Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Liverpool-Manchester United

La ligne de Calliste

Petite histoire de la rivalité Liverpool-Manchester United : depuis plus de 50 ans, aucun joueur professionnel n'a été transféré directement entre les deux clubs. Ramon Calliste, lui, l'a été en 2005. Récit d'un espoir cassé en deux par une réforme décidée par la FA et une étiquette trop collante pour lui : celle de nouveau Giggs.

Modififié
Comme un vieux tableau poussiéreux coincé entre deux meubles démontés au fond d’un grenier. Comme Najoua Belyzel. Comme des bulletins de quatrième. Ramon Calliste, 31 piges et un style aujourd’hui complètement retapé, est une breloque de l’histoire. Une main sur le pommeau de levier de vitesses, retour au début des années 2000. Un tableau connu de tous les apprentis passés entre les rouages de la machine Manchester United, repensée entièrement - et progressivement - sous le règne de Sir Alex Ferguson avec pour point zéro l’envol de ses oisillons (les frères Neville, Beckham, Giggs, Scholes, Butt) lors de l’été 1995 : l’odeur de tabac froid, la poignée de main du boss, les regards qui se croisent, un bureau à Old Trafford, un après-match. Comment convaincre un jeune de 15 ans de rejoindre un centre de formation, grande machine à laver où moins de 1% des inscrits au concours attrapera la queue du Mickey que représente un contrat pro ?

Des étoiles sur le plafond


Ferguson avait sa technique et un schéma type : l’un de ses multiples scouts repère un joueur ; ce dernier est ensuite invité à Old Trafford pour un match de l’équipe première avec sa famille, puis est reçu après la rencontre dans le bureau du coach. Là, ce sont les étoiles qui s’installent sur le plafond et l’assurance qu’à Manchester United tout est plus beau, tout est plus structuré, tout est plus réussi, les statistiques pouvant ensuite parler pour l’institution mancunienne.


Avec Calliste, la rencontre a été organisée en 2000 en compagnie de sa mère, son frère et sa sœur. « J’avais déjà un respect immense pour lui et c’est encore le cas aujourd’hui, expliquait alors récemment l’intéressé au Manchester Evening News. C’est quelqu’un qui reste assez intimidant. Un homme aussi intelligent que lui a forcément une aura particulière. » De ce jour reste une photo : on y voit Ferguson, la famille de Ramon Calliste et Ramon lui-même, un programme du match enroulé et serré entre les mains. « Elle nous suit partout où l’on va. »

Nouveau Giggs et cantine


La suite, c’est un contrat de formation de trois ans signé avec United, mais surtout une étiquette scotchée sur le front : celle de nouveau Giggs. Mais pourquoi ? Le look ? Non, Calliste tient plus de Castolo - oui, le roi du PES United - que d’Adam Levine. Ici, le jeu de comparaison part avant tout d’un épicentre commun - Cardiff - et c’est à peu près tout. « En réalité, il y avait de bonnes raisons de comparer, corrigeait le mythique Clayton Blackmore au Wales Online en novembre 2013. Il était très talentueux, très tôt. Je n’ai jamais vu Ramon comme un Giggs en matière de qualités, mais c’était évident pour tout le monde qu’il avait le potentiel et une belle opportunité de prouver qu’il pouvait avoir sa chance. » Preuve : le jeune Gallois se retrouve dans le trombinoscope des meilleures promesses mondiales en 2001 établi par l’hebdomadaire espagnol Don Balón, position 87, quatre chaises derrière Dimitar Berbatov, et ce, avec cinq ans de moins. Puis, Ramon Calliste est sorti dans la cour de récréation et a compris, lui aussi, qu’il était plus difficile de s’y faire une place que de réussir sa scolarité.


Au bout, malgré un statut d’élève sérieux et prometteur, le natif de Cardiff s’est fait avaler par le système et n’aura ni joué la moindre minute professionnelle avec Manchester United malgré une FA Youth Cup soulevée en 2003, ni avec personne d’autre. « Pourquoi ? Seul lui peut répondre à cette question » , relance l’ancien international gallois Brian Flynn, qui aura filé quatre sélections avec les espoirs du pays entre mars 2005 et début 2006. De ses années chez les grands, Calliste retient finalement autre chose : les potes - Chris Eagles notamment -, les bras de Ruud van Nistelrooy qui viendront le soutenir un jour où la motivation commençait à filer, Rooney qui joue poils de torse au vent sous une pluie dégueulasse à l’entraînement, un statut de plus jeune joueur à marquer un triplé pour les U17 de MU et les adieux. En 2005, la FA décide de mutualiser U17 et U19 pour faire une catégorie mixte - les U18 -, ce qui pousse Ferguson à faire du tri dans ses affaires. Les gosses du club sont reçus à tour de rôle, attendent leur rendez-vous dans la cantine, Calliste prend la porte.

VRP et Trivial Pursuit


De l’avis de tous, Sir Alex Ferguson avait pourtant un faible pour le gamin. Bon joueur, bonne mentalité, grosse vitesse qui lui a permis de claquer quelques records sur 200 mètres. Détail : si l’on se souvient aujourd’hui de Ramon Calliste, c’est pour autre chose. Soit être devenu le premier joueur depuis Phil Chisnall, en 1964, à rejoindre Liverpool en provenance de Manchester United. C’était en 2005, à 19 ans, au cœur d’une période que Ferguson décrit comme « un cauchemar » et grâce à Frank McPartland, qui l’avait vu jouer quelques années plus tôt à Cardiff. À son arrivée, Calliste se dira « détruit » par son départ de United.


Lorsqu'il quitte Liverpool un an plus tard, rien n’aura changé : aucun match pro, une nouvelle porte qui se ferme et Florent Sinama-Pongolle qui lui pique le plus souvent la place de titulaire en pointe avec la réserve des Reds. La suite ? Des essais, un peu partout : à Sofia, à Lincoln, à Wycombe, à Shrewsbury. Au bout de la route, un peu de stabilité avec les West London Saracens et pas mal de blessures qui ont flingué les promesses. Et alors ? Aujourd’hui, Ramon Calliste s’en fiche pas mal : il transpire dans un costume de VRP de Global Watches, une marque de montres de luxe et une photo de Ferguson dans le portefeuille. Drôle de destin pour une réponse de Trivial Pursuit.

Par Maxime Brigand
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié




Dans cet article


Hier à 18:11 Le maillot du Maroc pour le Mondial enfin dévoilé 60
Partenaires
MAILLOTS FOOT VINTAGE Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Tsugi Olive & Tom Podcast Football Recall
Hier à 16:00 La finale de la C1 2020 à Istanbul 33 Hier à 13:39 Roy Contout en garde à vue 36 Hier à 13:38 Ronaldinho va se marier avec deux femmes 97 Hier à 11:57 Falcao condamné à 9 M€ d'amende par la justice espagnole 61 mercredi 23 mai Will Smith interprétera l'hymne officiel du Mondial 70 mercredi 23 mai Un but chelou en D2 irlandaise (via Facebook SO FOOT)
À lire ensuite
You'll never hate alone