La Liga repoussée ?

0 0
Luis Manuel Rubiales multiplie les interventions dans les médias pour menacer la Liga de Futbol Profesional. Le président de l'Asociación de Futbolistas Españoles, le syndicat des joueurs, est inquiet. Le fonds de garantie pour les salaires qu'il réclame depuis juin n'est toujours pas ratifié par la LFP. Le fonds doit protéger les footballeurs espagnols en cas de banqueroute ou déclaration d'insolvabilité des clubs.

Rubiales, ancien latéral de Levante, a connu cette situation quand les Azulgranas étaient fourrés en 2008 dans une crise de bourrin. Les joueurs n'avaient pas été payés pendant plusieurs mois, tout comme les joueurs du Rayo Vallecano l'année dernière et 300 professionnels la saison passée, selon les chiffres du syndicat.

Après une interview dans Al Primer Toque, programme de Radio Marca, Rubiales a insisté sur le fait que la saison ne pouvait pas commencer sans un consensus préalable sur la question. Les menaces d'un mouvement de grève n'ont fait qu'accentuer les frictions avec la LFP qui prévoit d'instaurer des mesures pour limiter l'endettement des clubs.

"La Ligue n'a pas tenu ses promesses. Il n'y a plus de confiance. Ce mouvement est justifié. La Liga ne doit pas débuter avant que les problèmes ne soient réglés. Nous ne voyons pas cette volonté chez la LFP. Nous sommes très déçus. Nous ne voyons pas comment un championnat qui dégage un bénéfice supérieur de 8 à 10% chaque année ne pourrait pas avoir un fonds sans les dures restrictions des années précédentes. C'est une impasse sur le chemin d'un accord collectif. Nous demandons que la situation se décante et qu'un deal soit trouvé le 8 août prochain jour de réunion du board."

AlF
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Aucun commentaire sur cet article.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Article suivant
Flamengo tient le rythme
0 0