Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Grève du 30 novembre

La lettre de l'UCPF à Hollande

Les clubs ne veulent pas de la taxe à 75%. Après avoir décidé d'une grève programmée le dernier week-end de novembre, les pensionnaires de Ligue 1 et Ligue 2 ont adressé une lettre à François Hollande (retranscrite dans L'Équipe et le JDD), quatre jours avant leur entrevue.

Ils y dénoncent notamment le coût de la mesure, ainsi que le déséquilibre que cette taxe créerait avec les autres championnats européens :

« Cette taxe est estimée pour le football professionnel à 44 millions d’euros annuels, alors même que les clubs sont déficitaires, enregistrant une perte de 108 millions d’euros à la fin de la saison 2011/2012. Dans un contexte de concurrence européenne dérégulée où les joueurs ont la possibilité d’aller jouer partout où ils le souhaitent, les clubs français, s’ils veulent les retenir et rester compétitifs, ne peuvent pas baisser massivement leurs rémunérations. (...) Parallèlement, les charges sociales payées par les clubs français sont les plus élevées d’Europe : à salaire identique, un joueur en France coûte aux clubs 33% plus cher qu’un joueur en Allemagne, en Angleterre, en Espagne ou en Italie. Elle met en danger les 25 000 emplois de la filière football professionnel. »


Entreprise en crise, jobs menacés : Arnaud Montebourg sera bientôt au chevet de la Ligue 1. RG
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.


Hier à 15:57 Quand Bryan Mélisse plante ses pieds dans un adversaire 24
Partenaires
Podcast Football Recall MAILLOTS FOOT VINTAGE Un autre t-shirt de foot est possible Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Tsugi Olive & Tom
À lire ensuite
Guingamp contre l'écotaxe