino. Un gage de brésilianité conséquent pour le vainqueur de la Coupe des confédérations 2013.



Caju - Lille


À une lettre près, Caju serait peut être déjà double champion du monde. Mais, si comme Cafu, il évolue au poste de défenseur latéral, le jeune Brésilien a encore du chemin à parcourir pour marcher sur les traces de son illustre ainé. Il n’empêche qu’à 22 ans, le néo-Lillois a quand même fait parler de lui au pays de la Caïpirinha, où il a disputé une trentaine de matchs avec Santos ainsi qu’une Coupe du monde U20 avec la Seleção. Pas de quoi en faire pour autant un crack en puissance. Ça tombe bien, Marcelo Bielsa est là pour transformer les percherons en chevaux de course.

NB : Lille aurait trouvé un accord avec Santos pour le transfert du joueur, mais selon la Voix du Nord, il pourrait être renvoyé au Brésil, après une visite médicale qui aurait révélé des douleurs au pubis.


Thiago Mendes - Lille


À un blase près, Thiago Mendes aurait déjà été naturalisé italien et finirait tranquillement sa carrière au PSG. Mais le jeune Brésilien n’est arrivé en Ligue 1 que cet été, et n’aura probablement jamais l’honneur de recevoir un coup de tête de Brandão dans la trogne. En revanche, là où le néo-Lillois espère suivre les pas de Thiago Motta, c’est en devenant un des cadors du championnat au milieu de terrain. Un dessein qu’il partage avec le LOSC, sa nouvelle maison, qui a claqué plus de dix millions pour l’attirer.



Marcelo - Lyon


À un an près, Marcelo serait peut être déjà assis sur trois Ligue des champions, avec en prime une étiquette de meilleur latéral gauche du monde dans le dos. Mais, l’autre Marcelo, celui qui vient de signer à Lyon, n’est pas né en mai 1988, mais le même mois de l’année suivante. Les Rhodaniens récupèrent donc Marcelo, défenseur central brésilien aux mensurations de lutteurs, champion de Turquie avec Beşiktaş. Lyon, la terre promise des défenseurs centraux auriverde ?


Thiago Maia - Lille


« Si j’étais directeur du PSG, je prendrais Thiago Maia avec certitude » . Au moment où Paris entame son mercato, Marquinhos décide de lâcher une bombe sur la chaine brésilienne Sport TV. Le nom du jeune milieu de terrain fleuri alors sur le YouTube des supporters parisiens, qui vérifient rapidement qu’il est bien brésilien. Car Thiago Maia, c’est le Brésil des caresses, de la vista et du sourire. Vainqueur des Jeux Olympiques dans une Selecão emmenée par Neymar, le natif de Boa Vista s’est constitué un petit palmarès au pays, où il a également conquis deux titres de champion national avec Santos. De quoi densifier le maillage brésilien du championnat.



Par Nicolão Grellier
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié




Dans cet article


il y a 4 heures OFFRE SANS DÉPÔT : 10€ gratuits jusqu'à mercredi pour parier chez Winamax !!! 4
il y a 4 heures BONUS ÉDITION LIMITÉE : 200€ offerts pour miser sur le Classico 1 Hier à 18:30 Les retrouvailles entre Patrice Évra et les fans de Liverpool 28
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
Hier à 14:50 Le but le plus absurde de l'année en deuxième division allemande 21 Hier à 13:52 Les lumières s'éteignent en Argentine 16