1. //
  2. // Tribune

La Ligue 1, ça détonne !

0 5
D'après un rapport de mi-saison rendu public ce lundi par la division nationale de lutte contre le hooliganisme (DNLH), on assisterait en Ligue 1 à une recrudescence du vandalisme dans les travées des stades. Si l'on en croit le commissaire Antoine Boutonnet, chef de la DNLH, cette hausse s'accompagne d'une utilisation massive d'engins détonants.

Selon lui, "la part des engins détonants est passée de 12% au cours de la saison 2010-2011, à 41% depuis la reprise des championnats de ligues 1 et 2 en août (...) Ces engins vont du simple pétard à l'usage d'engins de fabrication artisanale fabriqués avec des substances chimiques potentiellement explosives".

Mais ce changement dans les habitudes « hooliganistes » ne doit pas dissimuler un mal encore plus profond, à savoir le retour du racisme dans les stades de Ligue 1. En témoignent plusieurs faits récemment constatés. Une personne qui « faisait le salut nazi en tribune à Brest", le 28 janvier dernier "a été interpellée", tout comme "six pseudo-supporters Lyonnais interpellés", trois jours plus tard, "après avoir tagué des véhicules de supporters stéphanois et un immeuble de signes analogues tels que des croix gammées", toujours selon les propos de M.Boutonnet, rapportés par le Télégramme.

On peut également souligner les 432 interpellations effectuées depuis l’été dernier pour faits de hooliganisme, Ligue 1 et Ligue 2 confondues. DL
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Est-il besoin de rappeler que l'utilisation d'engins pyrotechniques n'a strictement rien à voir avec du hooliganisme? Le problème avec cet organisme, c'est que tout comportement "déviant" au sens Beckerien va être considéré comme du hooliganisme. Et ça finit en Tours-Montpellier.
Ah bon, je croyais que le Paris-Saint-Germain post Leproux était le seul club français à connaître des problèmes de ce genre... On m'aurait menti?
Il va quand même falloir un jour que les journalistes sportifs de ce pays cessent de faire de la désinformation en confondant les hools et les ultras...
Ceci vaut d'ailleurs également et surtout pour les pouvoirs publics.

Mettre sur un même plan un ultra qui allume un fumigène pour mettre de l'ambiance et un hool qui arbore ses tatoo de croix gamée en faisant un salut nazi...c'est simplement honteux et insupportable pour les fidèles qui sont là à chaque match, derrière les buts, à encourager leur équipe en chantant pendant 90 minutes.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
0 5