La Liga et son mercato défensif

Poussé dans leurs derniers retranchements par les super-puissances anglaises, les mastodontes de Liga entament une nouvelle phase du mercato : celle, décisive, de la prolongation de leurs stars. Une stratégie défensive que presse également l’imminente entrée en vigueur des sanctions de la FIFA.

Modififié
832 29
Du côté de la Moncloa, lieu de résidence du Premier ministre espagnol, le Brexit ne tracasse personne. Pour sûr, sans gouvernement depuis près d’un an, l’Élysée espagnol sonne creux et n’étale aucune opinion sur le référendum d’outre-Manche. C’est donc dans d’autres sphères, plus sportives que politiques, que la nouvelle d’une sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne fait des heureux. Car appelée à revoir les statuts des joueurs étrangers qui peuplent son championnat, la perfide Albion ravit les mastodontes blaugrana, merengue et colchonero, tous inquiets du nouveau pouvoir financier des membres de la Premier League grâce au pactole des droits télé (3,1 milliards par an). Alors que les plus grandes stars du ballon rond, ou les meilleurs produits marketing, c’est selon, continuent de fouler les pelouses de Liga, les offres millionnaires ne cessent d’abonder sur les tables madrilène et barcelonaise. Si bien qu’une fois le mercato estival clos, ces trois directions s’attellent à réussir leur vrai mercato : conserver leurs jugadorazos. Une stratégie que Luis Enrique résume ainsi : «  Nous devons protéger et blinder tous les bons joueurs que nous avons. »

Real et Atlético dans l’impasse de la FIFA


Ces dernières semaines, les départements de communication du Barça, du Real et de l’Atlético dégainent à foison des communiqués officiels. À chaque fois, ou presque, le même refrain : « Le Real Madrid C.F. et Luka Modrić ont trouvé un accord pour la prolongation du joueur jusqu’en... » À l’instar du milieu croate merengue, dont le contrat court désormais jusqu’en 2020, Toni Kroos et Lucas zquez du côté du Bernabéu, Mascherano, Busquets et Neymar au Camp Nou, et Griezmann, Oblak, Saúl et, dernièrement, Carrasco dans les arcanes du Vicente-Calderón ont prolongé leurs bails respectifs. Avec des clauses libératoires largement augmentées et des salaires amplement valorisés, les trois gros d’Espagne brossent dans le sens du poil leurs troupes et blindent leur contrat pour effrayer la concurrence anglaise, et celle française du PSG. Une stratégie défensive, donc, qu’adoptent à l’unisson les directions de Josep Bartomeu, Florentino Pérez et Enrique Cerezo. « Nous devons faire ces rénovations rapidement, sinon, des équipes de la Premier League viendront avec l’argent de tiers et attireront nos stars » , confirme le président madrilène lors de l’assemblée générale du club.


Dans le cas des deux fanions madrilènes, l’urgence est de mise. Et pour cause, après avoir fait appel de la sanction de la FIFA concernant le recrutement de joueurs mineurs, ils s’attendent tous deux à ce qu’elle soit appliquée dans de brefs délais. Si bien qu’interdits de s’activer lors des deux prochaines périodes de mercato, ils entament des négociations avec tous les composants de leur effectif. Pour le Real Madrid et son nouveau revenu record de 620 millions d’euros sur l’exercice précédent, les prolongations de Kroos et Modrić peuvent être qualifiées d’agressives. Alors qu’ils émergent à un peu moins de 11 millions bruts il y a de ça un mois, les deux guides du milieu de terrain merengue perçoivent désormais près de 20 millions d’euros annuels. En espérant les rénovations prochaines de Cristiano Ronaldo et de Gareth Bale, farouchement désiré outre-Manche, le board madridista table sur une substantielle augmentation de 31,4 millions d’euros de sa masse salariale. Moins opulent, mais pas moins pressé, l’Atlético dégaine également de juteuses prolongations à ses jeunes stars. Si bien que Griezmann, Oblak, Saúl, Koke et Carrasco détiennent tous des contrats au long cours.

Le Barça et la nécessité de la « sécurité fiscale »


Sur les Ramblas, la donne diffère légèrement. Car désormais libéré de toute sanction de la FIFA, le FC Barcelone s’est offert un ravalement de façade de son banc de touche lors de la dernière période de transferts. Il n’empêche qu’avec une drague intensive autour de sa MSN, la Junta Directiva de Bartomeu blinde ses stars. Premier sur la liste, puisque fortement pressenti du côté du PSG durant l’été, Neymar émarge dorénavant à 15 millions d’euros net la saison, et ce jusqu’en 2021. Luis Suárez et Lionel Messi, prochains joueurs à passer à la table des négociations, peuvent ainsi tabler sur une revalorisation salariale d’autant plus importante. Mais, comme l’évoque Josep Bartomeu, partisan d’une plus grande « sécurité juridique et fiscale » , cette bataille se jouera sur un autre terrain que celui des émoluments : « Avec de la stabilité juridique, les joueurs ne partiront pas. C’est un défi pour les clubs, pour la Ligue et pour le fisc. Nous devons tout faire pour que nos meilleurs joueurs ne partent pas, car s’ils le font, ils payeront leurs impôts dans d’autres pays. » Faudrait-il déjà qu’ils le fassent en Espagne...

Par Robin Delorme
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Dans cet article

Je me demande bien ce que Bartomeu entend par stabilité/sécurité juridique, je suis pas sûr qu'il entende la même chose que nous autres juristes français. De plus, c'est assez hilarant de le voir faire la pub du fisc espagnol après toutes les affaires autour de ses joueurs. La chute de l'article est très juste en ce sens.
fantasio73 Niveau : DHR
en clair il veut une continuité des règles fiscales que que soit le gouvernement en place, de pas voir les montants des cotisations patronales et impôts sur le revenus des joueurs changés à chaque élection.
Et entre les lignes il menace clairement de voir les plus gros payeurs d’impôts changer de pays si les il n'y a pas de baisses de la part du fisc, sous-entendus nous faire payer moins c'est mieux que de plus pouvoir nous faire payer parce que les plus gros salaires seront partis en Angleterre.

On appel ça du chantage à l'emploi.
1 réponse à ce commentaire.
Lakh'shumaFutbolClub Niveau : District
On en parle du super ravalement de surface du banc du Barça? Ils veulent déjà vendre Aleix Vidal, Arda Turan est à peine titulaire en Gamper, sans parler de la longue liste de joueurs passés inaperçus que nous avons déjà oublié: Douglas, Vermaelen, Alex Song, Douglas Pereira...
pauloradiobemba Niveau : CFA
Le ravalement de façade du banc du Barca, c'est cet été quil à été effectué. Donc aucun des joueurs que tu cites n'est concerné. Au contraire puisqu'ils ont fait partir des "poids morts" comme Vermaelen ou Douglas (Song ca fais quelques années qu'il est baladé). La mise à l'écart de Vidal est dû à sa très mauvaise implication depuis son arrivée au club. Quand à Turan, si la saison passée il a eu du mal, il semble cette saison bien s'intégrer dans le turn over qu'essaye de mettre en place l'entraîneur.

Le ravalement de façade c'est l'arrivée de Umtiti, grande réussite qui semble meme pouvoir glaner une place de titulaire. C'est Digne qui fait un remplaçant honnête et qui profite en ce début de saison des blessures du monstrueux Alba. C'est Cilessen qui vient en gardien numéro 2 (départ de Bravo qui offre la place de 1 à TS et met fin à une situation qui risquait de dégénérer). C'est l'arrivée d'un bon 9, potentiellement pouvant devenir très bon : Alcacer. C'est le retour de Denis Suarez qui semble pas trop mal s'intégrer dans la rotation (il a du ballon ce gamin). Et l'arrivée d'André Gomes qui joue peu pour le moment.
1 réponse à ce commentaire.
La question est surtout quel interet pour les joueurs d'aller en Angleterre à part l'argent ? C'est une regression absolue.

Pogba a je pense flingué sa carriere.
L'Angleterre encore limite, en plus de l'argent, t'as un championnat interessant, compétitif (le plus compétitif?) donc des gros matchs régulièrement et quelques joueurs et coachs de classe mondiale contre qui se fritter mais (et c'est pas pour troller), c'est quoi l'interet d'aller au psg à part l'argent?
Jouer la LDC ?

Créer quelque chose ? Prendre part à un projet qui essaye de placer un club sur la place européenne ?
Tu vas pas me dire que Pogba va progresser en étant parti à Manchester ? Qui ne joue pas la LDC et qui ne la jouera surement pas l'année prochaine ?
Je savais que tu allais parler de la LDC qui représente donc depuis que paris est qatari, grand max 10 matchs dans la saison! Une saison au psg se résume donc à max une quinzaine de matchs "interessants" (Monaco, Lyon, Marseille, finales de coupes...et encore)...sur une soixantaine! Si ils ne passent pas vite un palier, leur attractivité sportive déja moindre va encore diminuer! Du coup si c'est pour créer chaipakoi etc, autant aller à City ou Arsenal ou Tottenham, gagner autant et jouer plus de gros matchs non?
Vu que tu insistes sur Pogba, il a à mon avis fait une erreur en quittant la Juve, mais il est bien la preuve que les gros clubs avec un challenge sportif plus interessant ont raison de craindre ceux qui sont moins interessants sportivement mais ont juste plus d'argent! Cela dit, je pense qu'il progressera en PL comme Yaya Touré ou Vieira avant lui, c'est un championnat interessant pour les milieux dans son style! Et puis il crée quelque chose non? Il prend part à un projet qui essaie de replacer un club sur la place européenne non?
4 réponses à ce commentaire.
Ce commentaire a été modifié.
Top-player Niveau : CFA
Après dans l'immédiat, la PL ne peut pas arracher les meilleurs joueurs de Liga (sauf quelques uns de l'atleti éventuellement). Les seules possibilités c'est que le joueur devienne indésirable (ex James Rodriguez). Mais par exemple, on ne devrait pas voir des casemiro, Kroos, des Rakitic, des Neymar s'envoler en Angleterre prochainement.

Là où l'Angleterre va gêner la Liga très bientôt c'est dans la conservation de ses talents. Là Liga s'est appuyé sur de nombreux joueurs issus de PL (CR7, Bale, Modric, Suarez, Xabi Alonso, Mascherano,..) qui ont joué des rôles majeurs dans le rayonnement des clubs espagnols. Ces joueurs là étaient attirés par l'idée de jouer des Classico, de viser la LdC chaque année,.. Mais a terme la PL va devenir encore plus compétitive et paiera encore mieux ses joueurs ce qui mpeut etre leur permettra de rester dans le futur. Je pense aux joueurs comme Sané , Ihenacho, Alli, Kane, Rashford, Martial, Shaw, Bailly, Hazard, De Bruyne, Coutinho, Pogba,.. Parmi ces joueurs, il y en aura bien sur qui partiront ou qui ne deviendront pas de grands joueurs, mais je pense que la Liga ne les arrachera plus aussi facilement.

Et ce sera ça l'enjeu pour eux, de réussir à rester competitf malgré cela. Je pense que c'est pour ces raisons que le Barca et le Real investissent espagnols en ce moment
Le Baldé Vampire Niveau : Ligue 2
L'Angleterre ENCORE plus compétitive ? Il faudra déjà qu'ils commencent par devenir UN PEU compétitifs avant. Sportivement c'est le néant absolu en comparaison avec les sommes engagées, et ça semble de pire en pire chaque année au point qu'on puisse envisager une corrélation. La BPL est-elle encore une compétition sportive, ou juste un spectacle ?

Je dis tout ça pour la raison suivante : si les anglais continuent à se faire violer par les espagnols en Coupe d'Europe, les joueurs continueront à trouver un intérêt financier à La Liga au travers des contrats de publicité collectifs et individuels qui peuvent parfois dépasser les salaires.

Seuls les joueurs moyens + dont la notoriété n'est pas suffisante auprès du grand public auront un intérêt à passer la manche. Les Nolito, pas les Messi.

On pourrait aussi assister à une Qatarisation : les joueurs en fin de carrière ou ceux que le foot et la compétition n'intéressent pas autant que l'argent pourraient se retrouver en Angleterre pour vendre des maillots et s'entraîner au rabais. Ceux qui en veulent, refroidis par l'effondrement spectaculaire de carrières bien entamées sur le continent (Mkhitaryan, Pogba ?), pourraient décider de rester plus longtemps dans des clubs compétitifs où le sportif passe avant tout.

Mais bon tout ça n'est que spéculations.
Il me semble qu'il ne parle pas des meilleurs joueurs actuels mais des futurs cracks et je pense qu'il a raison, la Liga est actuellement pour les meilleurs joueurs du monde et on observe depuis peu une forte concentration de joueurs à fort potentiel en PL, ils sont achetés à des prix défiant toute concurrence (40 patates pour Sané...) et si il y en a quelques uns qui réalisent leur potentiel, il y a des chances (si effectivement les clubs de PL redeviennent performants en C1 ce qui à mon avis est probable avec l'arrivée des grands coachs) qu'ils restent en PL vu que les salaires sont imbattables!
Note : 4
Assez en phase avec ton point. La PL est clairement moins compétitive y compris cette saison pour le moment, le resserrement en tête du championnat tient surtout à la baisse incroyable de régime de Manchester City qui malgré reste co-leader. En Liga aucune équipe n'a réussi a faire une échappée. Quand on voit que l'Atletico probablement la meilleure équipe d'Europe sur l'année civile pointe à la cinquième place du championnat après son unique faux pas de la saison, quand on voit que les 4 équipes présentes en C1 sont toutes en tête de leur poule (parfois à égalité) et invaincues, comment ne pas considéré ce championnat comme le plus compétitif et désormais ( depuis 3 saisons) concurrentiel du monde ! Dites que vous préférez le championnat anglais mais n'utilisez pas des termes inappropriés

2ème point la conservation des futurs talents dans le championnat anglais gênera principalement à mon sens le Real, qui n'a pas de stratégie claire dans ses recrutements et privilégie souvent l'aspect marketing dans ses prises de décisions, moins les 2 autres qui historiquement n'utilisent que très peu la filière Premier League. A part le cas de Henry que voulait Guardiola, qui lui était estampillé premier league, les principaux joueurs recrutés par le FCB en Angleterre ces dernières années sont surtout estampillés latins. C'est cette filière latine : sud-américaine ou espagnole que l'Atletico et le Barca vont probablement privilégier en essayant de recruter le plus tôt possible et ou de former les talents latins détectés . Je ne serais pas étonné d'un "repli identitaire" en matière de football, ce qui pour le coup ne serait pas une mauvaise chose. Beaucoup reprochant au football de s'être uniformisé et donc aseptisé.
Le Baldé Vampire Niveau : Ligue 2
J'en parle vite fait dans un 2nd commentaire : en gros je pense que la BPL fait une erreur, certes compréhensible, en misant sur les jeunes : ils veulent couper ainsi l'herbe sous le pied des mastodontes continentaux mais le problème, c'est que je doute qu'ils sachent les faire progresser aussi bien que ne l'eussent fait les dits mastodontes.
Un espoir, il peut encore faire n'importe quel type de carrière selon qu'il continue à travailler ou pas : le Pogba d'aujourd'hui sera-t-il, au top de sa carrière après qqes années de BPL, au-dessus de, au hasard, un Kimmich qui resterait au Bayern ? Pas sûr.
Pepèrearnaud Niveau : CFA2
Petite précision: Henry a été recruté un an avant l'arrivée de Pep en équipe première (époque Rijkaard).
Par ailleurs, ok concernant la première partie de ton post. Néanmoins, quant à la deuxième partie, attention. De plus en plus, la fuite de talents est de plus en plus répandue. Le seul hic est bel et bien le saut des Academy au premier niveau. Mais les clubs anglais sont en train de combler ce "saut au vide" qu'on pouvait accorder que représentait ce procès il y a 6-8 années (à voir la quantité de partnership -ex City- qu'ils développent dans plusieurs pays afin de pouvoir placer ou trouver un contexte vraiment favorable aux premiers pas dans la post-formation de certaines projets de très bon joueur).
En outre, ils commencent à cerner et focaliser la véritable clé de voûte de la question: l'entraîneur de l'équipe première. Ce n'est pas la même chose avoir un Mou ou un Klopp (Pep). Ou, en d'autres mots, cela ne sert rien avoir une Academy très performante si, au final, l'entraîneur des A bloque l'ascenseur.
Tu as raison en fait c'est Cruyff qui surtout le voulait. Il a toujours aimé le jeu d'Arsenal.
Je pense que ce que tu dis s'appliquait encore la saison dernière ou il y a 2 saisons mais sérieusement tu penses que Klopp, Conte, Guardiola, Mourinho, Pochettino, Wenger voire Koeman et Puel ne sauront pas faire progresser les jeunes aussi bien que l'eussent fait les dits mastodontes? Je pense que l'arrivée récente et massive de grands entraineurs fait justement que miser sur les jeunes est loin d'etre une erreur et au contraire une bonne solution pour palier au manque d'attractivité pour les meilleurs joueurs actuels! Après comme tout pari sur l'avenir il y aura inévitablement des flops mais il y aura bien quelques futurs BO dans le tas! Concernant Pogba (qui décidément en fascine beaucoup) n'aurais tu pas dit la même chose de Yaya après son départ du barca?
Top-player Niveau : CFA
Quand je dis que la PL est plus compétitive que la Liga, je ne dis pas qu'elle est meilleure (ce qui est faux). Je veux dire qu'en ?Angleterre, les équipes de milieu de tableau et de bas tableau sont meilleures. Je pense que des Watford, Bournemouth, Swansea, Crystal Palace,.. Sont supérieures à des Gijón, Granada, Deportivo ou Eibar. Mais bien sur meilleures équipes espagnoles > meilleures équipes anglaises
Ce commentaire a été modifié.
Pepèrearnaud Niveau : CFA2
@aerton
:), en effet: Laporta était amoureux de Titi (au fait son transfert aurait dû se faire en 2006 mais on connait bien la raison dudit sursis)
Attention je ne dis nulle part que les grosses écuries anglaises ne s'amélioreront pas, notamment dans la formation de leurs jeunes joueurs. D'ailleurs je l'ai répété maintes fois ici : pour la première fois, je suis autant que je peux la PL, car l'arrivée de coaches comme Conte et Guardiola et la première saison pleine de Klopp devraient constituer un tournant décisif pour ce championnat. Mon propos consistait surtout à dire que l'Atletico et Barca ont leur propre filière de recrutement et ne sont que très peu en concurrence avec la PL. Le Real dont la stratégie est plus confuse, en revanche pourrait en être victime car les Madrilènes semblent vouloir recruter les joueurs les plus emblématiques du championnat anglais (Beckham, Ronaldo, Bale).
Pepèrearnaud Niveau : CFA2
[...] devraient constituer un tournant décisif pour ce championnat [...]

Voilà (ajoute en effet Poche et d'autres coachs). En ce qui me concerne, je rajouterais un aspect que je n'ai pas su expliquer suffisemment dans mon post: club Top + coach top ayant la promotion/épaouissemente de jeunes un de ses atouts.
Par ailleurs, bien que je partage ce tournant de localisation du Top championnat/pays, attention: le Real essaye de gommer "sa" tendance (mais c'est encore trop brouillon et peu soigné structurellement); cependant, le Barça a pris du retard -> La Masia a connu certaines périodes creuses (la sanction Fifa n'y est pour rien: ce n'est que l'excuse du mauvais perdant): beaucoup de changements de postes, de critère quant au repérage de talent. C'est un peu le bordel et je ne sens pas vraiment que cela soit reparti dans de bonnes bases.
Le Baldé Vampire Niveau : Ligue 2
@ofwgkta (qu'est ce que ce blaze?!)

Il en va des entraîneurs comme des joueurs : il faut progresser sinon le niveau périclite. Les entraîneurs font face au même environnement que les joueurs : plein d'argent, plein d'agences de comm, plein de sponsors à contenter et de conférences de presse, plein de stars qui viennent vendre leur maillot... Ce n'est pas un bon environnement pour travailler ni pour les uns ni pour les autres. C'est comme dans la vraie vie : quant on arrive au sommet, on se ramollit, et on se fait bouffer par ceux aux dents longues. Le sommet c'est la PL. Les dents longues le continent. ET des mastodontes aux dents longues, ben ça fait mal et ça donne des Guardiola qui se prennent des leçons face à des Luis Enrique.
Pour Pogba (que j'adore, je suis tellement déçu pour lui), je n'aurais pas dit la même chose pour Touré parce que ce dernier n'a pas en stock le dixième de ce que pourrait donner Pogba.

@top-player : je ne suis pas sûr que Watford soit supérieur à Granada. Sur quoi te bases tu ? Seulement sur des noms, toujours et encore. Du papier, de la com.
La réalité, c'est que les gros espagnols bouffent les gros anglais en CL MAIS AUSSI que les moyens espagnols bouffent les moyens anglais en EL. En déduire que les petits anglais bouffent les petits espagnols me semble paradoxal.
Le Baldé Vampire Niveau : Ligue 2
Quant à la conservation des talents anglais, effectivement vu le salaire il sera très difficile de s'aligner pour les clubs du Continent. Mais encore une fois, sans compétition, sans entraînement sérieux le talent ce n'est pas grand chose. Les joueurs sortant de BPL ne paraissent pas si attractifs par rapport au réservoir de joueurs déjà sur place en Espagne ou en Allemagne.
13 réponses à ce commentaire.
@Veyron

Comme tout chef d'entreprise, Bartolomeu a besoin de visibilite financiere et economique. Meme si sa remarque peut paraitre deplacee quand on connait les demeles de stars du Barca avec le Fisc, je pense qu'il parlait de stabilite fiscale au niveau du club. L'exemple parfait est la ridicule taxe "75%" en France qui devait etre supportee initialement par les joueurs mais qui a finalement du etre reglee par les clubs. En appliquant cette taxe aux contrats deja signes, l'Etat a fait peser une charge inattendue sur les clubs de foot.
Pepèrearnaud Niveau : CFA2
T'as pas tort. Cependant, un des "pépins" du fisc en Espagne lié aux salaires des joueurs est sa tendance à modifier les taux chaque 3-4 ans (ex: % sur les droits image, etc.)

Par ailleurs, ça se passe comment l'adaptation de Lucas chez les gunners? Il te fait le poids comme renfort?
Trop tôt pour me faire un avis.
Il a été décevant pour sa seule titu en PL contre les Saints mais il a marqué un doublé à Forest en League Cup (dont un second but au forceps qui m'a bien plu) et a fait une super rentrée contre Ludogorets la semaine dernière.
Contre Reading je l'ai trouvé assez brouillon.
2 réponses à ce commentaire.
Ceux qui défendent la BPL me font toujours autant rire avec leurs "arguments".
"Il y a le plus de fric, du spectacle, de la visibilité et de la compétitivité".

On parle de tout sauf de foot ou presque.
Super les matches à la con à partir de midi.
Pas de résultats en coupe d'Europe.
La compétitivité c'est juste une façon de ne pas dire que le Big Four est devenu tellement nul que même Leicester peut leur marcher dessus.
Le spectacle c'est le niveau tactique et technique très limité.

Et puis pour les madames Irma. Il faut bien garder en tête que les futurs cracks sud américains préféreront toujours jouer en Liga à choisir entre deux gros clubs des deux championnats.
La langue, le climat, l'adaptation, ça s'achètera pas avec un salaire un peu plus conséquent.
Les espagnols finiront bien pas trouver la recette pour faire exploser leurs droits TV et rattraper les anglais, ils ont tout ce qu'il faut pour. Une fois qu'ils auront les mêmes moyens ce sera réglé. Pas dit non plus qu'un système de salary cap ne fassent pas son apparition à un moment donné, c'est dans l'intérêt des gros clubs qui dominent la C1 actuellement.
Et au pire les joueurs qu'ils forment sont meilleurs que la plupart des mecs surpayés par les clubs anglais, donc même avec moins de moyens ils ont encore largement le temps de voir venir.

Pour l'instant la Liga est cent fois supérieure à la BLP.
Le seul argument en faveur de cette dernière c'est la compétition entre les top coachs qui est sympa à suivre.
Mais les plus grandes stars de BPL finissent tous en Liga, l'inverse n'existe pas (le seul contre-exemple serait Aguero mais l'Atlético à l'époque n'avait pas la capacité financière pour le retenir et le Real ne pouvait pas le recruter à cause du pacte de non agression entre les deux clubs).
gwynplaine76 Niveau : CFA2
Article et réactions très intéressantes [1]. Je tenais à le dire.

Du coup, j'ai un peu de scrupule à casser cette belle harmonie avec un enculage de mouches en règles, mais: la crise gouvernementale espagnole récente ne signifie pas qu'elle ne disposait pas d'un chef de gouvernement, Mariajo Rajoy étant officiellement toujours en poste depuis 2011.

Et parler de l'"Elysée espagnol" est limite: le pdt du gouvernement espagnol n'est pas stricto sensu le chef de l'Etat. Même si, comme dans toute démocratie parlementaire, il est l'équivalent (en terme de pouvoir) d'un Pdt de régime présidentiel.

C'était Jean-Michel JenculelesmouchesaveclabatteàNegan.
Le fric du Barça et du Real (les meilleurs salaires du monde sont dans ces deux clubs), associé avec le climat espagnol, fera que les meilleurs joueurs du monde seront toujours en Liga et pas en PL. Ils n'auront toujours que les rebuts. La seule exception actuelle est Pogba mais aussi parce que ces deux clubs avaient déjà aussi bien, si pas mieux à ce poste.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
832 29