En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 1 Résultats Classements Options
  1. // Bilan 2017
  2. //
  3. // Chiffres

La Liga 2017 en chiffres

2017 était un cru spécial pour l’Espagne : une Liga enfin remportée par le Real Madrid, un duel Cristiano-Messi bousculé par le départ de Neymar et l'arrivée de Gérone pour instaurer une forte représentation des clubs catalans en Liga.

Modififié
2. Comme le nombre de jours de l’année durant lesquels Ryan Babel défendait les couleurs du Deportivo La Corogne, avant de s’engager pour Beşiktaş.

60. Comme la minute du premier but en 2017, inscrit par le Costaricien Celso Borges dans un Espanyol-Depor, le 7 janvier (1-1).

22. Comme le nombre de buts encaissés par l’Atlético de Madrid durant l’année civile. L’impasse.

85. Comme le nombre de buts encaissés par l’UD Las Palmas durant l’année civile. La passoire.

40 386. Comme l’affluence du stade Sánchez-Pizjuán pour voir le Real Madrid chuter contre le FC Séville (2-1), après 40 matchs sans défaite.

10. Un numéro que le Santiago Bernabéu n’est pas près d’oublier.


3. Comme le nombre d’anciennes perles du championnat rapatriées au FC Séville à l’été : Éver Banega, Jesús Navas, Nolito. Amour nostalgique.

222. Comme le nombre de millions d’euros suffisants à faire basculer Neymar de l’autre côté des Pyrénées.

29 384 859. Comme le nombre de recours envisagés par le FC Barcelone et la Ligue espagnole pour faire capoter le transfert du Ney devant les instances compétentes. Sans succès.

40. Comme le nombre de millions d’euros dépensés par le Barça pour Paulinho au Guangzhou Evergrande. La première plus-value à la revente de l’histoire du championnat chinois.

1. Comme le nombre de maillots floqués Paulinho vendus en 24 heures à la boutique officielle du Barça après la signature du joueur.

0,4. En chiffre, le ratio de buts par match de Paulinho, troisième meilleur artilleur du FC Barcelone depuis le début de la saison 2017-2018. Jolie revanche.

145. En millions d’euros, le prix du transfert d’Ousmane « crochet » Dembélé dans son club de cœur. Même l’amour a un prix.

16. Comme le numéro de la plus belle résurrection sportive de l’année : Geoffrey Kondogbia, transféré avec option d’achat de l’Inter au FC Valence.

54. Comme le nombre de buts inscrits par Messi depuis le début de l’année. Un de plus que CR7. Un de plus que Lewandowski, aussi. Quand est-ce que tu signes au Real, Robert ?


8. Comme le nombre de matchs nuls réalisés par le Deportivo Alavés au cours de l'année civile. Pour le reste, c'est 14 victoires et 18 défaites. Mi-figue, mi-boudin.

55. Comme le nombre de points amassés par Eibar au cours de l'année civile. Les Armeros sont actuellement septièmes de Liga. Oui, septièmes avec un stade de 7000 places.

11. Comme le nombre de journées sans victoire en championnat pour Málaga. Victorieux du Celta de Vigo à domicile le 7 mai (3-0), les Boquerones ne retrouveront le goût de la victoire que la saison suivante contre... le Celta de Vigo à domicile (2-1), pour le compte de la dixième journée.


70. L'âge auquel s'est éteint Jaume Ortí Ruiz, ancien président du FC Valence lors du dernier sacre des Murciélagos en Liga, sous Rafael Benítez en 2004. DEP.

36. Comme l’âge de Joaquín, milieu offensif du Betis Séville toujours fidèle au poste. Le Julien Féret andalou.

73. Comme le nombre de matchs consécutifs où le Real Madrid a inscrit au minimum un but. Une série stoppée lors d'un Real-Bétis en Liga, le 20 septembre dernier (0-1).


0. Comme le nombre de cartons rouges reçus par le FC Gérone en championnat. Intégration positive.

11. Comme le nombre de matchs joués dans l'année par le gardien de Villarreal, Sergio Asenjo, victime de sa quatrième rupture des ligaments croisés du genou le 26 février 2017 face au Real Madrid. Le portier est depuis revenu sur les pelouses lors de la rencontre face au Barça, le 10 décembre dernier. Respect.

1229. En minutes, le temps passé par André Gomes sur les pelouses avec le maillot du FC Barcelone sur les épaules. Ça suffit, non ?

48. En buts, le nombre de pions plantés par le crâne d'Aritz Aduriz depuis le début de sa carrière en Liga. Avec son but face à Villarreal (1-1), El Zorro est devenu le buteur le plus prolifique du championnat dans ce registre, devant Cristiano Ronaldo (47).

0. Pour l'instant, le nombre de bastons provoquées par Diego Costa avec l'Atlético de Madrid. Rendez-vous en 2018, donc.

Par Antoine Donnarieix
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Hier à 15:40 Une ex-formatrice défonce la goal-line technology (via Brut Sport) Hier à 14:28 Quand Ronaldo planquait de la bière 48 Hier à 12:50 Dupraz quitte le TFC 128 Hier à 11:55 Robinho en route vers Sivasspor 58
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
Hier à 08:57 Un supporter arrêté après avoir uriné dans la bouteille du gardien adverse 18 dimanche 21 janvier La double fracture de McCarthy 4 dimanche 21 janvier Pablo Aimar va (re)faire ses adieux 10 dimanche 21 janvier Un gardien espagnol marque de 60 mètres 7