Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 3 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 38e journée

La Liga à l’heure des comptes

L’Espagne ferme la boutique. Le foot n’est plus qu’une affaire de chiffres. C’est l’heure des comptables et des inspecteurs financiers. Inventaire avant liquidation.

Modififié
TI 82, boulier, smartphone, doigts, pieds, allumettes, cailloux ou moutons : c’est l’heure de sortir vos meilleures calculettes. Ce week-end, la Liga solde ses comptes. Le Real peut atteindre la barre des 100 points et c’est événement pour tous les apothicaires. Il faudra en voir des Ligas avant que les comptables ne s’émeuvent à nouveau devant ces perles. Sergio Ramos, maître dans l’art de les enfiler, sait de quoi il parle. Seule la quantité importe: « Nous voulons rentrer dans l’histoire en atteignant ces 100 points. » Et puis surtout ringardiser le record de 96 points du Pep Team datant de l’an passé, qui lui-même l’avait chipé au Real de la Quinta del Buitre. Au Real ce sont les points, au Barça ce sont les pions. Cette fois-ci, c’est Messi qui règle ses comptes à Ronaldo. 50 buts en Liga et 70 dans la saison contre 45 en Liga et 59 au total. L’un est champion, l’autre non. Les bénéfices s’équilibrent. Mais à l’heure du bilan, les comptes sont faussés.

752 millions d’euros, c’est le prix que coûte le foot au contribuable espagnol. A force d’impayés, de TVA non versée et autres gestions douteuses, la Liga est devenue un sujet de préoccupation pour les inspecteurs à lunettes. À eux seuls, les clubs de première division doivent 490 millions à l’Etat. Lorsqu’il y a deux mois le gouvernement espagnol annonce le résultat de ses additions, le Real s’indigne et émet un communiqué qui sent les dollars : « Le Real Madrid FC satisfait ponctuellement ses obligations fiscales. Ainsi (…) au 1er janvier 2012 le club n’a aucune dette exigible ni auprès de l’administration fiscale ni auprès de la sécurité sociale. » Le plus grand club du monde se pavane alors de ses seulement « 170 millions de dette financière » . C’est vrai qu’avec 479 millions d’euros de budget, la vie est plus simple. Alors quand vient l’heure des récompenses, il y a comme un goût de sel dans la bouche et d’obscénité dans l’air. Real et Barça accaparent les ressources. Ronaldo et Messi étranglent la Liga.

Le changement, c’est maintenant

Mais cette semaine le New York Times allume la mèche et annonce la fin d’un monde. Certes, le Real ne doit pas d’argent à l’Etat espagnol. Mais Florentino Perez, lui, en doit à toute l’économie. ACS, immense conglomérat d’entreprises de services et de bâtiment, est son bijou. En 1983, il reprend une petite entreprise de construction en banqueroute pour en faire, en 1997, la deuxième entreprise de construction au monde. Pourtant, avec 9 milliards de dettes accumulées (soit le double de sa valeur en bourse), Perez a perdu le modjo auprès des investisseurs et le Real sa principale caution morale. « Tout comme Perez s’endettait pour accélérer la croissance de son entreprise, il avait recours à d’immenses emprunts pour recruter les stars au Real comme David Beckham ou Cristiano Ronaldo » , raconte le NYT. La bulle du football avait déjà éclaté pour Valence, La Corogne et près de 20 clubs espagnols mis sous administrations judiciaire l’année dernière. Elle frappe maintenant à la porte des galactiques.


En face, tandis que les Culés font le compte des pions de leur idole, les banquiers s’émeuvent des plus de 300 millions d’euros de dette du Barça. Un consortium d’établissements bancaires impose un plafond de transfert de 50 millions à Rosell et la vente de joueurs pour combler les trous cet été. Les titres de l’ère Guardiola en pleine période de crise ont coûté cher. Son départ est une excellente nouvelle pour les créanciers. Une année sans Liga ni champions sur l’étagère, c’est la garantie de faire des économies de primes. L’an dernier, le club avait dû verser 47 millions d’euros d’extras à ses héros. Hier soir, au Betis, Guardiola a fait ses adieux à la Liga. C’est toute la banque qui respire. Messi peut continuer à enfiler des perles, son Pichichi sera le prix de l’austérité.

Par Thibaud Leplat, à Madrid
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 10:02 350€ offerts EN CASH pour parier sans risque sur la Coupe du monde
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi Podcast Football Recall
Podcast Football Recall Épisode 9: La France fait le boulot, le naufrage argentin et les votes WTF suisses Hier à 15:49 Pourquoi c’est largement mieux de regarder un match AuBureau plutôt qu’au bureau ? 1 Hier à 14:00 Des bourses d'échanges Panini près de Nantes 8 Hier à 12:20 Où trouver le guide SO FOOT du Mondial 2018 ? Hier à 11:33 Suivez la Coupe du monde sur un bateau à Paris ! 9 Hier à 10:00 Des fans colombiens cachent de la vodka dans des jumelles 9 Hier à 09:54 La chanson de N'Golo Kanté (via Facebook SO FOOT) Podcast Football Recall Épisode 30: France-Pérou, terrain glissant, la fougue iranienne et le métro de Moscou
À lire ensuite
Tottenham doit patienter