La lettre des supporters de Newcastle

Modififié
1 1
Château de cartes.

Rarement dans son histoire Newcastle n'aura connu une telle situation. Rachetés en juillet 2007 par Mike Ashley, le propriétaire de la chaîne de vêtements de sport Sports Direct, les Magpies sont aujourd'hui au bord d'une seconde relégation en sept ans et pointent à une terrible 19e place après une nouvelle défaite à domicile ce week-end face à Bournemouth (1-3). Reste que cette fois, la fracture est ouverte entre les choeurs de St James' Park, la direction du club et Steve McClaren, dont la tête est sur le point de tomber.

Alors lundi, les voix de Newcastle ont décidé de prendre la plume :
« Ce que les supporters de Newcastle veulent, c'est une équipe de onze joueurs avec un maillot noir et blanc qui comprend vraiment ce que signifie la performance et le don de soi. (…) Tandis qu'ils nous restent encore dix matchs à jouer, on ne peut plus accepter l'éthique professionnelle de nos joueurs. Ces derniers apparaissent souvent comme blasés et notre style de jeu est désormais dépassé. Nous manquons d'organisation et nos joueurs manquent de discipline. (…) Nous souhaitons que le board réfléchisse bien si les bonnes personnes sont au bon endroit pour remettre de l'ordre. (…) Il est peut-être temps de comprendre que, plus qu'un entraîneur, nous avons besoin d'un vrai manager pour reprendre toute l'organisation du club. » .

Les mots sont durs et la situation est aujourd'hui dramatique pour une équipe qui n'a plus gagné depuis un mois et qui n'a remporté que deux rencontres en 2016. Plus tôt dans la journée, l'ancien propriétaire du club, Sir John Hall a poussé la cause d'un licenciement de McClaren, reçu dans la journée de lundi par une partie du board - sans Ashley - et qui devrait assurer l'entraînement ce mardi matin.

De son côté, Alan Shearer, gâchette réaliste, chaque week-end sur le plateau de Match of the Day, a jugé samedi soir que « l'ensemble du club est un gâchis  » . Les chiffres sont aussi terribles, car jamais dans l'histoire de Newcastle l'équipe n'avait aussi peu marqué de buts, après 28 journées de championnat (28). La cloche sonne et l'horloge tourne sur Newcastle alors que la colère grimpe autour de Mike Ashley.

MB
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Dans cet article

Avec au moins 130M d'€ de droits TV par an, les cartes seront presque redistribuées à chaque début de saison. Si ces sommes sont bien investies, elles peuvent permettre à n'importe quel promu de venir jouer la première partie de tableau.

Newcastle et Aston Villa seront les premiers d'une longue série de clubs mythiques à sombrer en Championship.

Dans ce championnat, l'homme clé du club n'est plus l’entraîneur maintenant mais le directeur sportif.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
1 1