Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // TFC/PSG (1-3)

La leçon de Pastore

Médiocres en première mi-temps, plutôt bons en seconde période, les Parisiens rentrent de Toulouse avec les trois points de la victoire (3-1). Javier Pastore balance deux passes décisives et Mevlut Erding signe un dernier but avant son probable départ. Antoine Kombouaré peut commencer à regarder en haut de tableau.

Toulouse-PSG : 1-3


Buts : Capoue (39e) pour Toulouse, Gameiro (57e), Erding (89), Ménez (93e) pour le PSG.

Le PSG a un problème de défense mais il possède surtout Javier Pastore. Pas besoin d'être un expert du football pour établir ce constat. Les individualités parisiennes ont bien sauvé le PSG lors de cette quatrième journée. C'est pourtant Toulouse qui profite des largesses défensives de son adversaire pour planter une première frappe par l'intermédiaire de Machado. Le Portugais, en cannes depuis le début de la saison, navigue aux quatre coins de la pelouse. Il est à la baguette d'un coup-franc que ne peut ajuster Moussa Sissoko quelques minutes plus tard. Paris, absent en ce début de partie, reprend la main après le premier quart d'heure. Gameiro est au duel avec M'Bengue sur un coup de pied arrêté mais M.Jaffredo ne bronche pas.

Antoine Kombouaré aperçoit Leonardo se prendre la tête à deux mains alors le Kanak harangue ses joueurs. Jérémy Ménez y va de son exploit personnel. Un contrôle, un dribble mais un double poteau trouvé sur une frappe du gauche (24e). Le PSG retombe ensuite dans ses travers. Tabanou s'essaie au corner et sert Capoue pour une tête qui passe au-dessus du but de Sirigu. Bis repetita deux minutes plus tard. Le milieu défensif de Toulouse ne rate pas la cible en prenant le dessus sur Matuidi (39e). Sans être flamboyants, les Pitchounes rentrent au vestiaire avec l'avantage au tableau d'affichage.

Le dernier but d'Erding avec Paris ?

Les techniciens parisiens reprennent le contrôle de la rencontre après la pause. Javier Pastore justifie son statut par un enchaînement contrôle-passe en profondeur de toute beauté avant l'heure de jeu. L'Argentin lance Kevin Gameiro qui devance de la pointe Ahamada et trouve le chemin des filets (57e). Toulouse commence à plonger physiquement. Les passes des Violet se font moins précises, Paris en profite pour mettre la pression. Pastore régale encore par sa qualité technique. Il trouve les gants du portier de Toulouse après un bel enchaînement dans la surface (63e). Tabanou sonne une mini-révolte par une frappe à côté du but de Sirigu, en vain.

Le PSG est bien mieux dans la seconde période. Le club de la capitale maîtrise le ballon grâce à un collectif mieux rôdé. Toulouse saute systématiquement le terrain en fin de partie. Les hommes d'Alain Casanova reviennent à leur tactique de l'an dernier avec un Umut Bulut esseulé devant. Javier Pastore balance le caviar de la victoire sur Mevlut Erding. L'ex-futur Parisien plante la banderille de la victoire (89e) avant que Jérémy Ménez ne mette fin aux espoirs toulousains (93e). Paris a (re)trouvé ses stars, il ne manque plus qu'un pion en défense centrale. Les victoires pourraient alors vite s'enchaîner.

Romain Poujaud

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.


il y a 39 minutes Usain Bolt pourrait jouer en Australie 4
Partenaires
Un autre t-shirt de foot est possible Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom Podcast Football Recall MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi
Podcast Football Recall Épisode 48: Mbappé, merci ; Lloris, oups ; Deschamps, président : émission exceptionnelle de Football Recall Hier à 09:02 La danse de la deuxième étoile !! (via Facebook SO FOOT) Hier à 00:10 La drôle de liste d'invités de la finale 37 dimanche 15 juillet Modrić meilleur joueur du tournoi, Mbappé meilleur jeune 69
À lire ensuite
Arsenal à la traîne